Laver un chien est dangereux pour sa santé ?

Vous êtes nombreux à laver vos chiens. Toutefois, savez-vous que cette pratique est dangereuse pour l’animal ? En effet, laver son chien crée un inconfort et une gêne qui va grandement perturber l’animal. Lorsque l’on possède un chien, nous devons également accepter son odeur. Bien sûr, si ce dernier se traîne dans la boue, il ne faut pas hésiter à lui passer un coup de jet d’eau sur sa fourrure. Dans tous les cas, vous devez minimiser le nombre de lavages que vous donnez à votre chien au cours de l’année. Si vous ne le faites pas, vous mettez ce dernier en grand danger, et ce pour plusieurs raisons.

L’importance de l’odorat du chien

Laver son chien va avoir un impact négatif direct sur son odorat. En effet, ce sens est le plus développé chez l’animal. Il possède environ 220 millions de récepteurs olfactifs contre seulement 5 millions chez l’humain. Le chien a donc un spectre olfactif beaucoup plus étendu que son maître. Grâce à ses nombreux récepteurs, il est également capable d’isoler une odeur en particulier au sein de plusieurs effluves. Dans le monde canin, c’est ce qu’on appelle un odorat discriminant. Cette particularité est mise à l’épreuve dans certains métiers, notamment dans les métiers de la sécurité.

Si pour votre nez il est plus agréable de laver votre chien, sachez que pour lui, c’est une vraie punition. En effet, certains chiens s’arrêtent même de manger après avoir été lavés et parfumés. La raison de ce comportement est toute simple : le shampooing perturbe les capacités olfactives du chien et il ne reconnaît plus l’odeur de la nourriture. Lorsqu’il mange ou capte une odeur, c’est son organe voméronasal qui se met au travail. Celui-ci se situe sur le palais et offre au chien la possibilité d’analyser l’ensemble des odeurs qu’il récupère. Pour acheminer cette odeur, le nez du chien se sépare en deux branches. L’une lui sert à respirer tandis que l’autre va capter les odeurs et les diriger vers le palais. Si vous lui mettez un parfum ou un shampooing, il va être capable de disséquer chaque ingrédient.

Comme il va sentir des dizaines d’odeurs, il va commencer à vouloir s’en débarrasser. La première chose que vous pouvez le voir faire, c’est de se rouler par terre et sauter partout. D’autres chiens vont profiter de la présence d’un excrément pour se rouler dedans. De plus, les odeurs chimiques présentes dans le shampooing ou le parfum vont troubler son principal mode de communication. En effet, les chiens communiquent grâce à leur odorat. Si ces odeurs sont masquées par des essences de parfum, il ne peut plus communiquer ses intentions à ses congénères. Sans ce mode de communication, si vous croisez un autre chien, cela peut vite tourner au désastre.

Un toilettage parfois nécessaire

De nombreuses races de chien ont été modifiées avec le temps. En effet, par des croisements ou des habitudes prises par l’homme, certaines races ne ressemblent plus à ce qu’elles étaient à la base. À cause de cette manipulation génétique, beaucoup de races de chiens ont développé certaines pathologies qu’ils n’avaient pas à l’état naturel. Ces pathologies vont, dans la plupart du temps, forcer le toilettage. À cause de décisions prises dans le passé, nous sommes maintenant contraints de toiletter ces chiens pour leur bien-être. Ainsi, si certains chiens demandent trois ou quatre lavages dans l’année, il est nécessaire de leur fournir afin qu’il puisse vivre mieux dans leurs pattes. Paradoxalement, cela les fait souffrir également.

Toutefois, le toilettage a ses limites. En effet, entretenir un chien ne veut pas dire systématiquement le shampouiner ou le parfumer. Ces pratiques ne sont pas obligatoires et il faut absolument les arrêter au plus vite.

Laver son chien, une habitude à bannir !

Laver son chien deux ou trois fois dans l’année n’est pas punissable. Ce qui pose le plus de problèmes, ce sont les personnes habituées de façon hebdomadaire au salon de toilettage. En effet, certaines personnes n’hésitent pas à emmener leur chien tous les trois jours, toutes les semaines ou tous les mois dans ces endroits afin que ces derniers soient shampouinés et parfumés. Ce comportement revient à perturber totalement l’animal. Dans un sens, par cette habitude, le chien souffre plus que vous ne le pensez.

Si vous devez toiletter votre chien, soyez raisonnables et raisonnés. En effet, une tonte peut être indispensable pour certaines races. La coupe des ongles ainsi que le brossage du poil font partie des principales pratiques appliquées en toilettage. Le fait de toiletter son chien, en soi, n’est pas non plus dérangeant tant que la pratique est réservée au confort de l’animal.

X