L’Épagneul breton

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit dog. Aujourd’hui, je vous présente l’épagneul breton.

À chaque fois que vous parlez avec des gens, on vous dit : c’est un chien pas très connu ou pas très répandu. En vrai, il est dans le top 20 depuis déjà un bon petit moment. Il est surtout le chien français le plus répandu à travers le monde. D’ailleurs, sur toutes les peintures par exemple on le voit quasiment partout. Il a bien de la chance cet Épagneul breton parce qu’on a toujours l’impression qu’il n’est pas touché par l’effet de mode.

Le fait qu’il ne soit pas touché par l’effet de mode, à mon avis, a en grande partie sauvé la race. Tous les chiens touchés par cet effet de mode, malheureusement, vivent quelques moments difficiles. Quand vous récupérez un épagneul, vous avez deux grandes options pour fonctionner. Soit vous voulez le rendre heureux, soit vous ne voulez pas le rendre heureux. Si vous voulez le rendre heureux, vous devez lui faire faire des choses.

Les caractéristiques de l’Épagneul

C’est un chien qui est toujours disponible pour partir à l’aventure, pour faire du sport, pour aller se balader. Évidemment, il est aussi là pour les câlins. Mais c’est un chien qui est toujours disposé à s’amuser et à prendre du plaisir avec son maître. C’est aussi un excellent chien de chasse. En tant que chien d’arrêt, il a besoin pour être heureux de faire toutes ces choses-là. Gardez bien tout ça en tête. Après, ça ne veut pas dire que l’épagneul ne dort jamais, n’aime pas son confort et ne peut pas vivre dans un appartement, par exemple.

Il peut tout à fait vivre dans tous ces milieux-là et il adore son petit confort. En revanche, si vous voulez le rendre heureux, vous ne pouvez pas lui offrir que ça. Il est quand même vraiment dommage de si peu se servir de ses qualités. C’est vraiment un chien qui est absolument exceptionnel et qui va vous donner tout le bonheur dont vous avez besoin, tant que vous respectez votre chien. Ça, c’est vraiment très important.

Ce sont des chiens qui sont plutôt enjoués et qui n’ont pas forcément de problème avec leurs congénères. C’est des chiens qui s’adaptent à quasiment tous les milieux. Maintenant, ne perdez pas de vue qu’il y a une différence entre un chien qui s’adapte à n’importe quel milieu et un chien qui sera heureux dans n’importe quel milieu. Là, il y a vraiment une grosse nuance à faire. En termes de dressage, on a un chien qui est souvent vif et pétillant. Forcément, extrêmement performant. Toutefois, il a des instincts qui sont mis en avant et très poussés. Pour le pistage, notamment, son flair marche quasiment systématiquement. Si vous voulez un espoir de pouvoir détacher votre Épagneul, de pouvoir vous promener sans qu’il parte sur toutes les pistes, vous n’avez pas 36 solutions. Vous allez forcément devoir soit le mettre à chasser, soit lui faire faire du pistage.

La fiche santé de la race

Le fait de lui faire faire du pistage va vous permettre de contrôler et encadrer ses instincts primaires qui ressortent énormément. Donc, ça vous permettra ensuite de lui indiquer les moments où on n’a pas le droit de pister. Néanmoins, n’espérez pas lui apprendre le rappel sans pouvoir lui permettre d’assouvir un petit peu tous ces besoins qui sont des besoins primaires chez ce type de chien. J’ai vu beaucoup de mes clients faire l’erreur de ne rien leur apprendre dans l’ordre.

Si vous ne respectez pas les besoins physiologiques du chien, si vous ne respectez pas ses besoins primaires, vous allez tout simplement essayer de lui apprendre le rappel et vous allez vous fâcher, vous énerver, utiliser tout un tas de méthodes qui ne peuvent pas fonctionner. Vous allez lui rentrer dedans. Si vous faites ça, vous allez détruire le lien de confiance que vous avez avec votre chien. Mais surtout, vous n’obtiendrez jamais le rappel escompté. Ne perdez pas ça de vue parce que souvent, quand on n’y arrive pas, on s’énerve. Si on s’énerve, on est plus fiable pour le chien. Si on n’est pas fiable pour le chien, on n’obtient pas ce qu’on souhaite obtenir.

En termes d’éducation, c’est quand même très facile. Il adore les humains, il est habitué à travailler avec eux, il est habitué à les fréquenter. C’est vraiment un chien qui est facile avec l’humain. Il se comporte très bien en famille, il est capable d’être très doux aussi avec les enfants. C’est un vrai bon chien de famille qu’il faut bien évidemment respecter comme à chaque fois.

Niveau santé, l’épagneul a une santé de fer. Bien sûr pour ça, vous devez l’entretenir correctement. Il faut aussi aller le choisir chez un éleveur correct et compétent. Mais on est vraiment sur un chien qui n’a quasiment aucun problème de santé. C’est aussi un chien qui va vivre entre 12 et 15 ans. Ça, c’est vraiment très intéressant. La plupart des races, actuellement, meurent bien avant. Lui, il a conservé cette espérance de vie notamment due au fait qu’il n’est pas justement victime de l’effet de mode.

