Le Beauceron

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit dog. Aujourd’hui, je vous présente le Beauceron que l’on appelle aussi le berger de Beauce.

Alors ce chien je l’aime bien puisqu’il me permet de savoir un petit peu quel type de maître vous êtes. Un Beauceron, ce n’est pas compliqué, il ne vous écoutera pas s’il estime que vous n’êtes pas un leader pour lui.

Le Beauceron, c’est quoi ? C’est un chien exceptionnel au travail. Il est très performant dans toutes les disciplines, il peut faire du mordant, du pistage, du sauvetage… Il est très fort dans toutes les disciplines et très polyvalent. Néanmoins, s’il ne vous respecte pas il ne fera absolument rien. L’éducation d’un Beauceron c’est une éducation précoce, qui va devoir commencer très tôt. Il est impératif d’être extrêmement clair dans ce que vous allez lui demander. Attention, bien sûr, à lui demander toujours en douceur, il doit comprendre pourquoi vous lui demandez avant de faire des choses. Mais avant tout, le Beauceron doit vous faire confiance. S’il ne vous fait pas confiance, partez du principe qu’il ne pourra pas surmonter ses peurs. Il vous reconnaîtra comme quelqu’un qui n’est pas fiable, pas suffisamment sûr pour être suivi dans n’importe quelle situation.

Les caractéristiques du Beauceron

On vous dit souvent que le Beauceron peut avoir des difficultés à s’entendre avec les humains ou avec ses congénères. Moi je vais vous dire, c’est un super chien de famille du moment que vous lui mettez des règles avec ce qu’il peut faire et ne pas faire. C’est un chien qui va s’intégrer parfaitement à votre foyer et à votre mode de vie. Si vous avez des enfants, ce ne sera pas un problème. Il pourra même se montrer très ludique avec eux. Par rapport à ses congénères, la plupart du temps, les Beaucerons ont un petit caractère. Ils peuvent paraître un peu cabochards. Pour vous prémunir de cela, passez le dressage.

De plus, dans ce domaine votre Beauceron est très performant et ne demande qu’à écouter. Avec un peu de travail, vous pourrez compenser les soucis de comportement qu’il pourrait avoir à l’âge adulte. Ce n’est pas compliqué à mettre en place, mais beaucoup de personnes s’y prennent beaucoup trop tard. En effet, l’éducation du chien doit démarrer dès que vous le récupérez.

C’est une race qui n’est pas mise en avant. Personnellement, je trouve ça génial. Cela veut dire que l’on ne voit pas de Beauceron à tous les coins de rue, avec des maîtres qui ne savent pas les gérer et qui en font des chiens complètement fous. Dès l’instant où le chien montre ce type de comportement, de nombreuses idées reçues voient le jour. Malheureusement, ce n’est jamais la faute du chien. En effet, si le chien paraît fou, c’est que c’est souvent le maître qui l’est vraiment. C’est un chien extrêmement polyvalent qui peut s’adapter à n’importe quel mode de vie dès l’instant qu’on le respecte.

Le respecter, ça veut dire 1 h à 1 h 30 de balade quotidienne. Ça, vous n’y couperez pas. En effet, c’est un chien hyper sportif qui a besoin de créer des liens avec son maître. Il a également besoin de liens sociaux. Le Beauceron n’apprécie pas la solitude. Néanmoins, il s’éduque parfaitement. Il est donc possible de lui apprendre la solitude. Mais attention, au niveau émotionnel, vous devrez faire partie intégrante de sa vie. Inutile de penser le voir seulement une heure par jour.

Ensuite, vous devez occuper votre chien, le stimuler, l’intéresser. Si vous n’intéressez pas votre chien, il ne sera pas attiré par vous ou le monde extérieur. Justement, le Beauceron est très fin avec son environnement. Il arrive à détecter les subtilités qui pourraient l’entourer. Résultat, faites lui découvrir tout de suite, ce sera un chien épanoui et bien dans ses pattes. S’il ne découvre rien, vous le faites vivre en vase clos et il va développer des hypersensibilités, des réactions émotionnelles… Il va réagir sous l’émotion la plupart du temps. C’est à ce moment-là qu’il peut développer des phobies comme la peur et créer des accidents. Si cela arrive, c’est uniquement parce que vous n’avez pas fait le job au départ.

La fiche santé du Beauceron

Le Beauceron est particulièrement touché par une maladie inhérente à tous les chiens de ce gabarit-là. Cette maladie, c’est que l’être humain veut toujours le plus gros, le plus fort, le plus grand du quartier. C’est un chien de travail à la base, c’est un chien qui doit être endurant, c’est un chien qui doit être performant et que l’on n’utilise plus beaucoup dans l’armée ou la police parce qu’il devient de plus en plus lourd au fur et à mesure des années. En effet, on a aujourd’hui des modèles de Beauceron qui arrivent presque à des poids de rottweiler. Résultat, à chaque fois qu’il travaille et qu’il est en intervention, il se fait mal. Il connaît aussi des problèmes de dysplasie de la hanche et du coude.

Les spécificités du Beauceron c’est le double ergot. Néanmoins, attention avec cet ergot. J’ai vu des personnes qui envisagent de couper les ergots du chien puisque c’est l’endroit où il a le plus de petites blessures. Faites quand même attention à ça, parce que c’est un doigt de pied. Imaginez si je vous coupe un doigt de pied, vous allez avoir un petit peu plus de problèmes pour marcher, vous allez perdre l’équilibre. Qui dit équilibre manquant, dit que le chien va s’adapter. En s’adaptant, ce dernier risque très fortement de connaître des problèmes ostéoarticulaires. Sur ce point, je compte sur vous pour faire preuve de bon sens. Quand vous prenez un Beauceron, vous prenez un Beauceron fin de l’histoire. Si vous ne voulez pas les ergots, vous prenez autre chose qu’un Beauceron.

