Le Jack Russell, petit chien énergique à éduquer

jack russel assis sur son postérieur
  • GabaritPetit
  • Espérance de vieEnviron 14 ans
  • Type de poilsCourt
  • Taille Mâle25 à 35 cm
  • Taille Femelle25 à 35 cm
  • Poids Mâle5 à 8 kg
  • Poids Femelle5 à 8 kg
  • Couleur(s) de robeBlanc, Fauve, Noir
Voir la vidéo

Ce petit chien n’est pas fait pour le canapé car c’est un animal très énergique qui a besoin d’être éduqué, de se dépenser et d’être stimulé physiquement et intellectuellement chaque jour. Il lui faut donc un maître proactif. Tony, éducateur et comportementaliste canin d’Esprit Dog et Amandine, propriétaire d’une chienne de cette race vont nous donner des conseils et toutes les informations nécessaires sur le Jack Russell terrier.

Dans l’imaginaire collectif le Jack Russell est un chien anglais un peu foufou ou encore destructeur.

CTA formation ESPRIT DOG Chiot

Formation Esprit Dog Chiot

Vous allez être ou vous êtes l'heureux propriétaire d'un chiot Jack Russell ?
Cette formation est faite pour vous !

Découvrir

« Les gens pensent que c’est ingérable, insupportable et pas fait pour être à la maison » avoue Amandine, la propriétaire d’un Jack Russell alors qu’au contraire sa chienne est « proche de l’homme, très câlin et très intelligent ».

D’ailleurs Tony prévient qu’« un Jack Russell ne nait pas détraqué. Ce n’est pas parce qu’à l’âge adulte vous en voyez certains qui ont des soucis de comportement que le chien est né comme ça. ».

Le Jack Russell terrier est juste un chien au caractère intelligent qui a besoin d’activités physiques car c’est à l’origine un chien de chasse.

Un chasseur né

Le Jack Russell est un chien de chasse anglais, plus précisément un terrier. Son rôle à l’origine est de partir à la recherche d’un renard ou un blaireau à l’intérieur de leurs terriers et de les débusquer. Qui dit chien de chasse dit chien avec une grande endurance. Il peut faire d’énormes efforts sans jamais se fatiguer grâce à son rapport poids-puissance. Et comme tous les chiens actifs et énergiques, il a besoin d’être stimulé intellectuellement. Mais il faut différencier ceux qui chassent et ceux qui ne chassent pas.
Ceux qui partent à la chasse et notamment à la recherche de terriers sont capables d’évacuer la pression et de décharger l’influx nerveux qu’ils ont lors de leur partie de cette activité.

Les Jack Russell qui ne chassent pas

Ceux qui ne partent pas à la chasse devront avoir une alternative à cette activité. « L’alternative est simple. Vous allez d’abord devoir travailler sur la prédation du Jack Russel. C’est une race qui aime beaucoup courser et poursuivre différentes cibles », précise Tony, éducateur et comportementaliste canin d’Esprit Dog. Il faudra donc trouver une activité à ce chasseur né où il va falloir travailler la prédation en toute sécurité. Avec un exercice dédié, le chien arrivera à définir les moments où il n’a pas le droit de « rentrer en chasse ».

Le Jack Russel, un chien destructeur ?

Les Jack Russell qui chassent

Ces animaux ont beaucoup d’énergie. C’est dans leur caractère. Ils ont un besoin impératif :

  • d’être occupés,
  • de participer,
  • de réfléchir, de penser,
  • et aussi de se dépenser.

C’est une étape importante dans le développement de l’animal car si ce travail n’est pas fait avec cette race, le chien pourra se montrer hostile envers ses congénères et envers les humains une fois à l’âge adulte.

S’il n’est pas stimulé, le maître prend le risque d’avoir chez lui, dans sa maison ou son appartement, un chien avec un comportement destructeur sans vraiment en comprendre l’origine.

« C’est l’un des plus gros motifs d’abandon sur cette race » prévient Tony.

Pour éviter ce problème de destruction, la solution est de le sortir.

Pour Tony, ce n’est pas compliqué « si vous ne sortez jamais votre chien, que vous partez travailler et qu’en rentrant vous criez sur lui parce que tout est détruit… Vous aurez un chien qui deviendra anxieux de votre départ ».

