Le Mastiff

Salut à tous ! Aujourd’hui, je vais vous présenter le mastiff.

On va tout de suite faire un petit point sur la législation. Il se raconte un peu tout et n’importe quoi là-dessus. Un mastiff LOF n’est pas catégorisé. Toutefois, un chien typé mastiff, ou mastiffs croisés, ou mastiff non-LOF est un chien catégorisé. Ce dernier lot rentre surtout dans la catégorie 1.

Le mastiff est un chien qui est extrêmement impressionnant. Il faut faire attention parce que quand on a des chiens aussi impressionnants que ça, on a l’impression qu’ils sont extrêmement bruts de décoffrage. Moi, je trouve que le mastiff est un chien sensible. En plus, si avec un Mastiff vous vous octroyez le droit de crier, d’être brutal d’être trop énergique dans votre façon de faire les choses, il ne vous fera pas confiance. S’il ne vous fait pas confiance, il est suffisamment tête de lard pour refuser catégoriquement de vous écouter.

N’oubliez pas aussi que c’est un chien qui sous ses gros airs est très fin. Très fin dans sa perception du monde et résultat, si vous vous mettez à crier, il va se dire vous n’êtes pas fiable. Si vous n’êtes pas fiable, il ne vous fera pas confiance et à ce moment-là, vous aurez un souci. Comme toutes les races, mais peut-être encore plus quand le chien est de race géante, je ne saurais vous conseiller que de sélectionner votre élevage avec énormément d’attention.

Comme pour tous les chiens, il peut être touché par certains soucis de santé. On en parlera dans la partie juste après. Néanmoins, on peut se prémunir de quasiment tous les problèmes. S’il avait un côté un peu délicat sur sa santé ce serait surtout sa croissance. En effet, il a une croissance qui est extrêmement longue, extrêmement lente et il va falloir respecter cette croissance. Principalement pour ne pas le stresser ou pour ne pas brutaliser son squelette. Celui-ci devra être harmonieux et se développer solidement. Il lui faut également de  l’activité physique, mais de façon progressive et intelligente.

Les avantages d’élever un Mastiff

Avec le mastiff, on a un vrai compagnon de tous les jours. On a un vrai chien qui va vous accompagner à l’aventure qui va vous accompagner en balade. D’ailleurs à ce sujet, souvent, quand on voit le mastiff, on a l’impression que c’est le gros pépère qui fait que de dormir toute la journée. C’est faux ! Ça, c’est une vraie idée reçue. Ce n’est évidemment pas un chien qui peut faire 20 ou 30 km en courant parce que ce n’est pas son point fort.

En revanche, partir à vélo ou à pied sur des distances raisonnées et raisonnables, c’est extrêmement bénéfique pour lui. Si vous voulez garder un mastiff en bonne santé, vous n’avez pas le choix. Le gros avantage du mastiff, c’est qu’il s’adapte et qu’il aime bien aussi roupiller. Toutefois, il est toujours prêt pour l’aventure du moment qu’elle est intelligente et raisonnée. Toujours prêt aussi pour faire un petit somme au coin de la cheminée.

Le dressage du chien

L’espérance de vie du Mastiff est d’environ une dizaine d’années si vous l’entretenez bien. Il faut lui offrir un petit peu d’activités régulièrement. Niveau éducation, le mastiff doit s’éduquer le plus tôt possible. Alors qu’est-ce qu’on met dans son éducation ? On met toute la partie socialisation découverte du monde. Plus votre mastiff aura découvert le monde tôt plus vous aurez un Mastiff qui sera calme et qui sera serein dans toutes les situations.

Il y a plein de mots qu’il faut lui apprendre. En effet, ne pensez pas que parce qu’il est un peu pataud et qui ne ressemble pas à certains autres chiens plus dynamiques au dressage, qu’il ne faut rien lui apprendre. Le « assis », le « coucher », le « au panier », le « au pied » vont être des alliés pour vous dans son éducation, mais surtout le plus important, c’est de lui indiquer où est sa place dans la maison.

