Le Dalmatien

 

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit dog. Aujourd’hui, je vais vous présenter le dalmatien.

Alors le dalmatien il est fugueur, destructeur, pas sympa avec ses congénères. Peureux, parfois agressif, peu docile, c’est un chien que vous aurez beaucoup de mal à éduquer. Bref une fois qu’on l’a rhabillé un petit peu pour l’hiver, j’ai envie de vous dire heureusement que le dalmatien ne comprend pas le langage de l’humain. Sinon ils auraient réellement envie de fuguer.

Le dalmatien, des idées reçues à casser

En fait alors tout ça, c’est ce que vous lisez sur toutes les fiches de race. Ça me désespère en fait de voir tout ça, alors on va reprendre les choses depuis le départ. Le dalmatien est un chien destructeur ? Non, absolument pas ! En revanche, le dalmatien est un super sportif et a un rapport poids/puissance qui est extrêmement intéressant et qui le rend extrêmement dynamique. Résultats, si vous lui faites faire le tour du pâté de maisons et que vous le rentrez, je vous le garantis il va tout détruire. Il va vous le faire payer cash. Est-ce que ça veut dire qu’il est destructeur ? Non, ça veut simplement dire que vous n’auriez pas dû en adopter un.

Quand vous prenez un dalmatien, et si vous voulez une relation forte avec lui, essayez de le respecter. Surtout d’arriver à le comprendre. Si vous comprenez sa nature, alors vous arriverez à l’éduquer. Vous pourrez avoir une vie parfaitement harmonieuse avec lui. On a un chien qui est affectueux, joueurs, débordant d’énergie et malin. Une fois qu’on a tout ça, il n’y a plus qu’une seule solution : l’éduquer, jouer, s’amuser, prendre du plaisir et sortir. Si vous ne faites pas ces quatre choses-là, vous aurez des problèmes et après vous allez pleurnicher. Si par contre vous prenez conscience que ce que vous considérez comme une faiblesse est en fait une énorme force à ce moment-là vous aurez des résultats absolument exceptionnels. Ne perdez pas de vue que ce chien-là a un réel besoin d’être avec vous.

Préparez une éducation adéquate pour votre chien

Si vous comptez le mettre dans le jardin et partir au travail, oubliez tout de suite ça ne fonctionne pas. Néanmoins, il peut tout à fait apprendre la solitude. Il peut tout à fait être en intérieur et ne pas tout détruire, même quand vous n’êtes pas là. Il faudra simplement l’éduquer très jeune. Autre chose importante quand on a un chien extrêmement sportif avec un gros besoin de se dépenser, on ne peut pas espérer avoir un chien qui va rester en fait à la jambe quand vous allez partir vous promener.

Sinon, et bien, il va faire la même distance que vous. Et à moins que vous puissiez faire 20 ou 30 km tous les jours, vous n’avez aucune chance de pouvoir le rassasier. Vous allez devoir le laisser prendre un petit peu ses distances avec vous quand vous continuez en balade afin qu’ils puissent se dépenser. La solution est toute simple quand vous récupérez le dalmatien à deux mois, vous le prenez, vous partez en balade et vous le détachez ou alors vous le mettez en longe et vous allez lui apprendre le suivi naturel.

Le suivi naturel en fait, c’est la capacité du chien à jeter un coup d’œil sur son propriétaire. Quelle que soit la situation. Ça va vous permettre de ne plus parler, de ne plus avoir besoin de le rappeler, donc de ne pas le saouler et de pouvoir faire des balades en lui laissant de la liberté. Le tout en s’enlevant le stress de le perdre parce qu’il aura compris que si vous portez à gauche cela signifie qu’il faut aller à gauche.

Même s’il est à 150 mètres de vous, il aura toujours l’œil sur vous et ça lui permettra de vous suivre. Ça, c’est vraiment fondamental. Il y a une idée reçue qui est très forte qui consisterait à dire que le dalmatien est bête parce qu’il ne fait pas ce qu’on lui demande. Détrompez-vous ! Le dalmatien est extrêmement malin, il comprend parfaitement ce que vous lui demandez, mais si vous êtes barbant ou soulant, il ne fera pas.

