L'apprentissage de la propreté chez le chiot

L

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, abordons les trois erreurs à ne pas commettre quand vous souhaitez apprendre la propreté à votre chiot.

Surtout quand vous voulez que ça aille vite ! C’est souvent la pire crainte de quelqu’un qui récupère un chiot, alors qu’en fait c’est quasiment la chose la plus simple à apprendre. Mais sachez qu’il n’y a aucun remède miracle. Tous ceux qui vous promettent la propreté de votre chiot en sept jours, ce sont des menteurs. Ça n’existe pas. Ce n’est pas possible, notamment d’un point de vue technique. Mais on va y revenir.

Propreté du chiot : les astuces

La première chose à ne pas faire quand vous apprenez la propreté à votre chiot, c’est de récupérer le chiot, d’arriver à la maison, de le déposer dans le salon et de décamper travailler pendant 8 ou 10 heures. D’une part, il va faire partout, et d’autre part, il va paniquer. En effet, il ne sait pas encore gérer la solitude ni toutes les peurs qui vont avec. Résultat, ça va accélérer le transit et il fera pipi et caca encore plus qu’il ne l’aurait fait à la base.

Donc, que va-t’il se passer ? Comme il va patauger là-dedans pendant 8 à 10 heures, il va commencer à se conditionner et à se dire que finalement c’est le bon endroit pour faire ses besoins. Votre salon, ou la cuisine, ou toute autre pièce, deviendra tout simplement ses toilettes. Ça, c’est la première énorme erreur.

Deuxième erreur à ne pas commettre, elle est vraiment importante, ne lui mettez pas le nez dans ses crottes. Surtout, ne faites pas ça. Premièrement, vous êtes en train de le sanctionner n’importe comment et deuxièmement, vous le rendez malade. Puis surtout, la chose la plus importante à retenir est que vous ne lui fournissez pas de plan B. S’il n’a pas de plan B, ça ne peut pas fonctionner.

Pour explorer plus en détails la propreté de votre chiot, nous vous proposons d’écouter notre podcast sur la propreté !

Les autres points importants

Troisième point important : les pipis de joie et les pipis de peur. Si vous les disputez, il y en aura durant toute sa vie de chiot. Il n’y a aucun lien entre ces pipis-là et l’apprentissage de la propreté. C’est simplement qu’il n’arrive pas à gérer ses émotions, donc il relâche tout. Résultat, il fait des pipis quand il est content ou quand il a peur.

Enfin dernier point, et il est essentiel : ne pas confondre la compréhension de la propreté sur votre chiot et sa capacité à se retenir, donc à avoir des sphincters suffisamment formés pour qu’il soit capable de se retenir. Ce sont deux choses qui n’ont rien à voir. Votre chiot peut avoir compris comment ça fonctionnait.

Toutefois, si physiologiquement il n’est pas capable de se retenir, et bien il fera ses besoins. Ce ne sera pas un manque de propreté, ce sera un besoin physiologique. Comme il n’y a personne, il va faire par terre. Ce sont deux choses qu’il ne faut pas confondre et qui sont essentielles.

Que l’on soit bien d’accord, ça, ce sont toutes les petites choses qu’il ne faut pas faire. Il y a aussi toutes les choses à faire qui sont essentielles. Tout ça, vous les retrouvez dans notre méthode « Esprit dog family ». Mais, gardez bien en tête qu’il n’y a pas de remède miracle. 

Il y a une méthodologie de travail qui favorise systématiquement l’obtention de la propreté si vous vous y tenez. Donc, il est important que vous compreniez que ça prend un petit peu de temps pour apprendre la propreté. Mais le plus important, c’est aussi votre capacité à comprendre que quand vous faites mal les choses, vous ne pouvez pas en vouloir à votre chien.

Y a-t-il un âge propice pour apprendre la propreté à son chiot ?

Lorsque vous adoptez un chiot, vous devez prendre son éducation en main. Vous devez lui apprendre à obéir à vos ordres, à bien se comporter à l’extérieur, mais également à rester propre. En réalité, vous avez beaucoup à gagner en apprenant la propreté et l’hygiène à votre chien.

Sachez simplement que les sphincters, qui sont des muscles qui lui permettent de se retenir, ne sont pas encore complètement formés lorsque le chiot arrive chez vous à 8 semaines. Il est donc difficile pour lui de se retenir de longues heures consécutives. C’est pareil lors de grosses émotions, qu’elles soient positives ou négatives.

Au cours des semaines qui suivent, les sphincters finissent de se former pour devenir complètement fonctionnels. Il pourra donc se retenir de plus en plus longtemps et vous pourrez adapter l’apprentissage de la propreté en parallèle. Retrouvez comment apprendre la propreté à votre chiot dans notre formation Esprit Dog Chiot. 

Que faire lorsque son chien refuse de faire ses besoins à l’extérieur ?

Cela fait partie des difficultés les plus couramment rencontrées par les propriétaires de chien. Plusieurs raisons justifient que votre toutou se soulage dans votre maison et ne veut rien savoir à l’extérieur.

Tout d’abord, la première raison est que votre chien à mal appris la propreté et ne sait tout simplement pas qu’il doit faire ses besoins dehors. Il considère ainsi votre maison comme ses toilettes. Mais il se peut aussi qu’il ait peur de l’extérieur. Cela est possible si par exemple il a subi un événement traumatisant en ayant fait ses besoins à l’extérieur. C’est peut-être aussi parce que vous ne l’avez pas correctement socialisé quand il était chiot.

Faut-il promener son chien pour qu’il fasse ses besoins ?

Bien évidemment que vous devez instaurer des promenades pour votre chien. Vous pouvez choisir de le faire sortir les matins et les soirs. Il apprendra progressivement vos habitudes, et pourra en retour se programmer.

Il saura désormais à quel moment de la journée ou de la soirée vous le sortez pour faire ses besoins. Cependant, il est important de noter que vous ne devez pas limiter les balades de votre chien à des sorties pipis ! Votre chien doit aussi se dépenser physiquement et mentalement lors de ses balades.