L’American Staff

Retrouvez Tony dans cette nouvelle fiche de race. Il vous présente l’American Staff en compagnie de Floriane une passionnée de la race. Découvrez les caractéristiques du Staff appelé aussi American Staffordshire Terrier, son comportement, ses qualités et les règles de loi à connaître pour avoir ce type de chien.

Présentation de l’American Staff

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, je vous présente l’American Staff.

C’est un chien qui ne demande qu’à aimer. Qui parfois aime tellement, qu’il en devient pénible et fatigant. Vous allez avoir très souvent des staffs qui vont sauter sur les gens pour faire des câlins. Ils vont aller voir tout le monde pour aller gratter un peu l’amitié. Alors c’est un défaut, mais c’est aussi une extraordinaire qualité vous l’avez bien compris. J’aimerais vraiment mettre cette race en avant parce que c’est pénible la mauvaise image que ces chiens-là peuvent avoir.

Niveau santé, ça va dépendre de la couleur que vous allez choisir pour le staff. Les staffs à prédominance blanche peuvent être impactés notamment par la surdité. Donc on fait attention au dépistage au départ. Mais sinon, c’est un vrai gaillard qui est hyper robuste.

L’American Staff et la loi

On va faire un petit point sur la loi. L’American Staff est un chien de catégorie 2. Ce qui veut dire que vous avez des obligations quand vous récupérez ce type de chien. D’abord, vous devez avoir un permis provisoire. Ce permis provisoire, vous allez l’obtenir entre la naissance et les 8 mois du chien, c’est une obligation légale. Ensuite, une fois qu’il sera parfaitement à jour, que le test de comportement vétérinaire et l’attestation de formation d’aptitude seront passés, alors vous aurez le permis définitif. Celui-ci sera ordonné par le maire.

Petite précision aussi : muselière et laisse obligatoire. On fait aussi très attention, si votre American Staff n’est pas LOF. En effet, dans ce cas, il passe en première catégorie. Ça veut dire castration et stérilisation supplémentaires. On sait que c’est une boule d’amour qui est très rarement mis en avant par les gens. On vous dit souvent sur les fiches de race qu’il faut être extrêmement ferme avec lui. C’est faux et c’est même complètement faux.

L’humain fait n’importe quoi et maintenant, le chien paie le prix et paie le prix cher même pour ces humains imbéciles et abrutis. À tous les futurs propriétaires de staff, votre travail à chaque fois que vous croisez quelqu’un qui a peur de votre chien n’est pas de crier. Au contraire, vous allez devoir être pédagogue et expliquer. Plus vous serez cool, plus vous serez sympa, plus vous garderez un peu votre self-control et plus la race sera mise en avant. Ainsi, les mentalités changeront.

Éduquer et dresser un American Staff

Première règle d’éducation : la clarté

Si un jour vous dites oui et que le lendemain vous dites non, vous êtes aux yeux du chien quelqu’un qui n’est pas fiable. Résultat le chien va prendre le leadership et va décider à votre place. S’il décide à votre place, à 100 %, il prendra une décision qui l’arrangera lui. Ce ne sera jamais des décisions qui vous arrangeront. Mais ça, c’est une question de clarté. Il n’y a pas de fermeté là-dedans. Simplement, quand on décide quelque chose, on assume ce qu’on a décidé et on conserve ce qu’on a décidé pour que le message passe de façon intelligente.

Deuxième règle d’éducation : le partage de moments avec son maître

Le staff est un chien extrêmement physique qui a besoin de faire des activités avec son propriétaire, avec son maître. Il est extrêmement attaché aux gens avec lesquels il vit. Résultats, s’il ne partage rien avec vous, je vous garantis à 100 % que vous n’arriverez pas à l’éduquer. Tout ce que vous voudrez lui apprendre ça va rentrer par une oreille et ça va ressortir par une autre. Vous allez devoir, si vous voulez respecter la loi, développer certaines activités que vous pouvez faire avec votre staff, par exemple en courant. Canicross et caniVTT sont des activités parfaites pour ce chien. Vous allez devoir être un amoureux des balades et des promenades parce que forcément, si vous voulez vraiment respecter la loi à la lettre, il va falloir le laisser attacher en laisse.

