Le Malinois, un chien actif et pertinent !

malinois sur ses pattes
  • GabaritMoyen
  • Espérance de vieEnviron 12 ans
  • Taille Mâle60 à 66 cm
  • Taille Femelle56 à 62 cm
  • Poids Mâle28 à 34 kg
  • Poids Femelle20 à 25 kg
  • Type de poilsCourt
  • Couleur(s) de robeLouvet
Voir la vidéo

Le Berger belge Malinois (ou Berger Malinois) est un chien très actif et surtout pertinent.

malinois

ÊTES-VOUS PRÊT

À AVOIR UN MALINOIS ?

Ce chien est-il idéal pour vous ?
Pour votre façon de vivre, votre environnement ?
Avez-vous pensé à tout ?


Prenez 3 minutes pour chasser les doutes de votre tête !
Accédez immédiatement à la réponse à cette question en vidéo !

Je regarde la vidéo

Il a besoin de se dépenser physiquement mais aussi intellectuellement. Tony, éducateur et comportementaliste canin d’Esprit Dog, va nous aider à mieux comprendre cette race de chien. Notre expert va nous expliquer avec Émeline, propriétaire d’un Malinois, pourquoi c’est un animal de compagnie hors pair et bon dans tous les domaines.

Le tempérament du Malinois

On trouve beaucoup d’absurdités sur le Malinois quand on se renseigne sur cette race, notamment des mauvais conseils comme : l’interdiction de jouer avec son chien, l’interdiction de lancer une balle à un Malinois…

C’est une des races pour laquelle on trouve beaucoup d’interdits mais Tony prévient les futurs propriétaires d’un Malinois car pour lui « il n’y a pas d’interdit ! Tout ce que vous voulez faire, vous allez le faire et donc vous oubliez tout ce que vous avez entendu sur cette race. Que ce soit l’hyperactivité, l’agressivité… »

D’ailleurs Émeline, propriétaire d’un Malinois affectueux âgé de deux ans et demi rassure ceux qui en veulent un au sein de leur foyer :

« Soyez sûr de vous, aimez-le et investissez-vous parce que ça en vaut largement le coup. C’est notre meilleur partenaire de vie. »

Elle précise d’ailleurs que c’est un chien intelligent avec un fort caractère. Mais son défaut est qu’il est ultrasensible. Par rapport à ce qu’on va ressentir chez nous que ce soit en positif ou en négatif, il va le ressentir et il drive son comportement en fonction de ce que nous ressentons.

Ce chien de Berger belge à museau noir a donc besoin d’un leader, d’une personne inspirante à ses côtés.

L’éducation du Malinois

Le Malinois est souvent décrit comme un chien hyperactif voire comme un chien fou.

« Moi, je n’aime pas le mot hyperactif en fait, c’est péjoratif, c’est négatif. C’est juste un chien actif. » tempère Tony.

Notre éducateur et comportementaliste canin le décrit comme un chien pertinent qui a besoin de travail. Un terme rarement employé mais qui décrit très bien le caractère du Malinois. La pertinence de ce chien est sa plus grande force mais aussi sa plus grande faiblesse.

Un chien pour un maître actif et inspirant

Le Malinois ressent ce que pense son maître et va le traduire à sa façon.

C’est pourquoi ce chien doit être entouré et guidé par un vrai leader. « Malheureusement, toutes les familles détentrices d’un Malinois n’ont pas forcément les capacités à devenir des leaders ; en tout cas des gens inspirants pour le chien. »

Émeline ajoute d’ailleurs que le propriétaire du Malinois doit être « quelqu’un de sportif ou en tout cas ayant envie de faire des activités avec son chien. Je pense que si on s’investit vraiment, c’est un chien qui est pour tout le monde en fait. Il faut juste savoir le driver, savoir s’investir et franchement, c’est un chien de famille. »

On note deux problèmes récurrents chez ces chiens de Bergers belges : la destruction et l’agressivité ; des problèmes qui sont réglés grâce à l’éducation.

Le Malinois : un chien destructeur ?

