Le Berger Australien

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit dog. Aujourd’hui, je vais vous présenter le berger australien !

Tout d’abord, je veux féliciter les 50 % des gens qui, depuis 6 ans ont fait l’acquisition de Bergers australiens. Vous avez réussi le miracle de transformer un chien extraordinaire en un chien rempli de problèmes. Vous les faites vivre n’importe comment et pour cela, j’ai envie de dire bravo. Ce n’est quand même pas une mince affaire de faire passer un chien extrêmement intelligent et très performant au travail qui peut être aussi un super chien de famille s’il est bien éduqué et si on le respecte un minimum, pour un chien rempli de troubles du comportement. Grâce à vous, ce chien remplit les SPA et les refuges. Maintenant, on en croise très peu qui sont stables, calmes et bien dans leur peau.

Le berger australien est un chien de travail, il travaille au troupeau. Il est habitué à travailler de longues heures, il est dehors quasiment constamment. Il peut également travailler au contact de l’homme, et ça, il ne faut pas l’oublier. Cela veut dire que c’est un chien très endurant, qui a besoin d’une dépense physique importante mais aussi d’une dépense mentale. Avec un berger australien, généralement, vous pensez que c’est parce que vous lui avez fait faire trois assis, trois couchers, qu’il a travaillé pour la journée et que mentalement il est fatigué. Attention, là on est sur une race vraiment spécifique qui va avoir besoin de bosser au quotidien. Bosser ça veut dire quoi ? Ça veut dire lui apprendre ce qu’il a le droit de faire et ce qu’il a le droit de ne pas faire.

Vous avez un chien qui a besoin de sortir grosso modo 1 h 30 à 2 heures par jour au minimum. C’est non négociable, sinon vous allez avoir des troubles du comportement. Dans les troubles du comportement, le berger australien est un chien qui a besoin d’action, de vivacité, de vie autour de lui. Attention, dans le choix de l’éducateur canin, il faut en choisir un qui s’y connaît un peu avec le berger australien. Celui-ci doit être capable de vous orienter d’une façon très naturelle entre les besoins du chien, les capacités qu’il a et ce que l’être humain peut lui demander.

Pour finir, comment incorporer tout ça dans une vie de tous les jours, une vie citadine ? Pour le berger australien, ce n’est pas un acte évident. Vous allez aussi devoir lui montrer qu’il y a des règles, des interdits. On va également miser sur la capacité d’attractivité des choses que vous allez lui proposer. Si vous ne proposez rien à votre berger australien en balade, il s’occupera de vous proposer des choses, mais comme vous ne les aurez pas décidés, vous ne serez pas contents.

Règle de base : apprentissage de la frustration, apprentissage des interdits et de la renonciation. Si vous n’apprenez pas ça votre berger australien, ça sera compliqué pour la suite. Vous n’aurez que des galères. Ce chien est habitué à supporter des charges de travail importantes et ce que vous allez lui donner ne lui suffira jamais.

Présentation du berger australien

Côté santé, le berger australien est touché par quelques maladies héréditaires qui sont dépistées chez les très bons éleveurs. En ce qui concerne son poids, on voit beaucoup trop de bergers australiens qui sont en surpoids. Il mange, il ne travaille pas et donc il prend du poids comme tout le monde. Ce n’est pas un chien prédisposé à prendre du poids. Mais, il fait tellement peu d’activité, que malheureusement la dépense ne suffit pas à compenser l’apport calorique. Il faut faire très attention à ça.

C’est également un chien qui est très proche de l’humain, qui n’a pas de souci de sociabilisation tant qu’elle a été bien faite. De plus, le berger australien ne supporte ni les cris, ni les hurlements. Ce n’est pas la peine d’y aller comme une brute avec le berger australien, il va perdre le fil de l’histoire. C’est un chien qui est sensible, éveillé, à l’écoute de son environnement, de ce qui se passe autour de lui. Si vous y allez trop fort, vous allez le stresser, le frustrer et en ferrez un chien fragile au contact. Un chien qui sera timide et même peureux. Généralement, quand ils finissent peureux, ils peuvent devenir mordants à la fin.

Vous avez deux écoles : ceux qui disent qu’il faut faire jouer le berger australien à la balle et ce qui ne font jamais jouer parce que ces chiens-là vont devenir des tarés de la balle. C’est quelque chose qui revient très souvent dans les discours concernant ce chien. Moi, je vais vous dire tout de suite que, premièrement, on ne s’interdit rien en éducation canine.

Ensuite, la balle peut être un excellent moyen de travailler son chien. C’est un objet qui va lui permettre de se canaliser et de lui apprendre à se contrôler. À chaque fois que les autres personnes voient une difficulté, il faut y voir un avantage. Si vous arrivez à capter les avantages sur votre chien, à ce moment-là, vous allez pouvoir progresser. Maintenant, si vous envoyez votre balle comme un lanceur de balles automatique, là vous en ferez un taré de la balle. Dans tout autre cas, ne vous interdisez pas de jouer à la balle. Simplement, faites-le intelligemment.

