Le Dogue Argentin

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit dog. Aujourd’hui, je vais vous présenter le dogue argentin.

J’ai envie d’insister tout de suite sur un point qui me paraît fondamental, la plupart des gens qui font l’acquisition d’un dogue argentin se trompent de chien. Ils ne le prennent pas pour ce qu’il est et ne respectent pas sa nature. Évidemment, il est considéré comme un molosse, mais il ne se gère pas du tout comme tel.

C’est un vrai chien de chasse avec des instincts de chasse et une mentalité de chasseur, donc dans son éducation, vous devez le prendre en compte. Si vous espérez faire réagir votre dogue argentin comme vous le feriez avec un rottweiler par exemple, vous vous trompez complètement dans la méthode et dans la technique employer. Le dogue argentin, on va apporter une petite précision tout de suite, il n’est pas catégorisé. Il y en a beaucoup qui font la réflexion, mais ce n’est pas un chien qui rentre dans l’une des deux catégories de la loi.

Les caractéristiques du dogue argentin

Votre dogue argentin, si vous voulez l’intéresser, vous allez devoir l’éduquer en le respectant. C’est un chien extrêmement courageux, loyal et fidèle sur lequel vous pourrez toujours compter. Mais comme à chaque fois, si vous voulez vivre en harmonie avec votre chien il va falloir combler certains besoins. Vous devrez lui offrir une dépense physique nécessaire. En effet, c’est un super athlète qui peut courir très longtemps et faire beaucoup de choses. Il ne faut surtout pas prendre un dogue argentin si c’est pour ne rien lui faire. S’il ne se dépense pas physiquement, vous ne pourrez pas l’éduquer. C’est une chose claire, nette et précise sur ce type de chien.

Le dogue argentin peut être un compagnon extraordinaire pour une famille avec ou sans enfants. En revanche, vous devez être clair dans son éducation, non pas ferme, mais clair. Si le lundi vous lui dîtes oui, et que le mardi vous lui dîtes non, je vous garantis qu’il choisira toujours le jour qui l’arrange le plus. Dans ces cas-là, on crée des décalages et des conflits au sein des foyers.

Il faut également commencer l’éducation du dogue argentin dès qu’il arrive. J’en vois passer énormément qui commencent à peine la marche en laisse alors qu’ils ont déjà 15 ou 18 mois et qu’ils pèsent 50 kg. Cela va bien sûr apporter un bon nombre de problèmes. En effet, quand on commence l’éducation petit il y a beaucoup moins de problèmes. De même, la sociabilisation va devoir être très précoce. C’est un chien qui peut très bien s’entendre avec les humains, ainsi qu’avec ses congénères, même ceux du même sexe. Mais parfois, ça ne suffit pas. C’est pour ça qu’il est important dès les premiers jours du chien de le sociabiliser au maximum. Le dressage a été inventé, c’est pour se prémunir de certains de ces problèmes antisociaux, ce n’est pas pour embêter le maître ou le chien.

Si jamais il a un petit trouble du comportement, ou s’il n’aime pas ses congénères mâles en devenant un mâle adulte, des mots vont permettre de compenser ce type de problème. Si vous vous retrouvez à partir à l’abordage sans lui avoir fixé aucune limite, aucun cadre de vie ni aucune règle, et que vous vous retrouvez avec un dogue qui jusqu’à ses 10 ou 12 mois va encore être cool puisqu’il n’aura pas atteint la phase adulte, il deviendra tout d’un coup un mal et c’est là qu’il vous causera des soucis. Là, vous allez tomber de haut et ne pas savoir quoi faire. Malheureusement, même s’il est possible de récupérer cela, c’est déjà trop tard et vous allez vous offrir des mois de galère.

Petite information technique, le dogue argentin est interdits au mordant sur le territoire français. Le dogue est un chien qui a besoin de ressentir son environnement, il a besoin d’être éveillé et de ressentir tout ce qui se passe. Si vous lui proposez seulement des choses statiques, vous n’en tirerez absolument rien. Néanmoins, si vous êtes des maîtres intelligents, dynamiques et intéressants, vous allez pouvoir tirer le meilleur de ce chien, qui est un chien extraordinaire. Il est malheureusement bien trop sous-évalué dans l’utilisation qu’on en fait. Moins vous vous épanouirez avec votre chien, moins vous lui offrirez des activités environnementales stimulantes et plus vous le rendrez malheureux.

