Faut-il sortir son chiot dès ses 3 mois ?

play video

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, sujet extrêmement important et d’une incroyable folie. Vous savez, on vous dit souvent qu’avant les trois mois du chiot, il ne faut pas qu’il sorte parce qu’il n’a pas les rappels de vaccins. OK, je peux entendre cet argument. Sauf que la période dite d’imprégnations, la plus importante pour sortir votre chiot, si vous la ratez c’est un bordel après pour des années. Elle dure jusqu’à trois mois et demi, on fait quoi ? C’est un débat qui me tient beaucoup à cœur.

Je trouve incroyable cette incohérence sur le principe de précaution c’est-à-dire le rappel de vaccin. Vous pouvez voir que selon les études le chien est primo vacciné avant de naître, donc le pic d’immunité monte et ensuite il va descendre tout doucement. C’est toujours le même principe si vous ne le sortez pas, vous le condamnez à des troubles de comportement et après vous allez ramer et vous allez rééduquer. Bref, vous allez vous prendre la tête.

Alors que, si on ne ramène pas son chien dans les parcs canins quand il a deux mois ça limite les risques. En effet, il y a une telle concentration de chiens au mètre carré que vous démultipliez les risques qu’il puisse choper quelque chose. Ça m’a l’air d’être un moyen de prévention correct. Maintenant, de là à ne pas sortir son chien entre deux et trois mois, c’est un suicide organisé.

Pourquoi sortir son chiot avant ses 3 mois ?

Vous devez le sortir, vous devez l’ouvrir au monde, vous devez lui montrer le monde. Parce que plus il verra de choses, plus il va s’ouvrir au niveau sensoriel et moins il aura de troubles de comportement. Après, comprenez bien que je ne suis pas en train de vous dire de faire n’importe quoi avec vos chiens. Simplement l’empêcher de sortir et le faire vivre sous bulle, c’est un drame pour lui. Donc, il faut simplement être cohérent, être intelligent. On n’est jamais protégé à 100 % et il faut aussi que la vie avance tout en étant intelligent.

J’ai beaucoup de clients qui ont des problèmes de sociabilisation. Ils ont aussi beaucoup de problèmes de destruction, de mauvaise gestion de la solitude, voire même d’agressivité envers eux la part du chien. Quand je les interroge un petit peu sur le début de vie du chien, ils me disent : oui entre deux mois et trois mois, on ne l’a pas sorti. Il y en a même qui me disent entre deux mois, trois mois et demi quatre mois parce qu’après le rappel de vaccin à trois mois il fallait encore attendre trois semaines le temps que ça agisse.

Résultat, toute la période d’imprégnation, le chien a vécu sous bulle. Donc qu’est-ce qui se passe quand vous faites vivre un chiot sous bulle ? Ce n’est pas compliqué. Il ne se dépense pas mentalement et ne se dépense pas physiquement. Comme il ne se dépense pas, il va tout péter chez vous. Il n’a aucune chance d’apprendre à ne pas détruire. Il n’a aucune chance d’apprendre à gérer ses émotions parce qu’il est à fleur de peau. Sortir avec votre chiot est un impératif !

La période d’imprégnation, un moment important

Résultats, comme il ne comprend rien, vous allez crier, vous allez vous énerver, vous allez mal vous comporter avec lui et il va devenir dur. Mais, il y a aussi toute la partie extérieure. Le chien n’apprend pas à communiquer avec ses congénères. Sauf qu’entre 2 et 4 mois, c’est le moment où il doit rencontrer des chiots pour s’amuser, pour jouer. En général, deux chiots qui jouent, ils jouent à se foutre sur la gueule et c’est très bénéfique pour eux parce que c’est comme ça qu’ils apprennent ce qu’on peut faire et ce qu’on ne peut pas faire. Mais il y a aussi les rencontres avec les chiens adultes qui sont indispensables et c’est pour ça que quand on prend une école du chiot on en prend une avec des adultes. Tout ça va faire que vous allez avoir un chiot stable intellectuellement.

Un chiot va devoir se vider la tête et apprendre au moment de sa vie où il est le plus capable d’apprendre de son environnement. Ne pas sortir son chiot, est donc très risqué pour son développement. Si vous perdez ça, vous vous gâchez la vie. Enfin, dites vous que personne n’est à remettre en cause. Le vétérinaire fait son travail. L’éleveur fait un travail de précaution parce qu’il n’a aucune envie qu’à deux mois et demi il y ait une parvovirose qui soit chopée par votre chiot, et je le comprends parfaitement. Simplement, je crois qu’il y a un travail à faire de tous les côtés pour aider à l’épanouissement du chien. Ça, ça passe par le fait de le sortir dès ses deux mois. C’est absolument indispensable.