L’Akita Inu, un chien qui s’adapte au fonctionnement/caractère de son maître !

Akita-inu assis
  • GabaritGrand
  • Espérance de vieEnviron 15 ans
  • Type de poilsCourt
  • Taille Mâle64 à 70 cm
  • Taille Femelle58 à 64 cm
  • Poids Mâle32 à 52 kg
  • Poids Femelle30 à 45 kg
  • Couleur(s) de robeBlanc, Bringé (couleurs à rayures), Fauve, Rouge
Voir la vidéo

Un chien intelligent victime de préjugés

L’Akita Inu a mauvaise réputation mais ce sont des idées reçues. Pour tout savoir sur cette race originaire du Japon, son comportement unique, son caractère fort et attachant, la façon dont il faut l’éduquer, vous êtes au bon endroit !

Tony Sylvestre, éducateur et comportementaliste canin d’Esprit Dog ainsi que Jérémy, propriétaire passionné d’un Akita Inu, vous dévoilent tout sur ce spitz japonais. Peut-être vous feront-ils changer d’avis ?

Cette race originaire du Japon, autrefois chien de chasse, est victime de nombreuses légendes urbaines.

On peut lire/entendre :

  • qu’il est incontrôlable,
  • peu docile,
  • qu’il demande qu’on soit extrêmement stricte,
  • que ce chien n’est pas adapté à tous,
  • ou encore que cette race n’est pas à prendre pour un premier chien…

Une longue liste d’idées reçues.

Alors d’où viennent ces appréhensions ?

On le décrit comme un chien primitif. Mais chez lui, ce terme n’est pas à prendre comme un défaut, bien au contraire. Primitif signifie simplement qu’il a été très peu modifié par l’homme.

CTA formation ESPRIT DOG Chiot

Formation Esprit Dog Chiot

Vous allez être ou vous êtes l'heureux propriétaire d'un chiot Akita ?
Cette formation est faite pour vous !

Découvrir

Psssst...!

Profitez de 10€ de réduction sur nos formations Chiot et Family grâce au code AKITA10

Découvrir

Attention ! Cette promotion n'est disponible que jusqu'au 1er Novembre

CTA formation ESPRIT DOG Family

Formation Esprit Dog Family

Votre Akita est adulte et vous souhaitez parfaire son éducation ou tout simplement partager plus avec lui !

Découvrir

En clair, il va avoir des instincts primaires plus visibles que chez d’autres races canines.

Dans primitif, il faut arrêter d’y mettre toutes les conneries de type :

  • agressif aux congénères,
  • n’aime pas les humains,
  • ne peut pas vivre avec des enfants…

tempère Tony, éducateur canin et cofondateur d’Esprit Dog.

L’Akita Inu, un chien avec un caractère agressif ?

Il y a cette croyance bien ancrée que cette race n’aime pas les autres chiens, ce qui est faux. Ce sont plutôt les propriétaires de ces derniers qui tentent de se rassurer quand ils ont du mal chez eux. D’ailleurs, Jérémy, propriétaire d’un Akita Inu est clair sur ce point :

« L’agressivité, chez l’Akitu Inu, est un mythe. Il est plutôt gros pépère qui aime bien faire la sieste.  Comme tous les chiens, cela dépend de l’éducation. Il est vraiment ultra sociable. Il va vers tous les chiens, tous les humains, adultes et enfants, il adore jouer

Après, bien sûr, il y a certains mâles avec lesquels ce sera tendu puisque c’en est un. Mais avec la plupart des chiens, ça se passe vraiment bien. », ajoute le propriétaire à propos de son animal de compagnie.

Une rencontre entre un mâle et une femelle est, d’ailleurs, moins conflictuelle. Il est à noter que les rencontres entre sexes opposés sont plus fluides chez tous les chiens.

Ce qu’on retient, c’est qu’il faut vraiment cesser avec les idées préconçues à propos des Akita Inu.

Comme nous tous, il réagit en fonction de son environnement même s’il existe, bien sûr, des petites différences ainsi que des chiens avec des tempéraments distincts. Ici, comprenez que c’est le maitre qui crée l’environnement.