Il y a beaucoup de Malinois destructeurs parce que ce sont des chiens actifs avec de l’énergie à revendre !

S’il est stimulé, cet animal de compagnie n’est pas un destructeur.

Quand vous prenez un Malinois et que vous ne lui proposez rien au niveau intellectuel et physique, forcément, il s’occupe de votre canapé ou de votre mur…

Le Malinois : un chien agressif et dangereux ?

L’autre problème est l’agressivité néanmoins le Malinois n’est pas agressif par nature.

Il lui faut quelqu’un de clair et lisible à ses côtés. « Si son maître n’est pas clair et lisible avec lui, il y aura forcément un souci. Le Malinois se tournera vers ce qu’on appelle le libre-arbitre. Il va décider à la place du maître. Et si le chien ou la chienne décide à la place de son propriétaire et manque de cadre, il peut devenir agressif.

Votre Malinois est agressif et vous vous sentez démunis ? Découvrez notre formation Esprit dog Chien agressif !

Un chien qui aime peu ses congénères

En termes d’entente avec les autres chiens, le Malinois est comme tous les chiens surtout les grands mâles : il peut ne pas aimer ses congénères.

Et Tony le répète souvent : « Votre chien a le droit de ne pas aimer les autres chiens. » Cependant il faut poser un cadre car le Malinois ne doit pas aller à l’affrontement avec un autre chien à chaque fois qu’il en croise un.

Pour éviter ce problème, il faut, là aussi, se tourner vers l’éducation.

Émeline, la propriétaire d’un Malinois de deux ans et demi est un parfait exemple.

Avec son chien Newton, elle peut marcher, croiser d’autres chiens, d’autres humains, franchir tous les obstacles sans avoir de problèmes.

La solution est simple : Émeline a fait un énorme travail d’éducation dans les 10 premiers mois de la vie de son chiot.

Avec un chien et donc un malinois, il n’y pas de fatalité mais il n’y pas de miracle non plus. Cela passe par l’éducation.

Les besoins du Malinois

Le Malinois est un chien extraordinaire dans toutes les disciplines.

C’est pour cette raison qu’au fil de son évolution, cet animal est devenu un chien d’utilité. Pour Tony, il faut vraiment que le Malinois soit entre les mains d’une personne active elle aussi.

Un chien qui a besoin de se dépenser physiquement

Quand vous prenez un Malinois, prenez le Malinois avec l’intention et l’envie de pratiquer des sports canins quels qu’ils soient.

C’est extrêmement positif pour son développement psychique.

N’oubliez pas que lorsque vous pratiquez une discipline sportive, ce doit être un plaisir mutuel (pour le maître comme pour le chien).

Le Malinois a beau être actif, il peut tout à fait vivre en appartement.

Une vilaine idée reçue consisterait à dire que tous les chiens qui font plus de 5 kilos ne pourraient pas vivre en appartement. C’est faux ! Si le Malinois vit en appartement, ou même en maison avec jardin, il faut le sortir.

Un chien de cette race a besoin de se dépenser physiquement, c’est lié à son physique. Mais pas de besoin non plus d’en faire trop sur les sorties ! On vous dit souvent qu’un Malinois pour qu’il soit calme et ne détruise rien, il faut lui faire faire 450 kilomètres dans la semaine. C’est faux !

Il faut le sortir un peu quotidiennement et faire des activités.

Un chien qui a besoin de se dépenser intellectuellement

Le Malinois a aussi besoin de se dépenser intellectuellement.

10€ de réduction !

Vous voulez bien éduquer votre Malinois ?
Profitez de 10€ de réduction sur nos formations Chiot et Family grâce au code MALINOIS10

Découvrir

Attention ! Cette promotion n'est disponible que jusqu'au 01/07

C’est un chien qui aime travailler. Faire du pistage, lui apprendre l’obéissance, aller courir hors du jardin avec lui sont de bonnes activités pour le stimuler.

