Le Dogue de bordeaux

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit dog. Aujourd’hui, je vous présente le dogue de bordeaux.

Le dogue de bordeaux est une des races françaises les plus anciennes. Quand vous prenez un dogue de bordeaux, je vous encourage toujours à le prendre comme un chien de famille. Il ne faut surtout pas en faire simplement un chien de garde. Vous feriez une énorme erreur. C’est un chien, s’il n’a pas de contact avec sa famille, qui peut faire de gros dégâts. Ce chien-là a besoin du contact de l’humain. C’est un vrai pot de colle. Si vous lui enlevez ça, vous aurez des soucis avec votre dogue de bordeaux.

Les caractéristiques du dogue de bordeaux

Pour l’éducation du dogue de bordeaux, essayez toujours d‘être raisonnable. C’est un chien donc, pas de panique, ce n’est pas un tigre. En revanche éducation claire et nette. Quand vous fixez un cadre de vie, essayez de fixer le même tous les jours. C’est un chien qui s’éduque extrêmement facilement, par contre, il va falloir le motiver un petit peu. Quand vous faites les choses, essayez de les faire avec plaisir. Si vous voulez éduquer votre dogue de bordeaux comme vous éduqueriez un malinois ou un border collie, ça ne peut pas fonctionner.

En revanche, le dogue de bordeaux a une vraie obligation : celle de comprendre ce que vous lui demandez. S’il ne voit pas l’intérêt de vous écouter, s’il ne vous reconnaît pas comme un leader, il ne vous obéira pas. Donc, on le motive, on lui fait envie. On lui donne envie de faire des choses pour vous. En retour vous verrez qu’il vous le rendra mille fois.

J’attire votre attention sur un point essentiel : le dogue de bordeaux ne rentre dans aucune catégorie s’il est LOF. S’il ne l’est pas, il est automatiquement catégorisé. Il n’y a pas de question à se poser : c’est une catégorie 1 ! Personnellement, je trouve ça très bien. On ne prend pas un dogue de bordeaux n’importe comment.

Quand on prend un dogue de bordeaux on prend soin aussi de choisir un bon élevage. Les éleveurs ont un rôle extrêmement important dans cette race qui est touché par quelques maladies. Il est vraiment important de bien choisir son éleveur, de bien choisir l’élevage dans lequel vous allez récupérer votre dogue de bordeaux. Donc on ne fait pas n’importe quoi. Ne pas faire n’importe quoi, c’est de ne pas aller le chercher pour quelques euros quelque part.

N’oubliez pas non plus un dogue de bordeaux c’est un budget à prévoir tout au long de sa vie. En effet, vous allez avoir des frais vétérinaires, mais c’est aussi un coût en alimentation. Chez le vétérinaire, vous payez au kilo. Résultat, si votre dogue de bordeaux fait 50 kg ou 60 kg, les prix vont avec. On fait attention à ça et on ne fait pas d’économies qui ne servent à rien en allant récupérer un dogue de bordeaux pour 200 ou 300 euros sur un site un peu sombre.

Tout ce que vous allez gagner, c’est un chien de première catégorie pas bien dans sa tête. Quand il va devenir un très grand chien plus tard, ce qu’on fait c’est qu’on lui apprend, tout petit, à être manipulé. On regarde les dents, on regarde les oreilles, en gros on lui apprend à être touché. Ainsi, il ne sera pas réactif plus tard et le vétérinaire pourra faire son travail correctement à l’âge adulte.

La fiche santé de la race

Comme toutes les races, le dogue de Bordeaux est prédisposé à plusieurs problèmes de santé. Pour éviter ces problèmes, il est important d’aller chercher votre animal dans un endroit qui respecte cette race de chien. En effet, les éleveurs sérieux doivent impérativement suivre certaines procédures. Ainsi, les chiots sont testés afin d’être sûrs qu’ils ne présentent pas de maladie génétique qui pourrait dénaturer la race.

