Le Malamute d’Alaska, un compagnon intelligent et dévoué

malamute d
  • GabaritGrand
  • Espérance de vieEnviron 12 ans
  • Type de poilsMi-long
  • Taille Mâle61 à 66 cm
  • Taille Femelle56 à 61 cm
  • Poids Mâle34 à 38 kg
  • Poids Femelle34 à 38 kg
  • Couleur(s) de robeBlanc, Noir, Sésame Noir
Voir la vidéo

Je vais commencer par la chose la plus importante avec le Malamute d’Alaska : le choix du propriétaire.

Et alors là, il va falloir me faire un petit peu plaisir. Si vous prenez un Malamute d’Alaska pour juste lui faire faire le tour du quartier, un pipi de temps en temps et retour à la maison, vous ne récolterez qu’une seule chose : un Malamute mort.

Vous réussirez à le tuer beaucoup plus vite que prévu. Pour éviter cela, pensez à respecter ses besoins et surtout ses besoins physiologiques.

Le tempérament du Malamute d’Alaska

C’est un chien qui a besoin de grands espaces.

Si vous ne lui offrez pas les grands espaces, alors lui, il fuguera et ça, ne le perdez pas de vue. Le Malamute est un chien qui aime vivre en extérieur, il aime la liberté et l’espace.

CTA formation ESPRIT DOG Chiot

Formation Esprit Dog Chiot

Vous allez être ou vous êtes l'heureux propriétaire d'un chiot Malamute ?
Cette formation est faite pour vous !

Découvrir

Ce n’est pas la peine d’envisager de prendre un jardin, aussi grand soit-il, en espérant conserver son Malamute dans le jardin sans jamais le sortir en extérieur. Votre chien cherchera un moyen de partir :

  • il vous bouffera le jardin,
  • ou il creusera sous le grillage pour partir.

Un chien qui a tendance à fuguer ?

En revanche, un Malamute d’Alaska qui est habitué à découvrir le grand air fuguera beaucoup moins.

Et justement pourquoi il fugue ? La plupart du temps, le mâle fugue parce qu’il est habitué à vivre en meute et il est surtout habitué à vivre avec des femelles. Résultat, il a le flair qui marche très bien pour repérer les femelles en chaleur.

Ce qui fait qu’il peut la plupart du temps avoir envie d’aller découvrir un petit peu le voisinage. Histoire de voir si une petite femelle pourrait, pourquoi pas, lui convenir.

Un chien en laisse…

Deuxième point extrêmement important quand on récupère un Malamute, on lui apprend la marche en laisse.

Souvent, les gens qui prennent un Malamute ont envie de faire du sport avec, notamment du canicross ou du caniVTT. Les propriétaires de Malamute ont envie de faire des sports de traction. Pourtant ils se disent à chaque fois : impossible, si je le fais tracter ça veut dire qu’il ne marchera jamais en laisse. Ce n’est pas du tout le cas !

Un chien très intelligent

Le Malamute est un chien extrêmement intelligent.

Psssst...!

Profitez de 10€ de réduction sur nos formations Chiot et Family grâce au code MALAMUTE10

Découvrir

Attention ! Cette promotion n'est disponible que jusqu'au 1er Novembre

Si vous changez le matériel, que vous prenez un collier et une laisse dédiée à la marche en laisse, il ne tractera pas. Harnais et laisse spécifique ? Alors vous lui donnez la possibilité de tracter. Donc il est bien important surtout de ne rien vous interdire en termes de sport canin.

Ne paniquez pas ! Ce n’est pas parce que vous faites les sports de traction que votre chien tractera quand il sera en laisse. Simplement, il faut vraiment être très clair sur ce que vous allez faire.

Un chien qui perd ses poils en abondance

On va tout de suite aborder un point que je ne vais pas réussir à vous cacher, vu mon état, c’est la perte de poils.

Si vous n’aimez pas les poils, ne prenez pas le Malamute d’Alaska. Ce n’est pas la peine de se mentir : il a deux mues dans l’année, il ne perd pas beaucoup ces poils. Non, il perd ses poils presque tout le temps.

Il faut aussi respecter le chien que l’on prend. Si vous n’êtes pas capable d’assumer l’inconvénient de le brosser quotidiennement et de ramasser les poils, ne le prenez pas. Ça veut sans doute dire que vous ne méritez pas votre Malamute.

Les besoins du Malamute d’Alaska

Le sport avec le Malamute

Comme évoqué, l’activité physique est un point important chez le Malamute.

C’est un chien débordant d’énergie, qui doit énormément bouger pour être heureux. Les passionnés de sport seront ravis avec lui : course à pied, canicross, VTT… Vous pouvez y aller sans aucun souci !

C’est un chien de traîneau qui a la capacité de tracter, de tirer des personnes à skis. La montagne ne lui fait pas peur, l’exercice de pistage lui plaît aussi beaucoup.

