Le Grand Bouvier Suisse, un chien sensible dans un corps de géant

Le grand bouvier suisse
  • GabaritGrand
  • Espérance de vie10 à 11 ans
  • Type de poilsCourt avec sous-poil dense
  • Taille Mâle65 à 72 cm
  • Taille Femelle60 à 68 cm
  • Poids Mâle40 à 50 kg
  • Poids Femelle35 à 45 kg
  • Couleur(s) de robeTricolore, fond noir avec des marques de feu et blanches — sous-poil gris foncé à brunâtre
Voir la vidéo

Le Grand Bouvier Suisse est un chien de très grande taille. Il en impose par son gabarit mais c’est surtout un grand sensible qui a besoin d’un maître plein de douceur qui répond à ses besoins physiques. Tony, éducateur et comportementaliste canin d’Esprit Dog et Sandrine, passionnée de la race, nous dévoilent tout sur ce compagnon de vie « pot de colle » et affectueux !

Le Grand Bouvier Suisse est dans la catégorie des géants ! À l’origine, ce grand chien était utilisé comme chien de trait, comme protecteur de bovins ou encore chien de garde. Il est aussi capable de faire de la recherche, et de retrouver des personnes disparues. Un chien très polyvalent souvent défini comme simple chien de berger.

Mais il a de multiples qualités. « Il n’a qu’un seul défaut, ce sont ses propriétaires et les éleveurs. » dit Tony. En effet, les maîtres exploitent rarement toutes les qualités de leur Grand Bouvier Suisse.

Quand un chien est valorisé pour toutes ses qualités, on obtient un animal affirmé, sûr de lui, pas peureux, pas fébrile.

Selon Tony, un chien fébrile est un chien qui a des réactions que vous ne pouvez pas anticiper et qui peut se montrer mordeur de temps en temps. Alors que le chien affirmé, sûr de lui, détendu n’a jamais aucun problème.

« Ce sont des chiens magiques. Ils sont vraiment bien dans leur tête. On peut être en confiance avec eux. Ils sont gentils. Il n’a pas de défaut à mes yeux même s’il peut être un peu borné ou tenace », décrit Sandrine.

CTA formation ESPRIT DOG Chiot

Formation Esprit Dog Chiot

Vous allez être (ou êtes déjà) l'heureux propriétaire d'un Grand Bouvier Suisse ?
Cette formation est faite pour vous !

Découvrir

Un bon chien de famille

Le Grand Bouvier Suisse est un excellent compagnon de vie pour toute la famille. Il peut très bien vivre avec des enfants ou non.

« Une famille avec des enfants sans aucun problème parce que malgré leur gros gabarit qu’il faut gérer et les bonnes bases dès le départ qu’il faut lui apprendre… Il n’y a pas de restrictions », confirme Sandrine, passionnée de la race.

Mais attention, c’est un chien qui va avoir tendance à bousculer ses proches en jouant à cause de son gabarit mais sans aucune agressivité. Il faut accepter qu’il prenne de la place.

Les Grands Bouviers Suisses peuvent même convenir à des personnes âgées dynamiques et qui font marcher leur chien quotidiennement. C’est un chien qui a besoin de longues balades et de la présence de ses maîtres.

La famille qui prend en adoption un Grand Bouvier Suisse doit donc avoir du temps à consacrer à son chien. Et il faut prendre en compte son caractère sensible.

Un chien sensible

Les personnes qui veulent éduquer à « la dure » leur chien doivent oublier le Grand Bouvier Suisse.

Il fait partie des races de chiens sensibles. « Ça ne collera pas, ils ne seront franchement pas bien. Parce que ce sont vraiment des chiens sensibles. Donc, si on est une brute avec eux, si on essaie trop de les bousculer, ça ne va pas le faire » explique Sandrine.

« Vous avez en face de vous des chiens qu’il ne va pas falloir prendre de face ou de façon trop rigide dans votre façon de lui apprendre des choses. » confirme Tony.

Ce sont des chiens pot de colle, très proches de leur propriétaire. « Ils prennent de la place dans le canapé, ce sont vraiment des glues » plaisante Sandrine. Il faut donc accepter son côté collant. C’est un chien très sensible qui a besoin de douceur et d’être au contact de son maître.

