L’Akita américain

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, je vous présente l’Akita américain.

Alors on va se le dire tout de suite, si vous voulez un chien tranquille, si vous ne voulez jamais que votre chien vous réveille de temps en temps quand vous vous endormez en balade, ne prenez pas d’Akita américain. C’est un petit relou. Attention, quand on dit ça, ça veut simplement dire qu’il a son petit caractère. Il faut l’aimer son petit caractère. Si vous n’aimez pas les chiens qui vont vous titiller un petit peu et que vous préférez un chien qui n’est ni attentif, ni éveillé, ne prenez pas l’Akita américain. Comme ça, vous serez tranquille. Mais si vous en prenez un, prenez-le en acceptant qu’il soit un petit peu éveillé à son environnement parce que c’est vraiment ce qui fait sa force.

Une première idée reçue qui consisterait à dire que les Akita américain sont bagarreurs avec leurs congénères. C’est plutôt vrai sur les congénères du même sexe. Mais il y a une particularité : la démarche un petit peu chaloupée de l’Akita américain peut laisser penser, en langage canin, qu’il appellerait à la bagarre, alors que pas du tout. Simplement, les chiens qu’il va croiser pourraient avoir cette impression-là. En effet, c’est une fausse impression qu’il va dégager.

Il faut faire un petit peu attention à ça parce que souvent, il fait de mauvaises rencontres quand il est petit. En plus, ces mauvaises rencontres ont un impact pour le reste de sa vie. N’oubliez pas non plus qu’il n’y a jamais de fatalité en éducation canine et que, quand on a un chien qui est compliqué, on le travaille, on l’éduque et on règle les problèmes les uns après les autres. En effet, on lui montre un cadre de vie sain le plus clairement possible. Pour les Akitas américains, le cadre de vie va devoir être net et surtout vous allez devoir faire preuve de confiance en vous.

Les caractéristiques de l’Akita américain

Si vous n’arrivez déjà pas vous-même à mettre un pas devant l’autre, vous n’aurez aucune chance d’éduquer votre Akita américain parce qu’à ses yeux, vous ne serez tout simplement pas quelqu’un de fiable. Donc, il ne vous fera pas confiance. Oubliez tout de suite une espérance qui consisterait à dire que votre Akita va vous obéir au doigt et à l’œil sans jamais comprendre ce qu’on lui demande. Jamais de la vie ! Il a besoin de comprendre pourquoi vous lui demandez de faire certaines actions.

Il n’obéira jamais sans comprendre ce qui est en train de se passer. Plus important encore, c’est de lui apprendre à vivre le plus naturellement possible en respectant sa nature profonde. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que quand vous voulez lui apprendre à se promener détaché, il va falloir lui apprendre ce qu’on appelle le suivi naturel. En effet, si vous embêtez votre Akita américain en le rappelant 160 fois dans une balade, je vous assure qu’au bout du deuxième rappel, il vous regardera et vous le fera comprendre.

La socialisation doit être le plus précoce possible. Vous devez lui montrer des adultes et des chiots dès ses deux ou trois mois. Ne laissez surtout pas passer de temps. C’est important qu’il arrive à comprendre comment fonctionnent les autres chiens. Qu’il arrive à se comporter avec les autres chiens correctement afin qu’il n’ait pas trop de soucis plus tard. Quand on a un Akita américain, on a un vrai chien qui va vous aimer si vous le méritez. Il va vous accompagner partout dans n’importe quelle aventure. Ce n’est pas forcément un chien extrêmement sportif. En revanche, c’est un chien qui adore se promener, qui adore marcher, et qui adore surtout suivre son maître là où il va.

Alors c’est sûr si vous voulez partir faire du vélo avec votre Akita américain, vous pourrez faire 3 ou 4 km, mais vous allez vite le barber. Ce n’est pas un Husky. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas lui faire faire d’exercice parce que sinon il va être trop gros. Vous savez avec ce type de chien, c’est toujours la loi de celui qui aura le plus gros du quartier. Comme je vous le dis à chaque fois, arrêtez de regarder vos biceps ou alors allez faire du sport, en tout cas laissez votre chien tranquille. Si vous le voulez gros, tout ce que vous allez gagner, c’est de le tuer de façon précoce.

La fiche santé de la race

Pour l’espérance de vie de l’Akita américain, en moyenne entre 10 et 12 ans. Après vous en avez qui vont un petit peu plus loin. En ce qui concerne sa santé, l’Akita américain n’est pas plus touché que les autres grandes races de chiens. Il peut avoir des problèmes de dysplasie hanche et coude. Sur cette race, on fait attention à la rupture des ligaments. Elle intervient la plupart du temps quand le chien est en surpoids. À part ça, il n’est touché par quasiment aucune maladie. C’est un chien qui est extrêmement robuste, extrêmement solide. On fait attention quand même à quelques petits problèmes de peau.

On pense à bien le brosser, notamment lors des deux grosses périodes de mue. En ce qui concerne le toilettage, on ne lave pas son chien avec du shampoing, et on ne le parfume pas non plus. Vous allez détruire le sébum présent sur sa peau. Si vous détruisez le sébum, vous détruisez sa barrière protectrice. Bien évidemment, votre chien se roule dans le caca, vous le lavez, c’est du bon sens. Quand je vous dis de ne pas le laver, c’est ne pas le laver toutes les semaines. On essaye quand même de faire preuve d’un tout petit peu de bon sens.

