Dresser un chien pour lui interdire une pièce de la maison

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit dog. Aujourd’hui, je vais vous montrer l’importance d’interdire des pièces de la maison à son chien.

Le principe

Tout d’abord, sachez qu’au cours de la vie de votre chien, vous allez sans doute avoir des situations qui vont vous imposer de lui interdire des pièces de votre maison. Vous voulez adopter un chat ? Il va falloir au moins interdire une pièce au chien afin que le chat puisse s’y réfugier tranquillement. Vous comptez avoir des enfants ? Ce n’est pas au moment où l’enfant arrive qu’il va falloir commencer à penser à interdire la pièce au chien. Il va falloir le faire bien en amont. Mais ça pourrait être d’interdire une pièce de la maison, parce que vous y avez mis des choses qui pourraient être dangereuses ou simplement vous ne souhaitez pas que votre chien y rentre pour tout bouffer. Ça peut aussi être la cuisine.

C’est aussi de l’éducation, ça apprend aux chiens à renoncer, ça apprend au chien à gérer ses frustrations. Ça lui apprend surtout à se contrôler et à mettre des limites. Ces limites-là, elles sont mises en douceur si vous vous y prenez intelligemment. Juste une précision qui est pour moi importante : interdire une pièce de la maison au chien, ça ne veut pas dire construire un mur en parpaings ou aller acheter une barrière bébé.

Vous êtes beaucoup à le faire. Ça, ça s’appelle : je décide de ne pas l’éduquer et donc je prends un moyen humain pour qu’ils n’aillent nulle part. Attention, je ne suis pas en train de remettre ça en cause. Simplement, partez du principe qu’il y a une différence entre éduquer et se servir d’un moyen humain parce qu’on a décidé de ne pas apprendre. C’est complètement différent.

Là, je vous parle d’apprentissage. Apprendre à un chien à ne pas aller dans une pièce, ce n’est pas gueuler dessus en le dégageant et en lui disant « non tu ne viens pas ». Ça, ce n’est pas de l’apprentissage, c’est nul, ça ne sert à rien. Là moi je vous parle de la capacité du chien à se dire : OK, cet endroit-là, à partir du seuil je n’y ai pas droit et donc je ne me pose même pas la question je sais que je n’y ai pas droit. Et la vie va se passer sans crier, sans s’énerver et sans se prendre la tête et ça, c’est très important.

Interdire une pièce de la maison à son chien

Je vais vous montrer ce que c’est que d’interdire une pièce. À mon grand désespoir, chez moi, parce qu’on a transformé une salle de bain en cagibi, c’est le bordel. On y a foutu les litières du chat, on y a mis les croquettes pour chiens… Bref, c’est ma bataille, mais ça ne concerne pas le chien. En attendant, je vais vous montrer un petit peu comment on a fait puisqu’il y a les litières donc tous les cacas des chats. Je vais vous montrer plein d’exercices sympas. Regardez, prenez, des petites friandises. Donc, là, c’est surtout ne pas dire « pas bougé » sinon l’exercice n’est pas valable. Là, ce qu’on veut, c’est vérifier que la chienne a bien compris qu’on n’a pas le droit d’y accéder.

Laika, elle connaît par cœur, elle ne se pose même pas la question. Si l’exercice est réussi, vous rentrez, vous récupérez les friandises et évidemment comme à chaque fois vous la récompensez. C’est indispensable. À chaque fois que vous apprenez quelque chose, la finalité est toujours quelque chose de positif et de bien pour le chien. On aurait pu prendre comme stimulus des jouets. Bref, l’idée, quand vous voulez pousser un peu le vice, c’est vraiment de lui montrer, de l’inciter à s’exciter un petit peu et ensuite vous jetez. Qu’est-ce que vous pouvez constater ? Le petit ourson pas fou, le jouet à mâcher ça passe aussi.

Par contre, la balle, elle a eu envie d’y aller. Elle s’est dressée, elle a commencé à avancer, et elle s’est arrêtée juste devant parce qu’elle sait qu’elle n’a pas le droit. Mais tout ça pour vous montrer un petit peu qu’on peut monter en niveau d’intensité à mesure qu’on veut faire progresser son chien. Évidemment, comme à chaque fois, une fois que c’est bon, on récupère le tout et je vais la payer avec ce qu’elle préfère, à savoir sa balle.

Vous pouvez aller encore plus loin et vous allez surtout pouvoir vous éclater avec votre chien en leur interdisant une pièce. Je vais vous montrer un petit peu. Là, ce qu’on va faire, je vais la laisser repartir en arrière et je vais la chahuter un petit peu. Alors, évidemment pareil si vous voulez arriver à ce niveau, pouvoir rentrer en interaction et tout vous permettre avec votre chien ça demande du travail pour que ce soit bien interprété par le chien. Mais ça sert à ça d’éduquer, de bosser, d’être cohérent au quotidien. Arrivez à un tel niveau, et vous pourrez tout vous permettre dans votre relation avec votre chien. Simplement parce que l’éducation a été cohérente et intelligente. Ça évite de se retrouver dans des situations qui peuvent devenir dramatiques. Alors qu’elles n’ont aucune raison de l’être à la base.

Notamment, quand bébé arrive, quand vous apprenez que vous êtes enceinte, c’est souvent branle-bas de combat. Comment on fait avec le chien ? Où est-ce qu’on le met ? Comment on va faire pour que l’arrivée du bébé se passe bien ? Et là, on fait un peu souvent tout et n’importe quoi. Je vais vraiment faire un petit focus là-dessus parce que c’est important. Premièrement, on n’interdit pas une pièce quand le bébé arrive. En effet, vous avez une chance sur deux que votre chien parte du principe que l’interdit est dû à cette nouvelle odeur, à ce nouvel arrivant. Là, ça peut devenir dramatique. Donc on s’y prend bien en amont. Si vous changez vos habitudes de vie quand un bébé arrive, le chien va se braquer sur l’enfant. Il faut faire attention à ça.

Notre astuce supplémentaire

Petite astuce, et ça on ne peut la faire que si on connaît parfaitement son chien et qu’on a tout parfaitement fait. Si vous n’avez pas tout parfaitement fait, vous ne pourrez pas faire ce que je vais vous expliquer. Un truc que vous n’entendez jamais et qui est pourtant loin d’être bête. Quand vous interdisez une pièce, admettons la chambre du petit, vous l’interdisez 10 ou 12 mois avant si ce n’est pas plus. Quand le bébé arrive une chose qui peut être intelligente à faire c’est de lui autoriser la pièce. Uniquement en votre présence évidemment. Mais ce serait en fait une récompense.

Grâce à l’enfant, tu as accès à quelque chose de nouveau. Ça, ça peut être intéressant, mais il faut parfaitement connaître son chien et savoir le lire pour pouvoir faire cela. Quand vous n’êtes pas là, l’interdit reprend, le chien ne rentre pas. Pareil, pour qu’il arrive à distinguer les moments où il a le droit des moments pas le droit. Il doit d’abord avoir compris que quand c’est non, c’est non. Ensuite, il viendra sur commande uniquement.