Le Bouvier de l'Entlebuch, un chien aux multiples talents accro à son maître

Le bouvier de l
  • GabaritMoyen
  • Espérance de vieDe 10 à 15 ans
  • Type de poilsCourt avec sous-poil dense
  • Taille MâleDe 44 à 50 cm
  • Taille FemelleDe 42 à 48 cm
  • Poids MâleDe 20 à 28 kg
  • Poids FemelleDe 18 à 24 kg
  • Couleur(s) de robeTricolore, fond noir avec des marques de feu et blanches — sous-poil gris foncé à brunâtre
Voir la vidéo

Le Bouvier de l’Entlebuch est un chien de compagnie de petite taille polyvalent, intelligent et actif. Il a de nombreuses qualités quand il est stimulé par son humain. Tony, éducateur et comportementaliste canin d’Esprit Dog et Louise, propriétaire d’une chienne de cette race vont tout nous dire sur le quotidien de ce super animal de compagnie.

Le Bouvier de l’Entlebuch est un chien de berger à l’origine et c’est le plus petit des quatre bouviers suisses (le bouvier de l’Appenzell, le grand bouvier suisse, bouvier bernois).

« Il est capable de faire plein de bonnes choses. Il peut faire quasiment tout ce qu’on veut. » dit Tony.

Louise a été attirée par le Bouvier de l’Entlebuch car elle cherchait un chien de compagnie aux poils courts de taille moyenne pour la famille et pour pouvoir l’emmener facilement partout.

CTA formation ESPRIT DOG Chiot

Formation Esprit Dog Chiot

Vous allez être (ou êtes déjà) l'heureux propriétaire d'un Bouvier de l'Entlebuch ?
Cette formation est faite pour vous !

Découvrir

C’est un animal encore peu connu du grand public.

« Quand les gens me voient avec, ça attire l’attention. C’est une race que les gens ne connaissent pas. Ils confondent énormément avec le beagle. Et on me demande souvent si c’est un chiot car ils connaissent généralement le bouvier bernois qui est plus connu. » avoue-t-elle.

Un chien de famille actif et fidèle

Louise, propriétaire d’un bouvier, décrit un animal au caractère fidèle et parfait pour la vie de famille avec des enfants et des chats.

« Ce sont des chiens très pot de colle qui adorent être avec leur famille. Avec, on peut vraiment créer un lien parce qu’ils sont toujours avec leur humain. ».

Mais, attention, cela peut être un défaut car le chien peut avoir du mal à se poser si son humain change de pièce. Il va se sentir obligé de le suivre partout.

Le bouvier de l’Entlebuch est un bon compagnon de vie pour des gens actifs et qui ont envie de partager des choses avec leur chien « que ce soient des familles et c’est tout à fait possible d’avoir des enfants. » précise Louise. Cela peut aussi être des retraités dynamiques qui ont du temps pour s’occuper d’un chien et le sortir.

L’entente avec ses congénères et les autres animaux

Du côté de son entente avec les autres chiens, ce bouvier ne pose pas de problème. Il est capable d’aimer tout le monde.

« On peut tout à fait avoir un lapin à la maison, un cochon d’inde ou encore des chats. Ce que vous voulez du moment qu’il comprend que c’est de sa famille, c’est son environnement. Une fois qu’il a compris ça, ça roule tout seul. » précise Tony.

Mais cela ne veut pas dire que le chien va aimer tous les animaux qu’il va croiser dehors. Il peut aimer le chat de sa maison parce qu’il estime que c’est son chat et ne pas aimer le chat du voisin. Ce sont deux cas différents.

« Avec les congénères ça se passe très bien. Mais elle est un peu sur la réserve de temps en temps, quand les chiens sont très speed. Mais sinon avec tous les autres chiens, ça se passe sans aucun problème que ce soit une femelle, un mâle, un petit chien ou un grand chien. » dit Louise à propos de sa chienne Samba.

Un animal intelligent capable de pratiquer différentes activités avec son maître

À l’origine, c’était un chien de travail utilisé comme chien d’avalanche ou encore chien de berger et de troupeau.