Au niveau de son éducation, elle va devoir être précoce. Il va falloir que votre chien vous fasse confiance. Plus vous allez vivre des expériences différentes avec lui, plus il vous fera confiance. Au niveau des ordres de base, l’Akita américain est tout à fait capable d’apprendre tout un tas d’ordre. Je vous encourage à vous orienter surtout vers les principaux : assis, couché, pas bougé, au pied et reste. Vous pourrez alors maîtriser votre chien.

En effet, plus vous ferez le job comme il faut quand il est petit, plus vous pourrez vous prémunir d’un petit comportement bagarreur qu’il pourrait avoir plus grand. Vous allez réussir à compenser ce comportement par du dressage et comme ça, la vie pourra être plus simple. Votre Akita américain va être hyper à l’aise dans l’eau comme il a les pattes palmées. On peut même s’en servir en sauvetage en mer même si sur le territoire français, c’est plutôt rare. Maintenant, on va aller voir un passionné de la race, on va aller voir Florian.

L’interview de Florian

Esprit dog : Première question, pourquoi l’Akita ?

Florian : Parce que c’est une race que j’ai trouvé très jolie. Ce sont des chiens pas du tout communs et je voulais un chien que tout le monde n’a pas. De plus, il a un certain caractère, et moi, j’aime bien les challenges.

Esprit dog : Ça a été un vrai challenge ou pas ta chienne ?

Florian : Ça a été un challenge, elle a quand même un bon caractère. Il a fallu faire pas mal d’exercices.

Esprit dog : Et au final heureux ?

Florian : Très heureux de cette race et surtout de ma chienne.

Esprit dog : C’est vraiment important pour tous ceux qui veulent prendre ce type de chien d’arriver dès le départ à savoir qu’il va y avoir un challenge. Ces chiens sont un peu pétillant un peu piquant avec du tempérament. C’est vrai qu’il y a beaucoup trop de gens qui prennent des Akita sans réellement se rendre compte de ce qu’ils prennent. Résultat, ils sont déçus à la fin. Si tu devais lui trouver trois qualités, ce serait quoi ?

Florian : Sa fidélité, son caractère, sa gentillesse.

Esprit dog : Tu conseillerais ce chien-là à quel type de personne ?

Florian : À des personnes qui, tout d’abord, se renseignent sur la race. Malgré tout, ce n’est quand même pas un chien que tout le monde peut avoir. Il ne faut pas prendre ça parce qu’on voit une belle tête de nounours. Il faut quand même faire beaucoup de travail d’éducation, c’est un chien qui demande beaucoup d’attention.

Esprit dog : Tu penses que ça peut correspondre à quelqu’un qui a une famille avec des enfants ?

Florian : Oui, je le pense. Si le chien est pris tout petit, sociabilisé, et qu’ils savent s’en occuper, il n’y a pas de raison.

Esprit dog : Niveau éducation justement, tu as beaucoup bossé ?

Florian : Oui, j’ai beaucoup bossé grâce à de bons conseils et de longues séances d’éducation. Seul ou en cours collectif, mais ça a porté ses fruits. J’ai pas mal de résultats maintenant. Après, il faut continuer, il ne faut pas lâcher. Si on lâche, elle essaie de reprendre un peu le dessus. Elle va essayer de faire quelques bêtises.

Esprit dog : T’es capable de lui faire passer des chiens sans qu’elle y aille ?

Florian : Oui !

Esprit dog : Donc ça, c’est vraiment important. On n’est pas obligé de s’aimer tous, maintenant, on est dans l’obligation par contre de se laisser tranquille. Tu te promènes beaucoup avec elle ?

Florian : Oui, tous les jours.

Esprit dog : Combien de temps à peu près ?

Florian : En général, je lui fais une petite balade d’un quart d’heure le matin juste pour faire ses besoins. L’après-midi, une bonne heure et demie voire deux heures. Le soir pareil, pour les besoins, dix minutes à un quart d’heure.

Esprit dog : Toi la balade, c’est détaché ?

Florian : Toujours détaché sauf s’il y a besoin, je la rattache ou je la rappelle.

Esprit dog : C’est vrai que je me rappelle quand on s’est connu au départ, il y avait un peu ce délire de : un Akita, on ne le détache pas. C’est une vraie idée reçue. Je pense que nous, quand on s’était connu elle avait 10 ou 12 mois. Et ce qu’il y avait, c’est que tous les troubles de comportement qu’elle avait, toutes les limites de dressage qu’elle avait, ce n’était même pas de votre faute. Simplement, vous avez reproduit ce que vous avez lu.

Florian : Oui, j’ai croisé des éleveurs qui disaient qu’un Akita il ne fallait pas le détacher. Ça, c’est vraiment dommage. Parce qu’eux, par exemple, ils ont gagné une bonne année et demie de travail de rééducation, de réhabilitation… Pour arriver au résultat final : un chien détaché. C’est une chienne qui a déjà fait le marché de Noël, qui part en vacances avec toi, qui prend le bateau… Donc ça, c’est vraiment important. Commencez du bon pied et arrêtez avec les bêtises. Je ne vois pas pourquoi on ne détacherait pas un Akita, c’est complètement bête.

Esprit dog : L’Akita pour toi, ça vit en appartement ou en maison ?

Florian : Pour moi, ça peut vivre dans les deux. Par expérience, elle a vécu en appartement et maintenant elle vit en maison. Tant qu’on les sorts, il n’y a pas de problème.

Esprit dog : Merci beaucoup pour aujourd’hui. Profite bien avec elle. Éclate-toi ! À la prochaine !

L’Akita américain