Le Berger des Shetland, un chien adorable à élever avec tact

le berger des shetland
  • GabaritPetit
  • Espérance de vieEnviron 14 ans
  • Type de poilsLong
  • Taille Mâle36 à 40 cm
  • Taille Femelle35 à 38 cm
  • Poids Mâle7 à 10 kg
  • Poids Femelle7 à 10 kg
  • Couleur(s) de robeBleu merle ou tricolore ou zibeline
Voir la vidéo

Le chien de Berger des Shetland, ou simplement Berger des Shetland est un chien proche du Collie. Avec lui, ce qui est bien c’est que vous serez vite fixé sur la vie que vous allez mener.

C’est un chien vif, éveillé, intelligent, actif, à l’apparence raffinée et très élégante.

Le « Sheltie » est très attachant et vraiment adorable, assez facile à dresser et qui aime comprendre les choses.

Le tempérament du Berger des Shetland

Quand vous accueillez votre Shetland alors encore chiot, il est important de le sortir.

En effet, il est essentiel de l’ouvrir au monde au niveau sensoriel. Il y a beaucoup de Shetland qui sont malheureusement en restriction sensorielle ; pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas assez vu, ni assez entendu, ni assez senti durant leur période dédiée à l’imprégnation. Et c’est bien dommage…

Le Shetland est un chien qui est sensible.

CTA formation ESPRIT DOG Chiot

Formation Esprit Dog Chiot

Vous allez être ou vous êtes l'heureux propriétaire d'un chiot Berger des Shetland ?
Cette formation est faite pour vous !

Découvrir

Quand on dit sensible, ce n’est pas forcément un défaut. Il est tout simplement extrêmement ouvert et pertinent à son environnement. Il regarde tout et voit tout. C’est une vraie commère, il faut qu’il sache ce qu’il se passe.

Au niveau sensoriel, il a besoin de s’imprégner de tout ça, pour lui, tous les détails comptent.

Si vous ne l’aidez pas à rentrer dans le détail ni à regarder le monde tel qu’il doit le voir, vous aurez un Shetland timide. S’il est timide, il peut devenir craintif, peureux et à la fin, il peut mordre. On fait attention à ça, ce n’est pas une fatalité, le Shetland ne naît pas comme ça. Il va devoir se construire, ce qui va demander un maître avec un peu de tact.

Si vous prenez votre Shetland quand il est chiot et que vous l’emmenez en plein milieu d’un marché, vous allez le traumatiser à vie. Pourquoi ? Tout simplement parce que la charge émotionnelle qu’il va prendre en passant de l’élevage au marché va être trop forte. Vous devez y aller gentiment et augmenter la complexité des situations petit à petit.

Les besoins de ce chien

Vous avez entre 0 et 3 mois et demi pour l’imprégner du monde extérieur.

C’est ce qu’on appelle la période d’imprégnation. Si vous la ratez, vous êtes foutu. Cette période de socialisation est un besoin pour le Berger. L’ensemble de ses besoins doivent être satisfaits, correctement, aussi bien sur le plan intellectuel que sur le plan physique.

Un chien qui a besoin d’activité

Quand vous prenez un Shetland, vous prenez un chien qui a besoin d’activité.

Quand on parle d’activités physiques, tous les sports canins lui conviendront parfaitement. Quelle que soit l’activité choisie, si vous voulez le rendre heureux, faites des choses. Si vous ne faites rien, ce sera parfois très compliqué et vous ne pourrez pas tirer le maximum du chien que vous aurez.

Vous pouvez le faire courir, faire de l’agility, de l’obéissance et du pistage avec lui. C’est au grand air qu’il s’épanouit le plus.

On est donc sur un chien qui a besoin d’une grosse stimulation intellectuelle. Cachez-lui des objets, demandez-lui de les retrouver, pistez, flairez… faites des choses qui vont l’amuser, l’intéresser et surtout le faire réfléchir. Ainsi, il pourra utiliser l’ensemble de ces facultés. Faites-vous plaisir en lui proposant des jouets différents, des casse-têtes, des puzzles…

Un chien qui doit avoir confiance en son maître

Quand vous éduquez un Shetland, c’est pareil, il a premièrement besoin de vous faire entièrement confiance.