L’épagneul breton peut être sujet à l’épilepsie. Ce trouble provoque des convulsions chez l’animal. L’épilepsie peut être héréditaire. Elle est le plus souvent déclenchée par des troubles métaboliques ou des maladies infectieuses au niveau du cerveau. Ainsi, une tumeur ou une exposition a du poison peuvent causer de graves crises d’épileptiques. L’épilepsie ne se guérit pas. Toutefois, elle peut être contrôlée de façon médicamenteuse. Si vous remarquez que votre épagneul breton souffre de convulsions, vous devez immédiatement l’emmener chez votre vétérinaire. Ce dernier peut poser un diagnostic et vous fournir un traitement.

L’hyperthyroïdie est également développée par certains épagneuls bretons. Cette maladie est provoquée par un taux très bas d’hormones produites par la glande thyroïde. L’un des signes les plus bénins de la maladie est l’infertilité. D’autres signes comme l’obésité, l’affaissement des paupières ou une mauvaise autorégulation de la chaleur corporelle sont également à prévoir. La fourrure du chien devient cassante et terne. La peau devient de plus en plus foncée et se durcit. Heureusement, pour ce problème il existe un traitement. Cependant, votre animal doit le prendre toute sa vie.

Pour vivre en bonne santé, le chien a également besoin de faire de nombreuses heures d’exercice par jour. En effet, cette race est remplie d’énergie et il faut pouvoir lui offrir un moyen quotidien de se décharger.

Maintenant, on va aller voir une passionnée de la race, on va aller voir Amandine.

L’interview d’Amandine, propriétaire d’un Épagneul Breton

Esprit Dog :  Première question, pourquoi ce chien ?

Amandine :  C’est mon père qui chasse un petit peu et du coup il est parti sur un épagneul. C’est le chien de la famille.

Esprit Dog :  Si tu devais lui trouver trois qualités à ce chien, ce serait quoi ?

Amandine :  Affectueux, énergique et polyvalent.

Esprit Dog :  Je trouve que ce sont des chiens qui sont vifs d’esprit. Je les trouve toujours alertes, toujours en train de réfléchir. Avec ses congénères, aucun souci ?

Amandine :  Aucun souci très sociable avec les chiens comme avec les humains.

Esprit Dog :  Jamais eu de problèmes de santé ?

Amandine :  Non, franchement je pense que c’est des chiens qui sont assez durs à cuire et donc pas de problèmes particuliers.

Esprit Dog :  Pas de souci particulier d’éducation avec elle ? Il n’y a pas eu de difficultés pour lui apprendre la propreté, la destruction ?

Amandine :  Non, il n’y a eu aucun souci. Même le mobilier elle le laisse tranquille.

Esprit Dog :  C’est une chienne qui passe beaucoup de temps dehors ?

Amandine :  Peut-être deux heures par jour.

Esprit Dog :  Depuis qu’elle est toute petite ?

Amandine :  Oui, ça a toujours été comme ça.

Esprit Dog :  Donc ça joue aussi énormément. C’est-à-dire qu’une fois qu’on arrive à répondre aux besoins du chiot, forcément quand le chiot rentre, le chiot dort. Quand il dort, il ne fait pas de bêtise, ça paraît très couillon à dire, mais c’est vrai. Si vous ne sortez jamais votre chiot, parce que c’est aussi parfois préconisé par certains, le chiot va s’ennuyer ne pas dormir et détruire. Si on veut s’éviter ce genre de période un peu compliquée, il a qu’une chose à faire c’est juste de laisser vivre normalement et de le sortir. Comme ça, quand il rentre, il tombe de fatigue et il ronfle. Quand il ronfle, il ne fait pas de bêtises. C’est une chienne qui chasse ?

Amandine :  Oui, elle chasse une fois par semaine.

Esprit Dog :  Elle s’épanouit là dedans ?

Amandine :  Ah oui. C’est sa passion, ça se voit. Elle aime ça, c’est vraiment : quand elle chasse, il y a que la chasse. Il n’y a rien d’autre.

Esprit Dog :  Est-ce que tu la trouves changée entre les moments où elle va chasser et les moments où justement elle ne chasse pas du tout ?

Amandine :  Peut-être un peu moins posée en dehors des périodes de chasse, un peu plus excitée, mais pas un grand changement.

Esprit Dog :  En termes d’entretien, il y a beaucoup de boulot ?

Amandine :  Franchement, ça va, ce n’est pas très compliqué entretenir. Je la lave peut-être deux fois par an.

Esprit Dog :  Elle a un pelage qui est magnifique, elle est vraiment très belle. C’est aussi intéressant de pouvoir voir un chien comme ça qui est très peu entretenu par l’humain techniquement, mais qui pourtant est vraiment magnifique. On ne dira jamais assez, mais on y va tout doucement sur le toilettage parce que souvent ça fait plus de mal que de bien. Est-ce qu’à ton avis il faut forcément être chasseur pour avoir ce genre de chien ?