On n’oublie pas non plus d’apprendre à son Beauceron les règles de bonne conduite. Pour les apprendre, il faudra passer par un apprentissage obligatoire, un apprentissage de la frustration et un apprentissage du renoncement. C’est quelque chose d’important surtout quand on a un chien pertinent, qui travaille et aime découvrir son environnement. Son espérance de vie se situe entre 13 et 14 ans. Maintenant, on va aller voir un passionné de la race, on va voir Alex.

L’interview d’Alex

Esprit dog : Alors Alex, première question, pourquoi ce chien ?

Alex : Ça a commencé par un coup de cœur. À part le travail, c’est vraiment un chien de famille qui s’adapte très vite.

Esprit dog : Si tu pouvais lui trouver trois qualités, ce serait quoi ?

Alex : Obéissant, joueur et protecteur.

Esprit dog : À ton avis ce chien-là, il peut vivre en maison ou en appartement ?

Alex : Honnêtement, il peut vivre en appartement, ou en maison, ou en plein air ça dépendra de la façon dont vous avez éduqué votre chien. Il peut très bien vivre en appartement, mais par contre, il faut le sortir. C’est le plus important. Pareil pour la maison, ne l’arrêtez pas au jardin, il faut qu’il sorte, c’est important.

Esprit dog : Tu le sors combien de temps par jour ?

Alex : Entre 1 h 30 et 2 heures par jour, c’est le minimum.

Esprit dog : Tu conseillerais ce type de chien à quel genre de personne ?

Alex : Je le conseillerais à des personnes averties sur les chiens, quelqu’un qui est expérimenté. Je ne le conseille pas aux personnes âgées étant donné que ce chien possède une certaine corpulence et peut tracter très fort.

Esprit dog : As-tu des soucis entre les autres humains et lui ?

Alex : Non, aucun souci. C’est vraiment un chien enjoué, il ne va pas dire non à une caresse.

Esprit dog : Avec ses congénères, ça se passe comment ?

Alex : Il est très joueur, c’est son but premier quand il va rencontrer un autre chien. Après, ça peut passer ou pas, ça dépend de qui il rencontre.

Esprit dog : Quand ça clash, tu fais comment ?

Alex : Je le rappelle et il revient.

Esprit dog : Ça, c’est important de le dire puisque tu sais que s’il y a un problème tu vas pouvoir le rappeler et tu vas mettre en sécurité tout le monde, aussi bien lui que le chien en face. C’est un chien que tu détaches ?

Alex : Oui, je le détache, après tout dépend de l’environnement. Ça peut plaire ou ne pas plaire à certaines personnes.

Esprit dog : Tu fais attention de ne pas gêner quand tu es dans ton environnement de vie étant donné que tu habites en centre-ville. Par contre dès que tu en forêt, tu le détaches et là c’est parti. C’est important de rappeler ces petites choses-là puisque des fois, quand on a un chien, on voit tout le monde comme son ennemi. Il faut comprendre, qu’il y a des gens qui n’aiment pas les chiens, d’autres qui en ont peur. Ils ont fait le choix de ne pas en avoir, il faut également les respecter et ne pas aller les embêter.

C’est aussi pour ça que l’on dresse un chien. Si ton chien a reçu une bonne éducation, il respecte aussi bien les autres chiens que les humains. Un mal qui touche les propriétaires de Beauceron, on le confond souvent avec d’autres chiens comme le rottweiler ou le doberman. C’est plus embêtant avec le rottweiler étant donné que ce dernier est un chien catégorisé. Les gens peuvent exiger que tu mettes la muselière à ton chien. Est-ce que ça t’es déjà arrivé ?

Alex : Oui, ça m’est déjà arrivé, un petit contrôle de police et les agents ont demandé de lui mettre la muselière.

Esprit dog : Les gens dans la rue, ils te sortent aussi ce genre de réflexion ?

Alex : Oui.

Esprit dog : Comment tu fais dans ces cas-là ?

Alex : Je leur donne les moyens de ne pas confondre. En effet, que ce soit la couleur de la robe ou la morphologie, les deux chiens sont complètement différents.

Esprit dog : Plutôt, j’expliquais que c’était un avantage de ne pas être un chien très connu. Est-ce que tu vois un inconvénient ?

Alex : Oui parce que c’est une race à connaître, qui a été très reconnue pendant un certain temps, mais qui est ensuite tombée dans l’oubli. Mais d’un certain côté, on est d’accord pour dire que ça sauve la race.

Esprit dog : C’est dommage, je trouve ça vraiment malheureux de devoir en arriver à ce genre de raisonnement. Ce chien mérite une plus grande popularité. S’il pouvait y avoir moins de Beauceron, mais avec des maîtres de meilleure qualité, je préférerais plutôt que l’inverse. Après, je peux comprendre que c’est embêtant, toi quand tu te promènes, qu’on le confonde avec d’autres races.

Alex : On s’y fait, mais c’est un peu pénible à la longue.

Esprit dog : En tout cas, c’est un plaisir de te rencontrer et de rencontrer ton compagnon. Continuez à bien vous éclater !

Le Beauceron