La fiche santé du chien

Côté alimentation, le berger australien va vous coûter une cinquantaine d’euros par mois en moyenne, ça dépendra de ce que vous lui donnez. Son espérance de vie est de 12 à 14 ans, mais vous pouvez retrouver des bergers australiens qui vont jusqu’à 18 ans. C’est un chien qui adore faire toutes les activités physiques que vous allez pouvoir lui proposer. Si vous voulez faire avec lui de l’agility, il est très bon. Vous souhaitez plutôt faire du Canicross, il est également excellent dans ce domaine.

Chez le berger australien, la surdité est assez courante. Si elle ne peut généralement pas être guérie, certaines formes de surdité peuvent être traitées par une intervention chirurgicale. Éduquer un chien sourd demande un certain temps d’adaptation et de la patience. Toutefois, ce n’est pas impossible. Dans tous les cas, il est important d’informer l’éleveur chez qui vous êtes allé récupérer l’animal. Celui-ci peut alors informer les autres propriétaires de ce problème sur la portée de votre chien.

L’ostéochondrite est une affection orthopédique qui touche le cartilage suite à une croissance incorrecte. Généralement observée dans les coudes, elle apparaît également au niveau des épaules de l’animal. Si ce dernier touché, il est incapable de pouvoir plier le coude. Une visite chez votre vétérinaire s’impose alors.

La dermatite solaire nasale est également une affection qui survient parfois chez les bergers australiens. Cette maladie rend le chien hypersensible à la lumière du soleil. Celui-ci développe alors des lésions autour du nez et parfois autour des paupières. Cette lésion peut être bénigne ou sérieuse. Si votre berger australien connaît ce problème, il est important de le garder à l’abri de la lumière du soleil. Lorsque vous le sortez, vous devez appliquer une crème solaire afin que l’animal ne souffre pas.

Vous pouvez faire tous les sports que vous voulez, dans la mesure où ces derniers plaisent autant au chien qu’au maître. Si un des deux n’aime pas, vous risquez de faire n’importe quoi. Ce n’est pas parce que vous avez un berger australien qu’il faut faire de l’agility. Si vous n’aimez pas ou que vous sentez votre chien moyennement réceptif à ça, faites autre chose. Il y a énormément d’activités à faire qui peuvent le stimuler et lui plaire. Gardez en tête que l’on ne s’impose rien. Maintenant, on va aller voir une passionnée de la race, on va aller voir Océane.

L’interview d’Océane, propriétaire d’un Berger Australien

Esprit dog :  Première question, pourquoi le berger australien ?

Océane :  C’est un chien dynamique. Moi qui ai un cheval, je voulais un chien qui puisse me suivre avec mon cheval. Il me permet également de sortir et m’oblige un peu à bouger. C’est comme ça que je me suis dirigé vers le berger australien.

Esprit dog :  On va quand même aborder un sujet qui est vraiment important chez le berger australien : les maladies génétiques.

Océane :  Il y a plusieurs maladies génétiques qui touchent le berger australien et c’est pour ça qu’il faut faire attention quand on va dans un élevage. Pensez à demander le test des parents, voir s’ils sont porteurs ou atteints de maladies graves. On a notamment le MDR-1, qui est une sensibilité médicamenteuse qui touche le berger australien. Sur certaines molécules, les conséquences peuvent être graves. En effet, le chien peut aller jusqu’à tomber dans le coma. Attention, même si votre chien n’est pas atteint par cette maladie, essayez de bannir les produits à risque ou dangereux.

Esprit dog :  Est-ce qu’il y a des vermifuges à bannir ? Est-ce qu’il y a des antiparasitaires chez lui ?

Océane :  Oui ! Attention à la molécule ivermectine ! Il y a des vermifuges pour nos chiens qui contiennent cette molécule. Cette molécule est également présente dans les vermifuges pour les chevaux et les moutons. Il faut faire extrêmement attention et apprendre à votre chien ne pas manger les excréments de ces animaux-là. En effet, si l’animal a été vermifugé, le chien peut ingérer la molécule via les excréments et cela peut être dangereux pour lui.

Esprit dog :  Y a-t-il d’autres choses qui touchent le berger australien ?

Océane :  Oui, la dysplasie de la hanche et du coude. Ensuite, ce sont beaucoup de maladies au niveau des yeux notamment la cataracte, l’atrophie rétinienne et l’anomalie de l’œil du collet.

Esprit dog :  Tu pourrais nous donner trois qualités pour le berger australien ?

Océane :  C’est un chien très proche de l’homme, un chien qui est très actif, très intelligents et attentifs.

Esprit dog :  Pour quel type de personne tu conseillerais le berger australien ?