On doit aussi l’amuser, jouer avec lui et le faire réfléchir : « Faites ce que vous voulez, mais partager des choses et faites-le mouliner un petit peu. S’il ne réfléchit pas ou s’il se sent inutile, dans ces cas-là, vous aurez des soucis avec votre Malinois. »

Les clichés attribués au Malinois

Tous les chiens sont victimes de préjugés qui leur collent à la peau et le Berger belge Malinois n’est pas épargné.

Voici une liste de ces clichés.

Un chien pour un homme et pas pour une femme

Ce cliché entraîne des idées reçues qu’une femme peut avoir :

  • du mal à gérer un Malinois,
  • à sortir seule avec son chien ou sa chienne sans faire courir de risque aux gens qu’elle croise.

Là-dessus, Émeline, propriétaire d’un Malinois est catégorique : « Il arrive à se gérer dans la vie quotidienne, il n’y a aucun souci, je peux sortir où je veux quand je veux. Moi il n’est jamais attaché, il se régule par rapport à moi. Si jamais il y a un obstacle ou quoi il vient au pied. Il me suit au pied, il s’arrête quand je m’arrête, il est vraiment fixé par rapport à moi. En revanche, j’ai forcément des réflexions du type « ah, mais c’est un mâle, il n’a pas envie de vous dominer ? Ah, mais vous êtes une femme vous n’avez pas peur de pas vous imposer ? ».

Non, honnêtement, je n’ai jamais eu cette crainte en fait, je suis sa maîtresse. Donc oui, une femme peut avoir un gros chien du moment qu’elle s’investit.

Le Malinois, un chien pour un seul maître

Autre discours sur le Malinois, on entend souvent que c’est un chien qui ne peut avoir qu’un seul maître.

Émeline en a fait l’expérience au début de l’éducation de son Newton : « On l’a beaucoup entendu. À l’époque, on a voulu essayer les clubs canins et on nous a dit que de toutes façons, c’est un Malinois donc il ne sera fidèle qu’à une personne. Honnêtement, on a fait leur test, vous vous mettez chacun d’un côté et le chien va choisir. Il n’a jamais choisi en fait. On l’a éduqué de la même manière, on l’aime de la même manière. On est, pour lui, tous les deux ses maîtres. »

C’est un cliché qui s’explique par les “emplois” du Malinois. On voit souvent cet animal en chien d’intervention dans des reportages. Il est très utilisé par la police et les militaires pour les assister, car son flair est très puissant.

En effet, si on se base dans un cadre militaire avec un chien qui est en chenil alors l’animal aura, en effet, un seul maître-chien qui le nourrira, le sortira et le travaillera.

Le but de cette démarche est de créer une fusion indélébile entre le maître et le chien. Cela sert à rapprocher le duo le plus rapidement possible pour qu’il obéisse vite à une seule personne. Mais ce n’est pas à généraliser à tous les Malinois.

Malheureusement beaucoup de clubs ou d’éducateurs restent là-dessus. Sans avoir réellement d’explication, ils racontent à tous les gens qui viennent chez eux qu’il y aura un Malinois et puis un maître. Et l’autre, il fait quoi ? Et ça, c’est vraiment dommage parce que ça s’appelle un manque de culture.

La santé du Malinois

Le Malinois est un chien rustique, touché par très peu de problèmes de santé. Il ne contracte quasiment aucune maladie sauf celles inhérentes aux races de chiens de grande taille.

malinois

Formation Esprit dog Family

Votre malinois est adulte et vous souhaitez parfaire son éducation ou tout simplement partager plus !

Découvrir

L’atrophie rétinienne

Le Malinois peut être touché par l’atrophie rétinienne progressive.

C’est un trouble de la vue qui entraîne une cécité partielle ou totale. Le chien peut donc devenir aveugle. Cette cécité est due à la détérioration des différents photorécepteurs présents à l’arrière de l’œil du chien. On peut détecter cette affection plusieurs années avant les premiers signes de perte de vue.

Il faut donc emmener son chien régulièrement chez le vétérinaire pour vérifier sa vue.

