Le cane corso

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, je vous présente le Cane Corso. On va commencer par un point qui est essentiel concernant la réglementation. Un Cane Corso n’est pas un chien catégorisé. Il ne rentre pas dans le cadre de la loi comme chien d’attaque ou de défense. Néanmoins, au-delà des différents problèmes que vous pouvez rencontrer en allant acheter votre chien n’importe où, si votre chien n’est pas LOF, il rentre en première catégorie. Et là, c’est une législation complètement différente.

Présentation du Cane Corso

C’est un vrai chien de travail. Toutefois, en France, ils ne sont pas beaucoup à être réellement capables de travailler. Le Cane Corso c’est endurant, c’est capable de pouvoir courir et ça n’a normalement pas de problèmes de respiration. Ce chien est également capable de travailler de façon intensive. Toutefois, aujourd’hui, nous sommes sur un problème qui touche tous les molosses : l’hyper type. Cet hyper type est un problème pour la race. En effet, il se caractérise par des gueules avec des chanfreins qui sont en train de s’écraser. Le chien n’arrive alors presque plus à respirer, ne ressemble plus à rien et se retrouve avec de nombreux plis sur la tête. Ils ne sont alors plus capables d’être en bonne santé et ne peuvent plus travailler. En effet, une fois qu’ils ont parcouru 15 ou 20 m, ils sont fatigués, essoufflés et ne sont plus capables de rien.

Comme pour toutes les races, le choix de l’éleveur est très important, et d’autant plus sur de grosses races comme celle-ci. En effet, si votre Cane Corso a des problèmes physiques, puisque vous n’aurez pas bien sélectionné l’éleveur, cela va vous coûter beaucoup d’argent. En plus, le chien va présenter des problèmes de comportement. Ces problèmes de comportement sont beaucoup plus visibles puisqu’un molosse fait beaucoup plus de dégâts qu’un bichon.

J’aimerais également m’adresser aux éleveurs. Quand vous avez un futur maître qui vient chez vous, dites-leur que ça ne reste pas un chiot toute sa vie. De plus, il faut lui fournir les activités nécessaires à son bon développement. Prévenez-les que quand le Cane Corso arrive à l’âge adulte, comme tous les grands chiens, avec les congénères du même sexe cela peut être un petit peu compliqué. Pour éviter ça, prenez vos responsabilités, et appliquez-leur un dressage correct dès les premiers jours. Mais, quand vous dîtes à vos clients qu’il n’aura jamais aucun souci avec ses congénères, vous les prenez un peu pour des idiots. En effet, le Cane Corso peut devenir un peu bête. Dans ces cas-là, il faut lui faire prendre que ce n’est pas parce que l’on manque d’éducation qu’il faut aller attaquer tout le monde.

À partir du moment où les choses sont claires, votre Cane Corso n’ira embêter personne et ne fera aucun dégât, qu’il soit attaché ou détaché. C’est pour cela qu’il faut dire aux gens la vérité. Quand ils savent la vérité, ils peuvent éduquer en conséquence. En effet, lorsque vous avez de très gros chiens, c’est quand même plus intéressant quand ces derniers sont éduqués plutôt que quand ils ne le sont pas.

Quand des particuliers prennent un Cane Corso, il faut vraiment qu’ils aient conscience du chien qu’ils acquièrent. En effet, vous prenez un chien qui, à l’âge adulte, fera dans les 45 kg. Vous prenez également un pot de colle et ça, il faut l’accepter. Si vous ne voulez pas d’un chien pot de colle, ne prenez pas de Cane Corso et ne prenez pas de molosse en règle générale. Ce sont des chiens parfaitement stables si vous les trouvez chez de bons éleveurs et s’ils ont une vie qui leur permet d’être stables. En effet, il faut correctement les socialiser, leur faire faire des activités et leur donner le droit de vivre.

