Chien peureux : une désensibilisation étape par étape

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, petite vidéo à ne pas rater. En effet, il est extrêmement rare de voir ce type de vidéo sur Internet. Aujourd’hui, nous avons eu la possibilité de vous montrer ce qu’était une désensibilisation. La désensibilisation va aider votre chien peureux de quelque chose à ne plus en avoir peur du tout. C’est un sujet très quotidien qui touche énormément de monde. Ici, le chien a peur de l’aspirateur. Nous allons vous montrer qu’il est possible, étape par étape, de passer d’un chien qui a peur de l’aspirateur à un chien qui n’y fait plus du tout attention. Ce procédé, on peut le multiplier à toutes les situations. Bien sûr, la technique va changer, mais le processus, lui, est le même.

Les premiers pas de la désensibilisation chez le chien

Aujourd’hui, on travaille avec Reya. Notre chien a toujours connu le balai et un monstre vient d’arriver dans la maison : l’aspirateur. Je vais vous montrer comment désensibiliser étape par étape. Un chien qui a peur, dès qu’il va voir l’aspirateur, qu’il soit allumé ou pas, va tout de suite avoir un mouvement de recul. Dans un premier temps, il est important de ne pas paniquer. Ensuite, vous ne devez pas non plus hurler sur le chien pour que ce dernier aille au panier. En effet, ce comportement est contre-productif. Heureusement, nous avons des solutions très rapides pour arriver à un meilleur résultat.

La première étape est de sortir l’aspirateur du placard et de le poser au milieu de la pièce. Jusque-là, c’est très simple. Ici, l’objet n’est pas en mouvement. Il n’est pas tenu par vous-même, il ne fait pas de bruit, il est juste posé au sol. Ce que nous voulons ici c’est que le chien s’habitue à l’objet. Toutefois, il faut rapidement banaliser la situation. En effet, mettre un aspirateur au milieu d’un salon ce n’est pas du tout banal comme situation. Le chien, n’étant pas bête, va vite s’en rendre compte. Ce qu’il faut faire c’est de sortir aspirateur, le poser au sol et partir chercher une corde ou une balle. Ici, vous devez interagir avec votre chien autour de l’objet.

Plus vous allez jouer, plus le chien va prendre de la vitesse et plus il va oublier l’objet en question. Il va marcher sur l’aspirateur, l’enjamber et la peur de cet objet va se dissiper. Toutefois, ne pensez pas que le chien est bête ! Ici, vous ne faites que casser un cercle négatif et le chien va se rendre compte qu’on peut jouer même avec un aspirateur dans les pattes. À cet instant, il est en train de devenir moins sensible à l’aspirateur sans même s’en apercevoir. Dans un même temps, vous pouvez également sortir l’aspirateur, le poser, aller voir la chienne et la récompenser. C’est tout à fait possible et c’est surtout complémentaire.

Deuxième étape de désensibilisation : la mise en mouvement

Maintenant que le chien est habitué à l’objet, il va devoir s’habituer au son et aux mouvements. Pour la mise en mouvement, vous ne devez pas allumer l’aspirateur. Ce que vous devez faire, c’est de mettre la chienne à distance. Vous la mettez à 2 ou 3 m de l’objet. Ici, comme vous l’avez désensibilisé à l’aspirateur, vous pouvez envoyer votre chien dans son panier. Toutefois, tout doit se faire sans crier. Vous continuez de passer l’aspirateur sans l’allumer puis vous allez le poser. Une fois que c’est fait, vous pouvez récompenser l’animal.

Troisième étape : ajouter le bruit

Pour le bruit, c’est pareil ! Vous prenez l’aspirateur, vous appuyez une fois dessus, vous relâchez le bouton et vous récompensez l’animal. Ce que nous voulons ici c’est qu’à chaque fois que le chien entend le bruit de l’aspirateur il y associe quelque chose de positif. Lorsque la chienne est bien habituée, vous l’approchez de l’aspirateur, et vous allumez l’objet par à-coups tout en récompensant. Bien sûr, il faut faire tout cela en s’amusant.

Vous allez ensuite devoir transformer l’aspirateur en gamelle. Lorsque vous prenez la gamelle de votre chien, vous n’avez pas besoin de lui dire que ce dernier va manger. Il arrive très rapidement ! Ici, c’est pareil. Vous allez vous mettre dans la cuisine et appuyer une fois sur l’aspirateur. Si le chien vient, vous avez presque réussi. N’oubliez pas de le récompenser. Ici, vous avez déjà fait le plus gros du travail.

Quatrième étape : combiner les deux mouvements

Une fois que le chien est désensibilisé à l’objet, au mouvement et au bruit, vous devez combiner le tout. Dans un premier temps, comme vous ne devez pas tout détruire (en lui hurlant dessus, par exemple) il faut aider le chien à comprendre qu’il n’y a aucun danger à la combinaison des trois choses pour lequel vous avez travaillé précédemment. Vous pouvez donc sortir un Kong, mettre de la nourriture à l’intérieur, lui donner et le laisser se poser quelque part. Vous pouvez ensuite commencer à passer l’aspirateur à 4 ou 5 m du chien. Avec le temps, vous pourrez vous rapprocher de l’animal.

Vous devez réellement y aller progressivement. Au premier passage, laissez-lui un rayon de 4 ou 5 m. Puis, vous pourrez vous approcher. À partir d’un certain temps, le chien n’aura plus besoin du Kong et il aura parfaitement compris que l’aspirateur ne représente aucun danger. Vous pouvez également prendre le problème dans un autre sens. En effet, il est possible de passer l’aspirateur puis de donner le Kong.

L’étape qui clôture le tout est de récompenser le chien avec le Kong si celui-ci n’a pas réagi à l’aspirateur. Si celui-ci a réagi, vous ne récompensez pas. Le chien va donc faire une association d’idées et se demander quelles actions ont débloqué le jouet. Pourquoi le Kong doit-il être introduit à ce moment précis ? À ce moment, la désensibilisation à l’aspirateur a déjà commencé depuis longtemps. Si vous donnez le Kong dès le départ, vous n’avez aucune chance que le chien se désensibilise de l’aspirateur. En effet, son esprit va se focaliser essentiellement sur l’objet de ses peurs. Il est important de faire les bonnes choses au bon moment.

Évidemment, comme toujours en éducation, on ne va pas trop vite. Si on se rend compte que l’on fait une petite bêtise ou que l’on passe une étape trop rapidement, il est important de freiner l’apprentissage. Tout l’apprentissage avec Reya, cela a pris un mois. Pour d’autres chiens, cela peut être beaucoup plus rapide. En effet, certains pourront adopter cette désensibilisation en trois semaines, en 10 jours, en 15 jours… chaque chien possède son propre rythme. Vous devez comprendre qu’il faut y aller petit à petit en suivant le rythme de votre chien.

Bien sûr, avant de commencer les exercices, vous devez répondre aux besoins quotidiens du chien. Ainsi, il est important de dépenser votre chien physiquement et mentalement. En effet, si vous ne faites pas cette démarche au préalable, vous n’avez aucune chance de désensibiliser correctement votre animal.

Enfin, j’espère que cette vidéo vous a plu et qu’elle vous a aidé à comprendre comment la désensibilisation fonctionnait. Maintenant, si vous avez des problèmes d’aspirateur avec votre chien, vous savez comment régler le problème !

Chien peureux : une désensibilisation étape par étape