« Il ne faut pas se mettre de frein et ne pas inventer les emmerdes que l’on n’a pas encore. Il y en a beaucoup, malheureusement, qui font ça », conseille Tony.

Quel message envoie-t-il de par sa démarche ?

Concrètement, une des raisons pour lesquelles il rencontre des difficultés avec les autres chiens du sexe identique est lié à sa démarche lente qui fait partie de sa personnalité. Car généralement, les chiens, avant de passer à l’action, marchent doucement.

Chez lui, cette façon de marcher est dans sa nature mais chez les autres chiens, cela crée une confusion. Eh oui ! Ils perçoivent dans sa démarche des signaux d’attaque. Il est donc souvent pris à partie très jeune par les chiens qu’il croise.

Cet événement dont il peut être victime risque de le marquer et de créer chez lui des difficultés avec ses congénères par la suite.

Côté caractère ?

Et puis, il a du caractère. Mais avec un bon dressage, il sera capable d’écouter. Évitant ainsi certaines situations conflictuelles.

Tony nous donne un exemple concret :

Si votre chien est capable de rester à la jambe quand il y a un autre chien qui passe, ça peut aider à continuer de le promener sans que ce soit la foire d’empoigne à chaque fois. Vous allez gentiment lui demander de rester, il va rester, il va oublier le monde extérieur et vous allez pouvoir avancer. Si vous ne faites pas ce job, certains spécimens ne pourront plus croiser de chien et de bipèdes ! Vous sortirez soit très tôt soit très tard pour ne croiser aucun autre chien. Vous allez lui offrir une vie de merde. C’est quand même vraiment dommage.

Et son comportement avec les chats ?

Là encore, le spitz japonais n’a aucun souci d’entente avec un chat tant que les présentations sont faites correctement et qu’il considère le chat comme un membre de sa famille à part entière.

L’importance du dressage pour ce chien intelligent

Déjà, un chiot Akita s’éduque exactement de la même manière qu’un autre chiot tels que :

Finalement peu importe les races !

Profitez de leur matière grise !

Ils sont des animaux doués d’une extrême intelligence qui ont besoin d’un leader. Le propriétaire doit être de taille car s’il n’apparaît pas aux yeux de son compagnon comme un vrai meneur, il n’en fera qu’à sa tête.

Il va donc lui falloir un bon dressage et aussi lui inculquer une bonne éducation dès qu’il est chiot. Mais ce n’est pas tout !

Il comprend très vite ce que son maitre lui explique. D’ailleurs, comprendre est un besoin chez lui. Il veut savoir pourquoi il fait les choses. Et pourquoi on lui demande de mener certaines actions. C’est donc important de prendre le temps de lui expliquer la finalité d’une action ou de ce qu’on lui demande de faire.

Pour y arriver, il va vraiment falloir construire une relation de confiance avec lui.

C’est un vrai travail d’équipe ! Ici, le duo chien-maître doit fonctionner main dans la main ou plutôt patte dans la main.

« Il nous a détruit une fois un bouquin, on lui a dit « non » il a compris. Il nous l’a rendu et il ne s’est jamais plus rien passé. Maintenant, il peut rester seul des heures à la maison, il n’y a aucun problème, il ne détruira rien. Il va dormir. » précise Jérémy.

Travaillez le rappel

Il y a une autre idée préconçue sur eux : on dit souvent que ce sont des chiens qu’on ne peut jamais détacher. Mais c’est plutôt dû à un manque de travail et souvent le maître se retrouve dans l’obligation d’imposer certains accessoires comme une longe à son compagnon à quatre pattes.

C’est le cas de Jérémy raconté ci- :

« Mon chien n’a pas du tout de rappel. Maintenant, je n’ai pas vraiment travaillé. Je connais des gens qui ont des Akita les ayant formés au rappel et les résultats sont là. »
Mais Tony se veut rassurant : ne pas pouvoir détacher n’est pas une fatalité !
En revanche, Jérémy fait énormément de marche et notamment des marches en laisse car ils habitent à Paris, dans le centre de la capitale sans jardin. Dans cette situation, bien sûr, cela peut être compliqué de détacher. Mais le mythe disant que c’est un chien incapable de marcher en laisse est, cette fois encore, injustifié.
« Marcher en laisse, il fait bien ! C’est-à-dire qu’il ne tire pas sur la laisse. Il marche un petit peu devant, à côté ou un petit peu derrière, mais il n’est jamais en train de tirer sur la laisse en tout cas. » précise Jérémy qui a dû travailler spécifiquement avec son chien pour qu’il s’adapte à son environnement citadin.

