Adopter un chien c’est oui, mais attention à la bonne conscience !

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, une vidéo importante. En effet, il y a beaucoup de gens qui ont bon cœur. Toutefois, ces gens-là commettent parfois des erreurs en adoptant un chien par bonne conscience. Aujourd’hui, nous allons alerter sur quelque chose qui se produit beaucoup trop souvent lorsque ces personnes vont adopter un chien.

Adopter un chien, ce qu’il faut savoir

Parfois, vous allez en refuge pour récupérer un chien. En effet, ceux qui nous attirent sont ceux qui nous brisent le plus le cœur. Ces chiens sont malheureux et l’on a envie de les sortir de cette galère. Toutefois, il faut que vous vous posiez la vraie question : est-ce que vous pouvez le sortir de cette galère et améliorer son quotidien ? De plus, il faut vous demander si vous n’allez pas, avec votre décision, gâcher la vie des animaux que vous avez déjà la maison.

Par exemple, si vous prenez un chien qui est difficile avec les autres chiens. Vous avez déjà des chiens chez vous, mais vous avez vraiment envie de sortir ce toutou du refuge. Résultat, en arrivant dans son nouveau foyer, il y a des bagarres, il y a du sang, il y a des allers-retours chez le vétérinaire et il y a un retour au refuge pour le chien que vous venez d’adopter. En effet, vous ne savez plus comment vous en sortir ni comment faire. Ainsi, la plupart du temps, vous sortez le chien d’une galère pour lui offrir une autre situation compliquée. Toutefois, dans cette situation, vous allez entraîner toutes les personnes qui sont dans votre foyer. Que ce soient les humains ou les animaux, tout le monde va payer pour votre décision.

Être sûr de pouvoir rendre l’animal heureux

Je ne suis pas en train de vous dire qu’il ne faut pas prendre de chien en refuges. J’essaie de vous expliquer qu’il va falloir voir comment on peut faire pour que le chien que vous allez sortir du refuge puisse être heureux. En effet, si vous ne voulez pas le rendre heureux, quoi qu’il arrive, cela ne sert à rien de sortir l’animal de son box.

Avant d’adopter un chien par bonne conscience, il faut se poser la question sur ce qu’il est possible de faire ou non. Il faut également vous demander ce que vous êtes capables de faire en effet, même si vous n’avez aucun animal à la maison et que vous souhaitez récupérer un chien un petit peu compliqué, vous devez évaluer votre niveau de compétence. Ainsi, si la tâche vous parait compliquée, ne vous lancez pas là-dedans. En vous lançant là-dedans, soit vous allez l’abandonner, soit vous allez empirer ces troubles du comportement. Ensuite, il ne sera plus du tout récupérable par les prochaines personnes. Pensez-y, c’est important ! Il y a énormément de chien que vous pouvez sortir de la galère. On est sur une question de bonne conscience sur ce problème-là, il faut faire attention à comment faire les choses.

Adopter un chien, bien jauger ses capacités

Tous ceux qui veulent sortir les chiens de leur situation compliquée, vous devez faire attention à la manière de vous y prendre. En effet, faites-le uniquement si vous êtes capables si votre environnement vous donne la possibilité de le faire. Si vous ne pouvez pas, sauvez un autre chien. Un chien qui va s’intégrer à votre foyer. Lorsque l’on adopte un chien, le problème de la bonne conscience est réel. Est-ce qu’on peut vraiment taper sur quelqu’un qui a voulu sauver un chien ? Ici, je ne tape sur personne. Au contraire, je suis en train de dire bravo. Toutefois, est-ce que le chien est vraiment sauvé ? Est-ce qu’on le sauve d’une galère ou est-ce qu’on le remet dans une nouvelle galère tout en embarquant son environnement proche ?

Ensuite, il ne faut pas oublier qu’un chien de refuges, ça s’éduque et ça se rééduque. Toutefois, lorsque l’on parle de rééducation, on ne parle pas de choses compliquées. En effet, il doit réapprendre qu’il ne peut pas faire pipi là où il dort, par exemple. Lorsqu’il est dans sa cage, il fait pipi et caca dans sa cage. Ce n’est pas naturel et il doit le comprendre. Un chien de refuges ça se prend pour ce qu’il est. Il faut impérativement comprendre que l’on doit lui laisser du temps. Le temps de réapprendre à vivre, le temps de réapprendre à vous faire confiance et le temps de se réadapter à son nouvel environnement.

Imaginez un peu, il vit dans un environnement complètement aseptisé. Il est dans une cage, dans un box avec du béton, et il n’a rien. De temps en temps, il voit des gens passer devant sa cage, il aboie et il va se recoucher. Voilà la vie d’un chien de refuges. Donc, quand vous le sortez de là, comprenez qu’il peut faire un petit peu d’hyper attachement. La gestion de ses émotions peut être un peu compliquée. Vous devez comprendre cela. Il faut lui offrir le temps dont il aura besoin pour s’intégrer au mieux dans son nouvel environnement.

Penser au bien être du chien avant tout

Pour résumer, adopter un chien par bonne conscience, c’est bien. Il n’y a pas beaucoup de personnes qui ont une bonne conscience et il faut leur dire bravo. Toutefois, ça ne suffit pas. Parfois, on entraîne tout le monde dans une galère en faisant ça. En effet, le plus terrible pour un chien, ce n’est pas d’être abandonné une première fois, ce n’est pas d’être adopté à nouveau, mais c’est d’être abandonné une seconde fois. Ça, c’est le plus grave !

Si vous avez un doute, des questions, si vous voulez savoir comment ça se passe avec un chien, n’oubliez pas que vous avez notre formation Esprit Dog Start. Celle-ci est complètement gratuite et elle a été pensée pour répondre à ce type de questions.