Le Husky

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, je vais vous présenter le husky.

Alors là, on va s’amuser aujourd’hui. Des bêtises vous en lisez, vous en entendez et on vous en raconte beaucoup. Alors on va commencer par la plus belle : le husky, c’est fugueur. Donc, comme il est fugueur, on ne le détache pas. Comme on ne le détache pas, on détachera quand ils seront adultes, parce qu’on vous dit souvent quand il est petit de ne surtout pas le détacher. Alors, va savoir pourquoi on vous raconte cette espèce d’énorme bêtise qui consisterait à ne pas détacher son husky quand il est petit sous prétexte qu’il va fuguer. C’est justement le moment où il faut lui apprendre à vivre détaché.

Les caractéristiques du Husky

Pourquoi ? La raison est toute simple. Plus le chien est jeune, plus il a besoin de vous pour exister. Moins il a de courage et moins il en tire chez vous. Plus vous attendez, plus il va être capable de s’autogérer tout seul et résultat, il va pouvoir aller beaucoup plus loin. Donc, non, le husky n’est pas fugueur.

C’est une grosse bêtise. Simplement, il a l’habitude et le besoin de parcourir de grands territoires. Forcément, vous, qu’est-ce que vous faites ? vous le faites vivre en appartement ou alors vous lui mettez son petit jardinet et après vous pleurnichez en vous disant : mais pourquoi il fait des trous pour aller à droite ou à gauche ?

Ça ne s’appelle pas être fugueurs, ça s’appelle : aller contre nature. Quand vous allez contre nature, souvent la nature elle vous punit à la fin. Tant que l’on est dans les bêtises, allons-y pour la deuxième et celle-là, elle est terrible. Le husky résiste évidemment extrêmement bien au froid. Aucun problème là-dessus il peut aller jusqu’à -40 degrés du moment qu’il est habitué. En revanche, le husky peut tout à fait résister à des chaleurs allant jusqu’à 25 ou 27 degrés sans aucun problème. Quand il fait très chaud, certains vous conseillent de le tondre. Faut être très bête pour faire ça parce que si vous le tondez, vous lui enlevez également ce qui le protège de la chaleur et du soleil parce que c’est une couche thermique. Résultats en pensant rafraîchir le chien en le tondant, vous vous trompez.

Ensuite sur le husky, ce n’est pas compliqué, c’est un des chiens actuellement qui est le plus destructeur en intérieur. Il n’y a pas à aller chercher bien loin, vous lui faites faire trois kilomètres la semaine alors qu’il devrait en faire 40 ou 50. Est-ce qu’il y a vraiment besoin de vous faire un dessin ? Moi, je ne pense pas. C’est un chien un peu paradoxal très proche de ses maîtres, mais aussi indépendant alors l’un ne va pas forcément sans l’autre. Tout simplement, vous avez là des chiens qui sont des chiens pot de colle.

Ce n’est pas forcément le cas du husky. En règle générale, en revanche il a besoin d’avoir un contact avec son maître ou avec ses maîtres. Il peut tout à fait se mettre à trois mètres de vous, mais ne pas vouloir être collé. Ça, c’est important de le retenir. Ce n’est pas parce que votre chien se met à trois mètres qu’il ne vous aime pas. Ce chien peut tout à fait être un peu indépendant et avoir besoin de son espace vital. Ça ne veut pas dire qu’il ne vous aime pas et qu’il n’a surtout pas besoin de votre présence. Il en a besoin, c’est impératif chez le husky.

Il n’a pas énormément de problèmes avec ses congénères du moment que la socialisation a été bien faite. Le husky accepte volontiers les mâles et les femelles. Comme tous les grands mâles, il peut avoir ses têtes, où il peut avoir des petites montées de testostérone qui ferait qu’il aimerait s’expliquer un petit peu avec un ou deux mâles qu’il va croiser ! N’oubliez pas non plus que le husky a été fait pour tracter, il adore ça, c’est une passion pour lui et c’est surtout un besoin. Là, il y a deux choses à savoir.

Premièrement, il a besoin de tracter et donc le caniVTT, par exemple, est une activité au top pour lui. Mais, attention à tous ceux qui vous racontent n’importe quoi en vous expliquant que comme il aime bien tracter et bien la marche en laisse vous ne l’aurez jamais, il va toute sa vie tracter. Ça n’a rien à voir. D’un côté, il y a de l’éducation, on lui apprend à vivre dans le monde des humains, ce n’est pas forcément évident, mais ça s’apprend. D’un autre côté, il y a les besoins naturels. Les deux vont l’un avec l’autre et non pas contre l’autre. Donc on fait attention à ces raccourcis de : attention, tu prends un husky, il va tracter… Non, il va tracter si vous voulez qu’il tracte. Si vous ne voulez pas qu’il tracte et qu’il marche en laisse, il va marcher en laisse.

Niveau dressage, ce sont des chiens qui sont très performants, très intelligent. Ils sont surtout pertinents. Ils sont vifs d’esprit, donc si vous voulez vous amuser en termes de dressage avec eux vous pouvez. En revanche, essayez toujours quand même de vous rapprocher un peu de ses besoins primaires et de ne pas lui apprendre uniquement des choses qui vous serviraient à vous dans le monde des humains.

La fiche santé de la race

Le husky vit deux grandes périodes de mue dans l’année. Forcément, pendant la mue, qui va durer trois semaines, à chaque fois il y a un peu de boulot. C’est-à-dire qu’il va quand même falloir brosser un petit peu sinon ça va vite être un carnage. Si vous ne le brossez pas, ce n’est pas juste la maison qui va être dégueulasse, c’est surtout le chien qui va en pâtir. À part ça, il ne demande pas un toilettage ni un travail de brossage titanesque.

