Comment contrôler le comportement du chien ?

Salut à tous ! Je vous retrouve en forêt pour une vidéo un peu spéciale. Aujourd’hui, je vais vous apprendre à contrôler votre chien et surtout à faire en sorte qu’il arrive à contrôler son comportement. Parce que c’est pour ça qu’il ne vous obéit pas. Pour ce faire, j’ai la chance d’avoir Marley et d’avoir découvert il y a trois jours qu’il avait un souci avec les ballons. Il n’a jamais vu un ballon de sa vie. Résultat cette stimulation est tellement forte qu’il ne comprend plus rien qu’en y en a un. Allez, suivez-moi !

Les bases de la désensibilisation pour contrôler le comportement du chien

Pour commencer la désensibilisation, vous mettez le ballon à peu près à 5 m du chien. On va attendre que le chien ait l’attitude souhaitée avant de lui déclencher l’accès au ballon. L’attitude souhaitée c’est quoi ? C’est au moins qu’il se couche et qu’il s’apaise. Qu’il arrête de se mettre en tension comme il est là. Évidemment, on ne dit pas couché, on ne dit pas assis, on ne dit rien du tout.

Une deuxieme étape importante

OK là, pour la deuxième étape, on va aller un peu plus loin. On va en demander un peu plus à Marley et vous allez vite comprendre, mais il doit apprendre à se contrôler. Même quand il ne connaît pas. Là à l’heure d’aujourd’hui, il a une difficulté avec le ballon. Tout à l’heure, j’ai déclenché quand il s’est couché parce que c’est un état émotionnel où il était en train de s’apaiser. Là maintenant j’en attends un petit peu plus de lui. J’aimerais bien qu’il se couche réellement donc il décale son corps sur le côté. Surtout qu’il arrête de respirer comme ça et d’être focalisé sur la balle. Tu as vu le regard qu’il m’a jeté là ? Il est en train de se demander pourquoi je ne déclenche pas ce coup-là. Là, il se demande à quel moment je vais le laisser aller voir le ballon.

Et ça, c’est intéressant parce que pour une fois il commence à réfléchir. Est-ce qu’il va prendre l’option de retenter le coup ? D’aller sur le ballon une fois en se projetant ? C’est possible qu’il puisse le retenter et dans ces cas-là, je lui indiquerais que ce n’est pas comme ça qu’il aura mon approbation. Il décale le bassin, il se met réellement en position couchée et là, on est parfait. C’est à force de répéter ce type de comportement qu’on va indiquer au chien la bonne réponse. Au départ il s’est projeté, j’ai récupéré la laisse et donc il a fait le seul schéma qu’il sait faire, c’est-à-dire j’y vais, je fonce parce que ça je le veux plus que tout.

Un schéma simple à mettre en place

Vraiment, le secret c’est de ne jamais se dire : je désensibilise sans avoir fait le travail en amont qui oblige mon chien, d’une part à réfléchir. D’autre part à regarder son maître et à comprendre qu’il y a un leader qu’il va falloir suivre. Il a toujours la bonne réponse pour débloquer ce que je veux. Ce leader, ça doit toujours être vous. On va espérer un petit peu plus loin, regardez bien la laisse qui est tout le temps détendu. Là ce que j’attends de lui ce n’est en aucun cas du dressage. Simplement le fait de comprendre qu’il va devoir renoncer parce que je ne souhaite pas qu’il aille sur la balle. Il a envie d’y aller, le « non » le stop et il me suit. Il renonce donc à sa balle, Marley est sur la bonne voie.

C’est intéressant ce qu’il fait, Marley c’est un chien qui vit dans le confort et qui est habitué à ce qu’on lui donne accès absolument à l’ensemble des choses qu’il veut. C’est là où je voudrais insister sur quelque chose. Les chiens sont extrêmement intelligents, il a compris que s’il faisait quelque chose pour son humain, son humain débloquait immédiatement le jeu. Donc là, pas de dressage, c’est de l’attitude et de la façon de se comporter avec lui. C’est aussi de la gestion de la frustration.

Je ne lui demande jamais rien quand on veut le désensibiliser. Une fois qu’il a compris ça, on peut évidemment faire progresser son chien en dressage en se servant de la balle. Mais il faut bien séparer les moments où on le fait progresser. Parce qu’en fait on va se comporter comme un chien, c’est à dire en opportuniste. On va se dire bas pour une fois, on a une occase de pouvoir faire progresser Marley grâce au ballon parce que c’est une stimulation extrêmement forte pour lui. Mais en allant plus loin, vous ne réglez pas le problème du ballon. Vous améliorez simplement le dressage.

Contrôler le comportement du chien passe par une bonne attitude

Mais là ce que je voudrais qu’ils comprennent c’est exactement ce qu’il est en train de faire. Je suis là, je ne veux pas qu’il y joue parce que je ne veux pas qu’il devienne frénétique devant la balle et qu’il comprenne qu’il aura systématiquement accès à ce ballon. Donc je lui interdis, il se couche dans la bonne position. En plus, maintenant qu’il a la bonne attitude je lui laisse accès au ballon afin à chaque fois qu’ils comprennent que si lui il prend une attitude modérée normalisée. S’il apprend à se contrôler et à se gérer à ce moment-là je lui donnerais accès. Mais parce que son attitude est correcte une fois que les problèmes de comportement sont réglés, vous pouvez bien évidemment vous servir de ce stimulus pour faire progresser votre chien en dressage.

Vous avez vu, on est parti d’un chien qui n’arrivait pas du tout à contrôler son comportement dès qu’il voyait un ballon. On a maintenant un chien qui en l’espace de trente à quarante minutes grosso modo arrive maintenant à passer devant un ballon sans y aller. Et surtout, on a un chien maintenant qui a appris à renoncer à ce type de stimuli et ça c’est vraiment important. Il n’y a jamais de fatalité. Ne vous dites jamais c’est foutu, c’est impossible il aime tellement sa balle qu’il ne reviendra jamais au rappel.

Il aime tellement sa balle qu’il ne peut pas se contrôler devant. Il aime tellement les bâtons, il aime tellement machin, il aime tellement truc, il n’y a pas de fatalité, juste des méthodes de travail. Ce que Marley arrive à faire devant un ballon, on peut très bien le reproduire avec des méthodes différentes devant les chiens, devant les humains. Tout ce qui compte, c’est bosser, et bosser intelligemment.