Un chien en collaboration avec son maître

Le Grand Bouvier Suisse a besoin de comprendre ce qu’il fait ou doit faire. Il faut que le maître et le chien travaillent en collaboration. Le Grand Bouvier Suisse doit savoir qu’il a un intérêt à apprendre et à faire ce que veut mettre en place son humain. Le maître doit donc expliquer à son chien l’intérêt de certains exercices et apprentissages.

Ils ont aussi une vraie capacité à comprendre les choses avec une réelle envie de bien faire ce qui facilite l’éducation. « Ça capte bien, c’est docile. On est sur des chiens qui se travaillent bien » explique Sandrine.  Pour être comblé, le Grand Bouvier Suisse doit donc partager un moment avec son propriétaire.

Parmi les activités qui vont aider à renforcer la relation chien-maître, il y a la recherche. La recherche de personnes peut être vraiment une activité qui va amener le maître et son chien à se souder et à comprendre qu’ils ont tous les deux le même but au même moment : il faut trouver la solution à deux.

Psssst...!

Profitez de 10 € de réduction sur nos formations Chiot et Family grâce au code GRANDBOUVIERSUISSE10

Découvrir

Attention ! Cette promotion n'est disponible que jusqu'au 1er Janvier

Les besoins du Grand Bouvier Suisse

C’est un chien qui va avoir le réflexe de tracter car c’est dans ses prédispositions.

Lors des marches en laisse, il peut avoir tendance à tirer car tracter est pour lui un besoin. La marche en laisse doit s’apprendre tôt dès qu’il est chiot. Il faut répondre à ses besoins dès le plus jeune âge pour ne pas se retrouver avec une épreuve de force. Pour avoir un chien qui ne tire pas pendant les balades en laisse, il faut lui faire pratiquer quelques activités.

On peut mettre un harnais à son Grand Bouvier Suisse et lui demander de tracter une charrette, un pneu…

Le Grand Bouvier Suisse peut aussi faire du canicross, ou du cani VTT à petite allure car ce ne sont pas de grands sprinters.

Le fait de le faire tracter pendant des activités va lui permettre d’assouvir ce besoin. De plus, le chien comprendra que lorsqu’on met un collier, c’est pour marcher tranquillement au niveau de la jambe sans tirer et quand on met le harnais, c’est pour tracter.

« Mais si vous ne lui apprenez pas qu’il a le droit de tracter, il aura un manque et vous n’arriverez pas à lui apprendre la marche en laisse. » tient à signaler Tony.

S’il tracte de temps en temps, il arrivera à marcher en laisse car son besoin sera assouvi.

C’est un chien qui est grand et fort et l’épreuve de force ne le dérange pas. Le propriétaire peut vite se retrouver bloqué physiquement et le chien frustré ou réticent à faire certaines choses qu’on lui demande.

« Donc, d’une part, on ne contraint pas et d’autre part, on cherche à comprendre pourquoi le chien refuse de faire ou n’y arrive pas. Et troisièmement, on répond aux besoins du chien. » conseille Tony.

Pour son éducation, il faut s’y prendre le plus tôt possible car le Grand Bouvier Suisse va atteindre les 50 à 60 kilos quand il sera adulte. Et éduquer un très grand chien peut être compliqué. Mieux vaut s’y prendre quand il est chiot, si possible.

La santé du Grand Bouvier Suisse

Le Grand Bouvier Suisse est un chien robuste.

Mais comme pour toutes les catégories de grands chiens, il faut prévoir un petit budget santé car c’est un chien de grande taille donc la facture est plus salée. Chez le vétérinaire, on paye au poids surtout pour les opérations.

Le Grand Bouvier Suisse a surtout des problèmes d’articulations liées à sa grande taille et comme tous les chiens géants, il faut faire attention à sa prise de poids.

« Ça ne sert à rien d’avoir le plus gros, le plus grand… Parce que tout ce que vous allez gagner, c’est celui qui aura le plus d’emmerdes du quartier ». Par « emmerdes », Tony veut dire des problèmes de santé.

CTA formation ESPRIT DOG Family

Formation Esprit Dog Family

Votre Grand Bouvier Suisse est adulte et vous souhaitez parfaire son éducation ou tout simplement partager plus avec lui !

Découvrir

En effet, avec une prise de poids trop importante, l’animal peut avoir certains problèmes comme :

  • des soucis au niveau des articulations,
  • ou encore des ligaments fragilisés.

Si les ligaments lâchent, c’est le début d’une véritable galère pour le chien et son propriétaire.

