Laver un chien est dangereux pour son alimentation et sa santé !

Si vous voulez que votre chien sente la vanille, et bien achetez une bougie parfumée et laissez votre chien tranquille un petit peu. Foutez-lui la paix !

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit dog. Alors on rentre tout de suite dedans : oui laver son chien c’est dangereux pour lui. Ça va lui créer un inconfort et une gêne. Je vais déjà vous apprendre une première chose : le chien sent le chien. Si vous n’aimez pas l’odeur du chien et bien n’en prenez pas. On va mettre un petit peu de technique dans tout ça pour que vous compreniez pourquoi moi, par exemple j’estime qu’il faut laver son chien le moins possible. Quand je dis le moins possible, c’est que dans une année vous devez laver votre chien une fois ou deux fois.

L’odorat du chien un sens important

L’odorat du chien est son sens le plus développé. Grosso modo, il a 220 millions de récepteurs olfactifs. L’humain par exemple en a que 5 millions des millions. De plus, l’odorat du chien est ce qu’on appelle discriminant. En gros, il est capable d’isoler les odeurs au sein de plusieurs effluves. On pourrait simplement dire pour résumer que l’odorat du chien remplace nos yeux en fait. Il y a des chiens qui s’arrêtent de manger après avoir été lavé ou parfumés. Ils n’arrivent plus à reconnaître l’odeur de la nourriture. Ils ne savent plus ce qu’ils mangent.

Dans sa truffe, l’air se sépare en deux branches. Il y a une branche qui lui sert à respirer, l’autre branche qui, elle, lui sert à renifler à capter les odeurs. Pour être tout à fait complet, il faut savoir que le chien a un organe dans le palais qui s’appelle l’organe voméronasal. Il lui permet d’étudier et d’analyser l’ensemble des odeurs qu’il récupère. Le chien à l’odorat tellement développé que même si vous lui mettez un shampoing sans odeur, le chien est capable de disséquer. Il va sentir l’ensemble de tous les ingrédients à l’intérieur de ce shampoing. Cette odeur-là qui n’est pas naturelle pour lui elle induit surtout en erreur parce qu’il a cette odeur qui vient parasiter toutes les autres.

Autre exemple, quand vous lavez votre chien, le premier truc qu’il fait c’est aller se rouler par terre, sauter partout. S’il peut trouver un petit caca parce que vous avez ouvert le jardin ou parce que vous partez direct en balade après c’est le premier truc où il va aller. Non pas parce qu’il veut se sécher, mais juste parce qu’il veut enlever l’odeur que vous lui avez mise sur lui. Il veut retrouver une odeur plus naturelle. N’oubliez pas que les chiens communiquent grâce à leur odorat. Résultats, quand ils essaient de communiquer si l’odeur n’est plus l’odeur naturelle d’un chien, on ne sait pas à quoi on a affaire. Les odeurs de synthèse qui étaient produites par les shampoings ou par le parfum vont troubler ce mode de communication. La finalité de tout ça c’est une bagarre de chiens.

Une odeur naturelle est nécessaire pour votre animal

Si votre chien se roule dans la merde, bien sûr que vous lui mettez un coup d’eau. Vous le passez au jet, c’est une évidence. Parce que là pour le coup, c’est vous qui allez subir un inconfort qui va être gênant. Maintenant, le chien sent le chien. J’y suis pour rien, lui non plus. En revanche, laissez-le sentir le chien, parce que c’est normal. Si vous vouliez qu’il sente l’orange et bien mettez un oranger chez vous. Vous avez vu depuis le début, je ne rentre pas du tout dans les questions techniques. Celles qui concernent les toiletteurs ou les toiletteuses à savoir le pH, est-ce que le shampoing est bon pour la peau… Là, je me base uniquement sur le problème de comportement. Ce problème-là devrait systématiquement passer en priorité chez tout le monde.

Les chiens ont été, pour certains, énormément modifiés par l’homme. Résultat, certaines races de chiens ont développé certaines pathologies, certaines tares, qui forcent dans certains cas le toilettage. Ça, je ne peux pas dire le contraire. Maintenant, mon travail c’est de vous dire que malheureusement, l’humain a fait absolument n’importe quoi avec certaines races de chiens. Donc nous sommes dans l’obligation, parfois, de les faire souffrir et on ne peut pas faire autrement.

Donc je ne tire pas sur les gens qui ont des chiens qui se retrouvent dans l’obligation médicale de les toiletter. Attention, je ne parle pas de les shampouiner. Ne les parfumez pas, ça vous n’en avez jamais l’obligation, donc il faut arrêter. Mais en revanche, c’est vrai qu’il y a certains chiens on a pas le choix. On a l’obligation aussi de faire le mieux pour son chien. Le mieux c’est de dire qu’il faut laver votre chien trois ou quatre fois dans l’année, parce que cette race spécifique à un souci crée par l’homme au départ. Eh bien OK faites-le.

Laver un chien, un acte à stopper

Mais attention à tous ceux qui lavent tout les trois jours, toutes les semaines, tous les mois… Là, vous faites ça pour votre petit confort à vous. Vous aimez que votre chien sente la cannelle quand il se couche avec vous. Ça, c’est absolument insupportable ! Parce que c’est votre chien qui trinque. Moi je m’en fous, mais lui par contre il souffre.

Pour avoir travaillé dans un milieu militaire, je peux vous assurer que tous les chiens qui vont faire de la détection, que ce soit de stupéfiants ou autres, ont absolument l’interdiction d’être ni toiletté ni parfumé. En effet, ils sont capables de renifler des microparticules que nous les humains, voire même que les machines inventées par les humains, ne sont même pas capables d’identifier. Imaginez-vous un petit peu si je vous faisais vivre dans un bain d’ammoniac. Tous les jours, à respirer constamment l’odeur de l’ammoniaque dans une pièce fermée. Vous deviendrez fou et je deviendrais fou.

C’est la même chose pour eux, n’en déplaise à ceux qui ne voudront pas comprendre. Il y a des gens qui vont survoler la vidéo et qui ne vont rien piger. Ils sont convaincus qu’il faut mettre du parfum ou qu’il faut shampouiner. Je ne suis pas du tout en guerre avec les toiletteurs où les toiletteuses. Je pense que le terme « toiletter » et parfois un terme qu’on emploie pour vulgariser un peu le discours, pour le simplifier. Ce n’est pas le toilettage dans son ensemble qu’il faut remettre en question, c’est le fait de trop laver, encourager à laver et parfumer.

Oui, on peut tondre par moments ça sert. On peut couper les ongles. On doit brosser. Oui, parfois il ya des races ou effectivement et il va leurs falloir un petit peu plus c’est vrai. Retenez bien cette chose : je me fous de savoir la provenance, la matière ou ce que vous mettez dans vos shampoings ce n’est pas la question. La question est une question cérébrale, une question de comportement, de troubles et de souffrances que vous fait endurer à ces chiens. Si vous comprenez tout ça, on a gagné.