Si le Malinois contracte une atrophie rétinienne progressive, pas de panique, il ne sera pas perdu pour autant ! Comme tous les animaux, il va développer ses autres sens pour pouvoir vivre normalement. Si son environnement ne change pas, le Malinois sera toujours capable de se repérer et de se mouvoir sans problème même s’il devient totalement aveugle. La nature est malgré tout bien faite.

Un chien sensible à l’anesthésie

Le Malinois peut aussi être sujet à une sensibilité à l’anesthésie.

Il faut signaler que lors des opérations le taux de mortalité est beaucoup plus élevé chez cette race lorsque le chien subit une anesthésie. Si vous devez emmener votre animal chez votre professionnel de santé pour une chirurgie ou un détartrage des dents, assurez-vous que votre vétérinaire est au courant de ce problème.

Un bon élevage pour éviter les problèmes génétiques

À signaler également que pour avoir un chien robuste et éviter les problèmes génétiques de cette race de chien de race, il est important d’adopter son Malinois chez un éleveur sérieux.

Pour repérer un bon élevage, il faut que l’éleveur ait fait tous les tests génétiques possibles pour fournir un animal en parfaite santé. Pour être sûr, on peut également rencontrer les parents du chien à adopter. Si vous pouvez constater de la bonne santé d’un ou des deux parents, vous aurez plus de chance de profiter d’un chien qui ne rencontrera pas de problèmes d’ordre génétique.

Le Malinois est un chien qui peut vivre entre 12 et 16 ans.

Quant au poids, les femelles vont faire en moyenne 20 à 25 kilos et, dans la plupart des cas, le mâle standard aura un poids entre 25 et 30 kilos. Il existe des mâles plus imposants qui peuvent monter jusqu’à 35 kilos.

Lentretien du Malinois

Le Malinois est un chien à poil court, qui demande peu de toilettage.

Il y a quatre variétés de berger belge :

  • le Malinois,
  • le Groenendael,
  • le Laekenois,
  • et le Tervueren.

Le Malinois se distingue par son pelage à poils courts et sa couleur fauve avec un masque noir.

En termes d’entretien, le Malinois doit être brossé plusieurs fois par semaine pour enlever le poil mort. Il ne faut pas oublier de lui brosser les dents pour éviter les accumulations de tartre. Brosser les dents de son chien évite et prévient aussi des maladies des gencives du chien.

En termes de prix, le Malinois coûte à son propriétaire en moyenne 40 euros par mois avec son alimentation en croquettes.

L’intégralité de la fiche de race du Malinois en vidéo

Les 5 bonnes raisons d’adopter un malinois

Le Berger belge Malinois est un chien bourré de qualités aussi bien physiques qu’intellectuelles.

Tony, éducateur et comportementaliste canin d’Esprit Dog, vous livre les raisons pour lesquelles les Malinois sont des animaux de compagnie idéaux pour la famille et les personnes qui aiment les chiens doués en tout !

1 Un chien de famille

C’est la première bonne raison. Le Malinois est un excellent chien de famille.

« Il est capable de dormir tranquillement au coin du feu et dix minutes plus tard, d’aller jouer pendant trois heures sous la pluie avec son maître ».

C’est un chien qui jouera avec plaisir au ballon avec les enfants par exemple. Il coche toutes les cases du parfait toutou de famille.

2 Le Malinois : un chien capable de tout faire

C’est la deuxième raison. Les Bergers belges Malinois sont d’incroyables athlètes.

« Pour moi, ce chien aurait dû s’appeler « couteau suisse » désolé pour les belges », plaisante Tony. En effet, un maître peut faire ce qu’il veut avec un Malinois et c’est vraiment une qualité extraordinaire pour un chien.

Par exemple, le maître peut emmener son Malinois faire du canoë ou partir sur une tyrolienne avec son compagnon s’il en a envie. Le Malinois n’a pas peur. Il peut aussi aller courir ou faire du VTT avec son animal de compagnie.