En bref, toutes les activités peuvent être envisageables avec cette race de chien.

  • Emmenez le en randonnée, à la montagne et à la campagne.
  • Pratiquez la course et le vélo, profitez de longues balades sportives avec lui…

L’alimentation du Malamute d’Alaska

Il y a un point qui est extrêmement important à mes yeux sur le Malamute, c’est la bouffe.

Avec la nourriture, il a un vrai problème. Il y a un vrai dossier là-dessus. Dans ces cas-là, plutôt que d’en faire un défaut, faites-en une force, une qualité. Faites-le travailler devant la nourriture.

Je peux vous assurer que pour apprendre le renoncement, pour apprendre à un chien à gérer ses frustrations, la nourriture va être un super moment pour travailler. Donc surtout, à chaque fois que vous pensez avoir une difficulté, essayez d’envisager ça comme une force et comme un avantage pour vous et pour votre chien.

Niveau alimentation, c’est un petit budget. Il faut compter grosso modo 70 à 75 €uros par mois pour pouvoir le nourrir.

La solitude

On vous dit souvent que le Malamute est un chien de meute et on vous dit aussi la contre-vérité. Ce serait un chien un peu solitaire qui aurait besoin de son indépendance.

Moi je ne suis pas d’accord avec ça, je pense que c’est un chien qu’il faut respecter. C’est un chien qui a des besoins, mais c’est un vrai chien qui peut vivre en famille, si tant est que tout le monde le respecte.

Alors il doit apprendre à vivre avec les humains et les enfants doivent aussi apprendre à vivre avec leur Malamute. C’est un chien qui a vraiment du mal avec la solitude ! Alors, si possible, dès le début, apprenez-lui à rester seul quelque temps et faites en sorte que votre départ soit un non événement.

CTA formation ESPRIT DOG Family

Formation Esprit Dog Family

Votre Malamute est adulte et vous souhaitez parfaire son éducation ou tout simplement partager plus avec lui ?

Découvrir

De plus, il est aussi possible de vivre avec un Malamute en appartement, si tant est qu’on respecte, encore une fois, l’ensemble de ses besoins.

Posez-vous les bonnes questions :

  • Avez-vous du temps libre pour aller le balader ?
  • Êtes-vous sportif ?
  • Êtes-vous capable de le faire sortir 2 fois par jour, de vous lever plus tôt le matin ?

La socialisation du Malamute avec les autres chiens

On dit souvent que le Malamute d’Alaska est un chien qui a des problèmes avec ses congénères. Il a beaucoup de mal à s’entendre avec les congénères, notamment les congénères du même sexe que lui.

Je ne suis absolument pas d’accord avec ça. Le seul cas de figure où le Malamute aura quelques difficultés à être calme, c’est quand tu as une femelle au lieu d’un autre mâle. Et là effectivement, il a des instincts qui vont vraiment ressortir. Et il peut être un petit peu pénible sur les bords. Il reste un chien qui a un besoin de socialisation.

L’éducation du Malamute d’Alaska

Niveau éducation, le Malamute ne pose aucun souci du moment où vous êtes clair avec lui et que vous savez respecter les choses !

Fixez-lui simplement les interdits que vous voulez qu’ils conservent jusqu’à la fin de sa vie et ne changez pas d’avis comme de chemise. Mais, à partir du moment où vous êtes clair avec lui, il n’y a plus aucun souci.

De plus, on lit souvent qu’il faut faire preuve de fermeté avec son chien lors du début de l’éducation du Malamute.

Je ne suis absolument pas d’accord avec ça. Il faut faire preuve de cohérence, d’intelligence et de clairvoyance. Comme avec tous les chiens, la cohérence reste maître ; ici, l’expérience de l’éducation et la cohérence sont primordiales avec un Malamute.

Après, il y a la vraie question : est-ce qu’on peut un jour décemment penser détacher son Malamute ? Moi je crois que oui si on travaille. Après c’est sûr que si vous ne travaillez pas, vous n’y arriverez pas.

Maintenant, à mon avis vous pouvez sans problème envisager de détacher le Malamute.

Vous pouvez sans problème envisager d’apprendre tout ce que vous voulez à votre chien, de l’assis, du coucher, du pas bouger, du reste… il n’y a pas de souci. Par contre, le Malamute d’Alaska a quand même besoin de savoir pourquoi il fait les choses.

Souvent, on oublie qu’obéir c’est bien, mais comprendre pourquoi on obéit, c’est mieux. Il y a certains chiens, qui sont un peu plus à cheval que d’autres là-dessus et qui vont avoir besoin de comprendre pourquoi ils font les choses.

Les maladies du Malamute d’Alaska

Au niveau de sa santé, il est ultra-solide.

