Traverser la route en toute sécurité avec son chien

Sommaire

    Votre chien traverse la route à n’importe quel moment ? Cela peut être très dangereux. Dans ce cas, il faut lui apprendre à ne pas traverser la route sans votre autorisation. En effet, chaque année de nombreux chiens se font écraser par manque d’éducation. De plus, si vous souhaitez développer la concentration de votre chien, notamment pour le travail de la marche en laisse en ville, cet exercice est excellent. Bien sûr, avant de commencer à travailler cet apprentissage, votre chien doit maîtriser certains ordres. L’ordre « pas bouger » est d’ailleurs indispensable pour réussir cet exercice. Si vous ne maîtrisez pas encore l’ordre « pas bouger », nous vous invitons à commencer notre formation Esprit Dog Family. Vous y retrouverez les ordres de base qui vous aideront au quotidien avec votre chien.

    Apprendre à votre chien à ne pas traverser la route : les étapes

    Comme pour toutes les méthodes d’apprentissage, cet exercice va se dérouler en plusieurs phases. Nous vous déconseillons fortement de sauter une étape ou de passer à la phase suivante sans maîtriser totalement celle que vous êtes en train de travailler. Attention, le chien n’assimilera pas ces exercices en 10 minutes. Chaque phase est assez longue et doit être travaillée jusqu’à une maîtrise totale du chien. Pour éviter tout surmenage d’apprentissage, nous vous conseillons de répartir vos exercices sur plusieurs jours. De plus, nous vous conseillons de ne pas vous énerver si vous constatez que le chien n’intègre pas rapidement chaque phase. En effet, en vous énervant, vous n’obtiendrez que le contraire du résultat souhaité.

    L’utilisation de la longe pour apprendre à traverser la route

    Pour travailler sérieusement avec le chien, vous devez sécuriser l’environnement de travail. Vous devez également laisser un peu plus de liberté à votre toutou. Pour cela, nous allons utiliser la longe. Ainsi, il ne s’habituera pas à avoir votre présence constante proche de lui. Pour le détacher en milieu urbain, cette étape est extrêmement importante.

    1ère étape : les prérequis

    Dans un premier temps, vous devez marcher avec votre chien jusqu’au bord du trottoir. Arrivé près du rebord, demandez à votre chien les ordres « pas bouger », puis « assis ». Une fois que le chien s’exécute, patientez quelques instants puis donnez l’ordre de repartir. À la fin de cet exercice, vous pouvez bien sûr récompenser votre chien. Répétez cet exercice plusieurs fois afin que le chien puisse assimiler l’exercice.

    2ème étape : montrer l’exercice à votre chien

    Dans la deuxième étape, vous allez devoir mettre les ordres « pas bouger » et « assis » à l’épreuve. Pour ce faire, répéter l’étape précédente à l’identique. Une fois le chien assis, descendez du trottoir et avancez de quelques pas, sans tirer sur la laisse bien sûr. Dans cette étape, il est important que le chien reste assis jusqu’à ce que vous l’appeliez et le récompensiez. Si votre chien part à la faute, vous devez le stopper en lui ordonnant fermement : « non ! ». Évidemment, le chien doit connaître le « non ! » avant l’exercice. Attention également à ne pas l’utiliser à outrance à longueur de journée sinon votre chien ne réagira plus à cet ordre. En cas de faute, revenez sur le trottoir et recommencez cette étape. Encore une fois, quand le chien réussit, n’oubliez pas de le récompenser !

    3ème étape : la traversée de la route

    Pour cette étape, vous pouvez mettre une longe dans un premier temps. Cette fois-ci, vous allez continuer d’avancer et lui demander de ne pas bouger. De votre côté, vous allez continuer de marcher et traverser complètement la route. Lorsque vous êtes de l’autre côté, vous pouvez appeler votre chien afin qu’il traverse également. Arrivé sur le trottoir d’en face, vous pouvez sortir la friandise ou tout autre récompense.

    4ème étape : on ne parle plus !

    Une fois l’étape 3 maîtrisée, vous pouvez augmenter la difficulté d’un cran supplémentaire. Vous allez marcher avec votre chien et vous figer sur le bord du trottoir. Le chien va alors s’arrêter et vous pourrez continuer votre route. Une fois que vous êtes de l’autre côté de la route, vous appelez votre chien pour le récompenser. Si cet exercice vous rappelle l’étape 3, c’est tout naturel. En effet, cette phase ne comporte qu’une seule différence. Ici, vous ne devez pas lui ordonner verbalement de ne pas bouger. Le chien doit alors comprendre que le bord du trottoir signifie son arrêt complet sans que vous n’ayez à lui dire. Une fois qu’il maîtrise cette phase, vous pouvez passer à la suivante.

