Le Kangal, un chien de berger pour un maître leader

Kangal couché
  • GabaritGrand
  • Espérance de vieEnviron 13 ans
  • Type de poilsCourt
  • Taille Mâle71 à 81 cm
  • Taille Femelle70 à 78 cm
  • Poids Mâle50 à 65 kg
  • Poids Femelle40 à 55 kg
  • Couleur(s) de robeSable
Voir la vidéo

Le Kangal, aussi appelé Berger d’Anatolie, est un géant habitué à la vie en extérieur. C’est un excellent chien de compagnie pour un maître fiable. Et c’est malheureusement une des races les plus présentes dans les refuges… Il est donc important de bien connaître ce chien avant de l’adopter.

Tony, éducateur et comportementaliste canin d’Esprit Dog et Isabelle, passionnée de la race nous disent tout sur le Kangal !

Le Berger d’Anatolie vient de Turquie, il est à l’origine un chien de berger protecteur de troupeau mais aussi pour la protection et la garde de propriété.

Actuellement, le Berger d’Anatolie est réintroduit pour lutter contre les loups dans notre pays en France. Mais pour que ces chiens soient de bons chiens de berger, ils doivent être formés quand ils sont chiots. Même si le Kangal a des tendances naturelles à comprendre son environnement de travail et à s’adapter, ça ne suffit pas toujours.

C’est la maman du Kangal qui apprend à ses chiots la garde des troupeaux et notamment des moutons.

Isabelle nous précise que non seulement c’est la mère qui inculque au départ au chiot, mais le chiot naît dans la bergerie. C’est-à-dire que la première odeur qu’il sent en dehors de sa mère comme les moutons, c’est sa famille.

CTA formation ESPRIT DOG Chiot

Formation Esprit Dog Chiot

Vous allez être ou vous êtes l'heureux propriétaire d'un chiot Kangal ?
Cette formation est faite pour vous !

Découvrir

Le caractère du Kangal

Le Kangal n’est pas un chien de compagnie au sens classique.

Ce chien de protection de troupeau a besoin d’un jardin. En effet, il vit difficilement en ville et en appartement et ce n’est pas non plus un chien capable de vivre uniquement avec sa famille d’humains.

Il ne serait pas heureux, pas épanoui et pourrait développer des problèmes et des troubles du comportement.

C’est un chien de travail.

Il peut vivre au milieu d’enfants, d’humains, ou d’adultes. Mais il a besoin d’avoir une utilité. Il a besoin d’avoir un territoire à parcourir… Et il a besoin surtout d’une chose, c’est : surveiller, marcher, être alerte, faire attention à ce qui se passe.

Un trait de caractère confirmé par Isabelle, propriétaire de plusieurs Bergers d’Anatolie. « Ils ont besoin d’un territoire à surveiller. Ils vont se placer systématiquement à un endroit stratégique où ils vont voir toutes les sorties, où ils vont voir tous les mouvements. » décrit-elle.

Le Kangal est à l’affût

Il a une particularité ce chien. Le Kangal est capable de vous faire croire qu’il dort alors qu’en fait, il est parfaitement attentif à tout son environnement.

Il a l’ouïe qui est très fine. De plus, si le Berger d’Anatolie détecte quelque chose, il est capable de démarrer très vite car il est très rapide.

Pour la petite histoire, sachez que le Kangal est un des chiens qui court le plus vite de la race canine. Il est capable de monter à 60 ou 70 km/heure en vitesse de pointe.

Le Kangal a des difficultés à vivre avec ses congénères

Mais si le maître est fiable et prend sa place de leader, le chien aura confiance et pourra intégrer n’importe quelle meute. Il sera capable de s’entendre avec n’importe qui : les humains et tous les animaux.

Ça fait 25 ans qu’Isabelle a des géants, ça fait 25 ans qu’elle en a toujours plusieurs, elle a un peu l’habitude de les intégrer. Forcément, il y a des petits conflits, des petites mises au point. Mais elle est là pour réguler.

Isabelle s’est imposée comme leader auprès de sept chiens de compagnie dont deux Kangal (un d’un refuge et l’autre d’un élevage). Elle n’a pas non plus de problème avec les humains qu’elle rencontre avec ses chiens.

« J’ai un métier où j’ai pas mal de clientèle, donc ça, c’est un impératif pour moi. Tout de suite, je les sociabilise au maximum avec les humains. Il faut qu’ils comprennent qu’il y a plein de gens qui viennent à la maison que c’est normal. Il n’y a pas de danger. » nous confie Isabelle.

Le Berger d’Anatolie est un chien de grande taille qui aboie beaucoup.

C’est dans ses gênes car en tant que protecteur de troupeau il aboie pour prévenir de différents prédateurs. Tony recommande donc une maison avec jardin mais mieux vaut éviter une maison avec du voisinage autour. Tony déconseille également la vie en appartement pour cette race.