Cela va créer un automatisme chez le chien : dès qu’un humain part, il revient fâché. Cette situation risque de détruire le lien social entre le chien et son maître. La confiance va s’effondrer et le Jack Russell va devenir un chien stressé. « Un Jack Russell qui stresse et qui est anxieux casse absolument tout parce qu’il n’arrive plus à se contrôler. » précise Tony.

Niveau propreté, Amandine, la propriétaire d’un Jack Russell n’a pas eu de problème : « En une semaine c’était réglé. Après j’ai beaucoup travaillé à me lever en pleine nuit pour ses besoins ».

Un chien qui a besoin d’activités

« Tout le monde peut avoir un Jack Russell sauf les personnes sédentaires, enfermées chez elles » préfère signaler Amandine qui partage la vie d’un Jack Russel.

« Pour les personnes qui ont des enfants, c’est génial. Ils adorent les enfants. Pour les personnes âgées, c’est pareil, c’est bien, mais il faut qu’ils puissent bouger. Même si on n’a pas de jardin ce n’est pas un problème. Justement, cela peut pousser des personnes à sortir » ajoute-t-elle dans ses conseils.

C’est une des races de chien qui convient aux personnes sportives car se sont de supers athlètes. Toutes les activités leur conviennent.

Des sorties régulières

Le Jack Russell a de l’énergie à revendre et a besoin de se dépenser physiquement, ça fait partie des informations à retenir le concernant.

« Je la sors en moyenne dans la journée à peu près une heure. Mais parfois, cela peut être deux heures ou quatre heures le week-end », raconte Amandine à propos de son chien de compagnie. On n’est pas obligé de faire 50 kilomètres avec son chien sinon on va en faire un animal hyper endurant. « Si vous le rendez hyper endurant, vous n’arriverez jamais à le fatiguer », prévient notre éducateur canin. Le Jack Russell doit pouvoir se dépenser pour pouvoir relâcher la pression. C’est un petit nerveux.

« Mais quand vous lui donnez de la liberté, celle-ci doit toujours être sous le contrôle de son humain car il vit dans le monde des humains. Si vous le laissez faire ce qu’il veut, il fera ce qu’il veut », ajoute Tony.

Et en effet, Amandine le reconnait, avec son Jack Russell au début elle lui donnait trop de liberté ce qui a entraîné des soucis dans l’éducation. « Un éducateur m’a donné l’idée quand elle était petite  de ne pas la garder ni en laisse ni en longe. Sauf qu’au fur et à mesure elle a commencé à s’affirmer et à prendre en confiance. Ce qui est très bien c’est qu’elle est hyper sociable. Donc pour rétropédaler, c’est compliqué », raconte Amandine.

Psssst...!

Profitez de 10€ de réduction sur nos formations Chiot et Family grâce au code JACK10

Découvrir

Attention ! Cette promotion n'est disponible que jusqu'au 1er Octobre

Un conseil qui n’est pas mauvais mais pas complet. En effet, donner de la liberté à son Jack Russell n’est pas une mauvaise idée. Mais dès que le Jack Russel est chiot, il faut aussi lui apprendre la frustration et la renonciation. « Si tu ne lui apprends pas ces deux choses-là, tu vas te retrouver en très grande difficulté », tient à signaler Tony.

Un Jack Russell qui fait ce qu’il veut part en chasse contre tous ceux qui l’entourent comme les humains ou les autres chiens, les chats… Le risque, c’est qu’il tombe un jour sur un chien moins sympathique. Avec cette mauvaise expérience, le Jack Russell peut devenir un chien agressif ou hostile envers ses congénères. Il est donc important que le maître apprenne à son Jack Russell à revenir à la demande. Il ne doit pas pouvoir partir loin de son propriétaire. Le chien doit se sentir en sécurité dans le monde des humains.

Aujourd’hui Amandine sort sa chienne sans problème, « en forêt, je la lâche complètement. Maintenant, cela fait quelques temps que j’ai repris le travail à la laisse. Je vais au parc, là où il y a plein de stimulations. Avec la longe, je peux la gérer ».

Jouer à la balle

Pour bien occuper son Jack Russell et répondre à ses besoins physiques, on peut jouer à la balle avec lui. « Quand vous envoyez la balle, votre Jack Russell va se mettre en prédation sur cette balle. En effet, il va la poursuivre. » explique Tony. Pour le maître, cela permet de travailler sur la prédation avec son chien et de le faire revenir quand il est déjà lancé. Cet exercice a pour but de lui apprendre le « bouton on/off ».