Mais attention, s’il a accès à un jardin, celui-ci ne doit servir que pour faire ses besoins, car il doit sortir se balader, comme tous les autres chiens.

« Honnêtement, tous les propriétaires d’Akita que je connais, n’ont aucun souci pour marcher en laisse avec leur chien. », conclut le passionné.

Un chien capable de s’adapter

C’est un chien qui s’adapte au fonctionnement/caractère de son maître. Si le chien a un bon maître, il va se calquer sur son rythme, quel qu’il soit. Par exemple, si le maître est une personne peu sportive, ce n’est pas grave. Il faut juste qu’il s’assure de sortir son chien régulièrement, de lui offrir ce dont il a besoin et, en contrepartie, l’Akita va naturellement s’adapter à lui en réduisant sa propre dépense physique. C’est valable aussi bien pour le male que la femelle.

À l’inverse, pour une personne plus sportive et active, l’Akita Inu saura là aussi s’adapter. Il sera capable d’accompagner son maître dans toutes ses aventures. Mais il faut être vigilant car il ne faut pas qu’il commence trop jeune les sports très intenses pour éviter des problèmes de développement et de croissance.

Mais attention, cette capacité à s’adapter peut aussi être un inconvénient ! En effet, si l’Akita Inu est aux côtés d’un mauvais maître, il va quand même se calquer et donc, lui aussi, devenir un mauvais chien. Par exemple, si le chien ne sort jamais ou n’a que rarement des activités physiques, l’Akita ne va pas se plaindre mais il va avoir tendance à prendre du poids ! Attention à la nourriture car l’obésité fait partie des gros problèmes de santé chez cette race. On va d’ailleurs aborder ce point important plus en détail.

Son alimentation et le respect de ses besoins nutritionnels seront essentiels durant la période de croissance, lorsqu’il est en bas âge. En effet, comme les chiens de grand gabarit, avoir une nourriture équilibrée lui permettra d’avoir des os solides. Nous vous conseillons donc de discuter avec l’éleveur de l’alimentation et du type de nourriture à donner.

Les maladies à risques de l’Akita Inu

Chez les chiens de cette race, on peut signaler plusieurs maladies, parmi les maladies connues, il y a l’hyperthyroïdie.

C’est un trouble de la glande thyroïde qui peut être responsable de nombreuses autres affections. Le chien risque de développer par la suite de :

  • l’épilepsie,
  • l’alopécie,
  • une obésité,
  • une hyper pigmentation (la peau de l’animal qui noircit),
  • et d’autres affections de la peau.

Il faut bien le surveiller car s’il grossit et développe une obésité à cause de son problème de glande thyroïdienne, il doit être traité avec des médicaments et il aura une alimentation adaptée.

C’est une race qui peut également développer une atrophie rétinienne.

C’est une maladie oculaire qui entraîne une détérioration progressive de la rétine. Il perd peu à peu la vue jusqu’à devenir potentiellement aveugle. Il va d’abord commencer à voir moins bien de nuit et au fur et à mesure de l’évolution de cette maladie, le chien verra également moins bien de jour. C’est embêtant pour le chien et inquiétant pour son propriétaire mais il va s’adapter petit à petit à sa vision réduite.

À terme, même si le chien est atteint d’une cécité totale, il va pouvoir continuer à vivre et à se mouvoir normalement. Il faut juste veiller à maintenir son environnement comme il le connaît, ainsi, il saura toujours où il met les pattes.

Une autre maladie connue chez les Spitz Japonais qu’il peut potentiellement avoir est l’adénite sébacée.