Sur beaucoup de fiches de race, on vous dit fermeté dans l’éducation. En effet, il serait plus compliqué que les autres. Il n’est pas plus compliqué simplement, il faut que vous soyez clair dans votre façon de fonctionner. Comme je vous le dis à chaque fois si le lundi vous lui dites oui et que le mardi vous lui dites non, je vous garantis que vous allez partir à côté de la plaque. De plus, il vous le fera payer et vous le fera payer très cher.

C’est un chien qui est capable d’avoir son indépendance au quotidien, mais qui aime vous voir. Il aime toujours avoir un œil sur vous. Il n’est pas obligé de vous coller systématiquement. Maintenant, c’est vrai, il aime bien les caresses, il aime bien l’amour, il aime bien l’affection… Essayez de vous enlever cette image du chien un peu de combat tout droit de l’antiquité. On est très loin de ce standard-là au niveau du comportement. Et en tout cas, les éleveurs travaillent pour qu’il n’y ait plus du tout ce type de comportement. Ça, c’est vraiment important.

La fiche santé du chien

Le mastiff est sujet à l’atrophie rétinienne progressive. Cette maladie des yeux est un trouble dégénératif qui entraîne, à la longue, la cécité chez le chien. Cette perte de vue est due à la dégradation des photorécepteurs présents à l’arrière de l’œil. L’atrophie rétinienne progressive est détectable de nombreuses années avant que le chien ne montre les premiers signes de cécité. Si celui-ci devient aveugle, il peut toutefois continuer à vivre heureux. En effet, possédant d’autres sens très développés, il peut se mouvoir très facilement dans un environnement familier.

Le mastiff est parfois victime de convulsions. Ces dernières sont causées par des traumatismes ou de l’épilepsie. La convulsion chez ce chien peut être traitée avec des médicaments. Toutefois, le mal n’est jamais vraiment guéri.

La cystite est une anomalie rénale à caractère héréditaire. Celle-ci apparaît lorsque les reins de l’animal ne filtrent plus correctement la cystine. Si celle-ci ne peut pas être correctement filtrée, elle forme un calcul rénal et provoque un blocage urinaire. L’inflammation des voies urinaires est également une pathologie à prévoir. Si la cystite n’est pas traitée, les blocages qu’elle cause peuvent s’avérer fatals. Ici, un simple traitement médicamenteux est suffisant pour empêcher la formation de calculs.

Bien sûr, toutes ces pathologies peuvent être limitées en allant chercher son chien chez un éleveur compétent. Ce dernier doit vous fournir les différents documents inhérents aux tests de santé réalisés sur l’animal. Si votre éleveur ne peut pas vous présenter le résultat des tests médicaux, nous vous conseillons de ne pas adopter votre chien auprès de cette personne.

Le mastiff, un chien qui mérite une attention particulière

À noter qu’une autre chose qui pourrait coûter la vie à la race. Nous les mecs, on aime bien avoir le plus gros, le plus grand du quartier, le plus balèze, le plus lourd… Ce qui est important, c’est surtout ce que vous voyez visuellement. Il ne doit pas être une grosse patate, car il n’aime plus bouger.

S’il est comme ça, c’est qu’il y a un malaise. En effet, c’est qu’il y a un problème qui va lui coûter la vie, tout simplement. Il y a effectivement des mâles qui sont un petit peu à cheval sur la discipline. Ils n’apprécient pas forcément leurs congénères du même sexe. J’ai envie de vous dire pas plus que d’autres grandes races de chiens. Ils ont un petit peu de mal avec ça. C’est là où il va être important de mettre l’accent sur l’éducation. Ainsi, il sera parfois plus simple de compenser son problème de socialisation avec les congénères du même sexe.

Et sinon, c’est un chien qui est vraiment tranquille, vraiment pépère. Avec l’être humain, c’est pareil, c’est vraiment un chien très cool. Un mastiff, ça coûte entre 2000 et 3 000 euros grosso modo en France. C’est vrai que c’est un coût. C’est un chien qui va beaucoup manger.

Votre mastiff demandera peut-être des soins et si vous n’avez pas les moyens de mettre deux ou trois mille euros à l’achat, il ne faut tout simplement pas envisager d’en avoir un. Toutefois, vous ne devez pas en acheter un à 500 euros sur Internet. En effet, vous n’aurez que des problèmes et vous allez détériorer l’image de la race en fait. Maintenant, on va aller voir une passionnée de la race, on va aller voir Céline.