Quelques ordres indispensables

Quand on prend cette race, on sait qu’on va devoir lui mettre la laisse très souvent. Faites-moi plaisir, apprenez lui la marche en laisse quand il a trois mois plutôt que d’attendre qu’il ait 15 ou 20 mois, que ce soit une boule de muscles et qu’ensuite vous soyez en train de tirer sur votre laisse. Si vous ne faites pas l’effort de l’éduquer, vous vous retrouvez avec de vrais problèmes.

Ensuite, apprenez au chien à ne pas bouger, quelle que soit la stimulation. Vous aurez la chance d’avoir un staff qui ne vous impactera pas parce qu’il vous obéira suffisamment pour ne pas aller voir le chien d’en face. On a le droit de ne pas aimer tout le monde, mais on n’a pas le droit de casser la gueule à tout le monde.

Connaître son tempérament

Le staff est un chien qui, à l’âge adulte, peut avoir un tempérament un peu bagarreur ou cabochard avec ses congénères du même sexe. Pour se prémunir de cela, pensez au dressage. Le dressage ce n’est pas un gros mot. Dresser ça veut dire apprendre des mots pour se sortir de certaines situations. Comprenez qu’à un moment, vous apprenez à votre chien à revenir au rappel de façon immédiate. Vous lui apprenez à rester à votre jambe sur simple demande en oubliant le monde extérieur.

On fait attention à une chose, l’american staff adore être avec ses maîtres. En effet, ce n’est pas un chien qui est très indépendant. Si vous le mettez dans un jardin, que vous l’abandonnez pendant 10 heures tous les jours, vous allez avoir de vrais problèmes. Avec les humains, comme je vous l’expliquais au départ, vous allez devoir apprendre certaines choses à votre staff.

On ne peut pas sauter sur des gens qu’on ne connaît pas juste pour avoir une caresse. Là, ça va vous demander de l’éducation. Mais vous avez vu, on est à l’inverse de tout ce que vous entendez. La plupart des gens vous disent : vous avez un staff surtout, ne lui apprenez pas à aller vers les gens. En effet, il pourrait être méchant. Moi, je suis en train de vous dire, on va devoir lui expliquer à se comporter et à se tenir comme un chien civilisé. Parce que justement, il les aime trop les gens.

La fiche santé de l’American Staff

L’American staff est généralement en bonne santé. Toutefois, il est important de surveiller les quelques problèmes qui peuvent survenir chez votre chien. Ainsi, l’animal peut être sujet aux allergies cutanées. Des inflammations apparaissent et une démangeaison importante touche le chien. Si votre American staff se gratte et se lèche plus que la normale, il est important de l’emmener chez votre vétérinaire. Ce dernier peut lui fournir un traitement adéquat pour calmer les démangeaisons. Il faut également trouver la source de cette allergie et l’écarter le plus possible du chien.

L’American staff connaît également quelques problèmes urinaires. Les infections des voies urinaires provoquent des douleurs chez l’animal. Ce dernier fait ses besoins par petites quantités. Côté symptômes, le chien présente une faiblesse, de la fièvre et un appétit réduit.

Au cours de sa vie, il peut également connaître des problèmes d’arthrose. Cette maladie survient lorsque le cartilage se dégrade dans une ou plusieurs articulations de l’animal. Les douleurs sont alors très fréquentes et American staff peut parfois connaître une invalidité totale des membres touchées. Il est donc important de surveiller l’alimentation du chien. En effet, l’obésité est souvent l’une des principales causes de la maladie. Les os de l’animal obèse ont tendance à beaucoup plus travailler ce qui entraîne ce genre de problème. En cas d’arthrose, votre vétérinaire peut mettre en place un traitement à base d’anti-inflammatoires. Ces derniers aident à soulager la douleur du chien et à ralentir la progression de la maladie.

À qui s’adresse le Staff ?

En premier lieu à toutes les personnes intelligentes. Que vous soyez jeune ou moins jeune, je pense que n’importe qui, du moment qu’il est en mesure physique de pouvoir se déplacer, peut avoir un staff. Enfant ou pas enfants ça ne pose pas de problème non plus.

Tout est une question d’éducation et d’environnement. Plus vous allez faire découvrir à votre chien un environnement varié et mieux il sera. N’oubliez pas la génétique ! C’est 20 % du chien qu’on récupère les 80 autres pour cent, c’est vous qui décidez de ce qui va se passer. Maintenant, on va aller voir une passionnée de la race, on va aller voir Floriane.