Il s’agit d’une dermatose inflammatoire destructrice des glandes sébacées souvent difficile à diagnostiquer et c’est un grave problème pour lui. Elle est parfois confondue avec l’hyperthyroïdie ou même une allergie ! L’adénite sébacée est une inflammation qui détruit les glandes sébacées de la peau. Ce sont ces glandes qui sécrètent le sébum. Elles sont très importantes car en temps normal, ce sébum l’aide à garder une peau grasse, ce qui protège sa peau des agressions extérieures et de la déshydratation.

Si sa peau manque de sébum, il peut se mettre à perdre ses poils au niveau du cou et du dos. On va voir apparaître également un épaississement de la peau et cela va entraîner une odeur très désagréable. Si le diagnostic tombe chez le vétérinaire, celui-ci va prescrire un traitement. Heureusement, il existe différentes options pour lutter contre cette maladie.

Enfin, la dernière affection dont peut-être atteint l’Akita est la dysplasie de la hanche ou des coudes.

C’est une anomalie qui a lieu lors de son développement qui crée une déformation de son articulation. Il faut faire attention à bien dépister cette anomalie chez l’éleveur.

Tony précise d’ailleurs qu’il faut bien choisir son éleveur :

  1. 20 % c’est de la génétique,
  2. 70 % c’est l’environnement,
  3. et 10 % c’est la faute à pas de chance. Ce n’est ni votre faute, ni celle de l’éleveur.

Il faut aussi relativiser : l’Akita Inu est autant touché par la dysplasie que tous les chiens de même taille appartenant à d’autres races.

Enfin, la vieillesse n’est pas une maladie mais c’est important d’aborder son espérance. En moyenne, il vit une douzaine d’années. Mais il y a des chiens de cette race qui ont une existence bien plus longue. Et puis, l’environnement est important pour sa bonne santé. Il y a un lien entre la façon dont le propriétaire traite son chien, se comporte, l’entretien et l’espérance de vie. C’est à prendre en compte si on veut que notre compagnon soit à nos côtés le plus longtemps possible.

Le brossage

Parmi les accessoires indispensables : une brosse !

C’est un point important à signaler car l’Akita perd beaucoup de poils. D’ailleurs, niveau entretien, on conseille aux propriétaires de passer un petit coup de brosse rapide tous les jours sur le poil. Si ce geste quotidien n’est pas possible dans l’organisation, il ne faut pas se mettre de pression mais il faut au moins le faire une fois par semaine.

Cependant, on vous prévient, il y a deux grosses périodes de mues. Dans ces moments-là, il faut insister un peu plus sur le brossage et ne pas hésiter à frotter un petit peu pour éviter d’avoir votre sol couvert avec du poil blanc !

Les 5 bonnes raisons d’adopter un Akita Inu !

Comme on l’a vu précédemment, l’Akita Inu est une race intelligente victime de nombreuses idées préconçues. Mais il existe surtout de nombreuses raisons de faire entrer ce spitz japonais au sein de notre maison. Esprit Dog vous a dressé une petite liste.

Sa démarche

C’est la première raison d’adopter un Akita. Cela peut paraître étrange comme raison mais sa démarche lente est unique. Elle fait partie de sa personnalité, c’est sa posture naturelle. Si vous avez envie d’avoir un chien qui marche fièrement à vos côtés, c’est lui qu’il vous faut.

« Il est énervant, on a l’impression qu’il est plus haut que tout le monde. En plus de la démarche, il y a son port de queue. Il se la raconte, mais on l’aime », plaisante Tony d’Esprit Dog.

Son caractère

C’est la deuxième raison. Il a un fort tempérament. Il sait ce qu’il veut et également ce qu’il ne veut pas. Vous l’avez deviné, il sait se faire comprendre. On arrive à savoir quand il est d’accord et quand il ne l’est pas. C’est une chose à connaître chez cette race et à prendre en compte avant d’en adopter un.

Un amour énorme

C’est la troisième raison et la plus mignonne. C’est une véritable boule d’amour. Si vous voulez un compagnon qui vous offre toute cette affection, vous ne serez pas déçu. Mais attention, le fait qu’il soit une boule d’amour ne veut pas dire qu’il est collant. L’Akita Inu est aussi capable d’être indépendant.