L’interview de Céline, éleveuse de Mastiffs

Esprit Dog : Première question, pourquoi le mastiff ?

Céline : Parce que c’est un chien de grand gabarit ce que j’apprécie. En plus, c’est un chien merveilleusement gentil et facile à vivre. Moi, je les emmène courir avec moi, je les emmène nager, on peut faire de chouettes balades d’une heure ou une heure et demie, mais par contre à la maison, on ne les entend pas. J’ai cinq mastiffs à la maison et il y a des gens qui ne savent pas que j’ai des chiens.

Esprit Dog : Toi, tu devais conseiller le mastiff à un type de personnes se seraient qui ?

Céline : Des gens qui aiment les chiens qui prennent de la place. Ils prennent de la place dans la vie au-delà de l’espace, ils prennent de la place dans les cœurs. Des gens qui ont du temps, mais ce n’est pas spécifique au mastiff. C’est du temps à consacrer d’avoir un chien. Il faut quand même avoir un certain niveau de revenus pour pouvoir assurer leur alimentation de qualité et puis les soins vétérinaires s’il y en a. Il y a un certain nombre de soins qui sont entre guillemets « au kilo ».

Esprit Dog : C’est touché par quoi au niveau génétique ?

Céline : Alors au niveau santé, grâce à des éleveurs à l’étranger et aussi en France, on a des maladies comme la cystinurie qui est de type 3 chez le mastiff et la myopathie dégénérative. La chance qu’on a, c’est qu’on sait les tester les dépister génétiquement. Le club de race est très conscient de ce problème-là. Il commence à mettre en place des opérations pour pouvoir faire tester les reproducteurs.

Esprit Dog : Dans les deux principaux problèmes génétiques qui peuvent toucher le mastiff les deux peuvent se régler. D’une part, par l’élevage, par une sélection ou par une stérilisation. Il n’y a pas de fatalité en fait ?

Céline : Non pas à ce niveau-là, après, c’est un chien qui est quand même globalement plutôt rustique.

Esprit Dog : Au niveau de l’éducation, vous avez eu des problèmes toi et tes chiens ?

Céline : C’est un chien qui aime faire plaisir. Il est facile à éduquer. Compliqué à dresser, mais facile à éduquer. C’est un chien qui, de par son histoire, a l’habitude de travailler seul. Les Mastiffs ont été sectionnés pour garder les propriétés et ils devaient être autonomes. C’est un chien dont on pourrait croire qu’il a beaucoup de lenteur, en fait, c’est un chien qui réfléchit tout seul et qui à chaque fois qu’on lui demande quelque chose, il va se demander est-ce que ça vaut bien la peine que je le fasse.

Est-ce qu’on pourrait prendre ça pour un caractère têtu ou de la désobéissance ? Ça n’en est pas ! C’est pour ça qu’il faut quand même des éducateurs qui soient formés à avoir ce type de chien en cours. Si on attend la réactivité d’un malinois, on va être très déçus parce qu’on va avoir l’impression que le chien n’écoute pas. En effet, c’est très rarement le cas. Après il faut évidemment avoir commencé son éducation de bonne heure. Si on attaque à 18 mois quand il fait 80 kg, c’est forcément beaucoup plus compliqué.

Esprit Dog : Ça mange combien par jour ? Combien de kilos ?

Céline : En moyenne, un adulte mange environ un kilo par jour. Après, c’est vraiment très fluctuant en fonction du niveau d’activité du chien et du fait qu’ils soient ou non stérilisés. À 70 euros le sac, il faut deux sacs par mois. Voilà, on est environ à 150 euros. S’il n’y a pas de pépins de santé et autres frais.

Esprit Dog : Au niveau de l’humain, c’est quoi la relation d’un mastiff avec l’homme ?

Céline : C’est un chien qui est capable d’être extrêmement doux. Si on veut lui expliquer qu’il y a des règles et puis qu’on lui a montré comment faire aussi. C’est un chien qu’on doit traiter avec beaucoup de douceur et qui est vraiment capable de beaucoup de douceur un retour.

Esprit Dog : Est-ce que c’est un chien avec lequel on peut faire du sport ?

