Que faire face à un chien qui réclame ?

Que faire face à un chien qui réclame ?

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, parlons d’une situation qui vous arrive à tous. Si nous avons un chien qui a l’habitude de réclamer lorsqu’un jouet n’est plus à sa disposition, sa réaction va être rapide, il va aboyer.

Face à un chien qui réclame, ne réagissez pas

À cet instant, vous avez deux choix. Il y a les personnes qui cèdent et demandent au chien de se taire. Ainsi, tout va lui être cédé sans exception. Vous avez également les personnes qui choisissent un autre chemin. Cet autre chemin, si vous le prenez tout de suite, va vous aider à résoudre le problème en 10 minutes. Plus vous attendez, plus il est difficile de modifier le comportement de votre chien. Personnellement, j’ai choisi la deuxième solution. Si le chien aboie, il n’a rien.

Comme l’animal est fâché, je bouge pour ne pas figer la situation. Le chien continue à réclamer et se dirige alors vers une autre personne. Il continue de se plaindre et essayer de voler une ou deux fois les objets posés hors de sa portée. À chaque fois, j’arrive et lui dis très clairement qu’il n’a pas le droit de le faire. Ensuite, je reprends mon chemin. Le chien se couche et c’est à ce moment-là que je décide de lui donner son jouet. Voilà comment ça fonctionne ! Cela s’appelle l’apprentissage de la patience. Il ne peut pas avoir tout ce qu’il veut, quand il le veut.

La patience, un apprentissage nécessaire

Vous devez avoir énormément de patience. De plus, vous ne devez surtout pas vous laisser diriger par vos émotions. Bien sûr, je sais qu’il est difficile d’ignorer le chien lorsque celui-ci réclame et hurle. Vous avez envie de lui demander de se coucher, de crier ou de monter en tension. Le vrai secret, c’est de ne pas lui donner l’ordre de se coucher. Si vous le faites, vous lui donnez de l’attention et de la matière pour que celui-ci puisse interagir avec vous.

Cela peut sembler anodin. Toutefois, si vous n’apprenez pas ça, vous ne pouvez pas apprendre le rappel. Si vous lui montrez qu’il ne peut pas tout exiger tout de suite, c’est pour lui faire comprendre que dans la vie il aura des déceptions.

Le chien peut aussi réclamer dans d’autres situations

Dans un autre exemple, prenons le cas où vous vous promenez et croisez un chien attaché. Votre chien détaché réclame l’interaction avec son congénère. Vous le rappelez alors puisqu’il n’a pas à aller embêter celui qui est attaché. Si le chien connaît la renonciation, il comprend que son congénère en laisse n’est pas en phase de jeu. Ainsi, il passe son chemin et vous n’avez pas à le remettre en laisse. S’il ne connaît pas ce comportement, il se frustre, n’obéit plus et peut attaquer l’autre chien. Pour un souci de frustration, puisque vous avez cédé à tous ses caprices précédents, vous vous retrouvez avec un chien réactif aux congénères.

La naissance de petits problèmes qui prennent des proportions terribles part souvent de détails. Restez cohérent dans vos actes, jouez avec vos chiens, donnez-leur ce qu’ils ont envie d’avoir, mais donnez-leur uniquement s’ils ont un comportement approprié. C’est votre rôle de leur apprendre à vivre. Apprenez-leur que la vie est un mélange de couleurs et que toutes ces couleurs-là, il faut les connaître pour pouvoir avancer sereinement.

Garder son calme face à un chien qui réclame

La chose la plus importante à faire quand votre chien réclame est de réussir à gérer la frustration. Ne cédez aucunement aux caprices de votre toutou. Si vous vous retenez de lui accorder ce qu’il veut , vous gagnez. Il sera alors plus facile de lui apprendre le renoncement. Retenez aussi que dans votre façon d’agir, vous devez rester cohérent. Il ne faut pas un jour lui indiquer fermement qu’il n’aura pas ce qu’il veut, pour céder un autre jour sous la pression.

Vous devez résister même si vous voyez votre chien pleurer en se tenant devant l’endroit où se trouve son jouet. Il suffit de lui laisser le temps de se calmer, et une fois que ce sera fait, récompensez-le. Vous habituez ainsi votre boule de poils à 4 pattes à se calmer et à attendre le moment approprié, défini par vous, pour avoir ses jouets.

Que faire quand le chien demande un câlin ?

C’est beau quand le chien vient demander un câlin. Mais lorsque cela devient répétitif alors que vous n’êtes pas disponible, c’est plutôt un problème qu’il faut savoir gérer. En réalité, il peut arriver que votre chien soit très collant, qu’il ait toujours envie d’être à vos côtés et de vous toucher. Cependant il faut différencier un chien qui demande tout le temps de l’attention, d’un chien qui en demande raisonnablement.

Lorsqu’il vient vers vous pour réclamer une caresse en posant sa tête, ne réagissez pas tout de suite. Montrez-lui que vous n’êtes pas disponible en le faisant attendre. S’il insiste au lieu de patienter, renvoyez-le. S’il patiente quelques minutes, vous pouvez l’inviter en lui montrant que vous êtes maintenant disponible pour un câlin.

Si, en revanche, votre chien vous demande un câlin du regard et sans vous brusquer, c’est une invitation polie à laquelle vous êtes libre de répondre ou non. Vous n’avez surtout pas à vous en priver ou, au contraire, à culpabiliser si vous n’en avez pas envie.
Si vous avez à faire à un chiot, cela sera encore plus difficile de renoncer à ses demandes. Cependant, cela reste très important de le repousser de temps en temps, surtout lors de cette période.

Comment réagir face à un chien qui réclame de la nourriture à table ?

Vous ne devez pas donner de la nourriture à votre chien s’il vient en réclamer pendant que vous êtes à table. Votre réaction doit donc être un « non » clair et sans équivoque. Indiquez-lui d’aller dans son panier par exemple. Ainsi, si vous tenez à lui donner de la nourriture, attendez d’avoir débarrassé entièrement la table et qu’il soit resté sagement sur son panier. Vous évitez ainsi qu’il y ait de l’ambiguïté dans sa tête.