L’Eurasier, un chien indépendant victime de clichés stupides

Eurasier pour header fiche de race : eurasier assis sur son postérieur
  • GabaritMoyen
  • Espérance de vieDe 11 à 13 ans
  • Type de poilsMi-long
  • Taille MâleDe 52 à 60 cm
  • Taille FemelleDe 48 à 56 cm
  • Poids MâleDe 22 à 30 kg
  • Poids FemelleDe 18 à 26 kg
  • Couleur(s) de robeToutes les couleurs exceptées la robe pie et le blanc pur
Voir la vidéo

L’Eurasier une race de chien peu répandue mais qui mérite pourtant d’être connue parce qu’elle a énormément de qualités. Par ses caractéristiques physiques, c’est un compagnon capable de s’adapter à tous les lieux de vie et il aime faire plaisir à son maître. Tony, éducateur et comportementaliste d’Esprit Dog accompagné de Mallaury, une passionnée de la race nous le dévoile.

L’Eurasier est né du croisement entre la femelle Spitz Loup et le mâle Chow chow. Ensuite cette forme hybride a été accouplée avec des mâles Samoyede. Ce sont ces croisements qui ont donné l’origine de cette race. C’est une race très jeune qui n’est pas encore reconnue par toutes les fédérations. Mais c’est un chien qui plait de plus en plus.

CTA formation ESPRIT DOG Chiot

Formation Esprit Dog Chiot

Vous allez être ou vous êtes l'heureux propriétaire d'un chiot Eurasier ?
Cette formation est faite pour vous !

Découvrir

Psssst...!

Profitez de 10 € de réduction sur nos formations Chiot et Family grâce au code EURASIER10

Découvrir

Attention ! Cette promotion n'est disponible que jusqu'au 1er Novembre

CTA formation ESPRIT DOG Family

Formation Esprit Dog Family

Votre Eurasier est adulte et vous souhaitez parfaire son éducation ou tout simplement partager plus avec lui !

Découvrir

« J’ai une amie qui en a adopté un. Et quand je l’ai vu avec sa chienne, j’ai eu un coup de cœur. » explique Mallaury, propriétaire d’un Eurasier affectueux.

Un chien de famille

Au niveau caractère, l’Eurasier s’entend plutôt bien avec ses congénères du même sexe.

C’est aussi un chien parfait pour une famille. Sociable, affectueux, il peut vivre avec des enfants sans problème. Il peut aussi bien vivre en maison avec jardin qu’en appartement.

Mallaury, propriétaire d’un chien de cette race qui vit justement en appartement : « c’est un chien très calme donc en appartement il se couche, il attend. Ce n’est pas un chien qui va être plein d’énergie même s’il faut le sortir. Mais quand on rentre en général il se couche il est calme. Il vit très bien. Après il aime l’extérieur. » dit-elle.

Tout le monde peut avoir un Eurasier à la maison. « Il faut quelqu’un d’assez calme quand même. Qui aime bien sortir. Pas forcément quelqu’un de sportif. ».

Les préjugés sur l’Eurasier

Ces animaux ont été créés pour être des chiens de compagnie à l’origine. Mais à cause de cette étiquette, les Eurasiers sont victimes de préjugés.

Un chien de compagnie uniquement ?

On entend souvent que l’Eurasier n’est pas un chien d’utilité mais seulement un chien de compagnie. Il est considéré comme « bon à rien ». C’est complètement faux.

« Quand vous commencez à faire ça, c’est un vrai danger sur la création des races et c’est pour ça qu’à mon avis tous les standards devraient être un tout petit peu modifié parce que si vous dites ça aux gens, les gens se disent l’eurasier ne peut rien faire. » précise Tony.

En effet, en considérant l’Eurasier comme un chien ne pouvant rien faire et rien apprendre, il y en a beaucoup qui ne lui font pas faire de sport, à qui on ne fait pratiquer aucune activité. Toutes les activités qui peuvent être enrichissante et stimulante pour l’Eurasier lui sont rarement proposées.

« Donc vous allez vous retrouver à faire que des choses basiques et donc des choses chiantes. Et quand vous êtes chiant avec un chien et bien le chien développe des troubles du comportement. » ajoute Tony.