Céline : Ce n’est pas un athlète, comme peut l’être un husky ou un berger allemand. Toutefois, ce n’est pas un boudin de porte vivant. Je me bagarre beaucoup pour ça. En effet, c’est un chien qui doit être athlétique et ne pas être en surpoids. Il doit pouvoir tenir une balade en forêt en marchant gentiment avec la famille pendant une heure ou une heure et demie sans aucun problème. Ce qui gangrène à mon sens un petit peu notre race, c’est le surpoids qui cause beaucoup de soucis aux chiens en croissance.

On retrouve des chiens avec des gros problèmes d’aplomb et après des problèmes de cartilage, de ligaments, éventuellement de dysplasie. Ce n’est pas le plus courant, mais ça peut arriver et il faut prendre conscience qu’un chiot, il doit pousser et rester mince. Je n’ai pas dit maigre, mais surtout pas gros. Les adultes pour leur assurer une bonne longévité, il faut aussi les tenir minces et dans un bon état de musculature. Fiona, elle a 10 ans et elle court encore. Un petit détail, c’est que le mastiff est un chien qui ne doit pas avoir de plis quand il est au repos. C’est un chien qui doit avoir ce qu’on appelle des rides d’expression.

Esprit Dog : Toi, quand les gens te voient dans la rue avec ton Mastiff, c’est quoi la réaction ?

Céline : Chez quelques personnes, je vois des réactions de peur : ils changent de trottoir, etc. Chez beaucoup de personnes des réactions d’approche un peu inappropriées. Ils vont un peu sauter au cou du chien. Une sortie en extérieur avec un mastiff, il faut s’attendre à être arrêté tous les deux mètres.

Esprit Dog : Merci beaucoup pour ton accueil. Tes chiens sont magnifiques et je pense que ça va impressionner pas mal de monde !

Mon mastiff a-t-il besoin de beaucoup d’exercice ?

Oui, le mastiff demande de longues séances de sport. Si celui-ci ne se dépense pas physiquement et mentalement, il peut rapidement devenir destructeur. Il est donc important de lui fournir régulièrement le moyen de se dépenser.

Le mastiff fait-il un bon chien de famille ?

Ce type de chien n’est pas forcément le meilleur choix pour les familles avec de jeunes enfants. En effet, le mastiff, sous l’effet de l’excitation du jeu, peut rapidement renverser un enfant en bas âge.

Est-il adapté aux primo-accédants ?

Non, le mastiff n’est pas le chien qu’il vous faut si celui-ci est le premier. En effet, cette race de chien a besoin que son maître soit un leader pour elle. Il est donc important de ne pas être timide ou réservé si vous souhaitez élever un mastiff.

D’où vient le mastiff ?

Cette race de chien fait partie de l’une des plus anciennes races répertoriées au monde. Il y a fort à parier que ce molosse vienne du Tibet ou du nord de l’Inde. À l’origine, ils auraient pu être utilisés pour protéger les troupeaux des différents prédateurs vivant dans ces collines froides.

Fait-il un bon chien de garde ?

Le mastiff est un très bon chien de garde. En effet, il a tendance à facilement aboyer lorsqu’une personne étrangère approche trop près de son territoire. Il protège efficacement son lieu de vie et sa famille.

Le Mastiff

Informations sur la race

  • Gabarit : Grand
  • Esperance de vie : Environ 11 ans
  • Type de poils : Court
  • Couleur(s) de robe : Bringé (couleurs à rayures), Fauve, Noir, Sable
  • Taille Mâle : 70 à 82 cm
  • Taille Femelle : 66 à 80 cm
  • Poids Mâle : 70 à 110 kg
  • Poids Femelle : 60 à 90 kg
  • Perte de poils : La perte de poils est importante lors des deux mues annuelles au printemps et en automne. Pendant ces périodes, le brossage doit être quotidien.
  • Besoin d'exercice : Si le mastiff n’est pas un grand sportif, il faut toutefois le sortir quotidiennement pour lui fournir suffisamment de dépense physique. Lors de ces promenades, les stimulations doivent être importantes. Ainsi, il peut être intéressant de développer ses capacités olfactives et sociales.
  • Coût mensuel moyen : Environ 90 € par mois