La fiche santé du dogue argentin

Niveau santé, le dogue argentin vit en moyenne une douzaine d’années. Il est très souvent touché par des rougeurs sur le corps. Je vais vous expliquer quelque chose là-dessus, et je sais que dans le cerveau humain ce n’est pas toujours évident de comprendre. Vous pouvez le faire vivre en intérieur, le faire dormir en intérieur. Tant que vous le sortez régulièrement et qu’il reste énormément dehors, quel que soit le temps, il n’y a aucun mal. Il est également possible de le faire vivre dehors.

Dans ce dernier cas, vous allez lui offrir une immunité supérieure à tous les autres dogues argentins qui sont récupérés juste pour faire du canapé et de la cheminée. Je n’ai rien contre ça, mais notez que plus le dogue argentin vit dans un confort et plus son immunité baisse. Étant un chien au pelage blanc, il est touché par de nombreuses maladies de peau. Vous voulez l’aider à lutter seul et naturellement contre ces maladies, vous devez impérativement le faire vivre comme il doit vivre c’est-à-dire de façon un peu plus rustique.

Le dogue argentin est aussi touché, comme toutes les races de pelage blanc, par la surdité. Il y a maintenant des tests qui permettent de la dépister et les éleveurs font aussi un gros travail là-dessus. Il est touché par la dysplasie de la hanche et du coude, mais pas plus que tous les chiens de sa taille. Faites quand même attention à sa croissance, étant très lente, il faudra pendant les 12 premiers mois le faire monter en intensité de façon crescendo pour ne pas abîmer son squelette. Maintenant, on va aller voir une passionnée de la race, on va aller voir Lætitia.

L’interview de Laetitia

Esprit dog : Première question, pourquoi le dogue argentin ?

Lætitia : Au départ, c’était une idée de mon chéri, nous avons emménagé ensemble et on envisageait d’avoir un chien. Il m’a dit qu’il avait vu cette race il y a quelques années, il en était tombé amoureux. On se retrouve avec un petit boudin de 10 kg. On a rapidement compris qu’il allait grandir très vite. Il fallait lui donner tout de suite de bonnes habitudes.

Esprit dog : Il a quel âge actuellement ?

Lætitia : Il a eu 13 ans et 7 mois le 16 août, il va encore plutôt pas mal pour son âge même si c’est plutôt exceptionnel d’avoir des dogues de cet âge-là.

Esprit dog : Pour une fois, sur une fiche de race, on s’est demandé pourquoi ne pas montrer un chien qui a un âge avancé pour que les gens puissent rendre compte de la façon dont ça peut vieillir, et que ça peut bien vieillir. Ça, c’est vraiment intéressant. Ton chien, tu le sors combien de fois par jour et combien de temps ?

Lætitia : En moyenne, je le sors trois à quatre fois par jour, sur des périodes de 30 minutes, nous ne restons pas statiques.

Esprit dog : Et quand il était dans la force de l’âge, vers cinq ou six ans ?

Lætitia : Toujours les balades de 30 minutes, mais sur des bases de 5 km/h à peu près. Ensuite, il sortait souvent avec mon mari pour des promenades beaucoup plus musclées en pleine nature avec le cheval.

Esprit dog : Donc c’est un chien qui aime énormément sortir ?

Lætitia : Oui, si on ne veut pas de problème de destruction à la maison c’est impératif. Comme nous vivons en appartement, beaucoup de personnes nous disaient qu’il prenait la place d’un tapis. C’est physique. Il faut également être capable de le stimuler de manière cognitive.

Esprit dog : Si tu devais lui trouver trois qualités, ce serait quoi ?

Lætitia : C’est un chien qui a une vie à lui. Moi, j’ai pu le voir dans le cadre de la chasse. J’ai pu vivre sa vie à lui, c’était très intéressant comme concept.

Esprit dog : Tu as fait de la chasse avec lui ?