Les principaux problèmes du dalmatien : la surdité

Niveau santé, pareil, il s’en dit beaucoup. On va essayer de faire un petit peu le tri. Le principal problème qui touche la race du dalmatien, c’est la surdité. Les chiffres sont assez difficiles à extraire puisqu’il n’y a pas beaucoup d’études officielles. En fait, on estime que 5 % des dalmatiens vont être les sourds bilatéraux et 15 % vont être les sourds unilatéraux. Alors, ça peut se réduire avec un élevage de qualité et des éleveurs justement qui font un gros boulot là-dessus. Les dalmatiens ont aussi un problème urinaire, mais ça, on en parlera dans deux minutes avec Brigitte, une qu’elle a passionnée de la race. Durée de vie moyenne du dalmatien, entre 13 et 15 ans grosso modo après vous avez quelques spécimens qui arrivent à aller un petit peu plus loin.

Aller, on va trouver un défaut pour le dalmatien et on va essayer d’en faire une qualité. C’est un chien qui adore bouffer et l’obéissance à la friandise, avec lui, et ça marche super bien. Ne vous l’interdisez pas ! Ceux qui ne sont pas pour la friandise pour le coup, il ne faut jamais ne pas être pour quelque chose. On s’adapte aux chiens.

Eh bien, vous allez pouvoir l’éduquer avec ça et ça va être une super méthode d’éducation. Je vais même aller plus loin, la friandise va vous permettre aussi d’apprendre au dalmatien à gérer ses frustrations. Il y a plein d’exercices à faire avec la friandise qui vont permettre à votre dalmatien d’apprendre ce qu’on appelle des autocontrôles. C’est d’arriver à se gérer dans n’importe quelle situation. Donc, surtout, vous ne le privez pas de ça. C’est un chien qui s’entend parfaitement dans toutes les familles qui ont des enfants, ce n’est pas un problème du moment qu’il a été éduqué de façon intelligente et précoce.

On voit aussi qu’il faudrait une éducation extrêmement ferme sur le dalmatien dès le départ parce qu’il est têtu. Bref, tout ce que je vous ai expliqué juste avant c’est faux. Il faut une éducation qui soit claire et intelligente. Effectivement, comme beaucoup d’autres chiens, si le lundi vous lui autorisez quelque chose et que le mardi vous lui interdisez et bien là vous aurez forcément des problèmes. Ça ne fait pas de votre dalmatien un chien têtu. Ça fait simplement de votre dalmatien un chien qui a compris que vous, vous ne savez pas ce que vous voulez. Donc comme vous ne savez pas ce que vous voulez, il va décider à votre place et décidera toujours ce qui l’arrange. Maintenant, on va aller voir une passionnée de la race, on va aller voir Brigitte.

L’interview de Brigitte, éleveuse de dalmatiens

Esprit Dog : Première question déjà : pourquoi ces chiens-là ?

Brigitte : En fait à la base, c’est mon père qui avait choisi la race quand j’étais gamine. J’ai vu la présentation du journal télévisé de l’époque par Raymond Marcillac qu’avait son dalmatien et quand j’étais gamine, je voulais un chien. Mon père a toujours dit, on aura un dalmatien. Moi après je me suis vraiment fasciné pour cette race. Ce que je trouve extraordinaire dans cette race, c’est qu’on n’en a pas deux identiques. Tu peux avoir le dalmatien que tu veux sur des milliers voir plus, il n’y en aura pas deux identiques, la robe est unique.

Esprit Dog : Comment tu expliques cette vision que toi, tu as, et qui se traduit par tes chiens, certains le vivent comme un enfer ?

Brigitte : Ils veulent du résultat tout de suite. Ils veulent que le chien ne pense pas. Qu’il obéisse alors que c’est un chien qui va agir en fonction et essayer de tout comprendre. Donc il va peut-être faire des bêtises un peu dans sa jeunesse, il va être très prenant en temps.

Esprit Dog : Est-ce que tu penses que des films comme les 101 dalmatiens ont fait du mal à la race ?

Brigitte : Moi, je pense que ça n’a pas forcément nuit, parce que c’est un chien qui mérite d’être connu et ça l’a fait connaître. Pour moi, il mérite d’être connu. Le problème, c’est qu’à un moment, notamment après la sortie du premier 101 dalmatiens, tout le monde a fait n’importe quoi. On a fait reproduire n’importe quel chien avec des caractères difficiles. Mais c’est aussi que les gens ont acquis un dalmatien uniquement par rapport à ce qu’ils voyaient. Un beau chien tacheté sympa à voir sans penser à la vie qu’eux avaient. Parce que c’est un chien qui donne le meilleur de lui-même si on a la vie qui lui correspond.

