Apprendre à canaliser le comportement de son chien

Apprendre à canaliser le comportement de son chien

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, je vais vous montrer comment on canalise son chien. Comment on lui apprend à mieux se comporter avec ses congénères.

Si votre chien joue un peu trop fort avec les autres chiens. Si à force de jouer trop fort, parfois, ça entraîne des bagarres alors que vous estimez que le vôtre est simplement gentil et débordant d’amour. S’il a des soucis pour se canaliser quand il est content. Vous allez me suivre et je vais vous montrer un des exercices clé pour apprendre à canaliser son chien.

La méthode en pratique

Le principe est simple, vous prenez un jouet, n’importe lequel, il faut juste que le chien en soit vraiment dingue, de ce jouet. Raréfiez-le bien au maximum, on avait fait une vidéo là-dessus pour vous apprendre comment faire. Là, moi, j’ai pris sa corde et je vais vous montrer un petit peu comment ça marche. Alors, la première chose, on le monte en excitation et dès qu’il est vraiment monté : « donne ! », « assis ! ». Vous devez être capable d’appuyer sur un interrupteur on/off. 

Ça s’appelle apprendre au chien à contrôler ses pulsions et ses émotions. Ça l’aide aussi à comprendre que même quand on est extrêmement excité, extrêmement heureux, ce n’est pas toujours de l’agressivité. D’ailleurs des fois, le chien est tellement heureux qu’il va décider de partir à l’abordage. Il va perdre le fil de ce qu’il fait, même quand il est à distance. Donc là, le principe est simple, que ce soit vous en train de rentrer en interaction avec lui, ou le chien avec son jouet en train de faire n’importe quoi, l’idée est toujours la même.

Il lui faut un interrupteur on/off. Vous allez aussi pouvoir devenir un peu plus fin dans la connaissance de votre chien. En effet, vous pourrez arriver à comprendre à quel moment il déborde d’intensité et quand il faut le stopper. Pour apprendre à le lire, ça passe par du travail au quotidien et du partage, de l’échange.

Mieux connaître son chien pour le canaliser

Alors là, je vous parle d’un chien qui peut être joyeux, mais ça pourrait aussi fonctionner sur un chien qui monte en tension, qui devient agressif. Souvent, les chiens, quand ils commencent à être joyeux et qu’ils entrent en interaction avec d’autres chiens, ils débordent un peu du support. Dès que vous sentez que le vôtre manque un peu de respect, vous le stoppez, vous le rappelez, vous attendez qu’il s’apaise, et vous le renvoyez jouer.

Plus vous allez faire cette action et plus votre chien va commencer à réfléchir. Il va se demander : “à quel moment il me stoppe, à quel moment il m’arrête et pourquoi il m’arrête”. Dès qu’il va comprendre que vous l’arrêtez, parce qu’il déborde du support, c’est gagné. Vous aurez appris à l’apaiser. Bien sûr, c’est une étape, il y en a plein d’autres. Il y a aussi le fait de lui faire rencontrer, quand il est petit, des chiens capables de le réguler et de lui apprendre le respect canin ou la politesse canine.

C’est un ensemble de choses, l’éducation canine, et j’avais vraiment envie d’aborder ce point-là. Parce qu’il est de votre responsabilité. Il suffit juste que vous vous amusiez avec votre chien pour lui apprendre ces choses-là. Donc il n’y a pas d’excuse là-dessus.

L’importance du On Off

Lorsque les chiens montent en excitation, il leur devient difficile de se canaliser. C’est dans ces cas que vous pouvez crier le nom de votre chien et lui demander de revenir sans aucune réponse. Le On Off permet d’éviter tout cela.

Il s’agit de simples mots que vous pouvez apprendre à votre chien pour le stopper, quel que soit ce qu’il fait. D’autres mots serviront également à le relancer dès que vous le souhaitez. Dans mon exemple, mon chien sait qu’il doit s’arrêter dès que je dis « donne ». Il sait également que « prends » signifie qu’il a le droit de reprendre son jeu.

Bien sûr, cela passe par une éducation qui inclut des jeux et des exercices. Vous devez d’abord vous appliquer à apprendre les ordres de base comme « assis », « prends », « donne » et « pas bouger » à votre chien. La suite sera alors de lui apprendre à gérer ses émotions et à s’autocontrôler. 

La gestion des émotions chez le chien

La gestion des émotions et de l’autocontrôle sont profitables à la fois au chien et à son maître. Les exercices pratiqués augmentent non seulement la confiance du chien en son maître, mais également sa confiance en lui-même. Il sait qu’il n’a pas besoin de s’exciter devant les situations puisqu’il aura mieux ce qu’il désire s’il vous obéit.

C’est exactement ce qui va permettre à votre chien de renoncer à d’autres plaisirs pour vous obéir. C’est également sa capacité à se contrôler qui va lui permettre de laisser le jouet quand vous l’ordonnez et de ne le reprendre que si vous le lui permettez.

Apprendre l’autocontrôle à son chien pour le canaliser

Dès que votre chien aura appris à se contrôler, il lui sera très facile d’obéir à tout ce que vous lui direz. Il existe heureusement des tonnes d’exercices d’autocontrôle que vous pouvez enseigner à votre chien.

L’un des exercices les plus simples consiste à poser un jouet que votre chien adore sur le sol et à lui demander d’aller le chercher. Mais vous lui demanderez de revenir aux pieds dès qu’il s’approchera de son jouet. Le chien tout excité devra donc faire descendre son énergie et canaliser ses pulsions pour vous obéir.

C’est avec la répétition de ce genre d’exercice que votre chien apprend à se canaliser dans n’importe quelle circonstance. Mais comme je le disais, il est primordial que le chien apprenne à obéir à vos ordres en premier. Tout cela s’apprend avec des jeux et non avec des cris et de la colère.