Lætitia : J’ai pu faire de la chasse avec lui oui, j’ai eu cette chance.

Esprit dog : C’est interdit maintenant ?

Lætitia : Effectivement, c’est interdit depuis mai 2015.

Esprit dog : Alors, revenons sur les trois qualités, nous n’en avons pour l’instant qu’une seule !

Lætitia : C’est un chien qui est très loyal et très fidèle, parce qu’il est très proche de son maître. Ce chien est également un oxymore, tantôt blanc, tantôt noir, très brutal et en même temps très fragile, très vif, mais en même temps très délicat, très pépère sur son canapé et en même temps très sportif… C’est vrai qu’il y a ce mélange chez le dogue argentin qui est très particulier.

Esprit dog : Après toutes ces louanges pour ne pas qu’il prenne trop la grosse tête, est-ce que tu pourrais me trouver un petit défaut ?

Lætitia : Oui, le rapport de sociabilité avec ses congénères c’est un des premiers problèmes que l’on rencontre, particulièrement avec les mâles.

Esprit dog : Niveau santé, est-ce que tu as eu des soucis avec lui ?

Lætitia : Avec lui, très peu.

Esprit dog : Je pense qu’il a moins de problèmes parce que ce chien est beaucoup sorti. Il y a beaucoup de dogues argentins qui vont chez le vétérinaire toutes les semaines. Les maîtres espèrent qu’avec une pilule par-ci, ou une pipette par la, ils vont réussir à nourrir le pelage. Ils vont également essayer de travailler sur l’alimentation. Alors que bien souvent, on rencontre les problèmes de peau chez les dogues argentins qui ne courent pas, qui ne marchent pas, qui stressent, qui sont anxieux… et après ça se voit tout de suite.

Lætitia : C’est vrai que s’il n’a pas sa dose de dépense suffisante il va rapidement se montrer anxieux. Sur les 6,12 et 18 mois, on a beaucoup de phases d’anxiété à la séparation. Ça va se solder par de la destruction massive à la maison ou dans le jardin. C’est pour cela qu’il faut aller progressivement et lui faire accepter la séparation avec le maître par étapes.

Esprit dog : Ce que j’ai pu voir sur le dogue argentin, c’est quand ils arrivent à 2 mois, ils sont plutôt réservés. Il est impératif de leur montrer le monde extérieur avec des maîtres fiables. Sinon, ça fait souvent des chiens qui sont un peu sur la réserve et qui partent facilement au contact. Alors que le dogue argentin, de par sa nature, est plutôt courageux, téméraire et n’a peur de rien.

Lætitia : C’est vrai, quand il est chiot, le dogue argentin fait un peu office de gros bébé et les mâles particulièrement vont rester dans cet état très longtemps. On a plein de gens qui nous disent que leur mâle est super social. Quand on leur demande l’âge du chien, ils nous disent qu’il n’a que 12 à 18 mois. C’est encore trop tôt pour qu’un dogue se trouve à l’âge adulte. Les mâles sont généralement adultes entre 24 et 36 mois.

Esprit dog : Petite info quand même, parce que le dogue on le voyait souvent avec les oreilles coupées, maintenant c’est interdit en Europe. On ne peut plus sortir en exposition avec un dogue qui a les oreilles coupées. Je crois que c’est une loi de 2006. Tu conseillerais ce chien à quels types de personnes ?

Lætitia : Il conviendra parfaitement à des gens qui sont sportifs et qui pourront s’investir dans son éducation. Il faut que le maître s’investisse énormément et pose des règles dès le départ pour cadrer le chien. On ne peut pas dire : il a que six mois il va évoluer de lui-même. C’est un chien qui change très vite. Si vous lui dîtes oui une fois, il va avoir beaucoup de mal à accepter le non sur la même situation. En effet, il a une très bonne mémoire et il se souviendra de ce dont il a eu droit, ou non, de faire. C’est pour ça que l’éducation est indispensable avec ce chien.

Esprit dog : C’est un vrai plaisir de te rencontrer et de rencontrer ton dogue. Je te souhaite bon courage et de bien t’amuser avec lui. Profite un max et à la prochaine !

Le Dogue Argentin