Chien régulateur : Arnaque ou pas ?

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, j’en ai un peu marre. En effet, tout le monde se vante d’avoir un chien régulateur. Cependant, le seul qui a un vrai chien régulateur, c’est moi ! Marley, c’est le chien régulateur dont tout le monde rêve. Il est capable de gérer toutes les situations. Comme vous pouvez le voir, lorsqu’on se retrouve avec Oggy, Marley ne monte pas en pression et reste calme. Ce comportement offre la chance à l’autre chien de se réguler. Oggy va donc pouvoir comprendre les bons codes.

Le chien régulateur qui fait rêver les éducateurs

Dans un autre cas, nous avons Mali. Cette chienne a de gros problèmes avec ses congénères. En effet, elle attaque les autres chiens pour les mettre à mort. À son contact, Marley va rester totalement calme et maîtriser ses émotions. Tout le monde se vante d’avoir de très bon chien régulateur, mais le meilleur chien régulateur du monde, il est chez Esprit Dog.

La vérité sur le chien régulateur

Il y a quelque chose qui est très frustrant pour moi. Je me suis réveillé un matin et je me suis demandé : pourquoi je ne montrais pas également une arnaque ? En effet, tout le monde fait n’importe quoi et nous, on ne devrait pas le faire ? C’est pour cela qu’on vous a fait cette première partie de vidéo un peu réac. Si j’avais voulu, je vous aurais fait la même intro avec tous mes autres chiens, y compris Reya, mon chiot. Comme c’est un chiot, elle communique comme un chiot. Avec les autres chiots, elle est capable d’avoir le langage du chiot. Je peux vous faire n’importe quelle histoire avec n’importe quel chien.

La vérité est bien différente. La vérité, c’est que le chien régulateur universel n’existe pas. Mais qu’est-ce qu’un chien régulateur ? Un chien que l’on appelle régulateur est un chien qui a des aptitudes naturelles à éduquer ou à rééduquer certains autres de ses congénères. En effet, les profils comportementaux de ces derniers vont offrir à votre toutou la possibilité d’intervenir avec ses qualités. Ces qualités vont avoir un effet bénéfique pour le chien qu’ils ont en face.

Des cas de figure différents

Dans l’exemple de Marley, il se retrouve en face d’un berger australien. Ce dernier se montre hyperactif. Dans ce cas particulier, montrer ce qu’est de l’obéissance au chien d’en face va offrir un terrain de travail favorable. Ensuite, le chien d’en face va prendre exemple sur Marley. En effet, il va se demander pourquoi son congénère n’est pas énervé. Une fois que vous donnez l’accès au chien, Marley est tellement tranquille qu’il va snober le berger australien. Le chien va alors se rendre compte tout seul que ce n’est peut-être pas la bonne solution d’approche pour jouer avec Marley. Dans ce cas de figure particulier, Marley est exceptionnel en éducation ou en rééducation sur ce type de profil.

Pour le cas de figure de Mali, nous avions besoin dans un premier temps d’un chien sans réactions. En effet, le chien que nous allions lui présenter ne devait pas montrer trop de tensions. Marley, dans la première étape ce cas de figure là est extrêmement utile. Toutefois, comme pour le berger australien, il y a différentes étapes à respecter en matière d’éducation ou de rééducation. Si Marley est un chien formidable pour amorcer, conclure ou arriver au milieu d’un exercice, il n’est pas bon pour le finir ou le débuter. Aucun chien au monde ne peut avoir toutes les séquences. Aucun chien ne peut agir sur tous les cas de figure ni sur tous les chiens. C’est tout à fait normal, il n’y a rien de mal à cela.

Si un chien pouvait agir sur tous les autres chiens, ce serait un animal sans caractère ni personnalité. Différents éléments au sein d’une même espèce peuvent avoir différents types de caractère. Ce caractère est différent chez les chiens, les humains, ainsi que toutes les autres espèces répertoriées au monde. Toutefois, il y a deux gros problèmes qui touchent le monde du chien. Le premier concerne les éducateurs canins. Une partie d’entre nous a envie de dire « mon chien, c’est le meilleur ». Résultat, ces gens n’ont plus le regard juste. Ils se ramènent alors dans des cours collectifs avec des chiens dangereux pour les congénères.

L’autre gros problème est le business. En effet, dire que son chien éduque les autres, c’est très glamour et « bankable ». Quand certains ont senti la manne financière que ça pouvait générer, cela crée une brèche dans le monde canin. Résultat, on se retrouve dans notre métier avec de nombreux escrocs. Attention, quand je dis ça je ne dis pas que leur chien ne serait pas capable d’éduquer ou de rééduquer certains types de comportement. Toutefois, c’est un mensonge de dire que tout le monde peut tout faire.

Ce qui est valable pour les autres est également valable pour moi. Laika, ma petite femelle rottweiler, intervient dans beaucoup de cours, mais pas tous. En effet, elle fait de nombreuses choses extrêmement bien, mais ne peut pas intervenir sur tous les cas de figure de par sa personnalité, son tempérament ou encore sa façon d’être. Elle va être bénéfique sur certains, mais pourrait être néfaste sur d’autres qui auraient une perception différente. Ce n’est ni bien, ni mal, c’est juste la vie qui faites comme ça.

Pour conclure, sachez que le chien régulateur universel est une arnaque. Toutefois, des chiens capables d’éduquer ou de rééduquer, presque tous les chiens peuvent le faire. Cela dépend du spécimen qu’ils ont en face d’eux. Néanmoins, un seul chien pour tous les problèmes, ça n’existe pas.

Chien régulateur : Arnaque ou pas ?