Or, il y a des Eurasiers très performants en agility. « Il n’a pas les mêmes capacités qu’un border collie mais il est performant et on doit vous le dire et en montrer beaucoup plus. » avoue Tony.

De même en obéissance, c’est un chien qui apprend très vite. Il a besoin de faire plaisir à son propriétaire donc il est tout à fait capable d’apprendre de nombreuses choses.

Un chien peureux ?

Ce chien est décrit parfois comme peureux de naissance.

Le problème avec ce préjugé, c’est que de nombreux propriétaires de chiens de cette race se cachent derrière ce préjugé et n’essaient pas de régler le problème.

« C’est quand même malheureux parce qu’on ne fait pas la distinction entre le peureux et le timide ou celui qui a un tempérament plutôt solitaire ou qui déciderait de ne pas avoir de contact avec tout le monde. » s’agace Tony.

En effet, peureux et timide sont deux choses différentes.

Le maître doit envisager que son animal ne veuille pas être caressé par tout le monde. C’est même normal. En revanche, si le chien commence à faire un écart de plusieurs mètres à chaque fois qu’il croise un humain, ou qu’une personne lève la main, là on est sur un peureux.

Les choses à ne pas faire en cas de chien peureux : ne rien faire et la surexposition.

Certains maîtres se disent « c’est un Eurasier, il est comme ça, on ne peut rien faire. C’est une erreur. Et d’autres, vont vouloir régler le problème en surexposant son chien, en le sortant beaucoup trop, en le noyant de monde, en l’obligeant à rencontre des dizaines de personnes à tout prix. C’est également une erreur.

En forçant le contact, cela va renforcer la peur du chien ou sa timidité pourrait se transformer en peur.

« C’est un chien qui peut montrer une timidité à l’humain. Il n’apprécie pas être touché par n’importe qui. Mais y a plein de chiens comme ça, plein de races comme ça. » précise Tony.

Un chien incapable de rester seul ?

Sur de nombreux forums on peut voir écrit ce cliché réducteur : « l’Eurasier n’est pas capable de rester seul chez lui ». C’est FAUX. Pour ça, il faut leur apprendre à rester seul dès les premiers mois quand ils sont chiots.

Si c’est un chiot timide ou peureux et que le maître ne le sort pas et ne l’habitue pas à être seul, il peut devenir anxieux. À l’âge adulte, ce chien pourra détruire la maison ou être malpropre lorsqu’il se retrouve seul à la maison.

Pour y arriver, le chien doit aussi se dépenser physiquement et intellectuellement.

« Tous les chiens fonctionnent de la même façon. Besoins mentaux, besoins physiques et niveau d’anxiété le plus bas possible. Si vous offrez ce cadre-là avec ces 3 parties alors vous aurez un Eurasier parfaitement stable et parfaitement tranquille. » conclut Tony.

Et Mallaury, forte de son expérience avec son Eurasier, ajoute qu’il « y a plein de gens qui disent qu’il ne peut pas rester seul mais si tu le sors ensuite il n’y a pas de problème.

L’éducation de l’Eurasier

« Il ne faut pas penser que c’est juste un petit nounours. Il faut foncer l’éduquer et même aller voir directement un éducateur pour ne pas faire n’importe quoi avec parce qu’après c’est compliqué. » avoue Mallaury, passionnée de la race.

C’est une race qui a besoin de liberté. L’Eurasier doit être libre de prendre du recul quand il le souhaite.

Dès qu’il est chiot, il aime prendre du recul pour observer le monde. « Et quand on observe le monde sans contrainte, on observe mieux le monde que quand on est contraint de l’observer d’un endroit bien précis sans pouvoir s’échapper. » explique Tony.

D’ailleurs, Mallaury balade son Eurasier tous les jours « détaché quand je vais en forêt. Après sinon c’est en laisse en ville. On essaie vraiment de varier les balades. »

Mais la vraie solution est la mise en longe.

La mise en longe

La mise en longe de 5 mètres en ville par exemple permet au chien de renifler mais aussi de s’écarter de quelques mètres de ce qui lui génère de la peur. Il va pouvoir s’écarter sans intervention de la part de son propriétaire.