Le dogue de Bordeaux est sensible à différentes maladies cardiaques. Ainsi, il peut contracter la cardiomyopathie dilatée et la sténose sous-aortique. La cardiomyopathie est une maladie qui affecte directement le cœur. Cette dernière affaiblit le muscle et l’empêche de pomper correctement le sang. Le chien montre alors des signes d’insuffisance cardiaque. La sténose sous-aortique est une obstruction de la circulation sanguine qui force le cœur à travailler plus fort qu’il ne le devrait.

Le dogue de Bordeaux est également sujet à la dilatation de l’estomac. Cette dilatation fait pression sur les poumons et rend la respiration du chien difficile. Cette maladie peut se transformer en torsion de l’estomac. Si cela arrive, il est nécessaire d’aller d’urgence chez son vétérinaire. Pour éviter la torsion de l’estomac, donnez à votre dogue de Bordeaux de petites quantités d’eau ou de nourriture à ingurgiter après chaque balade.

Le chien peut-être également touché par différents types de cancer. Ainsi, l’ostéosarcome, le lymphome ou le cancer mammaire sont les formes de maladies graves les plus courantes développées par le dogue de Bordeaux.

J’attire votre attention comme à chaque fois sur les très grandes races. Je sais que vous en voyez bien trop des dogues de bordeaux qui sont obèses ou en surpoids. Un dogue de bordeaux c’est aussi un chien de garde qui doit être efficace. Pour être efficace, il doit quand même pouvoir bouger. En effet, si au bout de cinquante mètres il est complètement essoufflé et se couche sur le côté, ce n’est pas un dogue de bordeaux bien dans sa tête.

Alors évidemment, je ne vous parle pas d’aller faire le marathon avec lui, mais si vous partez en balade pendant une heure, il doit pouvoir marcher pendant une heure tranquillement, normalement, à son allure. Parfois, il aura des moments où il va accélérer et courir, avoir envie de jouer, et tout ça fait partie du dogue de bordeaux. S’il n’en est pas capable, il y a un vrai problème.

Faites attention aussi aux standards. Les standards sont là pour fixer des espèces de grandes règles de vie, et c’est très bien. Maintenant, on s’adapte aussi au morphotype que vous avez. Si vous avez un dogue de bordeaux avec un morphotype où il va être un peu plus court sur pattes un peu plus bas avec une ossature un peu plus fine, il pèsera un petit peu moins lourd que ce qui est indiqué sur le standard et inversement.

Si vous avez un dogue de bordeaux un petit peu plus grand ou un petit peu plus gaillard au niveau de l’ossature et bien il n’y a pas de problème à avoir un dogue de bordeaux qui pèserait 5, 6, 7 ou 8 kilos au-dessus du standard prévu. Il doit être harmonieux. Regardez vos chiens plutôt que de vous fixer sur un poids. Ne vous obligez pas à avoir un certain poids. Regardez vos chiens, ils doivent être harmonieux, tout simplement.

Comme avec beaucoup de chiens, la période de socialisation est extrêmement importante. Le dogue de bordeaux c’est un grand costaud, mais attention, parce que sous ses airs de grand costaud il a aussi une certaine sensibilité. Résultat, vous allez devoir lui faire découvrir le monde extérieur et vous allez devoir lui faire découvrir intelligemment. Si vous récupérez un dogue de bordeaux à deux mois sortis d’élevage et que vous partez faire le marché avec du jour au lendemain, la charge émotionnelle risquerait de le marquer un petit peu.

Vous allez devoir y aller progressivement. C’est vraiment important. L’éleveur aussi va être extrêmement important. Vous le savez, la période d’imprégnation dure entre 0 et 3 mois et demi. Passé ces 3 mois et demi, 4 mois maximum, c’est terminé pour la période d’imprégnation. Après, on sort les rames et on galère un petit peu. Donc, je vous encourage à discuter avec les éleveurs, à échanger. Il est le mieux placé pour arriver à vous donner les bons conseils. Maintenant, on va aller voir une passionnée de la race, on va aller voir Anouk.

L’interview d’Anouk, éleveuse de dogue de bordeaux

Esprit dog : Première question, pourquoi ce chien ?

Anouk : En fait, ça a commencé j’avais 11 ans, avec le film Turner et Hooch. J’ai vu ce film et j’ai complètement craqué sur son dogue de bordeaux. J’ai dit quand je serai grande, c’est ça que j’aurais.