Un autre point qui touche énormément de Cane Corso, mais aussi d’autres molosses ce sont les comportements un peu machistes que vous avez avec votre chien. En effet, tout le monde veut le plus gros du quartier. Tout ce que vous allez gagner avec ce comportement, c’est d’avoir le Cane Corso le plus mort du quartier. En effet, s’il est trop gros, il va mourir plus vite que les autres. Ensuite, vous allez avoir des Cane Corso qui sont mal dans leur peau et malade. S’ils ont des problèmes d’articulation, ils peuvent développer un peu d’agressivité, due à leur douleur, et être un peu irritables. Essayer de faire un petit effort pour avoir un Cane Corso qui pousse normalement et sans trop de gras.

Dans cette bataille, les éleveurs et les clubs de race doivent faire un effort pour arrêter de montrer, lors des expositions, des modèles difformes.

Par le passé, le Cane Corso est un chien qui a été utilisé pour la chasse. Ensuite, il a été utilisé en chien de troupeau, puis en chien de ferme. On s’est très vite rendu compte que le Cane Corso pouvait servir en tant que chien d’utilité. Avec le temps, il a disparu progressivement des armées. Il est encore présent dans l’armée d’Italie et d’Argentine. C’est vraiment dommage qu’il existe peu de Cane Corsos dédiés au travail. C’est un chien qui est vraiment conçu pour cette tâche. Il est assez stable intellectuellement pour effectuer les travaux à haute intensité. Ils comprennent ce qu’ils font et ont des aptitudes phénoménales. Ne perdez pas cette information de vue et pensez que, lorsque vous avez un Cane Corso, vous pouvez l’ouvrir à plusieurs activités simultanément.

Alors, à qui est destiné le Cane Corso ? D’instinct, j’ai envie de vous dire à tout le monde. En réalité, il n’est pas à mettre entre toutes les mains. Si vous avez déjà eu des chiens, vous n’aurez aucun problème avec lui. Pour les primo-accédant, ce n’est pas un problème non plus si vous êtes pragmatiques dans votre façon de faire. Si vous n’avez pas d’habitude des chiens, vous pouvez très bien vous faire accompagner d’un éducateur canin. En effet, n’attendez pas que le chien ait 8 ou 10 mois avant de vous intéresser à son éducation. N’attendez pas qu’il soit trop tard pour vous faire accompagner.

La fiche santé du chien

Le cane corso est un chien plutôt résistant. En effet, il possède une santé de fer. Toutefois, il peut être sujet à certains problèmes de santé. Bien sûr, tous les cane corsos ne connaissent pas la maladie. Néanmoins, il faut savoir que celles-ci peuvent survenir. Ainsi, parmi les maladies les plus fréquentes chez ce chien nous retrouvons la dysplasie de la hanche ou encore la torsion de l’estomac.

Plus spécifique, le cane corso peut être sujet à des anomalies touchant ses yeux. Ainsi, certains spécimens peuvent connaître des problèmes d’entropion et d’ectropion. Ces maladies concernent le bord inférieur de la paupière. L’entropion enroule le bord inférieur vers l’intérieur de l’œil. Ce problème peut causer une forte irritation ainsi qu’une inflammation au chien. L’ectropion, c’est le contraire ! La paupière tombe et s’enroule vers l’extérieur. Ici aussi, des rougeurs et des inflammations sont à prévoir. Ces problèmes peuvent être traités chirurgicalement pour éviter tout risque de conjonctivite chronique.

Pour éviter tout problème de santé avec le cane corso, il est important de choisir son animal chez un éleveur sérieux. En effet, un bon éleveur est capable de fournir toutes les attestations de santé certifiant que le chiot est exempt de maladies des yeux.

Lorsque vous tapez Cane Corso sur Internet et que vous regardez les images du chien, les trois-quarts de ce que vous voyez ce sont des Cane Corso sans oreilles et sans queues. Toutefois, de nos jours la coupe de la queue et des oreilles n’est plus autorisée. Le club de race s’implique beaucoup dans cette bataille. Le Cane Corso garde maintenant ses oreilles et sa queue. Le seul cas de figure où les oreilles sont coupées est en cas d’otites chronique. Bien sûr, dans ces cas-là, sur avis médical et pour raisons médicales, il est possible de faire couper les oreilles de son chien. C’est la seule raison qui peut vous pousser à le faire.