Le Bouvier de l’Entlebuch peut aussi exceller en pistage, en recherche ou encore en agility. Le propriétaire ne doit pas hésiter à lui faire pratiquer ce genre d’activité pour exploiter au maximum ses qualités et le stimuler.

« Amusez-vous. On a la chance d’avoir des chiens qui sont extrêmement joueurs et qui ont envie de partager des choses avec leur maître et d’apprendre. Donc il faut être créatif, s’amuser, imaginer des exercices pour développer leurs compétences », explique Louise, propriétaire de ce bouvier suisse.

Les activités possibles

Psssst...!

Profitez de 10 € de réduction sur nos formations Chiot et Family grâce au code BOUVIERDELENTLEBUCH10

Découvrir

Attention ! Cette promotion n'est disponible que jusqu'au 1er Novembre

C’est un chien polyvalent.

Le propriétaire peut vraiment s’amuser à faire plein de choses avec son bouvier de l’Entlebuch.

C’est le cas de Louise : « Pour en avoir rencontré un certain nombre, il y en a qui font du canicross. Moi je fais du treiball avec Samba, il y en a qui font du mantrailing, de l’agility… Donc on peut vraiment s’amuser ».

On peut également apprendre de nombreux tricks à son bouvier de l’Entlebuch.

« Je lui ai appris plein de trucs, du plus utile au plus inutile. Les basiques : faire la belle, donner la patte jusqu’à nous faire un massage cardiaque ou des saltos. Elle connait plus de 70 tricks ! » détaille Louise.

Une bonne façon de passer du temps avec son chien et de le stimuler. Le bouvier de l’Entlebuch a aussi un caractère enthousiaste avec le goût de l’aventure.

« Ils sont toujours prêts à partir en balade et ils ont une joie de vivre assez communicative et ils sont très expressifs. »

D’ailleurs en anglais, ils ont le surnom de « laughing dog » qui signifie « chien qui rit ». Il est toujours content, surtout quand il est stimulé et auprès de son humain.

Un chien curieux qui a besoin d’explorer

Le Bouvier de l’Entlebuch est intelligent.

Il va demander de la personnalité à son propriétaire. Il est curieux de son environnement. Et il va observer autour de lui pour ensuite prendre des décisions.

« Généralement, ce genre de chien est soit sur la réserve, soit il peut se montrer ronchon dans certaines conditions. Mais c’est dommage car ce n’est pas lié à ce chien mais à ce qu’on va lui proposer » explique Tony.

L’astuce de Tony pour ne pas faire d’erreur avec le bouvier de l’Entlebuch : « Quand vous le récupérez chiot à deux mois, mettez-lui une longe ou détachez-le et laissez-le découvrir le monde et prendre la bonne option par lui-même. ».

Cela permet au chien d’être le plus riche possible au niveau sensoriel et d’être épanoui et éveillé.

Qu’il soit en appartement, en maison avec jardin ou sans jardin, le propriétaire d’un bouvier de l’Entlebuch doit aller avec son animal en ville, en forêt, dans des parcs, rencontrer des gens, des chiens et lui montrer des vélos.

« Si vous ne faites que de la forêt, alors en ville, vous aurez des galères » précise Tony.

Louise a compris très vite comment appréhender sa chienne. « Je suis sortie dès les premiers jours avec, sans laisse dans la rue. Elle a très vite rencontré d’autres chiens, beaucoup d’humains. On a vraiment bossé ça. On est aussi allé à la campagne, dans les champs et elle était totalement libre ».

L’importance du suivi naturel

Dès qu’il récupère un chiot de cette race, l’adoptant doit être vigilant.

La plupart de ces animaux sont courageux. Ce sont des petits aventuriers. Il faut donc apprendre à son bouvier de l’Entlebuch le suivi naturel. Il faut immédiatement partir avec son chien et le détacher.

« Au niveau du suivi naturel, aucun souci, elle l’avait assez naturellement. Je l’ai renforcé au fur et à mesure. Quand elle me regardait en balade, je récompensais et ça s’est fait tout seul. » dit Louise.

CTA formation ESPRIT DOG Family

Formation Esprit Dog Family

Votre Bouvier de l'Entlebuch est adulte et vous souhaitez parfaire son éducation ou tout simplement partager plus avec lui !

