La vraie méthode d’éducation de chien positive : c’est celle-là !

Tu es positif toi ? Non moi, je suis positif ! Toi, tu es positif ? Non moi, je suis positif ! Moi je suis beaucoup plus positif que toi ! J’en peux plus de ça.

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit dog. Bienveillant, positif et j’en passe des superlatifs. J’en ai marre d’entendre des gens répéter ça toute la journée, mais ils ne montrent jamais rien. On ne sait pas ce que ça veut dire, on ne sait pas où on veut aller. C’est plutôt positif pour nous-mêmes en fait pour les humains, parce que ça nous fait du bien à l’âme. J’ai décidé de vous montrer ce que c’était pour moi que l’éducation positive. Qu’est-ce que c’est pour moi être bienveillants pour un chien ? Être bienveillant, c’est ça.

La méthode d’éducation positive

Pour moi l’éducation positive, ce n’est pas dire à tout le monde : « Moi, je suis positive ! Regarde mon site, regarde mes trucs, regarde mes machins ! Regarde, j’ai fait un texte, j’ai dit dix fois le mot positif ! … ». Pour moi, ce n’est pas ça être positif. Pour moi, c’est s’amuser son chien, le rendre heureux, le mettre en sécurité. C’est lui permettre de venir avec moi où que j’aille en fait, sans jamais avoir de contraintes. Je veux l’amener se baigner parce que lui il aime ça.

Sauf que s’il n’écoute que dalle, ou s’il a des troubles de comportement, ou si je n’ai pas bien fait le job, ou si je n’ai pas mis quelques règles en place et bien, je ne peux pas faire ça. Ce n’est pas un gros mot dire qu’on met quelques règles, que vous mettez une structure en fait en place. Eh bien, je ne peux pas me promener au bord d’une route et je ne peux pas aller à la plage. Je ne peux pas à l’amener se baigner en haut d’une cascade et je ne peux pas aller courir avec lui. Et je ne peux même pas aller en forêt.

Le tout positif de certains, une galère pour le chien

Pour moi être positif, c’est lui permettre de vivre tout ça pour avoir une vie enrichissante, épanouissante… Et c’est pour ça qu’on éduque et c’est pour ça qu’on emploie le gros mot qui est « dresser ». Éduquer, c’est lui montrer comment vivent les humains. Dresser, c’est apprendre des mots « dans l’utilisation et pour le but de ». Fin de l’histoire. C’est ça dresser, et ce n’est pas un gros mot quand c’est fait intelligemment, quand c’est bien fait. Ça lui permet de faire tout ce que vous avez vu, quel que soit le chien. Un rottweiler, un labrador, un bichon, un chihuahua, ce n’est pas le problème.

Quand vous dressez intelligemment vous offrez du bonheur, vous offrez de la joie, vous offrez ce que moi, j’appelle de la bienveillance et de l’éducation positive sur un chien. Pour moi, être positif, c’est offrir une vie positive, c’est offrir une vie heureuse. Ne pas simplement chanter l’éducation positive toute la journée parce que j’ai l’impression que je vais ramener le badaud de chez moi. Si vous ne comprenez pas ça et que vous vous arc-boutez sur une méthode unique qui serait celle qui marche tout le temps et bien vous ne respectez pas le chien. Moi, ma méthode c’est d’utiliser l’ensemble de la communication canine, d’observer et de comprendre ce qu’ils font, de prendre le meilleur de toutes les méthodes. C’est une méthode intelligente pour une raison toute simple : je kiffe les chiens plus que tout.