Enfin, on pense bien à choisir son éleveur et ne pas prendre de Cane Corso croisée. Ne vous ajoutez pas des difficultés supplémentaires alors que vous n’avez pas encore commencé son éducation. Trouvez un bon éleveur, parlez avec lui et surtout écoutez-le. Le Cane Corso quand vous le regardez, vous avez l’impression que c’est un chien un peu plan-plan. Attention, ne vous fiez pas aux apparences, il peut démarrer en une fraction de seconde. Maintenant, on va aller voir une passionnée la race, on va aller voir Alyson.

Interview d’Alyson, propriétaire d’un Cane Corso

Esprit Dog :  Première question, pourquoi ce chien ?

Alyson :  J’ai 35 ans, la première fois que j’ai vu un Cane Corso je devais avoir 15 ou 16 ans. C’était soit dans un film, soit dans un livre et j’ai tout de suite pensé que c’était un chien catégorisé et qu’il fallait que j’attende 18 ans pour en avoir. Vers mes 18 ans, j’ai donc eu mon premier Cane Corso. C’est un chien qui est très polyvalent et qui peut tout faire.

Esprit Dog :  On voit de plus en plus de Cane Corso qui sont hyper typés. En effet, des Canes Corso bien proportionnés, on n’en voit pas tant que ça.

Alyson :  Ce n’est pas que le travail du club de race c’est également la responsabilité de l’éleveur. Lorsqu’on tombe amoureux du Cane Corso, on tombe également amoureux de son standard. Un Cane Corso, ce n’est pas un chien qui fait 70 kg. En effet, il doit faire entre 45 et 55 kilos maximum pour être fonctionnel. Il faut également voir les défauts de ses chiens pour essayer d’améliorer la morphologie et le caractère. En effet, on a un problème de tempérament chez le Cane Corso.

Ce dernier est relativement sensible. Il est donc important de mettre l’accent sur la socialisation et le sortir au maximum pour l’imprégner correctement. Je préfère largement vendre un chien à une personne en appartement qui va s’occuper de son chien plutôt qu’une personne qui possède un grand jardin et qui ne fera jamais sortir son chien hors de son terrain. Le chien a besoin de voir des choses, c’est comme ça qu’on le rend équilibré.

Esprit Dog :  On est sur un chien qui est habitué à travailler en collaboration avec l’humain. Résultat, il y a des facilités de travail, mais seulement si on met le travail en place.

Alyson :  Quand on dit chien de travail, il faut préciser que le Cane Corso était un chien travail et il l’est toujours dans certains pays. Toutefois, de nos jours, il y a très peu d’éleveurs qui sélectionnent leur chien en fonction de leur aptitude à travailler. Nous, nous vendons des chiens à des particuliers. Lorsque, sur une portée, nous repérons des chiens propices au travail, la plupart du temps nous les gardons ou nous les plaçons chez des gens qui ont pour objectif de faire des sports canins. Ce chien d’énormes capacités et nous cherchons surtout des spécimens qui correspondent plus à une famille. En effet, s’ils ont trop de potentiel, ils ne sont pas à mettre dans n’importe quelles mains. Il peut être un excellent chien travail, mais aussi un excellent chien de famille.

Esprit Dog :  Niveau santé, quels sont les soucis que l’on peut rencontrer sur un Cane Corso ?

Alyson :  Comme toutes les grandes races, dysplasie de la hanche du coude. La dysplasie, c’est 30 % génétique et 70 % à cause de l’alimentation. Il faut également faire attention à la croissance. C’est une croissance rapide, mais qui évolue lentement puisque le chien grandit jusqu’à ses trois ou quatre ans.

Esprit Dog :  Pour la dysplasie, si ton chien grandit de façon saine, tu as quand même beaucoup moins de chance d’avoir des problèmes à la fin.

Alyson :  Oui, tout le monde se pose la question du poids du chien sans le regarder. Votre chien, pour qu’il soit en bonne santé, il faut qu’il soit physiquement cohérent et ne présente pas de surpoids. Si, quand ils sont grands, ils peuvent prendre un peu de poids, il faut faire extrêmement attention quand ils sont petits. En effet, prendre du poids très tôt va perturber leur croissance et leur donner des problèmes de dysplasie. Le chien est aussi sujet à l’épilepsie. À l’heure actuelle, sur ce problème, il n’y a pas de test. De plus en plus de Cane Corso sont sujets à ce problème.

