Êtes-vous prêt à avoir un chien ?

Est-ce que vous êtes prêts à avoir un chien ? Tout commence avec cette phrase. Que le chien soit adulte ou chiot, il faut vous poser les vraies questions. Ces questions vont se répartir en plusieurs thématiques au sein de cette formation.

Pourquoi voulez-vous un chien ?

Est-ce que c’est pour combler un vide ou un manque ? Est-ce que c’est pour vous rassurer ? Vous protéger ? Faire le beau ? Est-ce que c’est un rêve ?

Il faut aussi vous poser les vraies questions telles que : est-ce que vous avez du temps pour lui ? Est-ce que vous avez de la place dans votre cœur pour l’accueillir ? Est-ce que vous avez conscience que c’est une relation qui peut durer jusqu’à 20 ans ? Savez-vous que votre vie va changer ? À cette dernière question, ceux qui en ont conscience vont comprendre rapidement que leur vie va changer en mieux. Pour tous les autres, ils vont avoir tendance à vivre un enfer.

Par exemple, au cours de ma carrière, j’ai vu des gens devenir fous à cause des poils. La personne aimait le chien plus que tout, mais les poils la rendaient malade. Toutefois, lorsque les nerfs lâchent, on passe rapidement de l’amour à la haine. À partir de là, c’est la dégringolade. Des conflits dans les couples peuvent survenir, des problèmes avec le chien apparaissent également. Les problèmes s’enchaînent pour quelque chose qui, à la base, n’était pas très grave. Toutefois, cette chose qui peut paraître insignifiante, si elle n’est pas prévue dès le départ, elle peut rapidement tourner au drame.

Avoir un chien : comprendre les choses qui vont changer

Dans d’autres cas, ce sont les vacances qui peuvent poser problème. Certaines personnes adorent les vacances puisqu’ils ont un chien. Ils savent qu’à ce moment-là, ils peuvent partir à la mer ou à la montagne et profiter de leurs vacances avec leur animal de compagnie. Ces gens vont profiter au maximum de leur chien et comprendre tout ce que ce dernier peut leur apporter. Néanmoins, il y a d’autres gens qui n’ont pas pensé aux vacances avec le chien. Pire encore, si ces derniers pensaient pouvoir faire les mêmes vacances qu’avant.

Ces gens se retrouvent alors au pied du mur à ne pas savoir quoi faire de leur chien. Bien sûr, il est possible de le mettre en pension ou de le laisser à garder. Mais il est préférable de penser à prendre son chien avec soi, même en vacances. En effet, si vous prenez un chien en pensant l’écarter de votre vie lors des vacances cela peut être un problème. Avant de récupérer un chien, il faut tout faire pour l’intégrer dans votre vie. Si besoin, il faut modifier certains aspects de votre vie pour améliorer la relation que vous allez devoir créer avec votre animal.

Lorsque vous récupérez un chiot, vous devez également lui apprendre les ordres de base. Vous allez travailler ces ordres pendant trois semaines pour être tranquille sur les 15 prochaines années. Si vous ne faites pas cet effort, cela risque d’être beaucoup plus compliqué. Il faut aussi prendre en compte les balades. En effet, certaines personnes sont heureuses d’avoir un chiot, mais lorsqu’il faut le sortir dans le froid, le chaud, ou le promener dans un bois, cela devient une corvée. Si vous vous y prenez comme ça, intellectuellement vous allez vous embourber dans les problèmes. De plus, le chiot va développer des troubles de comportement qui handicaperont sa vie d’adulte.

Avoir conscience du temps

Vous devez comprendre qu’un chien qui arrive au sein de votre foyer demande énormément de temps. Vous devez lui laisser le temps de découvrir sa nouvelle vie ainsi que les nouvelles personnes qui font partie de sa famille. Il faut aussi un temps réservé à l’éducation. En effet, l’éducation n’est pas une option ! Même si le chien paraît gentil, il doit être éduqué. Si par exemple une personne âgée vient vous rendre visite et que le chiot lui saute dessus par manque d’éducation, cela peut être rapidement problématique. Dans d’autres circonstances, dans la rue, vous ne détacherez pas votre chien puisque vous n’aurez pas appris le rappel.

Bien connaître son budget

En effet, lorsque vous récupérez un chien, ce n’est pas gratuit. Les croquettes, les soins, mais également les imprévus sont des choses à prendre en compte. Il faut également penser aux accessoires et à tout ce qui aide votre chien à vivre heureux. Il faut également déterminer un budget éducation. En effet, l’éducation est au centre de tout. Lorsque vous prenez un chien, que vous souhaitez lui apprendre des choses, il faut investir dans son éducation. Il faut garder en tête toutes ces dépenses pour que les choses se passent pour le mieux. Vous n’allez pas vivre dans un monde parfait, mais au moins, vous aurez tout fait pour minimiser les problèmes.

