Choisissez vos batailles !

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, en éducation, j’ai juste une chose à vous dire : choisissez vos batailles. Cela vous concerne absolument tous. En effet, vous avez tous une bataille à choisir à un moment donné.

Choisissez vos batailles pour une meilleure éducation

Par exemple, vous avez un chien, une maison et un jardin. Vous vivez dans une zone pavillonnaire avec d’autres maisons autour. Vous laissez alors votre chien seul dans le jardin et celui-ci aboie. S’il aboie, il y a deux options. Vous faites bien les choses, vous le laissez aboyer et lorsqu’il a fini d’aboyer vous lui ouvrez la porte et il peut rentrer. Comme cela, il comprend qu’aboyer ne lui permet pas d’ouvrir la porte. Deuxième option, comme vous êtes entourés de personnes et que vous avez peur pour la tranquillité de votre entourage proche, vous ouvrez la baie vitrée lorsque le chien aboie et, dans la plupart des cas, vous l’insultez (ce qui ne sert à rien).

Choisissez vos batailles, c’est nécessaire ! Personnellement, je vous encourage à ne pas le laisser dehors si vous savez que vous ne pouvez pas assumer les aboiements. Cela va lui apprendre à ne pas aboyer. En effet, il ne faut pas le laisser aboyer dans le vide. Il faut l’accompagner et l’aider à comprendre qu’il ne peut pas aboyer à sa guise dehors.

La propreté, une bataille parmi tant d’autres

Lorsque vous récupérez un chiot, et qu’il a deux mois, il ne peut pas se retenir. La propreté ne lui est pas accessible. Il comprend le principe de la propreté, mais les sphincters ne sont pas formés. Si vous souhaitez un chiot qui va être propre en 15 jours, c’est faisable. Toutefois, vous devez avoir pris 15 jours de vacances. Vous devez être avec l’animal pendant 15 jours. Si vous prenez l’animal et que vous partez directement travailler, n’espérez pas qu’en 15 jours l’animal ait appris la propreté. Ce n’est absolument pas possible. Si vous choisissez cette bataille, vous ne pourrez pas la gagner en 15 jours. Vous pourrez la gagner, mais sur la longueur.

Enfin, vous devez être tolérant et compréhensif vis-à-vis du chiot ou du chien. Si votre environnement ou votre rythme de travail ne vous permet pas de tout faire parfaitement bien, autoriser votre chiot ou votre chien à mettre plus de temps à faire les choses. Ça marche pour absolument tous les ordres ou les habitudes que vous souhaitez donner à votre animal. Il y a un timing pour tous. Si vous ne pouvez pas l’appliquer, vous vous exposez à ne jamais pouvoir régler le problème ou à le régler dans un temps très long.

Choisissez vos batailles !