Au niveau de l’espérance de vie, on a des huskys qui vont jusqu’à 16 voire même 18 ans. Maintenant, partez sur une moyenne de 15 à 16 ans. Niveau santé, le husky est touché par tout ce qui touche les chiens moyens à grand. Alors ça peut être, par exemple, la dysplasie de la hanche ou du coude. C’est un chien qui est hyper rustique qui résiste vraiment très bien, du moment que vous choisissez un bon élevage. Quel mode de vie pour le husky, appartement ou maison ? J’ai envie de vous dire que la maison, à mon avis, sera de toute façon trop petite si vous ne le sortez pas et que l’appartement il est petit de la même façon. Donc on s’en fout un petit peu.

Ce qui va compter, c’est ce que vous allez en faire. Si vous êtes en appart ou en maison, quoiqu’il arrive de toute façon la sanction est la même, on sort et on sort longtemps. Alors c’est sûr que si vous prenez votre husky et que vous allez faire le tour du pâté de maisons, retour à la baraque et terminé, vous vous trompez. Vous n’avez rien compris. Il faut vraiment penser à le sortir, mais le sortir longtemps. Il a besoin de sortir au moins deux ou trois heures par jour sauf si vous partez en activité. Si vous partez faire du vélo avec lui et que vous le sortez qu’une heure, c’est déjà très bien.

Maintenant, c’est un chien qui a besoin de faire de la distance, qui a besoin de courir et de faire du sport pour qu’il développe une masse musculaire correcte qui lui offre la possibilité de rester en bonne santé. Sinon effectivement, les quinze ans vous ne les atteindrez pas avec le husky. Maintenant, on va aller voir une passionnée de la race, on va aller voir Marie.

L’interview de Marie

Esprit dog : Première question, pourquoi ce chien ?

Marie : C’est une race qu’on a toujours appréciée. On sort beaucoup, c’est vraiment un chien qui convient à notre type de vie.

Esprit dog : Tu conseillerais ce chien à quel type de personne ?

Marie : Les personnes sportives, ça peut très bien être un premier chien du moment qu’il y a les bases de l’éducation et que c’est bien suivi. J’ai placé certains de mes chiots dans des familles qui n’avaient jamais eu de chien et ce sont des super chiens de famille. Du moment qu’il a sa grande sortie le matin, une bonne sortie comme il faut. Une bonne heure et demie voire même deux pour ceux qui ont vraiment le temps. Même si on commence à 7 h, on trouve le temps pour sortir son chien si on veut un husky. Il lui faut quand même ses sorties. Il faut lui apprendre la solitude, comme n’importe quel chien. Mais ça se fait très bien.

Esprit dog : Avec les enfants ?

Marie : C’est des amours, ils sont géniaux avec, c’est vraiment des chiens attentionnés avec leurs propriétaires.

Esprit dog : Si tu devais lui donner trois qualités à ce chien-là, ce serait quoi ?

Marie : Intelligent, très proche de son maître et sportif.

Esprit dog : Tu fais quoi comme activité justement avec lui ?

Marie : CaniVTT, CaniCross… On en a un avec qui on fait de l’obé rythmée. Ça n’a rien à voir, mais on a un chien plus expérimenté.

Esprit dog : C’est un chien qui peut vivre dans un endroit où il fait chaud ?

Marie : Oui, mais il faut bien savoir réguler son chien au niveau de l’effort. Il y a bien les chiens huskys qui vivent au Maroc, en Espagne… beaucoup de choses comme ça. Ils ont le sous-poil qui sert un petit peu de climatiseur.

Esprit dog : Donc, ne surtout pas le raser on est d’accord ?

Marie : Voilà.

Esprit dog : Marche en laisse, comment ça se passe ? Est-ce que c’est facile à apprendre la marche en laisse à un husky ?

Marie : Alors, ce n’est pas plus compliqué qu’avec un berger australien ou autre. C’est vraiment une question de patience et d’éducation. Ça se passe tout aussi bien qu’avec un autre chien.

Esprit dog : Ce n’est pas parce qu’il aime tracter qu’on ne peut pas lui apprendre la marche en laisse. Au niveau de la destruction, c’est vrai qu’on a beaucoup de huskys qui sont extrêmement destructeurs.

Marie : En fait, c’est surtout parce qu’ils manquent d’activité. S’il s’ennuie, forcément, il détruit comme tous les chiens. Un manque d’exercice = destruction.

Esprit dog : Globalement sur une semaine tu penses qu’il devrait parcourir combien de kilomètres, au niveau physique pour être à peu près bien ?

Marie : Il a besoin de quand même pas mal de bornes. Un bon petit 30 ou 40 kilomètres ça ne lui ferait pas de mal.

Esprit dog : Niveau cohabitation avec ses congénères, comment ça se passe bien ?

Marie : Pour le husky, ça se passe bien la plupart du temps. Il a une bonne sociabilité.

Esprit dog : Pas trop conflictuelle ?

Marie : Pas plus qu’un autre. Après ça reste un Nordique donc avec un peu de tempérament, mais ça reste dans la limite du raisonnable.

Esprit dog : Écoute Marie, ça a été un plaisir. Surtout, ça fait plaisir de pouvoir montrer aux gens un husky détaché parce que beaucoup pensent que c’est impossible. Merci beaucoup à toi et à très bientôt.

Le Husky