Son besoin de compréhension

C’est la quatrième raison. L’Akita Inu aime se prendre la tête et c’est lié à son intelligence. Il veut comprendre ce qu’il fait avant de le faire. Quand on va lui demander de faire quelque chose, il va falloir lui donner la raison de cette tâche à mener.

Pareil, pour chaque action, il faut lui expliquer les conséquences. De ce fait, il est indéniablement le chien par excellence pour les personnes qui aiment éduquer leur animal. Avec l’Akita, on voit clairement l’utilité et les résultats de l’éducation qu’on lui donne.

Le regard des gens

Les autres propriétaires de chiens vous regarderont parfois de travers avec votre Akita Inu. Et c’est lié, encore une fois, aux préjugés et aux bêtises qui sont écrites un peu partout. Donc si le regard des autres ne vous fait pas peur et que vous êtes capable de faire preuve d’une grande pédagogie face aux personnes qui croient aux légendes urbaines, il est fait pour vous.

On vous met un petit bonus : son nom exotique ! Ce qu’il y a de stylé, c’est qu’on peut lui donner un nom japonais en raison de son origine nipponne. Et ce genre de nom pour un chien, c’est original et assez rare.

Les raisons de ne pas adopter un Akita Inu

S’il y a de nombreuses et excellentes raisons d’adopter un Akita Inu, comme on vient de les énumérer, il y a aussi des raisons pour lesquelles il ne faut pas le prendre comme animal de compagnie.

La première raison

Il ne faut pas prendre un chien comme ça si vous êtes influençable ! En effet, il est victime de nombreux a priori. Il ne faut pas écouter, ni prendre en compte ces légendes. Il est important de rappeler qu’un Akita éduqué n’aura pas de problème à l’âge adulte. Mais si vous êtes influençable, que vous écoutez ce qui se raconte sur lui, vous risquez de développer une appréhension voire une peur. Et c’est connu, une personne qui a peur à tendance à modifier ses réactions. Avec des réactions inappropriées, on prend le risque de ne pas l’éduquer comme il faut et d’avoir un Akita Inu comme on vous l’a décrit :

  • incontrôlable,
  • peu docile,
  • pas adapté à tout le monde,
  • et autres bêtises dans le même genre.

La deuxième raison de ne pas adopter un Akita Inu

C’est la peur des poils ! Phobie très rare chez les propriétaires de chien mais il faut signaler qu’il en perd énormément et ça demande de l’entretien.

« Si vous voulez vous faire un oreiller en poils d’Akita, il n’y a pas de problème ! Vous allez pouvoir en faire et même en vendre ! », plaisante Tony, notre éducateur canin.

C’est à prendre en compte, si c’est un véritable problème pour vous, la présence d’un Akita dans votre maison peut vite vous rendre fou !

Et enfin, dernière et pire raison

Il ne faut pas le prendre pour son physique ! Certains propriétaires en adoptent uniquement pour son apparence de peluche parce qu’il est joli et rend bien en photo.

Mais la réalité, ce n’est pas Instagram et prendre un Akita pour sa beauté peut entraîner des conséquences dramatiques pour tous. En effet, lorsqu’une personne prend un chien seulement pour son physique et pour parader avec lui, ce futur propriétaire court inévitablement à l’échec.

La parole de Jérémy, le passionné d’Akita Inu

Jérémy est un Français propriétaire d’un spitz Japonais et surtout un passionné de cette race de chien.

Esprit Dog a voulu en savoir plus sur son quotidien avec son compagnon à quatre pattes :

  • son intelligence,
  • son caractère,
  • le type d’éducation à lui inculquer.

Et surtout on a voulu connaître les raisons pour lesquelles il a voulu de ce chien d’origine japonaise auprès de lui.

Et ce qu’il y a de sûr c’est que Jérémy ne regrette pas d’avoir son Akita Inu au sein de sa famille.

Première question, pourquoi as-tu pris un Akita ?

Jérémy : « On l’a pris parce qu’il correspondait vraiment à notre style de vie et après s’être bien renseignés, on a décidé d’en prendre un. »

Il te suit au travail ou pas ?