Si le chien est en laisse, quand il va tenter de s’écarter en cas de danger, le maître va donner un à- coup par réflexe. Dans sa tête, le chien va associer cet à-coup à l’humain. On prend alors le risque de détruire sa relation avec son Eurasier. Cela peut créer une peur en plus.

Ne pas se fixer de limite avec un Eurasier

Le maître doit s’amuser et jouer avec son chien sans se fixer de limite. Cette race de chien a besoin de comprendre ce qu’il fait et doit faire.

S’il comprend le sens de ses actions alors le chien va suivre. « Si vous faites de l’obéissance très basique par exemple, très schématisé… il va y avoir une limite intellectuelle. » explique Tony.

Le maître doit se fixer comme objectif de rendre heureux son animal. « La clé du succès quand on a un chien, c’est de trouver ce qui le rend heureux. C’est d’arriver à lui permettre d’apprendre des choses tout en ayant le sourire. Si votre chien n’a pas le sourire, votre chien n’apprendra pas. » précise Tony.

Le propriétaire ne devra pas se contenter d’une balade de 30 minutes par jour. « Clairement, il peut rester dehors à se balader 3 heures car il adore ça. Juste 20 minutes en ville ça ne sert à rien » détaille Mallaury et Tony ajoute que « tout ce que vous allez gagner c’est toutes les emmerdes et les préjugés que je vous ai listé juste avant. »

L’Eurasier doit sortir, se dépenser et être stimuler intellectuellement.

Un chien souvent pris à partie… à cause de sa queue !

Il y a de nombreuses petites attaques qui touchent les Eurasiers quand ils croisent leurs congénères. C’est le cas de Mallaury avec son chien. Et c’est lié à la queue spécifique à cette race.

En temps normal, quand un chien passe à l’attaque, il va relever sa queue. Un chien avec une queue redressée c’est souvent mauvais signe sauf chez l’Eurasier qui a naturellement la queue en l’air. C’est une des raisons pour lesquelles il est embêté par les autres chiens.

« Le jour où il y aura une vraie mauvaise rencontre, l’Eurasier va s’endurcir (surtout si cela arrive quand ils sont chiots). À l’âge adulte, on pourra se dire que l’Eurasier a un caractère compliqué. Mais c’est faux. C’est ce qu’il a vécu qui l’a rendu compliqué. » précise Tony.

Le choix de l’élevage

Il y a beaucoup d’élevage et d’éleveurs à travers le monde qui vendent des « pseudos Eurasiers » mais qui n’en sont pas.

Il faut être très vigilant sur l’éleveur et suivre toute la généalogie de l’animal parce qu’il existe encore de nombreuses dérives au niveau de l’Eurasier.

La santé et l’entretien de l’Eurasier

Il va mettre un peu de temps à atteindre sa maturité aux alentours d’un an et demi ou deux ans en moyenne.

Il faut le laisser grandir en taille et le laisser murir à son rythme. Sinon, c’est une race qui rencontre peu de problèmes de santé avec un poil très pratique !

Un poil pratique

Grâce à son pelage, cet animal peut s’adapter quasiment à tous les lieux de vie.

Il a un poil et un sous-poil extrêmement denses ce qui lui permet d’être parfaitement protégé du froid mais aussi du chaud. Son pelage est une véritable couverture thermique pour le chaud et le froid.

S’il fait très chaud, l’Eurasier saura s’adapter. « Mais on ne tond pas son chien quand il fait chaud parce qu’il a des poils sinon vous lui enlevez la couverture thermique donc vous le foutez en l’air » alerte Tony.

En termes d’entretien, il faut le brosser ses poils tous les 2 ou 3 jours. L’Eurasier mue deux fois par an. « En période de mue faudrait le brosser tous les jours. Ce sont des quantités de poils astronomiques » prévient Mallaury qui adore brosser son chien.

Les maladies possibles chez l’Eurasier

Cette race n’est pas touchée par une maladie spécifique.

Mais comme tous les chiens elle peut être sujette à la dysplasie de la hanche et du coude. Il faut veiller à ce que son Eurasier ne prenne pas trop de poids.

