Le chien-loup tchécoslovaque

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit dog. Aujourd’hui, je vous présente le chien-loup tchécoslovaque.

S’il y a bien une race qui porte mal son nom, c’est celle-là. Je sais que je vais en rendre beaucoup très triste. Ce n’est pas un loup, c’est un chien. Peut-être que, le jour où tout le monde commencera dire la vérité, et dire que c’est un chien, alors on le considérera comme un chien. On arrivera enfin à l’éduquer correctement, à le socialiser correctement.

On est sur un chien qui est extrêmement sensible à son environnement. Au niveau sensoriel, tous ses sens sont complètement éveillés et ouverts. Résultat, si vous ratez la période de socialisation, vous allez avoir un chien qui est complètement craintif. Si vous avez un chien qui est craintif, il ne pourra être peureux dans certaines situations. S’il est peureux, il peut être amené à mordre. Donc, on fait vraiment attention. Ce n’est pas normal d’avoir un chien craintif, ce n’est pas normal d’avoir un chien peureux. À chaque fois que l’on a un chien-loup qui est craintif ou peureux, on a toujours la même excuse : c’est normal, c’est un loup. C’est toujours la même chose. Ce n’est pas un loup. 

Caractéristiques du chien-loup tchécoslovaque

Ceux qui bossent bien le savent parfaitement : oui, ça s’éduque, oui ça se socialise. Par contre, évidemment, on n’y va pas comme une brute. C’est-à-dire que si vous récupérez le petit chiot à deux mois et que vous partez à l’aventure de faire le marché, vous allez le ruiner au niveau sensoriel. En effet, la charge émotionnelle sera trop importante. Néanmoins, si vous y allez pas à pas, la charge émotionnelle sera moins importante. Si vous n’avez pas cette sensibilité, c’est tout simplement que ce chien n’est pas fait pour vous.

Autre chose importante pour son éducation, ce sont des chiens qui mettent un peu de temps à vous faire confiance. Il n’y a qu’une fois qu’ils vous feront parfaitement confiance, que vous pouvez espérer en obtenir le meilleur. Souvent, on se retrouve avec des chiens-loups qui durant les premiers mois de leur vie n’obéissent pas très bien. Ils ne sont pas très réactifs à ce qui pourrait ressembler à du dressage. La raison est simple, il a besoin de ce temps d’adaptation pour se rendre compte que vous êtes la personne à écouter en toute situation. Que vous êtes un leader ! Il faut vous rendre à l’évidence, rien n’arrive sans rien.

Si vous aimez les chiens qui sont pot de colle, ne le prenez pas. Dans sa nature profonde, il va avoir besoin de votre contact, mais peut aussi être à votre contact à distance. Ça ne veut pas dire qu’il ne vous aime pas, c’est seulement sa façon à lui de fonctionner. Si vous ne l’acceptez pas, ne prenez pas ce type de chien. Vous ne pourrez pas voir toutes ses qualités, et ses qualités sont absolument extraordinaires. Il est sans doute le chien le plus réceptif, en termes sensoriel, de toute l’espèce canine.

En termes de dressage, si votre chien ne comprend pas le sens de ce que vous lui demandez, il ne fera rien du tout. En effet, on est sur un chien qui a besoin de comprendre ce qu’il fait avant de le faire. Si vous pensez qu’il va devenir un robot, vous vous trompez. Attention, quand vous récupérez ce type de chien, vous avez affaire à un super athlète, un athlète hyper endurant. Si vous espérez le prendre, lui faire faire le tour du pâté de maisons et rentrer tout ce que vous allez gagner, c’est une maison dévastée.

Ce n’est pas parce qu’il est destructeur, mais il va falloir répondre à ses besoins physiologiques et ses besoins mentaux. En effet, il a une telle capacité sensorielle à récupérer tout ce qui se passe dans le monde, qu’il va vraiment avoir besoin de fortes stimulations. Si vous ne le faites pas, il va tout casser à la maison.

La fiche santé de la race

Le chien-loup tchécoslovaque a besoin de beaucoup d’exercice. En effet, de longues promenades quotidiennes sont nécessaires pour ce chien. Si vous avez un terrain, c’est un plus, mais ne pensez pas à le laisser seulement dans le jardin, il n’en sera pas heureux. Ce chien est très endurant, il est capable de parcourir de longues distances. Il est également très important de le dépenser mentalement. Ainsi, le pistage ou l’agility sont des sports qui lui conviennent particulièrement.

Côté santé, cet hybride est très résistant. En effet, il est même exempt des problèmes de santé inhérents à sa race parente, le berger allemand. Toutefois, il reste sensible à la dysplasie de la hanche. Ce problème orthopédique peut apporter de l’inconfort tout au long de la vie de l’animal. Pour éviter la dysplasie, il est important de faire attention à ce que mange le chien-loup tchécoslovaque. En effet, une masse graisseuse trop importante peut entraîner de sérieux problèmes chez votre chien.

