Le Bull terrier

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit dog. Aujourd’hui je vais vous présenter la fiche de race du bull terrier.

On va tout de suite commencer par une première idée reçue qui doit être pénible pour tous les propriétaires de bull terrier : le bull terrier n’est pas un chien catégorisé. Ça veut dire qu’il n’a pas d’obligation de porter la muselière ni toutes les obligations qui vont avec les chiens de catégories une ou deux. Ce n’est pas une raison pour le prendre en vous disant : chouette, comme ça je peux échapper à la loi. Je vais pouvoir faire n’importe quoi comme ceux qui ont fait n’importe quoi sur d’autres races.

Sachez qu’il n’y a pas de fatalité dans le monde. Si le rottweiler est mal vu, si l’american staff est mal vu, c’est aussi parce qu’il y a des humains au départ qui ont fait de la merde. Et ces humains-là ont créé cette image-là des chiens. Essayons pour le bull terrier de faire l’effort de ne pas lui offrir la même image. Donc, on se responsabilise on se comporte normalement.

Le bull terrier, un chien de famille

Le bull terrier est un chien de famille et c’est un mauvais chien de garde. Tout simplement parce qu’il aime tout le monde. Tous ceux qui veulent un chien pour faire les malins, on oublie le bull terrier aussi. Comme ça vous rendrez service à la race. Souvent on vous explique en tant qu’ancien chien de combat, le bull terrier n’est pas un chien très sociable. Alors moi je vais vous le dire tout de suite, la socialisation va devoir être extrêmement précoce notamment avec ses congénères et les autres animaux. Le bull-terrier peut tout à fait vivre avec des chats, des perroquets ou tout ce que vous voulez. L’important est que ça ait été fait depuis tout petit, après c’est vrai que ça va s’avérer un petit peu plus compliqué.

Les mâles entre eux ou les femelles entre elles, risquent d’avoir quelques difficultés.On rencontre beaucoup de bull terrier un petit peu cabochard et un petit peu combatif. Il faut savoir que le bull terrier est un chien extrêmement courageux ce qui fait que si vous ne le maîtrisez pas ou si vous ne tempérez pas un petit peu ses instincts avec ses congénères, il peut faire quelques petits dégâts. En revanche, le bull terrier est un amoureux des gens et un amoureux de ses maîtres en particulier.

Un chien plein d’amour

Mais ce sont aussi de vrais gratteurs d’amitié. Dès qu’il peut récupérer une caresse de quelqu’un, même s’il ne la connaît pas, il n’est pas contre aller gratter une petite caresse. Comme beaucoup chiens amoureux de ses maîtres, il peut se montrer un peu excessif. C’est souvent cet excès d’amour qui peut soit lui faire la réputation d’un chien hyper vif, sauteur, qui pourrait bousculer… Parfois il peut se montrer un petit peu colérique, mais par amour.

Il a le niveau de stimulation qui augmente tellement qu’il perd parfois un peu le fil de l’histoire. C’est vrai qu’on a aussi quelques chiens qui peuvent se montrer hostile. Que ce soit au niveau des autres chiens ou des humains. Ils aiment tellement leur propriétaire qu’ils ont réellement du mal à considérer et à comprendre qu’on peut aussi s’approcher d’eux, leur dire bonjour ou que le propriétaire peut caresser un autre chien. Ce n’est pas le cas pour tous, mais il faut quand même le noter.

Il a aussi besoin d’être cadré pour ne pas exploser dans tous les sens. C’est un super sportif il faut lui offrir la dépense physique nécessaire afin qu’il se sente bien intellectuellement et physiquement. Au niveau intellectuel avec le bull terrier vous pouvez vraiment faire beaucoup de choses. C’est un chien qui est très performant dans plein de disciplines sportives. Il ne faut pas hésiter à en pratiquer avec lui du moment que c’est fait toujours dans le plaisir et avec de la complicité.

Le bull est un chien qui aime travailler avec son maître si vous voulez le laisser seul c’est très compliqué. La solitude va être à apprendre dès son plus jeune age. Si vous ne lui apprenez pas étape par étape, il va avoir une sale étiquette qui lui colle à la peau chez tout le monde : celle de chiens destructeurs en intérieur. Si vous récupérez un bull terrier, que vous le mettez dans votre appartement et vous partez travailler pendant dix heures sans plus personne, sans rien lui avoir appris il va tout péter chez vous et ça se sera bien fait pour vous.