Océane :  Alors déjà pour des personnes qui aiment bouger. Il ne conviendra pas à des maîtres qui seront assis dans le canapé avec le chien à côté d’eux. Il sera parfait pour les personnes calmes et posées étant donné que ce sont des chiens qui vont avoir besoin d’un encadrement pour gérer leur trop-plein d’énergie.

Esprit dog :  J’avais une autre question, les bergers australiens ont une queue, pas de queue et les derniers on leur coupe la queue. Cela reste une des dernières races à qui on coupe encore la queue. En effet, maintenant, tous les clubs de race sont en train de changer un peu et interdisent la coupe de la queue. Il y a notamment de nombreux pays dans lesquels tu ne peux plus exposer de berger australien avec la queue coupée. Explique-moi un petit peu pourquoi il y en a qui naissent sans queue.

Océane :  À la base, le berger australien était un chien de travail qui travaillait avec des troupeaux de vaches. Pour éviter certains incidents qui pourraient arriver avec sa queue, il n’a pas reçu de queue à la conception.

Esprit dog :  Donc en fait ils ont travaillé génétiquement l’animal pour qu’il naisse sans queue ?

Océane :  Tout à fait, maintenant on a également des naissances de chien ayant un quart de queue ou trois quarts de queue.

Esprit dog :  C’est le temps que mère nature refasse le travail avec l’aide des éleveurs ?

Océane :  Oui.

Esprit dog :  Moi, je vais vous donner mon sentiment : la coupe de queue dans l’optique de sauver le chien, de faire en sorte qu’il ne se blesse pas, quand il y a un vrai but derrière, pourquoi pas. La coupe de la queue notamment quand il travaille cela ne me gêne pas. Je considère que c’est du bien-être pour l’animal et pas le contraire. Maintenant, dans le cadre où il ne fait plus rien, lui couper la queue juste parce qu’on aime bien quand il a un gros cul et que lui laisser la queue ça lui fait un derrière plus affiné, j’ai quand même un peu de mal avec cette espèce de mentalité. Ce sont généralement des gens qui n’arrivent pas évoluer et qui aiment le berger australien pour une queue. En tout cas, merci beaucoup pour aujourd’hui et à la prochaine.

D’où vient le berger australien ?

Contrairement à ce que son nom indique, le berger australien ne vient pas d’Australie. En effet, c’est une race qui a été développée aux États-Unis. Ces derniers se sont basés sur des bergers basques pour créer leur race.

Pourquoi sont-ils devenus si populaires ?

Le berger australien avait pour but de rassembler les taureaux avant les rodéos. Ainsi, grâce à la fréquentation constante de ce terrain de jeu populaire, le chien devenu très célèbre dans tout le pays.

Quels sont les différents noms du berger australien ?

Comme certaines autres races, le berger australien a connu plusieurs autres noms. Ainsi, au cours de l’histoire, il s’est appelé berger espagnol, berger pasteur, bobtails, berger du Nouveau-Mexique et berger de Californie.

Quelle est la particularité de ce chien ?

Certains bergers australiens ont la particularité d’avoir les yeux bleu pâle. Cette particularité a impressionné les natifs américains qui les considéraient comme sacrés. Le berger australien a également eu le droit à son nom indien : œil fantôme. Toujours au niveau des yeux, cette race a souvent les yeux de couleurs différentes. Cette hétérochromie combine le marron avec le bleu, le noisette, l’ambre ou le vert.

Est-il seulement utilisé lors des rodéos ?

Non. En effet, le berger australien, en plus d’être chien de troupeau, est aussi très utilisé dans la recherche et le sauvetage. Certains de ces animaux, en raison de leur nez incroyable, sont aussi très performants dans la détection de stupéfiants.

Cette race de chien a-t-elle besoin de faire de l’exercice ?

Le berger australien a besoin d’énormément d’exercice pour vivre heureux. Il doit également réaliser de nombreuses tâches difficiles pour se dépenser mentalement. L’agility, l’obédience et le pistage sont les activités favorites du berger australien. Si vous ne lui fournissez pas assez d’exercice, ce dernier va décharger sa frustration sur tout ce qu’il va trouver.

Le Berger Australien

Informations sur la race

  • Gabarit : Moyen
  • Esperance de vie : Environ 15 ans
  • Type de poils : Mi-long
  • Couleur(s) de robe : Bleu, Noir, Rouge
  • Taille Mâle : 51 à 58 cm
  • Taille Femelle : 46 à 53 cm
  • Poids Mâle : 25 à 34 kg
  • Poids Femelle : 19 à 26 kg
  • Perte de poils : La perte de poils chez le berger australien est assez importante. En période de mue, la chute de poils s’accélère. Il faut alors le brosser quotidiennement pour enlever le poil mort.
  • Besoin d'exercice : Le berger australien est un chien très endurant. Il aime particulièrement jouer et apprécie les maîtres sportifs. Il lui faut des sorties régulières et quotidiennes de plusieurs heures pour pouvoir rester en forme.
  • Coût mensuel moyen : Environ 50 € par mois