Le Cocker Anglais

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, je vous présente le cocker anglais. Avec lui, on est sur un vrai chien de chasse qui a la particularité d’être un broussailleux. Il aime fouiner, partir dans les buissons et allez essayer de débusquer sa proie. En quoi ça va vous intéresser en tant que particulier ? Cela va vous permettre de savoir quel angle d’éducation utiliser si vous voulez avoir des Cockers anglais bien dans leur tête. On est sur un chien qui aime prendre l’odeur, suivre une piste et farfouiller. En gros, il faut s’axer sur de la recherche à 100 %.

Présentation de cocker anglais

Lorsque vous vivez avec des cockers qui vivent de façon très sédentaire, vous vous retrouvez avec un chien qui est plutôt dynamique. En effet, il peut paraître turbulent parce qu’il n’arrive pas à se dépenser suffisamment et surtout, se dépenser mentalement. Le pistage peut alors être une activité qui offrira, aux personnes ne chassant pas avec leur cocker anglais, un moyen exceptionnel pour le chien de se dépenser. En effet, ce chien-là est extrêmement performant dans cette activité. Maintenant, vous avez aussi la responsabilité de l’intéresser et de lui faire découvrir l’activité dans le meilleur des cadres.

Quand on prend un cocker anglais, il faut être capable de le laisser se dépenser un minimum. En effet, vous avez là un chien qui est extrêmement endurant et qui est capable de courir longtemps et vite. Partant de là, vous avez surtout les chiens qui, quand ils sont dans leur milieu naturel ou qu’ils sont en train de chasser, sont capables de faire ça pendant très longtemps. Dans ce genre de situation, le rappel devient obligatoire. Il est également important de comprendre que vous ne pouvez pas garder votre Cocker attaché toute sa vie avec une laisse.

Dans les années 70, le cocker est devenu à la mode. À cette époque, on a eu ce qu’on appelle de l’élevage intensif. Tout le monde récupérait un spécimen sans sélection ni choix comportemental. Au final, tout le monde se retrouvait avec des chiens qui avaient des déviances comportementales et qui pouvaient se montrer très agressifs. Cette déviance comportementale est encore aujourd’hui très présente dans l’idée que se font les gens du Cocker anglais. Pour être très clair, cela fait au moins 25 ans que les éleveurs font un très gros travail de sélection dans la reproduction de ce chien. Grâce à eux, nous avons maintenant des cockers qui sont complètement stables et n’ont rien de bêtes sanguinaires et agressives.

En termes d’obéissance, c’est un chien qui est jovial, dynamique et pétillant. C’est donc un chien qui se dresse parfaitement bien. Il va donc falloir faire preuve de cohérence dans ce que vous allez faire. Ne revenez pas sur vos ordres et restez le plus droit possible. Ce sont également des petits chiens très courageux. C’est pourquoi il faut faire attention à ne pas entamer avec eux ce qu’on appelle l’épreuve de force. En effet, si vous vous y prenez avec trop de brutalité, si vous êtes trop dur avec eux, vous n’en tirerez rien. Résultat, le chien va développer des aspects que vous ne vouliez pas voir ressortir. Donc, éduquez-le avec souplesse en lui faisant comprendre quel est son intérêt à faire les choses. Il le fera alors avec grand plaisir puisque ce sont des chiens qui sont habitués à travailler au contact de l’humain depuis des centaines d’années.

Autre chose importante chez le cocker anglais, c’est un chien qui adore s’amuser. N’hésitez donc pas à lui faire faire des sports canins pour le divertir. Pour les sports canins, il n’a quasiment aucune limite. Bien évidemment, vous pouvez lui faire faire de l’agility puisqu’il a un rapport poids/puissance qui peut être intéressant pour ce sport. Pour qu’il soit performant, il va falloir lui donner du rythme. En effet, ce chien a besoin d’énergie pour réussir ce qu’il entreprend. Pour les autres sports, l’obéissance peut être quelque chose d’intéressant. Tournez-vous également vers le dog dancing, une activité parfaite pour ce type de chien. Mais l’activité la plus enrichissante pour le chien va être la recherche utilitaire. Je suis convaincu que le Cocker anglais est extrêmement performant dans ce type d’activité.

La fiche santé du Cocker

Pour l’espérance de vie du chien, nous avons des spécimens qui vivent jusqu’à 14 ou 15 ans. Bien sûr comme pour toutes les races, certains vivent plus longtemps que d’autres. Le choix de l’éleveur va être essentiel aussi bien dans l’accompagnement qu’il pourra vous fournir qu’au niveau médical, au niveau des lignées ou encore du spécimen que vous allez vouloir. Je vous encourage vraiment à avoir des relations très fortes avec l’éleveur que vous choisirez. Choisissez également votre éleveur au feeling. En effet, lorsque vous parlez avec lui vous devez ressentir une espèce de passion qui pourra vous rassurer sur ses compétences.