Les caractéristiques du bull terrier

Ensuite quand on prend un bull terrier, on prend un chien qui a du physique. On prend un chien qui fait entre 30 et 40 kg et donc on prend un chien qu’il faut pouvoir tenir. Ce chien, on va surtout devoir l’éduquer très jeune pour se faciliter la vie. Alors souvent sur les fiches de race on vous dit qu’il faut être ferme avec votre chien. J’ai surtout envie de vous dire que sur ce type de chien il faut être clair.

Si vous lui dites quelque chose de lundi ne lui dites pas le contraire le mardi. Si le bull terrier n’a pas un leader comme maître, il ne vous regardera jamais. En gros il ne prendra pas l’information chez vous. Dans ces cas-là, ça peut devenir dangereux. En revanche, quand on a un bull terrier bien éduqué, à chaque fois qu’il n’aura pas la réponse ou qu’il aura la mauvaise réponse, il regardera son maître pour savoir ce qu’il faut faire. Si le maître est bien, le chien est bien.

Niveau santé, alors là on fait attention parce qu’il y a quand même pas mal de petite maladies. Le bull terrier, comme tous les chiens à prédominance blanche, est atteint par la surdité. Elle peut être unilatérale ou bilatérale. Il y a des tests qui existent afin d’éviter ou  réduire le taux de surdité chez ces chiens. Le bull terrier est aussi touché par des malformations cardiaques ou pulmonaires. Ici aussi, on peut les dépister en amont. Il faut vraiment que tout monde fasse un vrai travail là-dessus.

C’est vraiment important de dire que les éleveurs ont un travail à faire au niveau de la santé du chien et des tests à réaliser. Mais il y a aussi tous les particuliers qui font beaucoup trop de portées et qui eux sont moins encadrés. Il y a vraiment une prise de conscience généralisée à avoir sinon on va se retrouver avec des bull terriers qui auront tous des problèmes de santé graves. Un chien avec un problème de santé grave c’est surtout une vie de merde pour lui. Faites attention à ce niveau-là.

Espérance de vie du bull terrier, c’est vachement aléatoire mais on est entre 11 et 13 ans. On a des bull-terriers qui vont beaucoup plus loin, mais on en a aussi qui finissent avant. Ça va dépendre de l’entretien du chien, des tares qu’il avait au départ, parce que ça va déterminer la durée de vie et de la façon dont vous vous comportez avec lui. Est-ce que vous le faites suffisamment marcher ? Quel est votre rythme sportif ? Est-ce que vous participez et partagez des activités avec lui ? Maintenant, on va aller voir un passionné de la race, on va aller voir Cyril.

L’interview de Cyril

Esprit Dog : Première question pourquoi le bull terrier ?

Cyril : C’est un peu une erreur de jeunesse, je suis tombé sur un bull terrier dans une association et je l’ai adopté. J’ai eu coup de cœur. J’ai eu un gros coup de chance surtout c’est que ça à matché on a réussi à faire ce qu’il fallait. Mais c’est vrai qu’il ne faut pas le faire sur un coup de tête.

Esprit Dog : T’en a combien des bull-terriers toi ?

Cyril : Énormément parce qu’entre ceux que j’avais eus à moi et puis après ceux que j’ai eu en famille d’accueil, parce que je faisais partie de l’association Bull United, j’ai récupéré des chiens qui étaient, pour certains, pas du tout sociabiliser. Qui était même abandonnés par leurs maîtres accrochés à des radiateurs ou ce genre de choses. Il a fallu tout reprendre depuis le début. Et là c’est vraiment un gros malheur de notre race c’est qu’elle n’a pas une très bonne image et du coup il y a beaucoup de chiens qui sont abandonnés.

Esprit Dog : Quand tu croises des gens dans la rue, qu’est ce qu’ils disent de toi quand tu as ton bull terrier ?

Cyril : Alors c’est varié, on a soit les gens « ah il est super c’est quoi comme chiens ? » Ils viennent tout de suite à notre abord et puis là c’est une bonne partie de plaisir parce qu’on voit qu’on peut partager. Après on a tout à fait l’opposé on a des gens « c’est quoi comme chien ? C’est méchant ? C’est catégoriser ? Je change de trottoir allez-vous en chien méchant… » On a vraiment les deux extrêmes.