De plus, le Malinois est capable de faire de petits exercices et d’apprendre de nombreuses disciplines. Il ne faut pas oublier qu’à l’origine c’est un chien de berger. Il est aussi très utilisé par les forces de l’ordre car c’est un chien d’intervention extraordinaire, notamment grâce à son flair.

Pour résumer, le Malinois est excellent dans toutes les activités qu’on lui propose dans sa vie.

3 Un chien attentif

C’est la troisième raison. Ce chien utilise parfaitement son cerveau !

Il réfléchit beaucoup, observe énormément son environnement et prête une grande attention aux détails. « Si vous aimez réfléchir, faire preuve d’imagination, vous amuser ou encore vous remettre en question, alors le Malinois est fait pour vous !

Le Malinois a besoin de maîtres fiables et qui aiment penser, réfléchir et aller plus vite que lui. Il faut le challenger.

4 Le Malinois est intelligent

C’est la quatrième bonne raison d’adopter un chien de cette race : c’est un animal qui apprend beaucoup de son environnement.

Le Malinois aime observer tout ce qui se produit autour de lui. Cela signifie que son maître doit lui faire découvrir de nombreux environnements différents. « Mais attention, vous devez le faire avec beaucoup de finesse et de toucher », précise Tony.

N’imaginez pas que le Malinois est un bourrin qui met des coups de boule partout. Cela n’est pas vrai et vous risquez de rater son éducation si vous vous y prenez de cette manière. En effet, le Malinois est un animal qui comprend très vite les choses lorsqu’elles sont bien expliquées.

5 Un chien à double facette

C’est la cinquième et dernière raison d’avoir un Malinois chez soi : c’est un chien bête et intelligent (plaisante Tony).

En effet, il explique que le Malinois est capable de faire des choses merveilleuses et d’époustoufler tout le monde. Mais d’un autre côté, il est capable de faire claquer ses dents quand il est content, de courir partout, de se rouler dans l’herbe et de faire un peu n’importe quoi.

Il faut donc que le maître soit en capacité d’apprécier ces deux facettes : son côté intelligent et son côté un peu « bébête » parfois ! Mais c’est une caractéristique qui le rend profondément attachant.

Les 5 bonnes raisons d’adopter un Malinois en vidéo

Les 3 bonnes raisons de ne pas adopter un Malinois

Après avoir vu les 5 bonnes raisons, Tony, éducateur et comportementaliste canin d’Esprit Dog a aussi dressé une liste des raisons pour lesquelles certaines personnes ne doivent pas avoir de Malinois dans leur foyer car c’est un animal auquel on a collé des étiquettes.

1 Si vous êtes à la recherche d’un chien de garde

C’est la première des raisons : les personnes qui sont à la recherche d’un chien de garde ne doivent pas prendre de chien y compris un Malinois.

« Dans chien de garde, j’entends le chien qu’on adopte pour se sentir plus homme ou pour garder quelque chose. » s’exaspère Tony. En effet, pour la protection des biens ou des personnes mieux vaut opter pour une alarme qu’un chien. Faites du sport, suivez des cours de combat, faites de la boxe et apprenez à vous battre si possible. Mais un Malinois n’est pas le meilleur choix pour vous.

2 Vous manquez de temps pour l’éduquer

C’est la deuxième raison de ne pas adopter de Malinois : le manque de temps.

Le Malinois n’est pas livré avec un mode d’emploi. Il n’y a pas de technique miracle ou une clé magique qu’il suffit de brandir pour que votre animal de compagnie sache tout faire. D’ailleurs, aucun chien n’est livré comme cela.

Le Malinois doit donc être éduqué et le maître doit avoir le temps de lui expliquer les choses pour satisfaire son intellect. Le Malinois a besoin de comprendre le monde et de le découvrir ; et son maître doit dégager du temps pour cela.

D’ailleurs, le Malinois est plus malin que la plupart des autres chiens donc si vous lui faites découvrir le monde n’importe comment, cela risque de se retourner contre vous.

3 Si vous êtes influençable

C’est la dernière raison pour laquelle il ne faut pas adopter un Malinois ; c’est si vous êtes influençable.