Au sein du club de race, on est en train de mettre une base de données en place pour répertorier les chiens épileptiques. En répertoriant tous les chiens épileptiques, nous serons capables de les sortir de la reproduction afin de ne plus connaître ce problème. Un autre petit problème sur ce chien, moins grave, c’est la glande de Harder. C’est très fréquent chez les molosses.

Esprit Dog :  Pour vulgariser un peu, nous parlons là de la troisième paupière. Cette dernière a tendance à ressortir, il faut alors la rentrer. C’est une intervention complètement bénigne. Tu conseillerais quel type de personnes le Cane Corso ?

Alyson :  À des personnes qui ont du caractère, des personnes qui ont du tempérament. L’éducation du Cane Corso se rapproche de l’éducation d’un enfant. Il faut être droit, juste et toute la famille doit suivre la même ligne de conduite. Tout le monde peut avoir un Cane Corso, mais il faut savoir ce qu’on a entre les mains. Quelqu’un qui n’a pas l’habitude des chiens peut rencontrer des difficultés. Par exemple, il est important de prendre sérieusement en compte l’éducation de votre chien dès la naissance sinon, vous pourrez rencontrer des difficultés avec les congénères.

Esprit Dog :  Tu as de très beaux chiens. On a des Cane Corso qui sont fit, qui sont capables de bouger et de courir et c’est vraiment le plus important. Ça a été un plaisir pour nous de t’accueillir.

Le cane corso un chien hypoallergénique ?

Non, le cane corso n’est pas hypoallergénique. Même si le chien ne perd pas sa fourrure de façon excessive, il peut tout de même provoquer des réactions allergiques chez les personnes sensibles.

De combien d’exercice a besoin ce type de chien ?

Le cane corso est très gourmand en sortie. En effet, celles-ci lui offrent la possibilité de rester en bonne santé. Il est donc impératif de l’emmener faire de longues promenades en forêt ou au parc.

Est-ce que le cane corso supporte la chaleur ?

Le chien possède une très grande tolérance à la chaleur. En effet, il s’épanouit parfaitement dans les zones chaudes et humides. Toutefois, il est important de réduire le temps d’exercice si la température extérieure dépasse les 39°.

Aime-t-il nager ?

Certains cane corso aiment jouer dans l’eau et nager. Toutefois, ce n’est pas le cas de tous. En effet, certains spécimens n’apprécient pas particulièrement les milieux aquatiques.

D’où vient le cane corso ?

Cette race de chien a été développée en Italie. À l’époque, il était utilisé dans les arènes par les Romains. Par la suite, les chasseurs italiens appréciaient sa condition physique particulière qui en faisait un chasseur de gibier hors pair. D’autres cane corso étaient utilisés dans les champs pour rassembler les troupeaux de porcs et de bovins.

Que signifie cane corso ?

Le mot cane est une dérive du mot canis signifiant chien en latin. Le mot corso, quant à lui, possède une origine plus controversée. En effet, celui-ci peut venir du mot cohors signifiant garde du corps. Mais, il peut également provenir du mot corsus, un ancien mot italien signifiant robuste.

Le cane corso

Informations sur la race

  • Gabarit : Grand
  • Esperance de vie : Environ 12 ans
  • Type de poils : Court
  • Couleur(s) de robe : Bleu, Bringé (couleurs à rayures), Noir
  • Taille Mâle : 62 à 68 cm
  • Taille Femelle : 58 à 64 cm
  • Poids Mâle : 44 à 50 kg
  • Poids Femelle : 40 à 45 kg
  • Perte de poils : La perte de poils du cane corso se produit deux fois par an pendant les périodes de mue.
  • Besoin d'exercice : Chien sportif, il adore les promenades. C’est pourquoi il est important de régulièrement sortir le cane corso. Une balade quotidienne de quelques heures devrait être suffisante pour son équilibre physique et mental.
  • Coût mensuel moyen : Environ 70 € par mois