Cacher une friandise

Autre exercice possible : cacher une friandise. Il faut que le Jack Russell travaille régulièrement son flair. Il a besoin de renifler, sentir, suivre, chercher. Tout cela peut être fait à la maison, dans le jardin ou l’appartement.

« Vous cachez une friandise, vous lui faites renifler la même friandise et vous l’envoyer pister. Dans ces cas-là, il va vite comprendre que ce que vous lui avez porté au nez est ce qu’il doit retrouver dans la maison. Dès qu’il a compris ça, il va s’éclater à suivre ces traces » détaille Tony.

Le cavage

Du côté d’Amandine, c’est une autre activité qu’elle a choisi pour son Jack Russell : « Moi je me suis mise au cavage depuis quelques mois. Je pense que c’est très bien pour lui, puisque c’est une dépense mentale. Cela favorise également le fait d’être à l’extérieur. »

Le cavage est un sport canin qui a pour but de creuser à la recherche de truffes sur un terrain. Cela sollicite le flair, l’endurance et la concentration du chien. Un peu comme quand il chasse dans les terriers.

Les Tricks

Apprendre des tours à son compagnon à quatre pattes est aussi une bonne idée d’activité. Le Jack Russell d’Amandine adore les tricks car « cela lui donne une chance de travailler ». Elle lui fait réviser les différents tours appris tous les jours.

La santé du Jack Russell

CTA formation ESPRIT DOG Family

Découvrir

Votre Jack Russel est adulte et vous souhaitez parfaire son éducation ou tout simplement partager plus avec lui !

Découvrir

Ce chien est la plupart du temps en bonne condition physique. « On est sur des chiens très costauds, très rustiques » annonce Amandine, propriétaire d’un Jack Russell. Mais il peut être victime de certaines maladies spécifiques au Jack Russell terrier.

La luxation rotulienne

La luxation rotulienne fait partie des maux connus chez le Jack Russell. Le problème survient lorsque la rotule n’est pas correctement alignée au tibia et au fémur. Il est important d’emmener son chien chez le vétérinaire s’il se met à boiter ou marcher de façon anormale. Ce désalignement peut conduire à de l’arthrite qui est une maladie des articulations.

Le glaucome

Le glaucome est une pression anormalement élevée de liquide aqueux dans l’œil. Cette pression survient quand ce liquide ne s’écoule pas correctement hors de l’œil. C’est une maladie particulièrement douloureuse pour ces animaux. De plus, avec le temps, le glaucome endommage le nerf optique et peut amener le chien à connaître une cécité partielle ou totale. Le chien peut devenir aveugle.

Pour reconnaître un glaucome, il suffit d’observer les yeux de son animal. S’ils sont rouges, larmoyants avec la pupille dilatée que celle-ci ne réagit pas à la lumière et parait blanchâtre, il faut agir au plus vite. Quand le glaucome est pris à temps, il peut être traité sans problème par voie médicamenteuse.

Luxation du cristallin

La luxation du cristallin est une affection qui touche encore les yeux du Jack Russell. Cette maladie provoque un déplacement du cristallin de l’œil. Cela arrive quand le ligament optique se détériore. C’est un mal qui peut se traiter parfois avec des médicaments mais les cas graves peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.

La surdité

C’est une maladie génétique chez cette race due à son pelage. Il est de couleur fauve et blanc mais c’est la partie blanche qui en est responsable. Les gènes de pigmentation de ce type de pelage favorisent la surdité chez ce chien.

« Quand on récupère un Jack Russell et qu’on veut qu’il soit en bonne santé, on fait attention au choix de l’élevage. Les parents doivent être testés, on doit avoir un pedigree. La sélection doit être importante. », alerte Tony, notre éducateur et comportementalise canin.

La queue du Jack Russell

Pendant longtemps, la queue du Jack Russell terrier était coupée pour éviter à ce chien de mauvaises blessures lors de la chasse. En effet, la queue et les oreilles sont des parties vulnérables chez les chiens et particulièrement chez les Jack Russell lorsqu’ils devaient passer à travers les buissons épais ou affronter d’autres animaux à la chasse.

Mais depuis, cette habitude de couper la queue des Jack Russell est restée pour des raisons purement esthétiques. C’est d’ailleurs un sujet qui fait polémique aujourd’hui car il n’y a pas de raison valable pour un particulier de couper la queue de son animal de compagnie.

Pour terminer sur la santé du Jack Russell, c’est un chien qui fera en moyenne 5 à 8 kilos avec une taille entre 25 et 35 centimètres. Il a une espérance de vie d’environ 14 ans.