Il n’est pas fait pour un propriétaire qui aime suivre la tendance ou qui est motivé par l’effet de mode. C’est en agissant ainsi que les refuges se remplissent. Ils comptent actuellement des milliers de Malinois et sont déjà complètement dépassés.
Si des personnes mal intentionnées continuent de prendre le Malinois, il y aura un grand problème à un moment donné. L’animal va se retrouver sous le feu des projecteurs. Il aura des soucis et vous en aurez aussi en tant que maître.

Écoutez le podcast de l’histoire incroyable d’un Malinois !

Les effets de mode ont comme conséquences : la destruction de la race et l’attribution d’une mauvaise image de ce chien. Cela porte atteinte à tous les maîtres qui ont actuellement des Malinois car ils sont victimes de préjugés et ne peuvent plus vivre tranquillement avec leurs chiens qui sont ensuite mal vus par la société.

Pour finir, c’est sans aucun doute un chien de famille avec lequel vous partagerez vos activités sportives. Attentif et intelligent, le Malinois comprend très rapidement vos consignes !

Adopter un Malinois

Élevage de Malinois

Malinois à vendre

FAQ le Berger belge Malinois

D’où vient le Malinois ?

Le Malinois est l’une des quatre variétés de chien de berger développées en Belgique vers la fin des années 1800.

C’était un chien conducteur de troupeaux. La race naît officiellement entre 1891 et 1897. Ce n’est qu’en 1901 que le Berger belge malinois fut reconnu dans le Livre des Origines.

Il appartient au groupe des chiens bergers belges : le Berger belge Groenendael, le Berger belge Tervueren et le Berger belge Laekenois.

À quoi servaient-ils ?

Ils sont les premiers à avoir servi aux côtés des forces de police en Belgique.

Pendant la Première Guerre mondiale, l’armée les utilisait à de nombreux postes. Ainsi, le Malinois était parfois chien messager, chien de la Croix-Rouge ou encore chien ravitailleur.

Il est, aujourd’hui, un chien d’utilité (militaire, police, pistage, défense, garde…) mais surtout un chien de famille.

Quel est le prix d’un Malinois ?

Pour l’achat d’un chiot Malinois, c’est à partir de 600€.

Les mâles sont autour de 600-800€ ; les femelles autour de 800-900€ selon les élevages.

Est-ce qu’un Malinois est facile à éduquer ?

Le Malinois est un animal extrêmement intelligent.

De ce fait, il apprend très vite. Une fois que votre animal arrive chez vous, il est important de commencer à lui apprendre ses premiers ordres et surtout à le socialiser.

Dans l’ensemble, il n’est pas plus difficile d’éduquer un Malinois qu’un autre chien. Attention également à lui apporter une éducation cohérente, passionnée et faite avec patience.

Le Malinois s’entend-il bien avec les enfants ?

Un chien correctement socialisé s’entend bien avec des enfants. Très affectif, il aime jouer et partager avec eux.

A-t-il un besoin important de toilettage ?

Non, le Berger belge Malinois ne demande pas énormément de toilettage.

Informations sur la race

  • Gabarit : Moyen
  • Esperance de vie : Environ 12 ans
  • Type de poils : Court
  • Couleur(s) de robe : Louvet
  • Taille Mâle : 60 à 66 cm
  • Taille Femelle : 56 à 62 cm
  • Poids Mâle : 28 à 34 kg
  • Poids Femelle : 20 à 25 kg
  • Perte de poils : La perte de poils est faible, mais devient importante lors des périodes de mue. Il est nécessaire de brosser régulièrement le malinois afin d’enlever les poils morts.
  • Besoin d'exercice : La dépense quotidienne doit être au cœur de vos préoccupations lorsque vous possédez un malinois. Celui-ci doit sortir au moins une heure par jour pour assouvir ses besoins physiques. Il est très performant dans de nombreux sports canins. C'est en le dépensant mentalement et physiquement que vous pourrez avoir un chien stable et bien dans ses pattes.
  • Coût mensuel moyen : Environ 40 € par mois