Jérémy : « Alors, il me suit au travail. J’ai un restaurant à Paris et il me suit depuis qu’il a 2 mois. Donc il vient depuis un peu plus d’un an au travail avec moi. Il est posé dans un coin au fond du restaurant, c’est un peu la mascotte. Les gens viennent le caresser. C’est aussi ce qui a permis pour lui de voir du monde et sociabiliser vraiment bien avec les humains. Du coup maintenant il n’y a aucune appréhension, il est plutôt gentil et avenant avec tout le monde. »

Tu le balades combien de temps ton chien ?

Jérémy : « Sur une journée, je vais le balader entre 1h30 et 2h00. »

Si tu devais lui trouver trois qualités, ce seraient lesquelles ?

Jérémy : « Alors l’intelligence, c’est un chien qui capte très vite ce qu’on attend de lui. À l’inverse, il faut que l’on capte aussi très vite ce que lui attend. Donc ça va dans les deux sens.

L’affection, c’est un chien qui peut paraître un peu distant parce qu’il ne va pas venir demander des câlins tout le temps, il ne va pas être collé à nous, mais il a toujours un œil sur nous, il est toujours avec nous. Si on va se mettre à l’extérieur, il va venir à l’extérieur, on va rentrer, il va nous suivre… Il a toujours un œil vers nous.

C’est comme un chien de garde, il ne dort que sur une oreille. S’il y a un petit bruit ou qu’il se passe quelque chose, tout de suite, il va se relever, il va regarder ce qui se passe, il va nous prévenir, mais sans être trop présent. C’est vraiment un chien qui a du tempérament et qui va l’exprimer ; qu’il soit content ou pas, il va nous le montrer. Il faut savoir être réactif par rapport à ça et lui proposer des alternatives à ces choses. »

Pour quel type de personne toi tu le conseillerais ?

Jérémy : C’est un éventail qui va être assez large. Déjà des maîtres qui sont bien dans leurs baskets. On va dire qu’ils sont assez sûrs d’eux. Qui vont pouvoir transmettre ça à leurs chiens. Parce que si on est assez hésitant dans les décisions qu’on va prendre face à un Akita, lui va s’engouffrer et vu qu’il a du caractère il va nous bouffer.
Après, il faut pouvoir le tenir physiquement puisque c’est un animal qui fait un minimum de 30 kg. Il faut juste un maître qui a envie d’être proche de son chien et qui est passionné. Une personne jeune comme une personne âgée peut en avoir un du moment où elle est stricte dans ce qu’elle fait. Il faut également une constance dans l’éducation de son quadripède.

Esprit Dog : Une fois qu’on est clair, il n’y a pas de problème.

Jérémy : Moi, c’est mon premier chien, je n’en ai jamais eu avant. Ma femme non plus. Elle avait même un peu peur des chiens. On a pris notre Akita et voilà, on a juste été nous-mêmes. Nous avons essayé d’être clair dans ce qu’on voulait et en quelques semaines il a pris le pli et il s’est mis un peu dans la famille.

Esprit Dog : Moi, je te le dis franchement, je pense que tu n’auras jamais de problème. Pour la simple et bonne raison que tu le considères comme un chien, donc avec quatre pattes et non pas comme un lion ou comme un truc un peu sorti de la jungle. En fait, tu vis intelligemment, normalement. Donc on est bien d’accord pour dire que tout ce qui se raconte ce sont des conneries ?

Jérémy : C’est en grande partie des conneries.

Avis de Mélanie LEFÈVRE – vétérinaire

  • Lieux de vie : Maison. L’appartement est envisageable avec sorties plusieurs fois par jour
  • Environnement familial : L’Akita Inu s’adapte bien au sein d’une famille ; à charge pour vous, de le présenter à chaque membre y compris les chats
  • Disponibilité : Vous devez être présent et consacrer du temps à son éducation et aux promenades
  • Brossage et entretien : Quotidien
  • Vie sociale canine : Il est important de socialiser intelligemment votre Akita afin qu’il ne rencontre aucun problème une fois adulte
  • Éducation et remarque concernant son comportement : Éducation avec patience et cohérence
  • Risque de maladie : L’atrophie rétinienne, l’adénite sébacée, la dysphasie de la hanche ou des coudes
  • Espérance de vie : Plus ou moins douze ans

Ce qu’il faut retenir sur l’Akita Inu

Ce chien est une éponge en ce sens qu’il capte vos émotions. Adorable et intelligent sont des adjectifs qui qualifient le Spitz japonais sans compter que c’est une grosse boule de poils et d’amour !

