Comment reconnaître un bon éducateur canin ?

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. On me pose la question de très nombreuses fois par jour : comment reconnaître un bon éducateur canin ? C’est difficile pour moi de pouvoir juger de ce qu’est un bon éducateur canin. Je n’ai pas le bon rôle pour ça puisque je le suis moi-même. Dans cette vidéo, on va essayer de brasser large.

Savoir reconnaître un bon éducateur canin

Un bon éducateur canin, c’est une personne qui va prendre du plaisir à venir chez vous. Cela peut paraître extrêmement bête dit comme ça, mais, lorsque vous avez quelqu’un qui adore venir chez vous, ça se sent tout de suite. Il y a une grosse différence entre une personne passionnée et une personne qui se sent forcée de faire son métier.

Un bon éducateur canin doit également être à votre écoute et à l’écoute du chien. En effet, en parlant avec vous, il doit toujours avoir un regard pour le chien et essayer de comprendre le comportement de l’animal. En regardant le chien, il va pouvoir récupérer quelques indications sur son comportement et, en parlant avec vous, il pourra affiner son analyse.

Un bon éducateur canin va analyser et cerner vos problèmes en 5 à 10 minutes maximum. Passé ce délai, il va parler pour vous faire du bien. En effet, dans certains cas, la personne qui fait appel à un éducateur peut être très sensible à ce qui lui arrive. Dans ce contexte, il peut très bien passer une heure à discuter avec vous. L’éducateur va vous rassurer et vous expliquer comment son intervention va se passer. Il va prendre le temps pour vous puisque, une fois que l’éducateur canin sera parti, c’est vous qui changerez la vie de votre chien.

Autre point important, j’ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi certains éducateurs canins arrivent chez vous avec de la nourriture et des friandises. En effet, il est courant de voir certains éducateurs canins arriver avec une petite pochette remplie de friandises qu’ils lancent au chien avant même de vous avoir dit bonjour. Personnellement, je n’ai aucun problème avec les friandises. Toutefois, j’ai un gros problème avec le fait d’arriver rempli d’idées préconçues. Sans connaître l’animal, qui vous dit que le chien va apprécier ? Qui vous dit que vous n’allez pas générer de nouveaux problèmes de comportement ? Quand on arrive chez quelqu’un, on arrive tranquillement sans ramener une fanfare. Ces personnes-là ne savent pas comment faire. À leur faire confiance, vous vous lancez dans une galère aussi bien en éducation qu’en rééducation.

Un bon éducateur canin, c’est un éducateur qui se déplace pour n’importe quel chien. En effet, certains ont beaucoup de temps pour des petits chiens inoffensifs, alors que pour des staffs, ils n’ont plus du tout de temps. Toutefois, tous les maîtres et tous les chiens méritent d’être aidés. Partant de ce constat, il est important de ne pas faire de discrimination. C’est la moindre des choses pour un professionnel. En effet, c’est notre métier de nous occuper de tout le monde. Attention, je ne parle pas de compétences.

En effet, si vous avez le cas d’un staff ou de n’importe quel autre chien avec un cas d’agressivité à l’humain, si l’éducateur canin dit qu’il ne sait pas faire et qu’il ne vient pas, ça ne me dérange pas. Il a l’honnêteté de vous dire qu’il ne sait pas faire et qu’il ne peut pas intervenir sur votre cas. Ce qui me dérange plus, ce sont ceux qui font semblant de savoir faire mais qui ne se déplace jamais pour ce genre de cas. Certains utilisent même la méthode expresse et vous demandent d’aller chez le vétérinaire pour faire un bilan comportemental de votre chien. Dans ces cas-là, il sera difficile de recontacter cet éducateur. D’autres vous annoncent très naturellement qu’il faut faire piquer votre chien ou lui donner des médicaments. Tous ces gens-là m’insupportent au plus haut point.