Interview d’une passionnée de la race

Rencontre avec Floriane et son American Staff, Ice

Tony : Alors première question, quand tu te promènes avec Ice, comment ça se passe ?

Floriane : Les gens changent de trottoir, on a eu des petites phrases sympa aussi du genre : « Mais ce n’est pas le genre de chien qui devrait être cadenassé ça ? »

Tony : Est-ce que tu arrives à comprendre que les gens ont peur de ce type de chien ?

Floriane : Oui complètement. Déjà, parce que c’est un chien qui est impressionnant donc je comprends totalement après pour moi le problème, c’est tout ce qui a été fait autour. On a fait croire aux gens que c’est un chien dangereux, que c’est un monstre. Prendre un staff pour moi, il faut être conscient de la loi. Parce qu’il y en a beaucoup qui se disent : oui, ce n’est pas grave… Et puis au bout de deux ans, c’est trop compliqué pour eux.

Tony : C’est vrai qu’on entend beaucoup de gens et on en voit beaucoup qui disent que la loi est trop compliquée, je ne m’en sors pas, je n’y arrive pas… Sans déconner, il faut arrêter les conneries, il a trois papiers à avoir. Sincèrement, des fois, j’entends parler les gens, je me dis qu’ils ne vont pas faire décoller une fusée. Ce sont seulement trois papiers à avoir. Si l’on s’arrête à ça, honnêtement je pense que c’est bien que vous n’en ayez pas. Parce que, tout simplement, vous ne méritez pas ce chien-là.

Un American Staff ou un Pitbull ?

Tony : Il y a quelque chose dans la loi qui parfois me perturbe, c’est l’amalgame et le rapprochement entre l’american staff le pitbull. Pour être tout à fait clair un pitbull, c’est un staff qui n’est pas en règle en termes de morpho type. Maintenant, quand on n’est pas un expert, entre un staff et un pitbull, il n’y a pas de différence. Est-ce que tu ne crois pas que ça manque de clarté ? Pour quelqu’un qui ne connaît rien c’est un pitbull ?

Floriane : C’est très compliqué. D’ailleurs les gens nous posent beaucoup de questions. C’est quoi un pitbull ? C’est quoi un staff ? Les gens ont du mal à comprendre qu’il y a le staff et ce qui est appelé le pitbull. En France, c’est juste un staff qui n’a pas ses papiers en règle ou qui est né de parents non-LOF ou non confirmés.

Tony : Toi justement, pour lutter un petit peu contre tout ça, tu as créé une page ?

Floriane : Alors on a créé la page Ice-crime The Amstaff, dans laquelle en fait, c’est Ice qui parle. Il raconte un peu ces journées, ce genre de choses un peu banal. Juste pour montrer qu’un staff est un chien comme les autres. Et puis à travers cette page, on en profite pour glisser des messages par rapport au staff et par rapport aux choses dont il faut faire attention. On a un hashtag qui parle beaucoup pour dire tout ce qu’on essaie de faire. On cherche vraiment à changer le regard des gens. Le but, c’est d’essayer de stopper un peu ces préjugés, d’aller au-delà.

Les qualités de l’American Staff

Tony : Si tu devais lui trouver trois qualités, ce serait quoi ?

Floriane : C’est un chien qui donne énormément d’amour, il est fidèle. Ce qui est dingue, c’est que c’est une boule d’énergie à l’extérieur et qu’il est très calme à l’intérieur. Il y a un point sur lequel je veux insister. Il faut arrêter de dire que c’est des chiens à fort caractère donc faut leur taper dans la gueule pour qu’ils obéissent. Ça, ça ne marche pas. Au contraire, ça ne fait qu’amplifier les choses. Le chien va se sentir mal, de plus en plus renfermé et à un moment donné, il va mordre.

La santé de l’American Staff

Tony : Alors, dis-moi, concernant la santé, il y a une maladie qui est en train d’arriver et qu’on voit beaucoup trop…

Floriane : Ouais l’ataxie cérébelleuse. C’est une maladie qui touche le cervelet et qui va l’atrophier et donc le chien va perdre ses capacités.

