Havane, Kangal croisé Berger Yougoslave : un chien agressif envers les humains

Havane, Kangal croisé Berger Yougoslave : un chien agressif envers les humains

Pour Havane, la demande est forte de la part de sa maîtresse, Hind. Elle a dû déménager de là où elle était car son chien était trop difficile. Elle a dû s’isoler, chercher une maison avec un jardin. C’est un chien qui n’est plus sorti de son jardin depuis déjà 5 mois. En Bref, Havane est un chien agressif.

L’histoire de Hind, maîtresse d’Havane chien agressif

Hind : J’ai eu énormément de problèmes de voisinage, ça a été du harcèlement moral. Et on me dit « un jour, on vous enlèvera votre chien », mais je ne voulais pas. Mes voisins ont signé une pétition. Et si je ne quittais pas mon appartement, on ne me renouvellerait pas mon bail : c’est une sorte d’expulsion dissimulée. Et les policiers sont d’ailleurs venus chez moi à cause de plaintes de mes voisins.

Tony : Havane a déjà mordu, a déjà fait de gros dégâts. C’est un Kangal croisé avec un Berger Yougoslave, qui a quasiment 3 ans et qui pèse pas loin de 75-80 kilos. Sa particularité, c’est qu’il est agressif et pas du tout peureux. Quand il y va, il sait pourquoi et comment. Havane est affirmé, clair, net, il ne va pas reculer et surtout s’il va jusqu’au contact, il mord et fait des dégâts.

C’est un chien très difficile et vraiment incompris.

Des éducateurs canins… pas dans l’Esprit Dog

Hind : Vous êtes mon dernier recours, sinon je vais le laisser dans le jardin jusqu’à la fin de sa vie, et c’est triste. C’est la raison pour laquelle je suis là. J’ai vu des éducateurs canins avec des séances à domicile, pendant un an. Un éducateur m’a conseillée de l’euthanasier ! (Même discours pour Enzo…) On m’a aussi dit qu’il était trop tard, qu’Havane est trop vieux et n’ont pas voulu s’approcher. J’ai même essayé le collier électrique sur les conseils d’un éducateur. Mais je n’ai jamais souhaité faire l’électricité mais plutôt le vibreur.

Votre chien est agressif et vous vous sentez démunis ? Découvrez notre formation Esprit dog Chien agressif !

Tony : Elle a déjà vu des éducateurs canins et tu te demandes si le destin n’est pas en train de te dire qu’il ne faut pas s’en occuper, que ça va être très compliqué. L’éducateur lui a même demandé si elle avait un collier à pics pour son chien.

Hind : Je suis arrivée avec un collier plat, mais elle m’a dit « jamais de la vie ». Elle m’a dit que quand j’allais tirer avec la laisse sur le collier à pics, ça allait juste le pincer. Alors je me suis documentée, j’ai lu, j’ai regardé des vidéos et je me suis perdue. Donc quand j’ai contacté l’éducatrice, je la suis et je décide de l’écouter et d’opter pour le collier à pics.

L’analyse d’Havane chien agressif et incompris

Tony : Si je le récupère avec un collier à pics et tout son passif, le chien va encore avoir mal, avoir de la souffrance et avoir la haine de l’humain parce que l’humain lui a mis un collier à pics et qu’à chaque fois, en croisant un humain, il s’est pris les pics dans la gorge.

Pour lui, tous les humains sont synonymes de douleur, de haine et de coups. Dans la tête du chien, cela vient de sa maîtresse car c’est elle qui l’emmène près des humains. La relation de confiance, le lien et tout ce qui se crée autour de la vie avec un chien va être démoli minutieusement par des professionnels incompétents qui vont emmener ses gens dans une galère sans nom.

On va alors lui créer des troubles du comportement. Sauf qu’à partir de 2-3 ans, qu’on fait 80 kilos, qu’on a une grosse tête et qu’on est courageux, on fait des dégâts. Et ensuite plus personne ne veut s’en occuper.

Trouver la bonne solution pour Havane, chien agressif

Tony : Elle cherche des solutions mais personne ne lui en donne. Vous pouvez avoir un positionnement intelligent aux yeux de votre chien mais vous devez vous imposer au chien à travers ce que vous dégagez, à travers ce que vous faites, vos actions, vos décisions. Comment pouvez-vous demander à des gens de s’imposer physiquement face à ce type de chien ?