D’où vient son nom ?

Le nom de ce chien lui vient de la province d’Akita au Japon. C’est de cette région que l’animal serait originaire. Les premières traces remontent aux années 1600. À cette époque, le chien gardait la royauté japonaise. Parfois, il était même utilisé pour la chasse. Après avoir été menacé d’extinction, il bénéficie en 1934 d’une protection particulière. Aujourd’hui, l’animal est considéré comme patrimoine national.

Existe-t-il plusieurs types d’Akita ?

Oui, il existe deux types distincts : l’Akita japonais et l’Akita américain. L’Inu possède un museau fin qui le fait ressembler à un renard. Contrairement à l’américain, le type japonais ne possède aucun masque noir.

Est-il facile à entraîner ?

Comme tous les chiens, ils peuvent être entraînés. La notion de facilité dépend de vous et du temps, de la volonté, de l’énergie et de la cohérence que vous souhaitez y mettre.

Demande-t-il beaucoup d’attention concernant son toilettage ?

Vous ne passez pas des heures à le toiletter. En fait, un brossage modéré une fois par semaine est suffisant pour entretenir ce chien.

A-t-il besoin de beaucoup d’exercices ?

En plus de dépense mentale, il va falloir lui proposer une dépense physique quotidienne. Pour cela, n’hésitez pas à l’emmener en jogging ou en balade à vélo avec vous. Vous pourrez alors partager un beau moment de complicité avec votre chien !

Quel prix pour un Akita Inu ?

Même si le prix est déterminé par les éleveurs, le prix moyen d’un Akita Inu à 1 700 €uros. La fourchette varie entre 600 et 3 000 €uros. Différentes raisons expliquent cet écart.

Tout d’abord, la présence de la race sur le marché influence les éleveurs à demander un prix d’achat plus ou moins élevé pour ces chiots. Le coût diffère aussi selon que l’Akita Inu soit une race pour :

  • compagnie,
  • exposition,
  • reproduction,
  • élevage.

La race pour reproduction est la plus coûteuse et celle pour élevage est la moins onéreuse.

À savoir que le Livre des Origines Français répertorie les origines des chiens français de race. Ceux qui y figurent ont donc la dénomination de « chien de race » et justifie le prix plus élevé à l’achat. L’enregistrement au LOF passe par des examens qui prouvent l’ascendance de l’espèce sur plusieurs générations. Ainsi, le chien est reconnu pour répondre aux standards de la race grâce à un numéro LOF. Ce dernier permet d’accéder aux informations le concernant comme :

  • généalogie,
  • historique,
  • consanguinité.

Le prix de l’Akita Inu fluctue également en fonction de :

  • la lignée et des origines du chiot,
  • son âge,
  • ou encore en raison de son sexe.

Prenez garde toutefois à ne pas rechercher des Akita Inu à prix coûtant ! Ceux-ci pourraient être issus d’un élevage négligeant dans lequel votre toutou n’aurait pas reçu une attention majeure. Votre chiot serait alors susceptible de présenter des maladies dont les soins nécessiteraient davantage de moyens financiers.

Informations sur la race

  • Gabarit : Grand
  • Esperance de vie : Environ 15 ans
  • Type de poils : Court
  • Couleur(s) de robe : Blanc, Bringé (couleurs à rayures), Fauve, Rouge
  • Taille Mâle : 64 à 70 cm
  • Taille Femelle : 58 à 64 cm
  • Poids Mâle : 32 à 52 kg
  • Poids Femelle : 30 à 45 kg
  • Perte de poils : Perdant abondamment ses poils lors des mues en automne et au printemps, il est important de le brosser quotidiennement.
  • Besoin d'exercice : L’Akita inu doit se dépenser de façon journalière. Il faut donc le sortir quelques heures tous les jours pour qu’il puisse se dépenser physiquement. Ce chien étant très intelligent, il s’adapte parfaitement à de nombreux sports canins.
  • Coût mensuel moyen : Environ 60 € par mois