Si vous n’êtes pas un leader ni quelqu’un de confiance pour lui, il ne se tournera jamais vers vous quand il en aura besoin. S’il ne se tourne pas vers vous, alors il prendra la décision de lui-même. Et si le Shetland doit prendre une décision seul, uniquement avec son libre arbitre, c’est un peu dangereux car soit :

  • il prendra peur,
  • votre Sheltie risque de s’enfuir,
  • il pourrait mordre par irritation.

Il a besoin de quelqu’un pour le rassurer, le guider dans sa vie.

En effet, vous allez devoir lui poser un cadre de vie stable, correct et clair qui va l’amener vers le monde des humains. Il est également habitué à agir en collaboration avec son humain, le Berger des Shetland a besoin de ses maîtres. Si vous prenez un Sheltie pour le laisser seul 12h par jour, n’en prenez pas.

Puisque, bien évidemment, il peut rester seul longtemps, mais au détriment de son bonheur, de son plaisir et surtout de son bien-être.

L’éducation du Berger des Shetland

Ce chien doit vivre avec un humain. En effet, à chaque fois que vous avez du temps pour lui, vous devez lui consacrer. Si en rentrant du travail, vous le mettez dans le jardin et que vous ne vous occupez pas de lui, ça ne pourra jamais fonctionner.

On est aussi sur un chien qui apprend très vite. Il est plutôt réceptif à l’éducation. En termes de dressage, il va pouvoir associer des contrôles sur un grand nombre de choses. Le Shetland peut aussi s’adapter à n’importe quelle famille, avec ou sans enfant, il est vraiment très affectueux avec eux, rempli de douceur et d’attention. Il est vraiment fait pour n’importe qui.

Il s’adapte aussi à tous les modes de vie : en extérieur et en intérieur, en ville ou à la campagne, en maison ou en appartement, à condition de le sortir suffisamment.

Par contre, ça ne change pas, il est surtout fait pour des gens qui ont le temps de s’en occuper. Ce sont des chiens qui sont assez vifs d’esprit. Ça va vous pousser à vous adapter et inventer des jeux. On peut inventer tout un tas de jeux avec un Shetland. On peut, par exemple, l’envoyer sur de longues distances pour récupérer un objet au point A pour le déposer au point B.

Vous allez le stimuler et lui offrir la possibilité de travailler sans que vous ayez besoin de bouger. De plus, n’associez pas le Shetland au fait d’être un super athlète. Par contre au niveau intellectuel, il vous faut une certaine vivacité, une fraîcheur d’esprit qui vous aidera à avancer avec lui.

Vous devez aussi le sociabiliser, comme avec tous les chiens, même s’il s’entend assez facilement avec tous les animaux. De manière générale, il ne sera pas agressif et encore moins s’il est bien socialisé avec les humains et avec ses congénères.

La fiche santé de la race

Généralement en bonne santé, le berger des shetland peut connaître certaines maladies rares. Il reste un chien très robuste et très rustique, rarement malade.

Psssst...!

Profitez de 10€ de réduction sur nos formations Chiot et Family grâce au code SHETLAND10

Découvrir

Attention ! Cette promotion n'est disponible que jusqu'au 1er Mars

Comme nous le rappelons souvent, il est important d’aller adopter son chiot auprès d’un éleveur compétent et sérieux. En effet, ce dernier peut vous fournir tous les certificats de santé concernant votre chien. Si l’éleveur ne fait aucun test, vous pouvez passer votre chemin ou l’inviter à les réaliser avant de prendre un Berger chez lui.

L’anomalie de l’œil du Colley (AOC)

Cette race de chien peut avoir comme maladie l’anomalie de l’œil du Colley (AOC) qui est une affection de moins en moins fréquente du fond d’œil.

L’atteinte est généralement bilatérale. Elle est caractérisée par un défaut de développement de certaines structures des parties postérieures du globe oculaire et dont la présence et la gravité sont indépendantes de la couleur de la robe. C’est un problème de santé héréditaire, que l’on peut éviter si l’on sélectionne bien l’élevage de Berger.

Un test (fait en élevage) peut être réalisé pour savoir si oui ou non l’animal est concerné.

La myélopathie dégénérative

Le Berger des Shetland peut aussi être touché par l’ADM (la myélopathie dégénérative).

Cette maladie, une dégénérescence nerveuse, atteint la moelle épinière. Le chien touché par la myélopathie perd petit à petit ses fonctions moteur arrière. Avec le temps, la maladie évolue et le chien ne peut plus du tout se déplacer. Il existe aussi un test pour dépister la maladie chez le chien.