Le Cocker va parfaitement s’adapter à une vie de famille. Que vous ayez des enfants, une vie de famille bien remplie ou que vous receviez des amis, ça ne lui pose aucun souci. Toutefois, il faut l’avoir socialisé dès son arrivée dans le foyer. Il ne faut pas mettre tous les maux du monde sur le dos du chien. En effet, ce n’est pas parce que vous voyez un cocker qui est un peu dur au niveau du tempérament qu’ils le sont tous. Vous avez également votre part de responsabilité et devez absolument travailler avec votre cocker pour arriver à un résultat satisfaisant.

Quand vous récupérez un cocker, vous récupérez également un chien qui est très déterminé. En effet, il est impossible pour lui de suivre correctement une piste s’il n’est pas obstiné dans ce qu’il fait. Le plus gros de votre travail va consister à travailler sur la gestion de ses émotions. Ainsi il pourra garder le contrôle de lui-même et vous pourrez lui enlever la laisse. Bien sûr, si vous le détachez, soyez sûrs d’avoir suffisamment travaillé avec lui pour ne pas qu’il se mette en danger. Maintenant, on va aller voir une passionnée de la race, on va aller voir Élisabeth.

L’interview d’Élisabeth

Esprit Dog : Première question, pourquoi ce chien ?

Élisabeth : C’est un chien que j’ai rencontré toute petite, et, comme Obélix je suis tombé dans la marmite. Par la suite, je n’ai eu que des cockers. Au cours de ma vie, j’ai eu 12 cockers.

Esprit Dog : Comme tu as passé ta vie avec des cockers, tu ne vas pas avoir de mal à me trouver trois qualités !

Élisabeth : C’est un pot de colle, et on peut tout leur faire faire. J’ai découvert le monde du club canin, la chasse et beaucoup de choses grâce à eux. Ils attiraient également les regards et ils sont très esthétiques. Ce sont des chiens fantastiques.

Esprit Dog : Au niveau des maladies qui touchent le cocker, tu pourrais nous en parler un petit peu ?

Élisabeth : Il y a des maladies oculaires, mais ils sont testés pour éviter ce genre de problème. Récemment, ils ont été touchés par la dysplasie ce qui est très étonnant au vu de la morphologie du chien. Quelques élevages ont eu des cockers dysplasiques et c’est très dommage.

Esprit Dog : D’où l’importance de choisir un bon éleveur. C’est un point essentiel surtout sur une race qui a connu le « grand n’importe quoi » il y a environ 50 ans. Maintenant, il est important d’avoir des spécimens stables, de vrais cockers, mais avec des comportements adaptés. Quand on voit la taille de ses oreilles, la première question qui nous vient c’est : est-ce qu’il fait des otites ?

Élisabeth : De mon côté, je n’ai jamais eu de problème avec mes chiens. Il y a des gens qui mettent des espèces de bonnets à leur chien pour éviter ce genre de problème. De mon côté, je n’utilise rien et tout va bien. En effet, l’oreille du chien doit rester dégagée et doit respirer pour être en bonne santé. Une chose toute simple à faire c’est un simple toilettage où toute la partie autour de l’oreille va être rasée. Ça va éviter les otites, mais aussi que le chien n’attrape pas d’épillets.

Esprit Dog : Est-ce que ça demande beaucoup d’entretien un cocker ?

Élisabeth : Il faut que les gens comprennent qu’avoir un cocker anglais, ça a un coût. En plus, il y a des bons et des mauvais toiletteurs. Si vraiment on aime la race, on peut commencer à s’équiper petit à petit avec une brosse, une tondeuse et quelques peignes. J’ai vu des chiens avec des dreadlocks cachant des plaies, des puces et tout ce qui peut se mettre dans les poils d’un chien.

Esprit Dog : Est-ce que pour toi le cocker peut vivre en appartement ?

Élisabeth : Personnellement, j’ai vécu en appartement et j’ai aussi vécu en maison. L’important, c’est d’être sérieux et de suffisamment faire sortir le chien pour qu’il se sente bien. Je n’ai jamais eu de souci avec eux. Il m’arrive même de les emmener dans le bus, le tram, le train et même l’avion. On peut les emmener partout sans aucun souci.

Esprit Dog : Tu conseillerais ce chien quels types de personne ?

Élisabeth : Il va très bien aux adolescents puisque ces derniers vont les faire jouer énormément. C’est un détail qui a son importance. En effet, c’est un chien qu’il ne faut absolument pas laisser enfermé. Il faut également travailler sur la solitude avec ce chien puisqu’il ne supporte pas ça. Si vous le laissez seul trop longtemps, ça peut devenir vraiment problématique.

Esprit Dog : Combien de temps il sort par jour ?

Élisabeth : Personnellement, je le sors 1 h à 1 h 30 par jour au minimum. Il ne faut pas que le chien s’ennuie ou soit laissé de côté. Il doit être au cœur de la famille, c’est primordial.

Esprit Dog : C’est des chiens avec lesquels on peut faire du sport. Que ce soit de la course du vélo. Ils sont incroyables pour ça. D’ailleurs, il peut être conseillé à toutes les personnes qui cherchent un chien pour faire du sport. Merci beaucoup, c’est un plaisir. Tu as des jolis chiens, c’est agréable à voir. Ça va aider les gens et mieux leur permettre de comprendre la race.

Le Cocker Anglais