    5ème étape : plus de fluidité

    Pour fluidifier le mouvement, vous allez devoir répéter la phase précédente. La seule différence, c’est que seul le chien va devoir se figer sur le bord du trottoir et, de votre côté, vous devez continuer votre route jusqu’au trottoir d’en face sans vous arrêter. Encore une fois, si le chien se fige, n’oubliez pas de le récompenser.

    6ème étape : développer sa concentration

    Une fois que toutes les étapes précédentes sont maîtrisées, vous pouvez commencer à développer la concentration de votre chien. Pour ce faire, vous allez disposer le long du trottoir plusieurs éléments de son environnement quotidien. Sa corde, sa balle préférée ou encore des gâteaux. Tout doit être fait pour attirer son attention. Le but est qu’il se désintéresse de tout cela pour ne pas partir à la faute. Lors de l’exercice, si le chien cherche à rejoindre l’un de ces objets, dites-lui un « non ! » ferme afin qu’il comprenne qu’il doit rester concentré. Une fois que l’exercice est correctement réalisé, récompensez-le. Cette étape est extrêmement importante. En effet, vous devez faire attention à ce que le chien reste concentré en toutes situations, et ce, quelle que soit la distraction qui peut apparaître dans son entourage proche. En effet, un simple moment d’inattention de la part du chien et c’est l’accident assuré.

    7ème étape : confirmer les aquis

    Pour cette étape, nous allons nous assurer que le chien est suffisamment concentré avant de traverser la route. Pour ce faire, vous devez trouver un objet qui stimule énormément votre chien. Cela peut être son jouet préféré, une corde ou encore une balle. Une fois que vous l’avez en main, jeter l’objet au loin. Si le chien ne réagit pas et ne part pas récupérer le jouet, vous avez gagné. Vous pouvez alors récupérer l’objet que vous avez jeté sur la route et le donner quelques instants au chien en guise de récompense.

    L’étape ultime pour traverser la route !

    Enfin, quand vous constatez que votre chien comprend et applique toutes les étapes précédentes à la perfection, vous pouvez le détacher. Pour cela, prenez une route avec peu de passage. En effet, dans un premier temps, il est préférable de s’entraîner dans des endroits calmes. Le chien doit rester concentré et appliquer les exercices le plus précisément possible. Vous allez également pouvoir essayer de le pousser à la faute en courant, traversant ou en ne lui parlant pas. S’il ne se fige pas, ce n’est pas grave. Mettez la longe, partez en courant et dites « pas bouger » quand il est à quelques centimètres du bord le temps qu’il ait l’espace nécessaire pour freiner et se figer.

    Quelques conseils pour aider votre chien à ne pas traverser la route

    Les chiens sont des êtres très intelligents qui fonctionnent par association d’idées. Si vous lui faites traverser la route plusieurs fois au même endroit, il va commencer à l’apprendre par cœur. De ce fait, il va se conditionner. Attention, cela ne veut pas dire que ça ne fonctionnera pas 150 mètres plus loin. Dans le cas où votre chien se serait habitué, vous pouvez lui faire découvrir de nouveaux endroits pour travailler cet exercice. De plus, par association d’idées, votre animal va rapidement se montrer excellent dans cet exercice. En effet, après avoir bien assimilé l’exercice, il pourra le réaliser même dans les endroits qu’il ne connaît pas.

    Petit rappel sur la loi

    Enfin, nous tenons à vous parler un peu de la loi. En effet, certaines personnes pensent qu’il n’est pas bon de détacher un chien et même que cela est interdit. C’est bien sûr totalement faux. Si certaines catégories de chien ne peuvent pas être détachées, pour les autres, vous pouvez très bien les promener sans laisse. Ce que vous n’avez pas le droit de faire, c’est de laisser divaguer votre chien. En effet, celui-ci doit écouter parfaitement vos ordres. Bien sûr, dans certains cas de figure, il est possible de se retrouver bloqué par un arrêté préfectoral local. Dans ce cas-là, vous ne pouvez malheureusement pas détacher votre chien même si celui-ci n’est pas catégorisé.