Amandine :  Non pas du tout. C’est un très bon chien de chasse, mais il peut correspondre à des familles. C’est un chien très polyvalent.

Esprit Dog :  Il peut correspondre à n’importe qui ?

Amandine :  Oui tout à fait. Ils reconnaissent les enfants, ils sont très affectifs. Ils ne sont pas du tout violents, ils ne les craignent pas.

Esprit Dog :  Tu pourrais conseiller ce chien pour une personne âgée par exemple ?

Amandine :  C’est quand même un chien énergique donc je ne le conseillerais pas forcément. Sauf si c’est une personne qui va faire des balades.

Esprit Dog :  Oui, bien sûr, ce n’est pas forcément l’âge qui va compter, mais plutôt l’état physique et la capacité de la personne à faire des choses. Il ne faut pas forcément être chasseur, je ne peux qu’être que d’accord avec toi là-dessus. Maintenant, je pense qu’il faut juste faire attention. Les gens qui ne chassent pas n’offrent pas de réels besoins à ce chien. Donc il faut absolument compenser par d’autres activités. On commence à retrouver de plus en plus d’Épagneuls obèses parce qu’ils ne font rien. Un Épagneul obèse, c’est un épagneul malade. C’est vrai que ce sont des chiens qui sont habitués à courir des kilomètres, ils ont une endurance extraordinaire.

Pour tous ceux qui ne chassent pas bien évidemment ça peut-être un compagnon incroyable parce que c’est vraiment un chien qui est toujours dispo pour aller faire quelque chose, mais il faut lui faire faire des choses. C’est souvent la différence entre ce que le chien peut accepter en mode de vie et le côté un épanouissement du chien. Il faut faire attention, si on ne lui permet pas de faire quelque chose d’un côté il faut trouver une échappatoire ou en tout cas une discipline quelque chose qui ferait qu’il arriverait quand même à s’épanouir. Ça a été un vrai plaisir. Je te remercie beaucoup pour aujourd’hui. Tu as une chienne très jolie. Je te dis à la prochaine !

D’où vient l’épagneul breton ?

Cette race de chien est originaire de Bretagne. Même si l’on pense que la race est beaucoup plus vieille, on retrouve les premières traces de l’épagneul breton sur des tapisseries et des peintures datant du XVIIe siècle.

À quoi servait l’épagneul breton ?

L’épagneul breton est naturellement enclin à la chasse. Ainsi, lors des chasses au gibier à plumes, il était particulièrement utile. La bécasse, la perdrix et le faisan étaient notamment ses proies favorites. Très utilisés par les braconniers, ces derniers aimaient l’agilité et la volonté sans failles de cette race de chien.

L’épagneul breton a-t-il besoin de beaucoup d’exercice ?

Cette race est remplie d’énergie. Ainsi, il est important de lui apporter une dose quotidienne d’exercice. Vous pouvez également l’inscrire à divers sports. En effet, très intelligent, l’épagneul breton excelle dans les sports de tirage, d’agility, d’obédience ou encore de pistage.

Quelles conséquences si je ne le sors pas assez ?

Comme beaucoup de chiens, l’épagneul breton connait une très grande frustration si vous ne le sortez pas suffisamment. Si le chien s’ennuie, il trouve rapidement à s’occuper. En effet, c’est votre intérieur qui paie le prix de ce manque d’exercice. Ainsi, l’épagneul breton va s’occuper de détruire votre mobilier.

Existe-t-il plusieurs types d’épagneuls bretons ?

Oui, il existe deux types d’épagneuls bretons. Le premier est destiné au travail. Extrêmement énergiques, ils ont un tempérament déterminé ainsi qu’une meilleure condition physique. Le second type est le chien de concours. Ce dernier est réservé aux expositions canines. Leur apparence est assez uniforme et ils paraissent plus grands, plus minces et plus élégants. Leur poil est long et abondant.

L’Épagneul breton

Informations sur la race

  • Gabarit : Moyen
  • Esperance de vie : Environ 14 ans
  • Type de poils : Court
  • Couleur(s) de robe : Blanc, Marron, Noir
  • Taille Mâle : 47 à 51 cm
  • Taille Femelle : 46 à 50 cm
  • Poids Mâle : 13 à 18 kg
  • Poids Femelle : 13 à 18 kg
  • Perte de poils : La perte de poils de l’épagneul breton est modérée. Toutefois, elle est plus intense lors des périodes de mue. À l’automne et au printemps, il faut donc le brosser plus fréquemment.
  • Besoin d'exercice : L’épagneul breton est un chien très sportif. Il est nécessaire de lui proposer plusieurs sorties par jour. De plus, il faut aussi lui offrir une dépense mentale correcte. Ainsi, la pratique d’un ou plusieurs sports canins peut être bénéfique pour le chien.
  • Coût mensuel moyen : Environ 50 € par mois