Esprit dog : Si tu devais leur donner 3 qualités, ce serait quoi ?

Anouk : C’est un chien qui est sûr de lui, courageux et pot de colle. Il est très près de son maître. Il a besoin de son maître, pour lui c’est même une nécessité absolue d’être proche de son maître.

Esprit dog : On est d’accord que si on ne veut pas de chien collant, on ne prend pas de dogue de bordeaux. C’est vrai sur les dogues de bordeaux, mais également sur pas mal de chien de ce type-là. On met souvent en avant le côté chien de garde. Et, même si c’est un excellent chien de garde, on y gagnerait peut-être un peu à mettre en avant le côté chien de famille.

Anouk : Alors je pense que c’est à double tranchant. Il ne faut pas oublier qu’à la base, le dogue de bordeaux c’est un chien d’arène. Ensuite, c’est un chien de trait, il était avec les bouchers bordelais pour tirer donc les carcasses de l’abattoir à l’étal. Ensuite, c’est devenu un chien d’artillerie. C’est un chien qui a toujours été dans la sûreté. Alors effectivement, après la loi de 1999, on a beaucoup travaillé la sociabilisation du dogue. On a adouci un petit peu le caractère, ce qui a fait beaucoup de bien à la race. Comme c’est un chien de famille donc on fait tout avec, on laisse les enfants monter dessus, c’est un chien gentil…

Esprit dog : Oui, mais on n’autorise personne à monter sur un chien, quel que soit le chien. Que tu prennes un labrador, un golden ou un dogue de bordeaux, l’éducation du chien est importante, l’éducation des enfants l’est aussi, l’éducation des humains adultes l’est aussi… Mais tu as raison sur le fait qu’on tombe dans l’excès.

Anouk : Ils tombent dans l’excès, dans certaines dérives comme il a pu avoir avec le labrador.

Esprit dog : Oui bien sûr. Il faut des règles, il faut un cadre et il faut surtout une famille qui soit capable de le respecter. C’est souvent là où il y a des accidents, c’est quand le chien n’est pas respecté. Quelles sont les maladies qui touchent la race ?

Anouk : Déjà comme toutes les grandes races, le dogue est touché par la dysplasie de la hanche et du coude. La croissance du dogue de bordeaux se termine vers deux ans. Pendant la croissance, il très important de ne pas le sur-nourrir. Ensuite, pas d’exercice physique à outrance jusqu’à l’âge d’un an. Il peut se balader bien évidemment mais on ne fait pas sauter à la verticale, ça, c’est très important. On évite aussi les glissades sur le carrelage parce que ça, ça ne pardonne pas au niveau des articulations. Ce sont des principes de précaution qui sont vraiment à garder en tête et à mettre en place.

Esprit dog : Se balader, sortir, marcher, c’est indispensable pour qu’ils aient une musculature, ça leur offre un repos des articulations.

Anouk : Il est aussi sujet à la dysplasie de la hanche et du coude. On fait aussi attention aux problèmes cardiaques, la cardiomyopathie dilatée.

Esprit dog : Il y a un dépistage pour ça ?

Anouk : Oui alors il y a des échographies cardiaques qui doivent être réalisées tous les 18 mois. C’est une maladie qui peut être évolutive. Souvent, à la première échographie on a rien et, à la deuxième, ils peuvent trouver des choses.

Esprit dog : Mais ça, c’est pareil, c’est génétique, c’est-à-dire que ça se transmet de génération en génération ?

Anouk : Alors pour la cardiomyopathie dilatée, oui il y a le facteur génétique.

Esprit dog : Aujourd’hui, on laisse reproduire des chiens qui ne seraient soit pas dépistés, soit dépistés avec cette maladie. Y-a-t-il un travail à faire en amont ?

Anouk : Non, c’est chacun à de travailler avec sa conscience, c’est un peu ça le problème.

Esprit dog : Dans ce cadre-là on est bien clair : le choix de l’éleveur, c’est essentiel. S’il n’y a pas le test, ni de dépistage, on passe son chemin. Il a d’autres maladies ?

Anouk : Oui il y a la dysplasie rénale juvénile. Là aussi, il y a des dépistages qui se font par échographies.