Au niveau de l’éducation, vouloir apprendre à un Kangal des tricks comme « faire le paon », « le twist » ou encore « tourner » ne sert à rien.

Oubliez ! Parce que ça, ce n’est pas fait pour lui. Ça ne veut pas dire qu’il est bête, simplement, ça ne l’intéresse pas, il n’en voit pas l’intérêt. Ce n’est pas dans sa nature de fonctionner de cette façon-là.

Un chien d’extérieur

Psssst...!

Profitez de 10€ de réduction sur nos formations Chiot et Family grâce au code KANGAL10

Découvrir

Attention ! Cette promotion n'est disponible que jusqu'au 1er Novembre

Le Kangal doit vivre dehors.

Il fait partie des races réellement heureuses en extérieur. En effet, dehors, le Berger d’Anatolie peut ressortir sa nature première.

L’idéal sera de le faire vivre dans une ferme. Avec des bergers ou des gens qui ont de grands extérieurs et passent beaucoup de temps en extérieur.

De plus, plus le chien vit dehors, plus il développe un système immunitaire fort et performant. Si vous le faites vivre au coin du feu, ce n’est pas forcément leur rendre service. En effet, vous allez en faire des chiens déficients immunitaires qui vont choper toutes les maladies du monde.

Un chien indépendant

C’est également un chien qui sait se montrer indépendant et qui aime faire sa vie.

Mais le maître doit tout de même lui donner de l’affection car le Kangal a un grand besoin d’être avec ses propriétaires qu’il aime profondément. Il est calme, attaché à son maître et après, ça ce n’est pas forcément du goût de chacun, mais ce n’est pas un chien collant.

Quel maître pour le Kangal ?

C’est un chien qui n’est pas à mettre entre toutes les mains, mais quand la main est bonne le chien est bon.

Il faut passer beaucoup de temps avec son chien, quelle que soit la surface qu’on a. Isabelle a trois hectares chez elle, elle l’emmène se promener en forêt, se promener en campagne… Si on ne le balade pas, il va développer des troubles. Après, pour la personne, il n’y a pas besoin d’être un mec baraqué sous prétexte que le chien fait 70 kg, c’est une question de mental.

Pour être bien dans sa famille, le Kangal a besoin d’un maître qui soit déterminé et ferme.

Il lui faut un leader. « Un maître qui sait ce qu’il fait et quand il le fait. Un maître qui n’a pas la main qui tremble quand il doit récupérer son chien. » dit Tony.

En effet, si le Kangal se rend compte que son propriétaire n’est pas fiable, il prendra le leadership. Si le chien prend le dessus, le maître aura des problèmes de comportement avec son chien.

Une race très présente dans les refuges

Depuis une dizaine d’années, le Kangal remplit les SPA.

Il y en a marre que tout le monde récupère ce type de chien. Le tout, sous prétexte qu’il n’est pas catégorisé et donc pas soumis à la réglementation. Résultat, on se retrouve avec le retour du bâton. C’est-à-dire qu’on prend un gros chien parce qu’on veut un gros chien impressionnant. Ensuite, une fois qu’il a grandi, soudainement, il y a un souci. C’est-à-dire que le chien vous met en joue à un moment donné et là, ce n’est plus du tout la même histoire.

Isabelle a d’ailleurs décidé de castrer son Kangal mâle en faisant une croix sur un projet d’élevage.

« J’ai fait ça parce que des Kangal, il y en a plein les SPA. C’est une catastrophe. L’effet de mode, c’est toujours le même principe. Les mecs qui prennent des chiens comme ça pour faire croire qu’ils ont une grosse paire… Et puis, deux ans après, discrètement, ils vont le fourrer à la SPA. Sous prétexte que, finalement, ça ne le fait pas. Donc c’est celui qui a le plus gros, le plus costaud, le plus méchant, je ne comprends pas l’idée… Ce qui est bien, c’est d’avoir un chien bien dans sa tête, pas d’avoir le chien le plus terrifiant, le plus agressif… C’est n’importe quoi ! » s’énerve Isabelle.

D’ailleurs Isabelle a un chien berger d’Anatolie, c’est un sauvetage. C’est une chienne qui avait été entraînée au combat. Elle l’a récupérée en SPA. Elle était en box avec un autre chien qu’elle avait un peu pris sous son aile. C’était un chien hyper craintif. Isabelle est repartie chercher l’autre qui se laissait mourir de faim.

Le propriétaire doit donc faire attention à offrir un cadre de vie adéquat à son Kangal.

La santé du Kangal

CTA formation ESPRIT DOG Family

Formation Esprit Dog Family

Votre Kangal est adulte et vous souhaitez parfaire son éducation ou tout simplement partager plus avec lui !

Découvrir

Le Kangal peut vivre jusqu’à l’âge de 10 ou 14 ans en moyenne.

C’est un chien de grande taille, en bonne santé et très résistant.

Qu’il fasse chaud, froid, qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il y ait beaucoup de soleil… Il est résistant à tout et il s’adapte à tout. C’est vraiment Rambo à ce niveau-là.