Bien comprendre l’environnement relatif au chien

Un chien, ça sent le chien. En effet, votre toutou a une odeur particulière qu’il faut accepter. Si vous mettez votre chien dehors parce qu’il sent mauvais, vous n’adoptez pas un bon comportement. Il faut comprendre aussi qu’un chien salit très rapidement une maison. Mes chiens ont des paniers, mais ils préfèrent salir le canapé. Vous pouvez très bien lui donner une éducation stricte, mais il est également possible de le laisser faire certaines bêtises. C’est ce qui fait aussi la magie d’avoir un chien. Il est important de comprendre que parfois, un chien peut salir. D’autres chiens vont énormément baver ou mettre de l’eau partout lorsqu’ils boivent.

Toutes ces petites choses, il faut apprendre à les accepter avant même de prendre son chien. Si vous les acceptez, tout ira très bien.

Avoir conscience de son rythme de vie

Vous devez également prendre en considération les inconvénients liés à votre travail. En effet, si vous travaillez 12 heures par jour et que vous prenez un chiot ou un chien adulte, cela va être compliqué. Vous ne pouvez pas laisser l’animal pendant une longue période seul chez vous. Ce dernier, par ennui, peut avoir recours à la destruction de vos biens. Résultat face à cette incompatibilité, beaucoup de gens rapportent le chien à l’élevage. Il est important d’analyser sa vie, son travail et ses horaires afin d’être sûr que tout est en adéquation. Si vous n’avez le temps de rien, le mieux est de ne pas prendre de chien.

Quand je dis ça, je ne vous dis pas de ne plus aller travailler. Toutefois, certaines personnes partent souvent en déplacement et cela peut être un problème. De même que les longues journées de travail sont également un problème. Ce problème ne connaît aucune solution. La seule solution de logique à adopter est de ne pas prendre de chien.

Poser des vacances à l’arrivée du toutou

Si votre travail est en adéquation avec la présence d’un chien, pensez également à prendre des vacances lorsque vous récupérez votre nouvel animal de compagnie. Même si l’idéal serait de poser deux mois de vacances, il faut minimum poser trois semaines pour amorcer tous les apprentissages. Il faut également travailler très vite les choses qui vont potentiellement vous gêner lorsque vous allez retravailler. Ainsi, vous ferez votre maximum pour que tout se passe pour le mieux. Si ce n’est pas l’idéal, au moment vous partez travailler, vous aurez tout de même fait votre maximum.

Il faut également accepter certaines choses. En effet, le chien après 10 heures seul dans votre foyer peut faire quelques dégâts. Si vous l’acceptez puisque votre contrainte horaire a des répercussions sur la rapidité d’apprentissage du chien, cela ne pose plus de souci. Toutefois, vous devez donner du temps à votre chiot ou à votre chien. Celui-ci doit apprendre à s’acclimater et à comprendre l’environnement dans lequel il est. Il doit se rendre compte que votre foyer est également le sien pour que cela puisse se passer du mieux possible.

Respecter la loi

Que l’on soit d’accord ou pas avec les lois à appliquer à certaines races de chiens, vous devez mettre votre chien en règle avec la loi. L’idée n’est pas de savoir si l’on est d’accord avec la loi actuelle. Ici, si vous ne le mettez pas en règle, vous lui offrez la mort s’il se passe quoi que ce soit. Vous offrez également des problèmes aux propriétaires de la race concernée. En effet, même si ces derniers sont en règle, tout le monde paie pour les propriétaires qui ne sont pas en règle. Si vous ne souhaitez pas vous soumettre à la loi, prenez des chiens non catégorisés. Si toutefois vous preniez un chien catégorisé et soumis à une loi, mettez-le en règle pour le protéger.

De plus, vous n’allez pas protéger que votre chien, mais également les milliers d’autres chiens comme lui, soumis à la loi. Il y a des lois qui sont parfois bonnes et d’autres, parfois mauvaises. Il est important d’accepter de les appliquer. Si vous n’acceptez pas la loi, ne prenez pas le chien soumis à celle-ci. Bien sûr, il est possible de se battre pour que ces lois soient meilleures et plus justes. Toutefois, tant que celles-ci existent, il est important de mettre en sécurité votre chien. Le mettre en sécurité, c’est le mettre en conformité avec la loi.

Êtes-vous prêt à avoir un chien ?