Esprit dog : Il y a quand même beaucoup de choses qui sont relativement simples à mettre en place, qu’ils ne le sont pas forcément sur cette race. Je dirais que le plus embêtant n’est pas que ce ne soit pas mis en place, mais surtout que le chien risque de mourir. Tout ce qui peut être dépisté en amont, j’ai du mal à comprendre comment c’est possible de ne pas le faire.

Anouk : Maintenant, il y a des éleveurs qu’ils le font plus qu’il y a des années en arrière. Mais, à mon sens, ce n’est pas suffisant.

Esprit dog : Tout simplement parce que ça devrait être obligatoire, par exemple, avant confirmation. Est-ce que ça existe en France des éleveurs qui sont consciencieux et qui font ce travail là ?

Anouk : Oui, il y en a quand même beaucoup.

Esprit dog : Tu conseillerais ce chien à quel type de famille toi ?

Anouk : À toutes les familles parce que le dogue c’est un chien qui s’adapte à tous. Un dogue de bordeaux peut vivre en appartement, à condition qu’il ait des temps de balade tous les jours. Comme ça, il pourra s’aérer la tête. Donc, tous types de personnes. Il faut aussi se faire accompagner d’un éducateur, surtout si c’est son premier chien, parce que ça reste quand même un molosse. Il ne faut pas commettre d’erreurs surtout à la période de l’adolescence qui peut être un petit peu sensible. Si on n’a pas les bonnes clés en main, là, ça peut être problématique.

Esprit dog : Ça a été un plaisir. Merci beaucoup. Tu as quatre très beaux chiens. Continu à t’amuser avec eux et puis je te dis à une prochaine fois !

D’où vient le dogue Bordeaux ?

Cette race de chien est très ancienne. En effet, on le retrouve à de nombreuses époques. Toutefois, il est impossible de définir quand le chien est apparu. Beaucoup de théoriciens affirment que les origines du chien se trouvent à l’époque romaine. Descendant des chiens de guerres romains, cette espèce aurait été introduite dans la région d’Aquitaine à cette période.

À quoi servait cette race de chien ?

Pendant la Révolution française, ils étaient utilisés pour protéger le bétail. Ancien chien de ferme, il est aujourd’hui utilisé dans la recherche et le sauvetage.

Peut-il être élevé dans un foyer avec des enfants ?

Même si le dogue de Bordeaux paraît intimidant, ce chien est particulièrement doux et sensible avec sa famille. Avec les enfants, il est particulièrement affectueux. Toutefois, il faut faire attention lorsqu’il est avec les plus petits. En effet, même si ce n’est pas intentionnel, il peut facilement les renverser.

Puis-je aller faire du sport avec mon dogue de Bordeaux ?

Avant 18 mois, il faut limiter les activités trop intenses pour cette race de chien. En effet, les os et les articulations ne sont pas complètement formés et des problèmes de santé pourraient apparaître. Plus âgé, le chien n’a besoin que de promenades régulières. Vous pouvez également l’emmener au bord d’un point d’eau afin que ce dernier puisse nager.

Le dogue de Bordeaux supporte-t-il la chaleur ?

Comme tous les chiens brachycéphales, les dogues de Bordeaux ne supportent pas bien la chaleur.

Le Dogue de bordeaux

Informations sur la race

  • Gabarit : Grand
  • Esperance de vie : Environ 12 ans
  • Type de poils : Court
  • Couleur(s) de robe : Fauve
  • Taille Mâle : 60 à 68 cm
  • Taille Femelle : 58 à 66 cm
  • Poids Mâle : 50 à 52 kg
  • Poids Femelle : 45 à 50 kg
  • Perte de poils : La perte de poils est constante et modérée. Pendant les périodes de mue, un brossage régulier est nécessaire.
  • Besoin d'exercice : Le dogue de Bordeaux a besoin de deux sorties par jour au minimum. Ces longues balades l’aident à se dépenser physiquement et mentalement. Il est important de lui proposer des activités diverses. Ainsi, du pistage ou de l’obé rythmé sont parfaits pour lui.
  • Coût mensuel moyen : Environ 70 € par mois