Esprit Dog : Au niveau santé ?

Brigitte : Moi, je n’ai jamais eu de problème avec mes chiens. Une fois qu’on a contrôlé, mais ça, c’est un problème de l’éleveur, que le chien n’est pas sourd, les bons éleveurs font ce qu’on appelle le test PEA qui permet entre 6 et 8 semaines de connaître l’état auditif du chiot. Donc, en fait, la surdité ne devrait jamais faire reculer les gens qui souhaitent avoir un dalmatien.

C’est le problème de l’éleveur, pas de l’acheteur. Après, il faut juste surveiller la petite particularité de la race qui a tendance à avoir trop de purines dans ses urines et de faire des calculs. Il suffit juste de donner une alimentation équilibrée. Évitez les abats, les viandes rouges, surveillez régulièrement que votre chien urine correctement. Il y a très peu de dalmatiens affectés si on leur donne une hygiène de vie. Également ne pas les laisser seuls du matin au soir. Déjà, parce qu’ils s’ennuient, mais aussi parce que retenir l’urine toute la journée ce n’est pas terrible.

Esprit Dog : Chez le dalmatien, on voit des taches noires, on voit des tâches qui parfois sont collées… Bref, on voit des robes qui en tout cas ne sont jamais les mêmes.

Brigitte : On a un standard qui précise au niveau morphologique, au niveau robe, qui est la principale caractéristique du dalmatien. Donc le dalmatien, il doit être soit blanc taché de noir, soit blanc à taches marron. Toute autre couleur n’est pas autorisée. C’est une seule couleur sur chaque chien. Il ne peut pas y avoir de tricolores, c’est interdit. La robe doit être la mieux répartie possible, ni trop tâchée, ni trop peu.

Esprit Dog : Au niveau de l’éducation est-ce que tu vois des difficultés particulières toi sur le dalmatien ?

Brigitte : En fait, si on a la vie qui va avec, qu’on a la patience, qu’on cherche à les comprendre, ça se fait vraiment cas tout seul.

Esprit Dog : Est-ce que tu ne penses pas que parfois aussi, il faut être capable de se mettre au niveau du chien et de comprendre ce qu’il attend de nous ? Sur le dalmatien, je trouve que ça ressort beaucoup. À mon sens, 80 %, tous les problèmes que les gens peuvent vivre, c’est des problèmes parce qu’à un moment donné, on ne s’est pas posé pour se dire : « Qu’est-ce que tu veux toi aussi ? Comment tu veux vivre ? ». Quand on a un chien qui est sportif et qu’on ne lui fait rien faire, il va tout péter. Il ne va rien écouter, on aura des problèmes d’obéissance. Et ça pour moi, c’est le vrai danger quand on récupère un dalmatien, c’est de ne pas chercher deux minutes à le comprendre et s’acharner sur la cause. Alors qu’il faut partir un tout petit peu en amont.

Brigitte : Juste comprendre ses besoins. S’il est mal dans sa peau, il n’aura pas un comportement qui nous convient.

Esprit Dog : Toi, tu penses qu’il faut quelle qualité pour pouvoir avoir un dalmatien ?

Brigitte : Moi, je pense qu’il faut principalement deux qualités. Il faut du temps. Ce n’est pas le chien adapté si tu travailles de 7 heures du matin à six heures du soir. Après la passion et l’investissement que les gens se sentent prendre vis-à-vis du chien. Ça peut remplacer s’ils sont un peu moins présents. S’ils sont très disponibles après et s’ils s’occupent vraiment du chien s’ils ont un endroit où le laisser… Mais ce n’est pas un chien fait pour rester du matin au soir tout seul. Il faut aussi l’amour du chien, c’est la principale qualité. L’amour du chien fera qu’on cherchera à se mettre à sa hauteur. On ne lui imposera pas de penser comme nous et d’agir comme nous on veut.

Esprit Dog : Moi, je suis mille fois d’accord avec toi quand on dit ça, ça ne veut pas dire qu’on demande la permission à son chien de faire telle ou telle chose, ça n’a rien à voir. Vous ne pouvez pas toujours tout exiger sans que lui ne puisse jamais rien vous demander. Eh bien écoute, ça a été un plaisir. On a passé un super moment en ta compagnie. Bonne journée !

Le Dalmatien