Dresser son chien à ne pas traverser la route

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, je vais vous montrer comment empêcher votre chien de traverser la route sans votre autorisation. Prenez quand même le temps d’écouter, c’est quelque chose de super important.

Il y a beaucoup de chiens qui se font écraser à chaque fois. Surtout, vous êtes beaucoup à vous demander comment faire en sorte d’avoir un chien détaché en ville. Ça passe par là. Alors évidemment toutes les premières étapes se font en laisse courte. Elles peuvent se faire uniquement si vous avez parfaitement appris à votre chien l’ordre « pas bougé ».

Les étapes pour apprendre au chien à ne pas traverser

Première étape, vous avancez en laisse avec votre chien, vous arrivez à l’endroit du trottoir. Dès que vous êtes juste en rebord « pas bouger, assis ». On attend un petit peu, vous donnez le commandement pour y aller et vous récompensez votre chien.

Étape 2 est quasiment la même que l’étape 1. « Pas bougé, assis » sauf que, là, pour le coup vous faites la démarche d’avancer un petit peu. Vous vous mettez en bout de laisse. Il ne bouge pas, vous l’appelez ensuite vous le récompensez en le caressant. Si jamais le chien part à la faute, au moment où il met une demi-patte en dehors du trottoir vous lui dites non fermement. Ça vous oblige quand même à lui avoir appris au préalable ce que veut dire « non », sinon vous allez crier « non » toute la journée et ça ne marchera jamais. Vous dites non, il revient sur le trottoir et vous recommencez exactement la même étape jusqu’à tant qu’il y arrive. Comme à chaque fois vous le récompensez, ça doit être du plaisir.

Ensuite, un peu plus dur que l’étape 2. Vous avancez, vous lui demandez de ne pas bouger tout en continuant à marcher. Le chien se fige, vous l’appelez pour qu’il traverse et vous le récompensez.

Étape 4, là ça devient plus intéressant. Vous marchez, vous figez, mais vous ne parlez pas. Le chien s’arrête, vous continuez votre route et vous donnez le feu vert pour y aller. Ensuite, comme à chaque fois, vous le récompensez.

Étape 5, exactement la même que l’étape 4, sauf que cette fois-ci, vous ne vous arrêtez plus, vous continuez, le chien se fige. Parfait ! Vous l’appelez et vous le récompensez.

Lui apprendre à ne pas traverser la route

Vous commencez à préparer un terrain de travail. Prenez sa corde, sa balle préférée ou des gâteaux et disposez-les le long du trottoir. S’il veut y aller, c’est « non » au moment où il met une demi-pâte à l’extérieur. Vous continuez à avancer et vous allez faire autant de passages qu’il le faut jusqu’à tant qu’il s’en désintéresse. Une fois qu’il s’en est désintéressé, vous prenez la friandise et vous le récompensez. Toutefois, l’idée c’est de ne pas tricher. Ça veut dire que là, on ne lui apprend pas à rester au pied.

Il est hors de question de vous le détachiez, que vous disiez « reste » et qu’il colle à votre jambe et vous vous dites : j’ai gagné, il ne traverse pas. Ce n’est pas ça. Là, ce qu’on veut vraiment, c’est faire un focus sur l’action de traverser la route. Sinon vous aurez un chien qui semble plutôt carré, mais à la première stimulation un peu trop forte à laquelle il n’est pas habitué, c’est fini, il va partir, il va traverser et là, ça peut être dangereux pour lui.

Étape 7, là, on lui prend une stimulation forte comme son jouet préféré, une corde, une balle… Ensuite, vous la jetez. Vous avez vu ? Là encore, l’importance du « pas bouger » pour lui faciliter la vie, le chien n’y va pas. Vous récupérez ce que vous avez jeté sur la route et vous lui apportez. Vous et lui donnez.

Étape 8, vous vous mettez en mouvement et vous commencez à jeter. Vous marchez, vous jetez sa corde, vous jetez de la nourriture… S’il n’y va pas, on s’arrête, on va récupérer la stimulation et on récompense.

Neuvièmement, la mise en longe. Elle sert à deux choses. Premièrement, elle sert à sécuriser l’environnement de travail mais aussi à vous sécuriser. Ce qui fait que vous allez reprendre toutes les étapes du début, mais cette fois-ci en longe. Ce que je veux, grâce à la longe, c’est surtout que vous soyez détendu et rassuré. C’est vrai que la première fois que l’on détache dans des milieux urbains il peut y avoir des voitures qui passent, il y a des dangers. Votre voix va être modifiée, vous allez changer votre attitude et votre posture et résultat vous allez créer des erreurs chez le chien. Des erreurs qu’il ne ferait pas naturellement.

On y va vraiment étape par étape, c’est important. N’allez pas trop vite en vous disant c’est bon, c’est réglé. Vous allez devoir répéter des dizaines de fois avant que ce soit parfaitement réglé et que vous puissiez réellement le détacher.

Une fois que c’est compris, on libère le chien

Quand vous commencez à voir que ça devient carré vous faites attention de regarder bien à gauche et à droite qu’il n’y ait pas de voiture qui arrive. N’allez pas me le faire traverser une route hyper empruntée. Et là vous le laissez en longe, vous avancez, le chien se fige au niveau du trottoir, vous, vous traversez et vous allez sur le trottoir d’en face. Il n’a pas bougé, vous le rappelez, il vient, vous le récompensez. On commence à toucher à des choses intéressantes. Je vous précise que, bien entendu, la stimulation il va falloir la pousser à l’extrême. Et commencer à lui indiquer que quoiqu’il arrive, quelle que soit la stimulation, le tarif est toujours le même.

Tant qu’il n’a pas le feu vert pour y aller, il n’y va pas. Une fois que vous avez fait tout ça et qu’on a mis plein de simulation partout, on peut commencer à essayer de le pousser à la faute voir ce que ça donne. Dans ces cas-là, vous partez en courant, traversez en courant, ne lui parlez pas. S’il ne se fige pas, ce n’est pas un drame. Dans ces cas-là, vous mettez la longe, vous partez en courant et vous dites « pas bougé » quand il arrive à 50 centimètres pour qu’il ait le temps de se figer.

Vous allez faire ça 4 à 5 fois et la sixième fois je vous garantis qu’il va se figer. N’oubliez pas une chose qui est essentielle, un chien fait des associations d’idées. Ça veut dire que si vous faites 10 fois le même exercice au même endroit, il va l’apprendre par cœur. En effet,il va se conditionner et ça ne veut pas dire que ça fonctionnera 150 mètres plus loin. Par contre, ça veut dire que la méthode est bonne. Dans ces cas-là, plus vous allez lui faire découvrir de stimulation et des endroits différents pour travailler et plus il va faire une généralité d’idées. Donc, ensuite, ça fonctionnera même sur des endroits qu’il ne connaît pas.

Enfin, petite précision sur la loi pour tous ceux qui vont me dire : on ne détache pas un chien, que c’est interdit… C’est faux. Certaines catégories de chiens effectivement sont soumises à une loi spécifique et donc on ne peut pas les détacher, en revanche pour tous les autres chiens ils n’ont pas le droit de divaguer. Donc attention : on a le droit de détacher, mais on a aussi l’obligation qu’ils écoutent parfaitement. Sauf arrêté préfectoral local, ça peut arriver dans certaines municipalités, où là, c’est un peu différent et on s’adapte à ce cas de figure.

Dresser son chien à ne pas traverser la route