Découvrir

Pas d’interdit avec le bouvier de l’Entlebuch

Attention, les idées reçues sur les races provoquent une multitude d’erreurs de la part des propriétaires de chien.

Il faut donc ôter de sa tête ce qu’on a lu de négatif sur la race sinon le maître va conditionner son chien dans le mauvais sens. Il faut se comporter normalement avec son animal, et ne rien s’interdire.

« Si vous avez envie de faire du canicross, faire du trekking, du paddle ou autre avec votre chien, allez-y. Du moment que vous prenez du plaisir et votre chien aussi, il n’y a pas de limite. » dit Tony.

De plus, le bouvier de l’Entlebuch est suffisamment léger pour être transporté partout, il est aussi souple pour pouvoir pratiquer quasiment n’importe quelle activité. Et lorsqu’il est un peu entraîné, il peut-être très endurant.

L’entretien du bouvier de l’Entlebuch

L’entretien de ce bouvier n’est pas compliqué.

Il suffit d’un coup de brosse de temps en temps sur son pelage avec comme couleur : le noir, feu et le blanc. Mais attention, les bouviers de l’Entlebuch ont un poil ainsi qu’un sous poil.

« Ses petits poils rentrent partout, on n’est pas sur du grand poil qui rentre nulle part. On est sur le petit poil qui s’infiltre partout » explique Tony.

Le fait qu’il ait un petit poil le rend sensible au grand froid.

« Quand il fait -20 dehors, on fait attention à ne pas le laisser sous la neige pendant trois plombes » prévient Tony.

On peut lui donner un bain de temps en temps, mais pas toutes les semaines.

« On ne le toilette pas, on ne le shampooine pas, on ne le tond pas quand il fait chaud. Et on ne fait pas toutes ces absurdités car il a été conçu comme ça… pour pouvoir vivre dehors et dedans. » conclut Tony.

L’alimentation

Le bouvier de l’Entlebuch n’est pas un grand mangeur.

Par exemple, chez Louise, sa chienne ne se jette pas sur la nourriture. « Samba fait 17 kilos, c’est un petit gabarit pour cette race. Elle mange 250 grammes par jour de nourriture ». Donc pour des croquettes, le prix à prévoir est d’environ 70 €uros par mois pour Louise.

La santé du Bouvier de l’entlebuch

C’est un chien plutôt robuste et des contrôles sont effectués pour éviter certains problèmes de santé. Il y a différents tests qui sont demandés par l’association des bouviers suisses, d’après Louise.

  • La dysplasie des hanches (anomalie du développement avec déformation des hanches) et des coudes (anomalie du développement avec déformation des coudes)
  • L’uretère ectopique (une malformation urinaire)
  • L’atrophie progressive de la rétine (une maladie qui touche les yeux et rend l’animal aveugle à terme)

Il peut aussi avoir des problèmes de ligament : « Pour en avoir rencontré un certain nombre, il y en a beaucoup qui ont la rupture des ligaments croisés » explique Louise.

Il faut donc veiller à ne pas leur faire pratiquer une activité trop intense ou inappropriée pour son petit corps. Cela peut aussi être dû à un surpoids.

« Il faut que ce chien pousse fit et qu’il garde son poids de forme. Les chiens doivent rester fit tout le temps. La rupture des ligaments arrive dans 50 % des cas parce que le chien mange trop », martèle Tony.

La queue du Bouvier de l’Entlebuch

C’est un chien sur lequel on peut trouver différentes longueurs de queue.

Ce n’est pas forcément dû à une coupe (c’est interdit de couper la queue et les oreilles des chiens en France). C’est le cas du chien de Louise qui a une queue écourtée.

« Elle n’est pas coupée, elle est courte de naissance. Le papa de Samba en avait une courte, sa mère avait une longue donc Samba en a une mi-courte. Dans la portée, il y avait à la fois des queues longues et courtes. » explique-t-elle.

Il faut préciser qu’une queue courte de naissance est autorisée par le standard. Elle est alors considérée de la même façon qu’une queue longue.

Bien choisir son éleveur

Les futurs adoptants doivent prendre le temps de choisir l’élevage dans lequel ils vont prendre leur bouvier.