Un entretien simple pour le Jack Russell

C’est un chien à poils courts qui subit une grande perte de son poil. Il faut un brossage régulier de ses poils au moins une fois par semaine. En période de mue, il peut avoir besoin d’être brossé plusieurs fois par semaine au risque de retrouver du poil partout !

En termes de coût d’entretien et d’alimentation pour ce chien, il faut compter environ 20 euros par mois, nourriture comprise.

Un chien victime de son succès

Le Jack Russell est une des races de chien « à la mode » depuis ces 10 dernières années. Cette race a connu un énorme engouement mais ce succès lui a desservi. En effet, il y a de plus en plus de Jack Russell en refuge car les personnes qui les adoptent ne se renseignent pas assez avant de les adopter.

« Tout le monde s’est dit : c’est un petit chien, c’est très facile. Clairement, ils ont fait n’importe quoi en prenant cette race sans connaître ses besoins » se désole Amandine. Il faut prendre en compte aussi les dérives de l’élevage.

« Quand ils ont vu l’engouement pour la race, ils ont commencé à faire n’importe quoi. Il y a eu beaucoup de reproduction sauvage chez le Jack Russell. On en a vu une tonne chez beaucoup de particuliers qui faisaient n’importe quoi », ajoute Tony.

5 bonnes raisons d’adopter un Jack Russell

1 | Le Jack Russell est un grand chien

La première bonne raison c’est que le Jack Russell est un petit chien, mais qui en fait est un très gros chien. Et je vous le dis, il est très grand. Si vous aimez cela, si vous aimez les petits chiens de caractère, les petits chiens un petit peu collants alors, lui, il est fait pour vous.

2 | Un chien qui sait tout faire

La deuxième bonne raison de prendre un Jack Russell, c’est le rapport poids/puissance de l’animal. Si vous aimez courir, faire des sauts ou toute autre chose qui vous inspire, cette boule de poils à 4 pattes est extraordinaire. C’est-à-dire qu’il est exceptionnel si vous voulez un chien pour vous accompagner sur des courses à vélo, en roller, en trottinette ou sur toute autre forme de course. Vous allez donc pouvoir vous éclater et vous amuser avec lui.

3 | Un chien intelligent

La troisième bonne raison, c’est si vous recherchez un chien très intelligent. En effet, le Jack Russell est un chien ultra speed et ultra nerveux dans le sens « extrêmement vif » intellectuellement. Il apprend très vite, très bien, et il est très précis dans ce qu’il fait. Il ne faut surtout pas vous en priver parce que lui, il va adorer et vous aussi. C’est comme ça que vous pouvez kiffer votre vie avec lui.

4 | Il est puissant

La quatrième bonne raison de prendre un Jack Russell, c’est si vous aimez avoir un chien avec qui vous allez tester tous les jouets de la terre. C’est-à-dire que vous pouvez lui acheter n’importe quel jouet : l’ultra dur, l’ultra solide, l’indestructible, le truc « spécial tigre ». Il suffit de lui laisser une petite heure et c’est bon, ça passe dans le broyeur et c’est réglé. Sa puissance pourrait donner envie d’écrire à la société qui a fait le jouet pour leur demander des comptes. Parce que le Jack Russell, il aime détruire des jouets.

5 | Le Jack Russell, un chien passe-partout

Enfin la dernière bonne raison de prendre un Jack Russell, c’est que vous pouvez l’emmener partout si tant est que vous avez fait le petit effort de l’éduquer. Dans le cas contraire, il fera des dégâts !

Les 3 raisons de ne pas prendre un Jack Russell

Maintenant qu’on a fait le tour des bonnes raisons de prendre un Jack Russell, on va aussi voir les trois raisons pour lesquelles vous ne devez pas prendre ce chien.

1 | Le Jack Russell n’est pas un chien de canapé

La première raison c’est si vous espérez avoir un chien de canapé ou un petit chien tranquille que vous allez faire vivre sans dérangement. Si vous espérez qu’une petite balade dans le quartier pendant une demi-heure va lui suffire parce qu’il est petit, vous devriez éviter cette race de chien. D’abord, cela ne suffit quasiment à aucun petit chien. 

Si vous faites cela, surtout avec un Jack Russell, commencez à dire tout de suite au revoir à votre appartement ou à votre maison, car il va faire des dégâts. Vous pouvez d’ailleurs dire au revoir à tout ce que vous allez lui laisser parce qu’il va tout passer à la moulinette et les broyer.