Tony : C’est une maladie qui se dépiste. Je n’en ai pas parlé dans la description de la race parce que j’estime que ce sont aux éleveurs de faire un petit effort. Je comprends qu’il y a beaucoup de demandes, sauf qu’il ne faut jamais que cela soit au détriment de la santé. Le club de race doit impérativement imposer ce test-là, sinon on ne confirme pas le chien et comme ça vous avez réglé le problème.

Pour conclure sur l’American Staff

Tony : Tu me dis si je me trompe, mais c’est à chaque fois des sauvetages sur vos chiens. On fait beaucoup pour récupérer les chiens. On fait beaucoup pour essayer de les sauver. Mais je pense qu’on fait très peu pour faire en sorte qu’on ne les abandonne plus. La bataille, elle n’est pas contre les associations. Elle est surtout pour dire qu’il faudrait quand même s’arrêter de les abandonner. Pour ça, il y a quand même des mesures qui sont horriblement simples.

Floriane : Je pense qu’on pourrait faire une belle formation obligatoire avant même d’acquérir un chien. Je pense que ce serait primordial.

Tony : Surtout si on met une loi qui empêche les gens d’avoir le chien tant qu’ils n’ont pas fait la formation. En plus, ça va tellement vite à mettre en place que ça devient un peu incompréhensible de ne pas le faire. Floriane, ça a été un plaisir.

Floriane : Pour moi aussi.

Tony : Tu as un très beau chien. On va partager ta page continue à faire de belles images et continue à le faire parler surtout. On se tient au courant !

D’où vient l’American staff ?

Les ancêtres de l’American staff que nous connaissons actuellement, viennent d’Angleterre. La race est un mélange de bulldogs et de terriers. C’est vers 1850 que le chien s’expatrie en Amérique. À l’époque, ils sont connus comme American bull terrier. Il faut attendre 1976 pour que le nom du chien devienne celui que l’on connaît aujourd’hui.

Quelle était leur utilité principale ?

L’American staff a commencé sa carrière comme chien de ferme. Il aidait les fermiers dans la chasse et dans les travaux d’agriculture. Plus tard, en raison de sa ténacité et de sa force, il est utilisé dans de nombreux sports de combat. On le retrouve ainsi dans des arènes face à des taureaux ou dans des combats de chien. Aujourd’hui, il travaille comme chien de garde ainsi que dans la police.

L’American staff est-il agressif ?

Non, malgré son passé de combattant et sa réputation de chien agressif, l’American staff est plutôt affectueux et calme. Il ne saute pas à la gorge de ses congénères et vit une vie normale.

Quels sports sont faits pour lui ?

L’American staff est naturellement doué dans les sports de tirage et d’agility. Son nez exceptionnel lui offre également la possibilité d’exceller en pistage.

Faut-il beaucoup d’exercice à l’American staff ?

Oui, vous devez le sortir régulièrement et pendant de nombreuses heures. En effet, l’American staff a un besoin important d’exercice. Si ce dernier ne se dépense pas assez, il peut prendre du poids. Cette prise de poids peut être dramatique pour la santé du chien. De plus, il est important de le dépenser physiquement et mentalement. En effet, si vous le laissez enfermé toute la journée, le chien s’occupe de lui-même en détruisant votre mobilier.

L’American Staff

Informations sur la race

  • Gabarit : Grand
  • Esperance de vie : Environ 14 ans
  • Type de poils : Court
  • Couleur(s) de robe : Blanc, Fauve, Noir, Rouge
  • Taille Mâle : 45 et 48 cm
  • Taille Femelle : 43 à 45 cm
  • Poids Mâle : 25 à 30 kg
  • Poids Femelle : 25 à 30 kg
  • Perte de poils : La perte de poils est très modérée chez l’American staff. Elle s’accentue toutefois en période de mue, au printemps et à l’automne.
  • Besoin d'exercice : Les balades doivent être quotidiennes afin que le chien puisse se dépenser correctement. Après la première année, les sorties deviennent indispensables pour éviter que l’animal ne devienne obèse. Afin de le garder en forme, il est également possible de l’inscrire à un ou plusieurs sports canins. Ainsi, il peut se dépenser physiquement et mentalement.
  • Coût mensuel moyen : Environ 50 € par mois