« Aujourd’hui on a du mal à estimer la part de génétique de la part environnementale. De mon vécu, la part environnementale, ce qui va se passer au moment où tu récupères ton chiot, c’est au moins 70 % à 80 % de tout ce qu’il va le prédestiner à ce problème. S’il doit peser 25 kilos et qu’il en pèse 45, à un moment donné les articulations, les tendons. Tout ça va devenir compliqué et donc il peut développer des problèmes. » précise Tony.

Niveau alimentation, en termes de prix pour sa nourriture, il faut compter en moyenne 55 €uros le paquet de croquettes pour un mois et demi, d’après Mallaury propriétaire d’un Eurasier.

Ce qu’il faut retenir sur l’Eurasier

Tendre et affectueux, l’Eurasier est très fidèle à son maître et est attentif à tout ce qui concerne sa famille. C’est un gardien vigilant qui n’aboie pas sans raison. Il a besoin de compagnie et supporte mal la solitude sauf si il a été éduqué tout petit à rester seul.

Quel sport faire avec un Eurasier ?

L’Eurasier est un très bon joueur qui se livre à de nombreuses activités.

Explorateur par nature, sa distraction favorite est sans doute les promenades en compagnie de son maître. Il peut également vous suivre dans toutes vos aventures.

Et pour la maison, les jouets tels que la balle, les casse-têtes ou les puzzles sont une belle alternative aux sorties pour tromper l’ennui tout en le stimulant intellectuellement.

Peut-on voyager avec un Eurasier ?

L’Eurasier a la particularité de s’adapter à tous les environnements et à tous les cadres de vie : maison, appartement… 

Son pelage épais combiné à son sous-poil dense le protège bien du froid et de l’humidité. Il s’adapte également à la chaleur, du moment qu’il n’est pas trop exposé au soleil. C’est donc un chien parfait si vous souhaitez emmener votre animal de compagnie en voyage avec vous.

Peut-il être un chien de compagnie ?

Doux, patient et très joueur, l’Eurasier a été créé pour tenir compagnie à l’homme.

Les qualités relationnelles de cette boule de poils à quatre pattes le prédestinent à être élevé et à vivre au sein d’une famille avec enfants. Mais attention, sa bonhomie et son caractère enjoué n’excluent pas les règles de base pour les enfants. Ils doivent, par exemple, éviter de le toucher quand il montre ses dents, aboie ou grogne. 

L’Eurasier tombe-t-il souvent malade ?

L’Eurasier est issu de croisements de chiens particulièrement résistants.

Il a donc hérité d’une santé robuste et tombe très peu malade. Il jouit également d’une belle espérance de vie. Toutefois, il convient de surveiller son alimentation pour éviter qu’il devienne obèse.

Il faut également attendre l’âge de maturité pour le soumettre à des activités sportives pour réduire les risques de dysplasie.

S’agit-il d’un chien destructeur ?

L’Eurasier sera plutôt qualifié de chien docile et non de chien destructeur.

En effet, son côté espiègle ne conduit à des destructions que pendant ses premiers mois. Dès lors qu’il est bien éduqué, il peut rester sagement seul sans s’attaquer aux biens de son maître même en l’absence de ce dernier.

Mais pour cela, assurez-vous d’avoir répondu à ses besoins : alimentation, promenades…

Informations sur la race

  • Gabarit : Moyen
  • Esperance de vie : De 11 à 13 ans
  • Type de poils : Mi-long
  • Couleur(s) de robe : Toutes les couleurs exceptées la robe pie et le blanc pur
  • Taille Mâle : De 52 à 60 cm
  • Taille Femelle : De 48 à 56 cm
  • Poids Mâle : De 22 à 30 kg
  • Poids Femelle : De 18 à 26 kg
  • Perte de poils : L’Eurasier est sujet à une perte de poils importante en période de mue surtout au printemps. Il lui faut donc des brossages quotidiens pour éliminer, au fur et à mesure, le maximum de poils morts.
  • Besoin d'exercice : L’Eurasier n’est pas un chien sportif, car il est assez lent et délicat. Cependant, dire qu’il n’a pas besoin d’exercice physique serait mentir, car il arrive à exceller dans des sports comme l’agility. Tout en évitant les dépenses physiques intenses, l’Eurasier a besoin de promenades quotidiennes pour se dépenser physiquement, socialement, et mentalement.
  • Coût mensuel moyen : Environ 60 €