La sociabilisation chez le chien : les erreurs à éviter

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, on va aborder un thème très important : les erreurs de sociabilisation à éviter avec un chien.

Les différentes erreurs de sociabilisation chez le chien

La première erreur à ne pas commettre ça va être de ne pas le faire sortir jusqu’à ses trois mois et demi ou quatre mois en attendant les vaccins. Si vous faites ça, vous êtes foutus. Vous condamnez votre chien. On a d’ailleurs une vidéo complète là-dessus que je vous invite à aller visionner.

La deuxième erreur à ne pas commettre : s’il vous plaît, gardez le contrôle de vous-même. Quand vous vous promenez avec un chiot et qu’un chien de grande taille arrive, c’est panique à bord. Vous partez en courant, vous cherchez un truc pour l’attacher, on l’attache, on retire, et on recommence à trembler comme une feuille parce qu’on a un très gros chien qui arrive. De plus, vous êtes souvent là : doucement, c’est un chiot. Vous parlez au chien d’en face. Qu’est-ce que vous êtes en train de faire ? Mettre un bordel pas possible dans leur communication.

Vous commencez à stresser et à balancer du stress chez tout le monde. On se calme. On ne court pas après son chiot, s’il est détaché il aura de toute façon bien moins de chances de se faire emmerder que s’il était attaché. Alors s’il est détaché, laissez le détaché, laissez-les se dire bonjour et avancez naturellement. Tout va bien se passer.

Troisième point extrêmement important et qui va dans la continuité du deuxième : arrêtez de porter le chiot. À chaque fois que vous voyez un chien, c’est la panique, vous portez, vous le prenez dans vos bras. Tout ce que vous allez gagner à faire ça, c’est d’avoir un chiot qui va devenir chien et votre chien va se montrer agressif, extrêmement bête et vous allez vous demander pourquoi.

Ensuite, évitez de lui faire rencontrer des chiens qui ne sont pas stables. Je sais bien que quand je dis « pas stable » vous allez me dire : on ne décide pas toujours qui on rencontre. Vous avez raison là-dessus, votre responsabilité, ça va être de rencontrer beaucoup de chiens. Parce que c’est la masse qui va faire la différence. Si on rencontre 150 chiens par semaine et qu’il en voit un qui a un peu dégénéré, ce ne sera pas très grave et il ne se figera pas que sur ce comportement-là. Maintenant, c’est sûr que si vous sortez votre chien à toutes les pleines lunes et que le pauvre chien qu’il va croiser il est un peu con, là ça va le marquer intellectuellement. Comprenez bien ça, c’est important.

Bref, vous avez compris que la sociabilisation chez le chien, c’est essentiel. C’est vraiment un point sur lequel il faut s’attarder. Bien souvent, quand vous récupérez un chiot, vous vous attardez sur : la propreté, la destruction, la solitude, le dressage… C’est un peu une facette de l’éducation que l’on met de côté en se disant : on verra un petit peu plus tard.

La première chose à faire quand on a un chiot c’est justement de partir dehors. Il faut lui faire rencontrer ce à quoi va ressembler le monde. Dans ce monde, il y a d’autres chiens. Il y a une telle proximité qu’il va être vraiment impératif que votre chiot soit parfaitement sociabilisé. Pour ça, il y a des erreurs à ne pas commettre, on vient d’en voir quelques-unes. Il y a aussi évidemment tout ce qu’il faut mettre en place et pour ça, vous avez tous dans notre formation Esprit dog family.

La sociabilisation chez le chien : les erreurs à éviter