En effet, quand ils viennent en formation nous leur annonçons qu’ils ne peuvent pas prendre en charge certaines facettes de l’éducation. Je préfère qu’ils annoncent aux clients avec honnêteté leur incapacité et qu’ils redirigent la personne en difficulté vers un éducateur plus compétent. Ce qui me dérange, c’est quand vous appelez quelqu’un qui ne sait pas faire et qui vous annonce très naturellement que votre cas est compliqué, voire désespéré. Cela peut avoir des conséquences terribles sur le moral du propriétaire du chien à rééduquer.

Dans l’histoire, c’est toute la profession, tous les éducateurs canins, qui payent pour ces gens qui sont mauvais.

Un bon éducateur canin c’est aussi quelqu’un qui ne va pas vous donner un diagnostic sur des troubles de comportement par téléphone. Il ne va pas non plus vous imposer quelque chose d’emblée. En effet, s’il arrive chez vous et vous impose un accessoire particulier, c’est qu’il n’est pas bon. Son travail, c’est de s’adapter à la situation. Il peut ensuite tirer le meilleur de ce qu’il a en face de lui.

Je déteste profondément toutes les personnes qui pensent qu’il existe une pensée unique. Tous les ultras positifs sont assez faciles à démolir puisqu’ils passent leurs journées à raconter n’importe quoi. Aux antipodes, vous avez les éducateurs violents. Ils vont utiliser un vocabulaire dominant, violent et oppressif. Ils sont ultras rigides, ultras stricts et ultras durs dans leur contact. Ces gens utilisent des méthodes qui ne fonctionnent pas.

Je ne parle pas de méthodes archaïques, mais de méthodes inutiles, bêtes et qui ne fonctionneront jamais sur un chien. Pour moi, le passé est une force pour le présent et le futur. Ces gens-là ne sont ni du passé, ni du présent et encore moins du futur. Lorsque des gens comme ça utilisent des mots forts comme hiérarchie, domination ou encore dressage, ils le font n’importe comment. En effet, leur seul but est d’attaquer le camp adverse. Dans leur façon de vivre et de penser, ces éducateurs vivent tous dans une guerre interminable.

Au milieu de tout ça, il y a les éducateurs normaux qui protègent l’animal en valorisant les bonnes actions du chien. En effet, c’est un comportement qui s’applique depuis la nuit des temps. Tout le monde du chien emploie le même langage, mais n’appose pas les mêmes actions sur ce langage. C’est ça qui est important. En effet, ce n’est pas le mot qu’on utilise qui prime, mais sa signification et l’utilisation que vous en faites. C’est une guerre de clan dans laquelle je ne veux pas rentrer et dans laquelle il ne faut pas que vous rentriez. En effet, ne vous attardez pas sur les deux mouvements sectaires que je vous ai décrits, vous n’aurez que des problèmes avec eux.

Quel que soit le type d’extrême, chaque fois que vous en rencontrez un, la meilleure chose à faire est de ne pas les écouter. Vous devez prendre du recul, réfléchir et faire les choses tranquillement. Des bons éducateurs canins, il en existe et il en existe plein. Toutefois, il existe également plein de mauvais et c’est cela qu’il faut combattre. Les seuls qui peuvent faire cela, c’est vous. Vous avez le pouvoir de mettre fin à ce genre de pratique. Mais il existe également de bons éducateurs, il faut aussi que vous les mettiez en avant. Vous devez faire une démarche pédagogique qui permettra d’aller de l’avant et d’éviter que des personnes se tournent vers de mauvais éducateurs.

En suivant la voie des mauvais éducateurs, nous allons aller vers plus d’abandons. Il y aura aussi plus de manque d’éducation, plus de morsures et plus de restrictions. C’est pour ça qu’il faut prendre vos responsabilités. Si vous ne le faites pas, la situation devient très compliquée pour les chiens, mais aussi pour les gens.

Comment reconnaître un bon éducateur canin ?