Comment dresser un chien pour lui donner confiance en lui et en vous ?

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit dog. Aujourd’hui, je vais vous montrer un petit exercice très simple pour travailler la frustration et la renonciation. Grâce à eux, vous allez pouvoir dresser votre chien et l’aider à gagner en confiance. Il va être utile pour les chiens qui font un peu d’hyper attachement. C’est vrai que c’est un petit peu le mal à la mode en ce moment. Il y a plein de petits exercices qui permettent de s’en sortir pour justement apprendre au chien à prendre confiance en lui et à avoir confiance en vous.

Souvent, dans le cadre de l’hyper attachement, on vous parle de plein de petites choses comme le fait de ne pas dire bonjour, ne pas dire au revoir, de vous absenter par toute petite tranche de temps, de les laisser jouer ce qui est plutôt vrai dans l’ensemble. Après, il faut faire du cas par cas, mais c’est plutôt vrai dans l’ensemble.

Par contre, on ne vous parle jamais des petits exercices qui vont permettre au chien de se sentir mieux et d’avoir un peu plus confiance en vous. Parce que souvent, tout est lié. Pour ce que je vais vous montrer, il n’y a besoin de rien. Il vous faut un chez vous et un chien. Normalement, ça devrait pouvoir aller. Bien évidemment, il faut aussi avoir appris au préalable l’ordre « pas bougé ». Vous pouvez retrouver toutes les étapes dans notre formation en ligne, bien entendu.

Dresser un chien pour améliorer sa confiance, quelques exercices

Pour dresser un chien afin qu’il ait confiance en lui, il existe de nombreux exercices. Premier exercice tout simple, vous demandez au chien de ne pas bouger et vous allez quitter la pièce. Vous revenez, le chien n’a pas bougé. Le fait de s’absenter va faire que le chien doit vous faire confiance uniquement à la voix puisqu’il perd le contact visuel. Ce n’est pas évident pour lui. Notamment dans les cas d’hyper attachement où le chien a besoin d’être constamment collé à son maître. Mais ça va aussi permettre dans certaines situations de prendre un peu confiance en lui. Parce qu’il se retrouve sans vous à proximité.

L’ensemble des deux éléments est intéressant d’un point de vue comportemental. Je suis parti dans la cuisine, mais vous pouvez étendre les distances chez vous. Là, j’ai volontairement intégré un exercice plus difficile parce que j’ai mis des stimulations. Premièrement, j’ai fait exprès d’ouvrir la porte en faisant du bruit sur la poignée. C’est une stimulation qui va faire partir le chien à la faute dans les premiers temps, mais c’est justement là où vous allez lui apprendre à gérer ses émotions.

J’ai volontairement claqué la porte. Je ne l’ai pas laissée ouverte, ça aurait pu être un déclencheur pour le chien et le faire venir directement à la porte puisqu’il perd le contact visuel. En plus, il y a un bruit qui va couper sa concentration. C’est vraiment important quand vous avez des chiens de leur apprendre à se gérer.

Pareil pour les auto-contrôles, c’est indispensable de leur apprendre. Il y a beaucoup trop de chiens qui n’en ont quasiment plus aucun parce qu’ils sont toujours livrés à eux-mêmes, parce qu’ils font ce qu’ils veulent. C’est là, que le maître commet une grosse erreur. Donc de temps en temps, prenez du recul. Prenez du temps pour le chien parce que sinon, vous n’arriverez à rien. Si on se dépêche d’aller à la porte et de l’ouvrir, on pousse le chien et on ne lui apprend pas à prendre le temps.

Maintenant, troisième exercice, on va faire encore plus dur. On se met dehors. Ici, la configuration de la maison me permet de faire le tour. Mais vous pouvez aussi faire tout cela à l’extérieur de chez vous. Vous partez en balade, vous faites le tour d’une voiture, d’un énorme arbre ou d’un buisson… En tout cas un endroit où il ne pourrait plus vous voir.

N’oubliez jamais de le récompenser

Évidemment, même quand on a un chien très bien éduqué, ce n’est pas illégal de temps en temps de le motiver ou de le récompenser. Quand vous estimez qu’il le mérite, n’hésitez pas. On aurait pu faire l’exercice sans jouet, mais j’estime que comme ça fait 5 ou 10 minutes qu’il fait des petites choses, on va pouvoir le récompenser. Plus le chien fait par plaisir et plus il apprend vite. Plus il apprend vite et bien mieux c’est pour tout le monde. Pourquoi ne pas être tous heureux ?

Autre variante de cet exercice, que j’apprécie beaucoup. Là, c’est intéressant parce que vous mettez la stimulation au niveau du sol. Vous vous absentez et là, il y a deux problématiques pour le chien. La première, c’est de ne pas pouvoir vous rejoindre et donc de rester immobile. La deuxième c’est de ne pas succomber à la tentation ni de se dire : comme il s’est barré, je vais me mettre à jouer. Donc, là en termes de contrôle du chien c’est aussi extrêmement intéressant.

Petit point important, si jamais le chien bouge, c’est fini. Vous remettez le chien exactement à l’endroit initial et vous partez simplement moins loin. Vous revenez et vous récompensez. Bon, vous pouvez évidemment retrouver toutes les étapes dans notre formation « Esprit dog family ». Surtout, n’oubliez jamais, quand vous faites ce genre d’exercice, quand on est dans l’éducation d’un chien on s’amuse, on sourit et on prend du plaisir.

Comment dresser un chien pour lui donner confiance en lui et en vous ?