Faites juste attention comme tous les grands chiens à la dysplasie de la hanche et du coude. C’est une maladie qui peut toucher tous les grands chiens.

Le Malamute d’Alaska peut être touché par la chondrodysplasie.

Cette maladie génétique fait naître les chiots avec des malformations corporelles. Il existe un test de dépistage qui doit être fait à la naissance pour déterminer si le chien est porteur ou non de ce gène.

Il peut également souffrir d’hypothyroïdie.

Cette production anormalement faible d’hormones thyroïdiennes entraîne de nombreuses complications. Ces dernières peuvent aller du pelage sec à l’écoulement oculaire en passant par les muqueuses pâles.

Le chien peut aussi être touché par une prise de poids et un risque d’obésité. L’hyperthyroïdie peut être stabilisée avec des médicaments. Toutefois, le chien touché ne peut jamais arrêter son traitement.

La polyneuropathie héréditaire se caractérise par un manque de coordination dans les mouvements du chien.

Celui-ci a énormément de mal à se déplacer et effectue de petits sauts pour pouvoir avancer. Cette maladie atteint les cellules nerveuses et leur dégénérescence ; elle peut être légère ou sévère. Elle apparaît très soudainement dans la première année de vie du chien.

Si votre toutou est touché, il est préférable de l’accompagner chez votre vétérinaire. La détection de cette maladie se fait par un test.

Enfin, le Malamute d’Alaska peut parfois être sujet à une cécité de jour.

Cette cécité commence à se manifester chez le chiot lorsque celui-ci atteint l’âge de huit semaines. Les chiens affectés se heurtent et trébuchent constamment. Ils paraissent réticents à sortir au soleil et préfèrent les zones d’ombre. Lorsque le chien est confronté à un escalier, il tâtonne et monte à petits pas. Ces signes de maladresse disparaissent totalement en pleine nuit.

La plupart de ces maladies sont héréditaires. Pour éviter de nombreux problèmes à votre animal, il est important de l’adopter dans un lieu respectueux de la race. Ainsi, l’éleveur doit être capable de vous présenter de nombreux documents attestant de la bonne santé du chiot.

 

FAQ le Malamute d'Alaska

D’où vient le malamute d’Alaska ?

Le Malamute est l’un des plus anciens chiens de traîneau présents en Arctique.

Ayant traversé la Sibérie et l’Alaska, les tribus autochtones connues sous le nom de Malhemute ont développé des chiens capables de tirer les traîneaux et les barques de pêche.

Durant la ruée vers l’or de 1896, les colons les utilisèrent pour les aider dans leurs déplacements.

Est-il adapté à un primo-accédant ?

Le Malamute convient tout à fait au primo accédant.

Cependant vous devrez lui donner une éducation cohérente et avoir de la patience. Nos formations Esprit Dog Family et Esprit Dog Chiot vous donneront de bonnes bases pour éduquer votre Malamute.

Faut-il régulièrement sortir le Malamute d’Alaska ?

Oui, il est obligatoire de proposer des activités et des balades stimulantes à votre Malamute quotidiennement.

En effet, ce chien a un grand besoin de se dépenser. Si celui-ci ne se décharge pas mentalement et physiquement, il peut développer des troubles du comportement.

Le Malamute s’entend t-il bien avec les enfants ?

Si vous répondez convenablement à ses besoins physiques et mentaux, le Malamute d’Alaska est un parfait chien de familles.

Toutefois, à cause de sa grande taille, ils peuvent parfois renverser les jeunes enfants. Lorsque vos enfants et le Malamute sont ensemble, il faudra faire attention à garder un œil sur eux.

Sont-ils agressifs ?

Le Malamute d’Alaska n’est pas agressif.

Toutefois, comme pour tous les chiens, il est important de ne pas rater sa période d’imprégnation et de socialisation.

De cette manière, l’animal sera bien dans ses pattes et évoluera en harmonie avec son environnement et ses congénères.

Informations sur la race

  • Gabarit : Grand
  • Esperance de vie : Environ 12 ans
  • Type de poils : Mi-long
  • Couleur(s) de robe : Blanc, Noir, Sésame Noir
  • Taille Mâle : 61 à 66 cm
  • Taille Femelle : 56 à 61 cm
  • Poids Mâle : 34 à 38 kg
  • Poids Femelle : 34 à 38 kg
  • Perte de poils : Le Malamute d’Alaska perd ses poils en grande quantité lors des périodes de mue. Il est donc très important de le brosser quotidiennement.
  • Besoin d'exercice : Pour être totalement épanoui, il faut le sortir régulièrement. En effet, une activité quotidienne est nécessaire pour que le Malamute soit bien dans ses pattes. La pratique d’une activité sportive canine est également conseillée. Si le chien est prédisposé aux sports de traction, il peut également pratiquer l’agility et l’obé rythmé.
  • Coût mensuel moyen : Environ 60 € par mois