2 | Si tu n’as pas le temps de le faire se dépenser

En gros, si vous pensez qu’un petit chien ne s’éduque pas, oubliez-le. Si vous n’avez pas le temps de lui offrir la dépense physique, mais aussi la dépense mentale dont il a besoin, oubliez-le. Attention parce que les besoins d’un Jack Russell sont assez importants. Je vous le dis tout de suite, votre toutou va être un « démon » si vous ne l’éduquez pas. Il y a beaucoup de Jack Russell qui sont de véritables petits démons tout simplement parce qu’on ne leur a pas offert ce qu’ils avaient besoin d’avoir durant toute leur vie.

3 | Si vous voulez un chien qui prend peu de place

Quand je vous demande de faire attention à la dépense mentale et physique du Jack Russell, c’est parce qu’elle est un peu plus indispensable, voire même beaucoup plus que celle de beaucoup d’autres chiens. C’est quelque chose qu’il faut réellement prendre en compte. Enfin, si vous prenez un petit chien en imaginant que ça prend moins de place qu’un grand chien, dans un appartement par exemple, vous faites fausse route. En réalité, mieux vaut deux Dogs allemands qu’un Jack Russell mal éduqué, je vous le dis tout de suite.

Ce qu’il faut retenir du Jack Russel

Pour conclure, le Jack Russell est un super chien si vous faites le minimum pour l’éduquer. On voit beaucoup trop de Jack Russell agressifs envers les autres chiens, hargneux ou qui créent un désordre pas possible dans les maisons en détruisant tout sur leur passage. S’il vous plaît, éduquez votre compagnon, car ce petit chien vous fera payer cash vos erreurs éducatives.

Certains autres chiens de petite taille sont plutôt « cool ». C’est-à-dire qu’ils ne vont pas développer beaucoup de troubles du comportement si vous faites des erreurs dans leur éducation. Ce n’est malheureusement pas le cas du Jack Russell terrier, car lui il va les développer et vous allez payer ces troubles de comportement. Donc s’il vous plaît, on éduque son Jack Russell, on éduque n’importe quel chien et surtout, on kiffe avec.

Le Jack Russell a-t-il toujours été blanc ?

Non ! À l’origine, le Jack Russell était entièrement marron. Après plusieurs modifications génétiques, cette particularité lui fut enlevée. Une grande partie du marron présent sur le Jack Russell a été remplacée par le blanc. Ce toutou était utilisé pour chasser le renard et il était important de différencier le chien de la proie.

D’où vient le nom Jack Russell ?

Ce nom vient du révérend Russell. Ce dernier était passionné de chasse au renard et élevait des chiens destinés à cette tâche en Angleterre au milieu des années 1800. Mais cette race ne s’est pas toujours appelé Jack Russell. En effet, au début, elle s’appelait Parson Russell Terrier.

Cette race de chien saute-t-elle ?

En plus d’être très endurant, le Jack Russell est capable de sauter à presque 1,50 m de haut. Il est donc important de lui fournir une éducation correcte afin que ce dernier ne saute pas sur les personnes.

Est-il vrai que cette race de chien est sujette à la surdité ?

Oui, le Jack Russell est sujet à la surdité. Véritable maladie génétique, la surdité est due à son pelage blanc. En effet, les gènes de pigmentation de ce type de pelage favorisent la surdité chez le chien. Toutefois, tous les chiens ne sont pas touchés par la surdité. Pour être sûr que votre animal aille bien, il est important de lui faire un suivi vétérinaire régulier . Ainsi, vous pouvez vous assurer de l’état de santé de votre toutou.

Informations sur la race

  • Gabarit : Petit
  • Esperance de vie : Environ 14 ans
  • Type de poils : Court
  • Couleur(s) de robe : Blanc, Fauve, Noir
  • Taille Mâle : 25 à 35 cm
  • Taille Femelle : 25 à 35 cm
  • Poids Mâle : 5 à 8 kg
  • Poids Femelle : 5 à 8 kg
  • Perte de poils : La perte de poils est assez importante et s’intensifie en période de mue.
  • Besoin d'exercice : Très endurant et dynamique, le Jack Russell a besoin d’énormément d’activités sportives. De longues balades quotidiennes sont donc conseillées. Il est également conseillé de travailler son mental en lui proposant des activités spécifiques comme le pistage ou l’agility.
  • Coût mensuel moyen : Environ 20 € par mois