Pour garder un animal en pleine santé, il est donc nécessaire de surveiller son régime alimentaire et de ne pas le laisser grossir à l’excès. Enfin, il est très important de faire attention à l’éleveur chez qui vous récupérez le chien-loup tchécoslovaque. En effet, cette dernière doit avoir pris toutes les dispositions nécessaires à la bonne santé du chien. Si possible, il est également conseillé de rencontrer les parents de l’animal.

Comme je vous disais tout à l’heure, c’est un excellent sportif. En effet, il peut faire du Canicross, du CaniVTT, il peut partir marcher avec vous, ce n’est pas un problème. Le chien-loup tchécoslovaque peut faire de longues balades, pendant très longtemps, avec beaucoup de puissance, beaucoup d’énergie. Il va adorer ça. On est sur un chien qui va mettre un peu plus longtemps que les autres à apprendre à rester seul. Cela va prendre un peu de temps avant de pouvoir le laisser seul sans qu’il ne fasse de dégâts dans la maison. L’important dans son éducation est d’y aller pas à pas et de ne rater aucune étape.

Avec ses congénères, on est sur un chien qui n’a pas d’énormes soucis puisqu’il est extrêmement bien codé. Maintenant, à vous de lui présenter énormément d’autres chiens. Néanmoins, il est capable de communiquer avec beaucoup de qualité et beaucoup de pertinence avec les autres congénères. Résultat, le chien-loup tchécoslovaque envoie tellement de signaux qu’il peut éviter le conflit, en tout cas, se sortir de ce type de conflit. Maintenant, évidemment, entre congénères du même sexe, il peut arriver qu’il soit un peu bagarreur. Maintenant, on va aller voir deux passionnés de cette race, on va aller voir Alexandre et Manon.

L’interview d’Alexandre et Manon, propriétaires d’un Chien-loup Tchécoslovaque

Esprit dog :  Première question, pourquoi ce chien ?

Alexandre et Manon :  Je suis tombée amoureuse de ce type de chien. J’ai fait pas mal de recherche, et j’aimais beaucoup son physique. J’ai aussi fait des recherches sur son caractère et son comportement. Comme ça m’a plu et que j’ai vu qu’il y avait un peu de challenge, j’ai voulu y aller.

Esprit dog :  Si tu devais lui donner trois qualités, ce serait quoi ?

Alexandre et Manon :  La confiance. C’est aussi un chien qui est très intelligent. C’est une intelligence particulière, c’est un chien qui demande à apprendre, mais qui a beaucoup de réflexion. Je dirais aussi qu’il est très polyvalent, on peut faire plein de choses avec lui.

Esprit dog :  Est-ce que vous pratiquez des activités physiques avec lui ?

Alexandre et Manon :  Moi, je pratique le Canicross et depuis septembre, on l’a également inscrit dans un club et on fait du dog dancing. On apprend des tours, on fait des petites chorégraphies, on est dans un groupe de plusieurs propriétaires de chiens. C’est intéressant puisque je vois que ça l’éclate, on satisfait son besoin de réflexion.

Esprit dog :  À qui vous conseilleriez le chien-loup tchécoslovaque ?

Alexandre et Manon :  À des gens disponibles, mais surtout à des gens qui aiment les challenges et qui aiment se remettre en question. Il ne faut surtout pas avoir d’à priori, ni refuser de réfléchir. Il faut aussi que les gens soient sportifs ou actifs physiquement.

Esprit dog :  Est-ce que c’est un chien qui pourrait être conseillé à une famille qui a des enfants ?

Alexandre et Manon :  Il n’y a aucun souci, on connaît des familles avec enfants qui ont ce type de chien. Comme pour tous les chiens, c’est une question d’habitude. Pour que le chien soit heureux, il faut que les gens prennent conscience qu’avoir un chien-loup à la maison c’est un mode de vie. Nous, notre vie a changé radicalement. On organise tout notre quotidien en fonction de son bien-être et de son bonheur.

Esprit dog :  Comment les gens réagissent quand ils vous voient dans la rue avec ?

Alexandre et Manon :  On a un très grand panel de réflexion. La première question qui revient constamment, c’est : est-ce que c’est un loup ? Après, c’est à nous d’expliquer que non, c’est un chien-loup tchécoslovaque. On en a qui nous disent : lui, si je le croise dans la forêt, je le tire ! Ça nous arrive assez régulièrement. Il y a aussi des gens qui viennent de façon un peu gênante pour le caresser et le toucher sans demander la permission.

Esprit dog :  Il y a vraiment un gros travail à faire pour expliquer aux gens que c’est un chien et pas un loup. Je pense que tous les propriétaires de ce type de chien doivent le crier haut et fort. Vous avez rencontré des problèmes d’éducation avec lui ?