Esprit Dog : Juste pour préciser : ici le chien est pour le moment attaché parce que dans le parc c’est interdit de le détacher mais toi tu le détaches habituellement ? Tu peux le détacher quand tu vois qu’il y a des zones un petit peu sympa ?

Cyril : Ici on est à la campagne, quand on va se balader dans les bois je le détache. Il connait le rappel, il écoute super bien, il est très attentif.

Esprit Dog : À quelle catégorie de personnes tu conseillerais un bull terrier toi ?

Cyril : Ça peut être le jeune couple qui démarre dans la vie. Après ça peut être aussi des retraités, des jeunes retraités qui veulent partir en balade.

Esprit Dog : Est-ce que tu penses que c’est un chien qui peut vivre dans une maison avec d’autres animaux chiens ou chats par exemple ?

Cyril : Carrément encore une fois faut que la socialisation soit faite. Si elle a été faite, moi j’ai des chats à la maison, il y a aucun problème. J’avais des oiseaux, c’est l’arche de Noé à la maison il n’y a pas de problème.

Esprit Dog : Tu pourrais me donner un défaut ?

Cyril : Ils sont relativement gourmands. On peut les acheter assez facilement avec un bout de gâteau.

Esprit Dog : Au niveau santé ?

Cyril : Ça c’est assez rustique. C’est aussi un de ces problèmes, c’est un chien auquel va falloir vraiment faire attention. Ça ne dit pas, ça ne couine pas, et quand ça dit c’est trop tard.

Esprit Dog : C’est là aussi où c’est important d’avoir une relation de dingue avec son chien, c’est que des fois avec un regard on sait s’il a un problème alors qu’il ne l’a pas dit. Il faut faire attention. Parce que quand on n’a pas cette relation avec ce chien-là, le problème c’est qu’il peut avoir mal pendant très longtemps. Puis un jour, il va avoir très mal parce qu’on va le toucher quelque part et là il peut mordre. Et il mord parce qu’il a mal, pas parce qu’il est méchant. Surtout parce qu’on n’aura pas su le dépister. Donc ça c’est vraiment quelque chose d’important je trouve. Alors sur le bull terrier il y a deux tailles. Il y a la taille miniature et puis il y a la taille normale enfin le standard.

Cyril : C’est ça.

Esprit Dog : Toi justement tu nous as ramenés une amie qui avait le miniature c’est ça ?

Cyril : C’est ça, il y a Aurélie qui est juste là qui nous attend avec son bull.

Esprit Dog : Super alors on va la voir, c’est parti ! Alors Aurélie, toi tu as la version miniature. Est-ce que tu pourrais m’expliquer s’il y a des choses qui différencie le miniature de la taille standard ?

Aurélie : Hormis la taille, dans le tempérament ça se ressemble vraiment beaucoup. Ils sont peut-être un petit peu plus nerveux et réactif.

Esprit Dog : Toi la tienne comment ça se passe avec les humains ?

Aurélie : Le top elle adore les enfants, elle va au contact de tout le monde. Elle se fait des copains partout.

Esprit Dog : Et les gens sont copains avec elle ou pas ?

Aurélie : Pas toujours ! Alors après j’ai vu la différence entre avoir un bull terrier standard et avoir un bull terrier miniature. Le miniature ça passe mieux ça fait moins peur, c’est moins impressionnant en général.

Esprit Dog : Pas de problème de santé toi ?

Aurélie : Non chez le bull terrier miniature il y a deux tests très importants à faire oui le PLL et le LAD. Le PLL c’est une maladie oculaire et ça dégénère très vite. On a des chiens qui deviennent aveugles. Le LAD c’est une maladie qui est valable aussi chez le bull terrier standard. C’est l’acrodermatite létale, c’est des chiens qui ont une couleur foie. C’est une maladie dégénérative, les chiens tombent très facilement malade et ça finit mal.

Esprit Dog : Merci à tout le monde parce que ça a été un vrai plaisir.

Cyril : Merci à toi de faire connaître notre race et puis de démentir un peu ce genre de choses. Il y a un gros boulot à faire.

Esprit Dog : Merci à tous en tout cas et puis continuez à vous éclater avec un eux.

Le Bull terrier