« Aujourd’hui, il y a un temps d’attente pour avoir un chiot bouvier de l’Entlebuch de plus d’un an. » prévient Louise.

Un temps qui permet aux futurs propriétaires de se renseigner, de se faire un avis, de téléphoner à plusieurs éleveurs, de rencontrer des personnes qui ont des bouviers de l’Entlebuch pour avoir un retour d’expérience au quotidien.

« Il faut être patient et vraiment valider le fait que c’est un chien qui leur correspond. Ce sont des animaux qui ont besoin d’être entourés par des personnes fiables et qui leur font faire des choses. » ajoute Louise.

Quelle est l’origine du Bouvier de l’Entlebuch ?

Le Bouvier de l’Entlebuch est originaire de la Suisse.

C’est d’ailleurs la plus petite race de bouvier suisse. Il fut décrit pour la première fois en 1889, mais il devra attendre 1913 pour être exposé pour la première fois. Comme de nombreuses races, il tient son nom du lieu de son origine qui est la vallée Entlebuch.

Le Bouvier de l’Entlebuch peut-il être un chien de compagnie ?

Courageux, plein de vivacité et de joie de vivre, le Bouvier de l’Entlebuch est un excellent compagnon pour les membres de sa famille.

Il se prête volontairement à tous types d’activités et fera toujours tout ce qu’il peut pour satisfaire les désirs de son maître. C’est également un chien doux et loyal qui aime passer du temps avec ses proches.

Néanmoins, il peut être un peu timide, voire méfiant, envers les inconnus.

Le Bouvier de l’Entlebuch est-il facile à éduquer ?

Le Bouvier de l’Entlebuch est un chien intelligent et obéissant, ce qui facilite son éducation.

Son maître devra l’éduquer avec fermeté et douceur. En d’autres termes, il doit faire preuve à la fois d’autorité et de gentillesse. Pour cela, il est recommandé d’exploiter son goût pour les exercices et les jeux dans le cadre de son éducation.

Le Bouvier de l’Entlebuch peut-il vivre en appartement ?

Le Bouvier de l’Entlebuch s’adapte rapidement au mode vie de son propriétaire.

Il s’épanouit bien dans une maison avec un jardin. Cependant, il peut très bien gérer la solitude quelques heures dans un appartement. Mais pour cela, il est impératif de lui faire sa balade quotidienne pour le dépenser.

Cela permet d’éviter des troubles du comportement.

Est-ce que le Bouvier de l’Entlebuch aboie beaucoup ?

L’aboiement est naturel chez le Bouvier de l’Entlebuch comme ça l’est pour tous les chiens.

Mais ce n’est pas un grand aboyeur. En effet, cette boule de poils à quatre pattes aboie ou hurle le plus souvent quand il sent la présence d’un inconnu.

Cependant, son degré d’aboiement dépend en grande partie de sa socialisation et son équilibre émotionnel. C’est pourquoi il faut l’habituer au contact d’inconnus dès son plus jeune âge.

Informations sur la race

  • Gabarit : Moyen
  • Esperance de vie : De 10 à 15 ans
  • Type de poils : Court avec sous-poil dense
  • Couleur(s) de robe : Tricolore, fond noir avec des marques de feu et blanches — sous-poil gris foncé à brunâtre
  • Taille Mâle : De 44 à 50 cm
  • Taille Femelle : De 42 à 48 cm
  • Poids Mâle : De 20 à 28 kg
  • Poids Femelle : De 18 à 24 kg
  • Perte de poils : La perte de poil est considérable chez le Bouvier de l’Entlebuch, mais elle n’est pas excessive. Elle est plus importante durant la mue, période durant laquelle il doit être brossé au moins un jour sur deux. En dehors de la mue, un brossage par semaine suffit pour maintenir son poil brillant et bien dressé.
  • Besoin d'exercice : Le Bouvier de l’Entlebuch a besoin de faire beaucoup d’exercices pour se dépenser convenablement. Les brèves sorties ne suffisent donc pas pour le satisfaire. Son propriétaire doit lui faire faire de longues promenades quotidiennes pour assurer son équilibre émotionnel.
  • Coût mensuel moyen : Environ 40 € par mois