Alexandre et Manon :  Oui, en suivant les conseils de mauvais éducateur. À partir du moment où on s’est fait confiance et on a fait confiance au chien, qu’on a fait à l’instinct, on a eu un chien génial et on a obtenu quelque chose de bien.

Esprit dog :  Vous avez aussi une association, si je ne dis pas de bêtises, vous pourriez un peu me raconter ce que vous faites ?

Alexandre et Manon :  Nous avons une association qui s’appelle « les loups du bois d’Eleins ». On a deux objectifs : d’un côté, on travaille sur le côté esthétique de ce chien. Il est beaucoup demandé pour des clips, des shooting… On fait aussi des conférences de présentation de la race, on essaie un peu de déconstruire les clichés qui l’entourent. À terme, tout ça aura pour objectif de faire du bénévolat. De nous former et de le former pour être chien visiteur dans les hôpitaux.

Esprit dog :  Lui faire faire des clips et la couverture des magazines, est-ce que vous faites ça dans le but de casser le cliché du loup ? Moi, quand on me dit ça, je me dis : mince, on dit aux gens de ne pas acheter ce chien-là pour son esthétique et en fait, vous renforcez ce côté-là. Pourquoi cette démarche ? Surtout à quoi elle est censée me servir après ?

Alexandre et Manon :  Pour moi, c’est aussi que le chien-loup est beaucoup plus utilisé dans le monde du cinéma, le monde du shooting et de la mode. C’est un moyen de se passer du loup et de ne plus avoir besoin d’animaux sauvages. En plus, c’est aussi un moyen de déconstruire l’image du loup féroce, à qui on ne peut rien demander de faire.

Esprit dog :  Si je comprends bien, c’est une solution pour dire qu’on n’aurait plus besoin d’un animal sauvage, à savoir le loup qui n’est pas fait pour travailler en collaboration avec l’être humain. Donc de prendre ce qui ressemble à un loup, mais qui est un chien, et qui lui, est fait pour travailler en collaboration avec l’humain. C’est vraiment dans ce sens-là ?

Alexandre et Manon :  Oui, tout à fait. En gardant tout de même le côté esthétique du loup.

Esprit dog :  Ça a été un plaisir, vous avez un très joli chien. Vous avez surtout bien bossé, vous vous êtes donné du mal et ça se voit. Je vous dis à la prochaine !

À combien de pourcent sont-ils loup ?

Le chien-loup tchécoslovaque n’a plus rien du loup du point de vue génétique. Toutefois, on peut mathématiquement noter qu’il possède 30 % de sang de loup. Très proche du loup, il reste avant tout un chien et ne montre aucun signe de comportement sauvage.

D’où vient le chien-loup tchécoslovaque ?

Comme son nom l’indique, le chien-loup tchécoslovaque est originaire de Tchécoslovaquie et de Slovaquie. En 1955, des chercheurs ont essayé de croiser un berger allemand au loup des Carpates. L’expérience fut concluante et après 10 années de recherches, le chien-loup tchécoslovaque était né. Subtil mélange de loup et de chien, ce n’est qu’en 1982 que la race est acceptée officiellement par l’union des éleveurs de l’époque.

A-t-il un tempérament agressif ?

Lorsqu’il est élevé correctement, le chien-loup tchécoslovaque ne montre que très peu d’agressivité. Toutefois, s’il peut montrer les dents face à d’autres chiens ou d’autres humains ce n’est pas toujours un signe d’agressivité. En effet, cette race utilise un large éventail d’expression pour communiquer.

Est-ce que le chien-loup tchécoslovaque s’entend bien avec les enfants ?

Encore une fois, tout est une question d’éducation et de socialisation. De plus, le chien-loup tchécoslovaque doit connaitre des expériences exclusivement positives avec les enfants. Enfin, ne laissez pas un enfant seul avec le chien. En effet, leurs moments ensemble doivent toujours être surveillés.

Le chien-loup tchécoslovaque

Informations sur la race

  • Gabarit : Moyen
  • Esperance de vie : Environ 15 ans
  • Type de poils : Mi-long
  • Couleur(s) de robe : Citron, Sésame Noir
  • Taille Mâle : 60 à 65 cm
  • Taille Femelle : 60 à 65 cm
  • Poids Mâle : 23 à 29 kg
  • Poids Femelle : 20 à 25 kg
  • Perte de poils : Le chien-loup tchécoslovaque perd ses poils en période de mue au printemps et à l’automne. Attention à bien le brosser de temps en temps pour qu’il puisse conserver un poil propre.
  • Besoin d'exercice : De longues sorties et une grande liberté de mouvement sont les maîtres mots lorsque l’on possède un chien-loup tchécoslovaque. En effet, l’animal a besoin de se dépenser tous les jours. Très endurant, il excelle dans de nombreux sports canins.
  • Coût mensuel moyen : Environ 60 € par mois