Ne pensez pas qu’un chien qui s’énerve est heureux. Ne pensez pas qu’un chien qui mord quelqu’un est content. Le chien est stressé, anxieux, malheureux, mal dans sa peau, et ne comprend plus comment ça fonctionne. Il devient seulement ami avec une pierre, un morceau de terre, un bâton dans le jardin. Il n’a plus personne à qui parler et n’a plus rien à partager.

Tony : La seule solution qui s’offre à moi : le parking de notre centre de formation. C’est le seul endroit bétonné. On va lui enlever le collier à pics et aider Havane à apprécier les humains.

Hind : Quand j’ai su ce que ce collier engendrait sur mon chien, j’étais triste car j’ai participé à cette douleur. Dès qu’on lui a enlevé, j’étais soulagée, j’ai enfin pu me dire que quand je le tirais je ne lui faisais pas de mal et je lui donnais pas une mauvaise information.

Notre technique face à Havane, chien agressif

Tony : On commence des phases d’approche. On va lui montrer que ce qu’il est en train de faire ne va pas marcher et lui montrer qu’il a de l’intérêt à nous suivre.

Le lendemain, on va créer des meutes d’humains en donnant des rôles à chacun afin de récupérer ce chien sans jamais le moindre à-coup, sans jamais s’énerver.

Une fois que le chien m’accepte, des gens vont tourner autour de nous et le chien va se fâcher et je vais enlever des personnes.

Je vais ensuite me mettre entre le chien et une personne, en disant au chien que cette personne va rester là parce que je le décide (et pas lui).

On va ainsi lui construire une structure rassurante qui lui permet de comprendre que sans crier, sans énervements, sans violence, il peut évoluer mentalement. On ne veut pas détruire psychologiquement le chien. En un temps très court, on peut récupérer des chiens qui semblent irrécupérables et leur permettre d’aller mieux.

On enchaîne d’autres situations : l’inciter à se coucher, sinon sa maîtresse recule et s’éloigne de lui, et ainsi lui faire comprendre qu’il peut nous faire confiance car je vais aller chercher sa maîtresse s’il se couche.

Premières activités et sortie en ville avec Havane

Tous ces changements stratégiques et psychologiques vont lui permettre d’avoir accès à une longe, d’aller jouer dans l’eau, partager des aventures avec lui et aller en ville. Mais quand je dis à Hind qu’on va en ville, elle n’est pas sûre du tout. Avec une stratégie de double laisse, on recrée une atmosphère rassurante autour du chien avec deux personnes dont Hind qui se trouve d’un côté. Mais on se rend compte qu’avec son chien, elle devient comme lui, totalement désocialisée. On a alors Havane et Hind qui sont apeurés de tout ce qui ressemble à la ville. Aux yeux du chien, tout est de la faute de Hind.

Je suis convaincu qu’aucun professionnel ne pourra changer la mentalité d’un chien, seulement les propriétaires du chien pourront le faire, dire à leur chien qu’ils font mal ou non.

Peut-être qu’un jour tout le monde décidera de parler aux propriétaires de chiens comme des gens intelligents en leur disant pourquoi on fait les choses. Les propriétaires des chiens pourront poser des questions à leur éducateur et trouveront de plus en plus de réponses à leurs questionnements.

Retour et bilan sur l’expérience Esprit Dog pour Havane, chien agressif

Hind : Ça m’a vachement libérée, détendue, j’ai pu me faire entendre, j’ai pu écouter et comprendre plus de choses. Forcément, mon état d’esprit et mon comportement sont meilleurs. Un lien s’est créé cette semaine.

L’expérience Esprit Dog était fabuleuse, humainement. Ils sont à l’écoute, disponibles, à veiller que je comprenne bien, que j’aille bien. Vous m’avez ouvert vos portes. Merci ! Je repars d’ici avec des acquis car je ne comprenais que très peu de choses sur le comportement de mon chien. Je pensais donner beaucoup de temps à mon chien mais cette semaine bien plus.

Je le regarde différemment, je regarde comment il respire, comment il fait les choses. Je repars avec un accompagnement

Tony : Maintenant, tu sais ! Fonce et ne te prends plus la tête. Tu as un gentil chien qui a compris comment ça fonctionnait. Et bravo, parce que ce n’est pas facile après ces années de démolir tout ce que tu pouvais penser et croire. C’est incroyable d’avoir réussi ça. Félicitation à nounours aussi, il repart détendu, mieux et peut se promener en ville avec sa maîtresse !