Un bon éducateur canin, quelles sont ses qualités ?

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Vous êtes beaucoup à nous poser la question à savoir : connaître les prérequis pour devenir un bon éducateur canin. Lorsque l’on parle des prérequis, nous ne parlons bien sûr pas du diplôme. En effet, celui-ci est quelque chose qu’il faut avoir, mais ça ne fait pas l’éducateur canin. Lorsque vous nous demandez les prérequis, c’est surtout sur la façon d’être, la façon de voir les choses. Je vais donc vous donner ma façon de voir les choses pour devenir un bon éducateur canin.

Qu’est-ce qui fait un bon éducateur canin ?

La passion est la principale qualité d’un bon éducateur canin. En effet, vous allez passer des heures à travailler. La plupart de ces heures ne sont même pas rémunérées. Les gens ont l’équivalent d’un enfant à la maison. Vous ne pouvez pas mettre un chrono et attendre que le cours finisse. En effet, s’ils ont des questions, vous devez leur répondre. Vous devrez vous contenter de l’argent que vous recevez pour le cours. Les gens sont demandeurs et vont vous poser des tonnes de questions. De par votre métier, et du fait de vous occuper de leur chien, vous allez devenir la personne la plus importante de la famille.

Ce métier vous consume également. En effet, les conditions météo ne sont pas toujours évidentes et il arrive que vous fassiez beaucoup de route pour vous rendre chez les propriétaires de chien. Comme c’est un métier de passionnés, ce sont des inconvénients que l’on oublie relativement vite. Enfin, chose qui est pour moi très importante : vous devez obtenir une base technique. Cette base, vous ne l’obtiendrez que si vous êtes clair avec vous-même. Lorsque quelqu’un vous dit quelque chose, vous devez être capables de prendre le recul nécessaire pour savoir si ce que l’on vous dit est cohérent ou pas. Si vous prenez toujours la voie de ce qui est le plus facile, c’est que vous n’avez tout simplement rien compris.

Garder une grande ouverture d’esprit

Il est important que vous ayez une grande ouverture d’esprit et un œil critique. À aucun moment vous ne devez dire d’un client que vous ne l’aimez pas. Vous devez chercher à comprendre pourquoi vous en arrivez à cette conclusion. Il est important de se poser les bonnes questions et de ne pas suivre bêtement l’avis des gens. Lorsque je vous dis ça, c’est également valable pour mes conseils. Lorsque je vous dis quelque chose, il n’est pas négatif de prendre du recul et de se demander si ce que je dis est cohérent et logique pour vous.

De nos jours, il y a beaucoup d’illuminés dans le monde du chien. Il serait dommage que, à cause d’eux, vous n’ayez plus la capacité de raisonner. En effet, beaucoup de personnes dans le monde du chien ne raisonnent plus. Il est important pour vous de raisonner en permanence. Votre cerveau doit être constamment en alerte. La chose la plus importante est de vous mettre constamment au service du chien et du client. Vous n’êtes pas la chose la plus importante et vous devez faire passer votre propre personne après le chien.

De plus, si vous ne venez pas dans un centre pour pratiquer des chiens, vous ne pouvez pas devenir éducateurs canins. Vous devez avoir de l’exigence. En effet, lorsque l’on s’occupe de la vie d’un chien, il n’y a jamais trop d’exigences. Vous n’avez pas le droit à l’erreur. Vous devez également vous méfier d’une chose qui vous concerne personnellement. Si vous souhaitez être éducateur canin puisque vous aimez les chiens, mais à côté de cela vous n’aimez pas l’humain, vous ne pouvez pas être éducateur canin. En effet, l’humain est au cœur de votre métier. Si vous ne faites pas avancer le couple, vous ne ferez rien avancer. Le couple maître/chien, c’est toujours le fondement. Vous ne pouvez pas dissocier les deux. Sinon ça ne marche pas.

Être un bon éducateur canin c’est aussi se remettre en question

Rien n’est jamais acquis. Lorsque vous avez quelque chose de vivant en face de vous, cela peut toujours vous surprendre et il peut toujours créer de choses que vous n’avez jamais vues. Même après des années d’éducation canine, on peut encore être surpris. C’est justement ce petit détail qui rallume un peu la flamme et qui donne envie de toujours plus avancer dans le métier.

Attention, ne vous dites pas que vous voulez faire que de la rééducation. C’est ce que vous aimez le plus, mais c’est une énorme erreur de penser comme ça. De la rééducation, vous devez en faire, mais vous devez également être les meilleurs en éducation. En effet, grâce à une bonne éducation, vous n’aurez plus à faire de rééducation chez le chien. De plus, qui dit rééducation, dit chien malheureux. Mieux vous serez formés en éducation et moins il y aura de rééducation. Ça, c’est un des fondements mêmes de votre travail.

L’éducation peut être tout aussi intéressante que la rééducation. Une personne qui est mauvaise en éducation canine va faire des chiens réactifs.

Un changement de vie radical

Il est vrai que rentrer dans le monde de l’éducation canine est un changement de vie radicale. Un premier pas dans ce monde peut être fait en passant une formation théorique en ligne. Bien sûr, ici nous parlons que de théories. La pratique devra suivre. Toutefois, dans un premier temps, c’est un vrai premier pas qui ne vous oblige pas à quitter votre travail. En effet, vous pouvez prendre la formation théorique, la faire complètement puis, à la fin, vous pourrez vous retrouver dans vos envies. Ainsi, si la formation théorique vous correspond et vous a plu, vous pourrez venir au centre et passer la partie pratique.

En passant par Internet pour débuter votre formation, vous faites un premier pas dans le monde de l’éducation canine. Si vous êtes passionnés, le seul message que je souhaite vous faire passer c’est : devenez un éducateur canin, mais un bon éducateur canin. En effet, aujourd’hui, le secteur de l’éducation canine manque fortement d’éducateurs de qualité.