Mais le Kangal peut être touché par certaines maladies :

La dysplasie des hanches et des coudes

C’est une maladie qui touche souvent la santé des grands chiens, mais le Kangal est particulièrement touché.

Il faut que le propriétaire soit vigilant durant la période de croissance du chiot. Il doit aussi veiller sur ses activités physiques et sa nourriture pour qu’il ne prenne pas trop de poids.

La démodécie

C’est une maladie liée à l’acarien démodex.

Les démodex sont transmis par la femelle à la naissance de son chien. Le démodex vit dans les follicules pileux et ne pose pas de problème normalement.

Mais lorsque le système immunitaire du Kangal est affaibli, le chien peut avoir cette maladie. Des plaques rouges squameuses apparaissent sur la peau associée le plus souvent à une perte de poils.

Cette pathologie disparait d’elle-même le plus souvent. Mais il est conseillé d’emmener le chien chez un vétérinaire. La stérilisation du chien est souvent conseillée pour éviter que cette maladie ne soit transmise aux futures générations.

L’hyperthyroïdie

Cette maladie est un dérèglement de la glande thyroïde.

Elle peut entraîner l’épilepsie, l’alopécie, l’obésité ou encore la léthargie. Une hyperpigmentation peut également toucher le chien. L’hyperthyroïdie doit être traitée avec des médicaments et une alimentation spéciale.

L’entropion

C’est un roulement de la paupière vers l’intérieur.

Cette maladie touche le plus souvent les paupières inférieures des yeux du chien. À la longue, l’entropion peut devenir irritant et provoquer une altération de la vision.

Cette pathologie survient avant la première année de vie de l’animal. Toutefois, le chien ne peut être traité que lorsqu’il est adulte. Un traitement existe avec des interventions chirurgicales. Elles sont effectuées petit à petit pour éviter que le chien ne développe un entropion.

Les risques de l’anesthésie

Enfin, attention, le Kangal est sensible à l’anesthésie.

Lorsque vous emmenez votre chien se faire opérer, vérifiez que le vétérinaire en question soit au fait de ce problème.

L’entretien du Kangal

Au niveau du prix de l’alimentation, le Kangal coûte 70 à 80 euros par mois en nourriture car il mange bien.

Visionnez l’intégralité de la fiche de race

FAQ le Kangal

D’où vient le kangal ?

Cette race de chien vient d’Anatolie.

Cette région centrale de la Turquie a vu naître la race il y a plusieurs siècles. À l’origine, le chien s’occupait de la protection des différents troupeaux de fermes. Il faut attendre la fin des années 70 pour voir la race arriver en France.

Le kangal est-il intelligent ?

Le Kangal est un chien extrêmement intelligent.

Il est élevé pour être vif et attentif. Vous devrez donc lui inculquer, comme pour tous les chiens, une éducation cohérente et faite avec patience.

A-t-il besoin de beaucoup d’exercices ?

Oui, ce chien a un besoin conséquent d’exercices.

Si celui-ci ne se dépense pas suffisamment, il développera des troubles du comportement. Il est donc très important de dépenser le Kangal physiquement et intellectuellement.

Quel sport canin peut-il pratiquer ?

Avec le Kangal, vous pouvez pratiquer le canicross, le pistage ou encore l’Agility.

Toutes ces disciplines s’adaptent parfaitement au tempérament explosif du Kangal.

S’entend t-il bien avec les enfants ?

S’il est bien socialisé et qu’il n’a pas eu de mauvaises expériences avec les enfants, il s’entend très bien avec eux.

Toutefois, il est important :

  • de toujours garder un œil lorsqu’ils sont ensemble,
  • et de faire attention à ce que le chien ne renverse pas, par inadvertance, les plus petits.

Nécessite-t-il beaucoup de toilettage ?

Non ! Le Kangal est un chien à poil court.

De ce fait, il ne se contente que d’un brossage régulier. Il faut également penser à brosser les dents de l’animal et à lui couper les ongles de temps en temps.

Informations sur la race

  • Gabarit : Grand
  • Esperance de vie : Environ 13 ans
  • Type de poils : Court
  • Couleur(s) de robe : Sable
  • Taille Mâle : 71 à 81 cm
  • Taille Femelle : 70 à 78 cm
  • Poids Mâle : 50 à 65 kg
  • Poids Femelle : 40 à 55 kg
  • Perte de poils : Ne perdant quasiment pas ses poils à l’année, il connaît une forte chute de fourrure lors des périodes de mue au printemps et en automne.
  • Besoin d'exercice : Le kangal doit être sorti au moins deux fois par jour. S’il est important de le dépenser physiquement, il faut également faire attention à ne pas lui proposer d’activités trop intenses. En effet, étant un grand chien, ses articulations pourraient en souffrir. Très bon renifleur, il excelle dans les sports de pistage.
  • Coût mensuel moyen : Environ 70 € par mois