La dermatomyosite

La dermatomyosite peut également toucher le berger des shetland. Celle-ci provoque des lésions cutanées qui peuvent affecter les muscles. Ces lésions peuvent apparaître sur la tête, les oreilles et les pattes avant du chien. Si votre toutou la contracte, il peut perdre une bonne partie de ses poils et montrer des cicatrices sur le visage et les oreilles.

CTA formation ESPRIT DOG Family

Formation Esprit Dog Family

Votre Berger des Shetland est adulte et vous souhaitez parfaire son éducation ou tout simplement partager plus avec lui !

Découvrir

Le gène MDR-1

Le gène MDR-1 est une sensibilité médicamenteuse qui touche le Berger des Shetland.

Il s’agit d’une allergie à certains médicaments. Un test existe pour dépister l’animal. Quand le chien a ce gène, il y a un problème concret : le caca des chevaux. Le chien peut être attiré par eux en balade et si le cheval est sous antibiotiques, cela peut devenir embêtant. Sur certaines molécules, les conséquences peuvent être graves. En effet, le chien peut aller jusqu’à tomber dans le coma.

Espérance de vie et entretien

Niveau espérance de vie, pour le Shetland, vous pouvez espérer en moyenne une durée de 15 ans. Néanmoins, il y en a qui partent avant pour des raisons évoquées juste au-dessus, mais le Berger peut aussi vivre un peu plus longtemps.

Côté entretien, un coup de brosse 2 fois par mois suffit. Son poil est auto-nettoyant.

Petite précision : le Berger des Shetland est un chien gourmand, il est nécessaire de faire attention à sa ration quotidienne et à la distribution de friandises avec lui.

Visionnez la fiche de race du Berger des Shetland en vidéo

FAQ le Berger des Shetland

Le berger des shetland aboie beaucoup ?

Comme pour beaucoup de races, ce chien peut avoir tendance à aboyer.

Il est donc très important de lui offrir une dépense mentale et physique suffisante. De plus, il faudra commencer à le familiariser avec l’environnement extérieur le plus rapidement possible. On ne le répètera jamais assez : sociabilisez votre chiot !

Quel sport faire avec votre berger des shetland ?

Cette race de chien est particulièrement intelligente. De ce fait, vous devez le dépenser intellectuellement. De plus, il est très performant dans les sports d’agilité, d’obéissance ou de pistage.

Sont-ils agressifs ?

Le berger shetland est parfois timide avec les étrangers mais il n’est pas agressif. Cependant si tel est le cas, nous vous conseillons d’apprendre à « lire » votre Shetland sheepdog pour corriger son agressivité.

D’où vient le berger des shetland ?

Originaire des îles Shetland, on retrouve cette race de chien dans de nombreux pays nordiques.

En Écosse comme dans le sud du cercle arctique, ils se plaisent à effectuer les différentes tâches que leur maître leur donne.

Quelle était l’utilité première du berger des shetland ?

Dans les années 1800, l’utilité première de ce petit chien était de regrouper les troupeaux de moutons.

Véritable chef d’orchestre, il protégeait également son troupeau des attaques de prédateurs.

Est-il vrai que la race d’origine a failli disparaître ?

Oui ! Au début du 20ème siècle, la race a commencé à se dénaturer à cause des nombreux croisements réalisés sur le chien. Heureusement, la race a pu retrouver une certaine stabilité grâce à la vigilance du club de race.

Aujourd’hui, le berger des Shetland est un peu plus grand que ces ancêtres.

Informations sur la race

  • Gabarit : Petit
  • Esperance de vie : Environ 14 ans
  • Type de poils : Long
  • Couleur(s) de robe : Bleu merle ou tricolore ou zibeline
  • Taille Mâle : 36 à 40 cm
  • Taille Femelle : 35 à 38 cm
  • Poids Mâle : 7 à 10 kg
  • Poids Femelle : 7 à 10 kg
  • Perte de poils : La perte de poils est abondante. Elle s’intensifie encore lors des périodes de mue. Un brossage régulier est nécessaire.
  • Besoin d'exercice : Le berger des shetland est un chien qui a besoin de rester très actif. Il est donc nécessaire de prévoir plusieurs balades quotidiennes et de varier les activités. Le berger des shetland est naturellement doué pour réaliser des exercices d’agility.
  • Coût mensuel moyen : Environ 20 € par mois