Le clicker pour chien : l’antithèse de l’éducation canine !


Le clicker pour chien, pour faire des castagnettes c’est pas mal ça !

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Vous l’avez compris, aujourd’hui, vidéo sur le clicker training. Je vais vous parler de ce petit objet. Chaque siècle, à son lot de héros et là, il y en a qui ont réussi à vous expliquer que ça, c’était un mode de vie, une philosophie d’éducation avec son chien.

Le clicker pour chien, comment ça fonctionne ?

Le clicker pour chien, c’est quoi ? C’est un marqueur de comportement. En effet, ça fait un clic qu’on appelle un renforçateur secondaire. Ce bruit-là est un bruit qui est censé être neutre et que vous avez transformé en bruit positif avec un renforçateur primaire, souvent de la nourriture. En gros, le chien fait l’action que vous souhaitez qu’il fasse. Vous cliquez, vous récompensez. Là, pour moi, on est à l’antithèse de l’éducation canine. On a là entre les mains un objet débilitant, pour tous les gens qui vont s’en servir. Il faut être très clair, je ne m’autoriserais jamais de parler de cette façon-là à des gens qui sont non-professionnels. À qui on a expliqué ou montré cette technique. En revanche, tous les professionnels par contre qui se servent de ça comme un mode de vie, comme un mode d’éducation exclusif, vous êtes de sacré voyous.

Déjà, quand vous mettez quelque chose entre vous et le chien, moi perso, ça me pose problème. En effet, pourquoi mettre ça entre vous et le chien ? Pourquoi ne pas prendre un mode de communication directe ? Ma façon de faire, elle n’est pas compliquée. Je préfère largement vous apprendre à véhiculer des bonnes émotions, vous apprendre à bien vous comporter avec un chien plutôt que de vous planquer derrière un objet. Cet objet-là, il est quasiment exclusivement utilisé en éducation pour apprendre des choses, très peu en rééducation. Pourtant, c’est peut-être le seul endroit où j’utiliserai le clicker training.

Un objet à ne pas utiliser en éducation

Souvent, les formateurs vous expliquent le clic qui doit toujours être synonyme de bonnes nouvelles juste après. C’est souvent utilisé dans le cas où vous avez des chiens qui sont ingérables ou incontrôlables. Dans ces cas-là, vous paniquez. En effet, quand vous paniquez, vous faites n’importe quoi. Dans ce cadre-là, et de façon tout à fait exceptionnelle, pour les humains qui n’arrive pas à gérer leurs émotions alors on va pouvoir faire comprendre au chien que le clic sera égal à une sanction. Cela stoppera le mauvais comportement du chien sans passer par les émotions de l’humain. Qu’on soit clair, moi je préfère largement apprendre à la personne à gérer ses émotions plutôt que de passer par ça.

Alors bien évidemment, comme c’est quelque chose d’assez speed, d’assez direct comme bruit ça va très vite, au niveau des tricks à apprendre notamment en compétition. Quand il faut aller très vite ça peut être un très bon outil. Attention, là, je ne parle pas de ça. Là, c’est vraiment une utilisation très spécifique du clicker training. En revanche dans le quotidien, c’est non ! Ça vous empêche d’apprendre à communiquer, ça vous empêche aussi de véhiculer des émotions. Parce que mine de rien, les émotions, quand on en parle, elles ne sont pas toujours néfastes pour le chien.

Parfois, vous avez des émotions qui vont être bonnes pour le chien. Notamment, quand le chien est en galère ou développe des troubles de comportement parce que les maîtres ne sont pas assez fiables. À ce moment-là, il faut être sûr de soi et être sûr de soi ça véhicule des émotions. En effet, on en parle très rarement de ça. Ceux qui ont inventé ça, ils vous ont dit en gros on va émettre un bruit, et ce bruit sera neutre. Le chien, lui, il ne sait pas qu’il est neutre. Ce bruit-là, c’est juste un bruit. C’est ce que vous allez mettre derrière qui va faire qu’il est neutre, positif ou négatif. Et moi, ça m’a donné des idées de business.

Le clicker pour chien : l’antithèse de l’éducation canine !