Il peut aussi avoir des petits problèmes digestifs. « Il ne faut pas lui donner n’importe quoi. Donc du coup, le prix des croquettes, ça va avec le package » tient à signaler Sandrine.

Le Grand Bouvier Suisse peut aussi être victime de retournement d’estomac.

Quand le chien sort, fait une activité ou court, il faut ensuite prévoir un retour au calme. Le rythme cardiaque doit revenir à la normale avant de le nourrir et le faire boire. Ensuite le chien doit être mis au repos.

De même, si le propriétaire nourrit son chien : le chien ne doit pas courir. L’idéal est donc de sortir son animal de compagnie avant les gamelles d’eau et de nourritures. Si le chien mange avant de sortir, il risque d’être trop excité après avoir mangé et c’est un risque. Si le chien boit beaucoup, il faut alors laisser passer une heure avant de donner à manger.

C’est un chien qui peut aussi avoir des problèmes osseux comme de l’arthrose.

À quoi servait le Grand Bouvier Suisse ?

Le Grand Bouvier Suisse (Greater Swiss Mountain Dog) est un chien doté d’un physique robuste et imposant.

C’est un descendant des grands bouviers de tradition suisse qui autrefois était utilisé comme chien de garde ou comme chien de trait. Aujourd’hui, ses qualités font de lui un chien d’accompagnement, de protection et un excellent chien de famille.

Comment socialiser un Grand Bouvier Suisse ?

Le Grand Bouvier Suisse est un chien naturellement très sociable avec les autres animaux.

Mais il n’apprécie pas forcément les étrangers. Sa socialisation doit commencer dès les premiers mois. Cela peut se faire à travers des balades pour lui permettre de rencontrer d’autres animaux et d’autres personnes. Son maître pourra en profiter pour lui apprendre la marche en laisse.

Le Grand Bouvier Suisse peut-il vivre dans un appartement ?

Le Grand Bouvier Suisse a besoin d’espace et sera heureux de vivre dans une maison avec un jardin.

Cependant, il peut également rester dans un appartement si on l’apprend à le faire. Mais pour qu’il reste sage, il est impératif de répondre à tous ses besoins. Son maître devra surtout lui faire faire ses balades quotidiennes avant de le laisser seul dans un appartement.

Le Grand Bouvier Suisse peut-il jouer avec des enfants ou des personnes âgées ?

Le Grand Bouvier Suisse est un compagnon de famille très affectueux et très protecteur.

Il s’entend agréablement bien avec tous les membres de sa famille, y compris les enfants. Les personnes âgées ne rencontrent non plus aucun problème avec ce compagnon à quatre pattes. Il faut toutefois considérer son poids lors des parties de jeu pour ne pas trop se faire mal.

Le Grand Bouvier Suisse est-il agressif ?

Bien que plein d’assurance, le Grand Bouvier Suisse n’est pas un chien agressif.

Il a un tempérament calme et équilibré sans pour autant être craintif. Même s’il peut se montrer peu docile, ce toutou doit être éduqué avec fermeté, mais sans être brutal. Son maître doit savoir l’éduquer dès son bas âge pour s’assurer qu’il reste obéissant à l’âge adulte.

Informations sur la race

  • Gabarit : Grand
  • Esperance de vie : 10 à 11 ans
  • Type de poils : Court avec sous-poil dense
  • Couleur(s) de robe : Tricolore, fond noir avec des marques de feu et blanches — sous-poil gris foncé à brunâtre
  • Taille Mâle : 65 à 72 cm
  • Taille Femelle : 60 à 68 cm
  • Poids Mâle : 40 à 50 kg
  • Poids Femelle : 35 à 45 kg
  • Perte de poils : Le Grand Bouvier Suisse est sujet à une perte de poils très légère. Il connaît deux mues par an, périodes durant lesquelles la perte de poils peut être importante. Il lui faut un entretien régulier à travers un brossage une fois par semaine. Le brossage devient quotidien en période de mue pour retirer tous les poils morts et donner son esthétique à sa robe.
  • Besoin d'exercice : Malgré son tempérament calme, le Grand Bouvier Suisse a besoin de beaucoup d’exercices pour se dépenser physiquement et pour stimuler son intelligence. Il lui faut de longues promenades quotidiennes en compagnie de son maître. Les jeux tels que le Canicross, le Cani-VTT, le tractage ou la recherche de personne sont recommandés pour le dépenser.
  • Coût mensuel moyen : Environ 60 € par mois