Le mythe des 5 minutes par mois d’âge

Dans cette formation gratuite, j’avais envie de revenir sur une idée reçue. En effet, celle-ci est un peu dérangeante et crée des drames et énormément de soucis. Cette idée reçue, c’est le 5 minutes par mois d’âge.

Qu’est-ce que le mythe des 5 minutes par mois d’âge ?

On vous dit souvent que lorsque le chiot, à trois mois, a le droit de sortir 15 minutes. Lorsqu’il a quatre mois, il peut sortir 20 minutes. On ajoute donc 5 minutes par mois d’âge. Toutefois, cela est une énorme erreur. Il est également extrêmement dangereux de s’y prendre comme cela. En effet, en vous y prenant de la sorte, vous allez passer à côté de la socialisation, de la dépense physique et mentale, et votre chien peut développer des troubles comportementaux. En effet, ce dernier n’est plus capable de se gérer au niveau émotionnel. Il n’a plus aucun moyen pour se décharger et faire exploser tout cela.

Le vrai danger est que toutes les personnes qui ne sortent pas assez leur chiot, se retrouvent avec des chiots qui grognent en intérieur, mordillent et déchirent les pantalons, courent partout, sautent partout et font les fous. Ils ne comprennent plus ce que l’on attend d’eux puisque le niveau émotionnel est beaucoup trop haut. Lorsque vous récupérez un chiot, ne vous demandez pas combien de temps il faut le sortir, sortez le temps qu’il est nécessaire au bon développement de votre animal. Vous prenez votre chiot, vous partez en extérieur et vous allez vous balader sans laisse. Grâce à cela, vous allez pouvoir commencer le suivi naturel. Si vous avez un doute, vous pouvez commencer à lui mettre une longe.

Comment vous baladez avec votre chiot

Vous allez faire des balades de 30 minutes à une heure selon le gabarit et la race. Ce qui va compter, c’est d’être à l’écoute de ce qu’il va vous proposer. Certains chiots, lorsqu’ils sortent 30 minutes, vous donnent de nombreux signaux pour vous faire comprendre qu’ils sont fatigués. Dans ces cas-là, le lendemain il ne faudra faire que 25 minutes de balade. En effet, vous ne devez pas aller jusqu’à la rupture. D’autres chiots, quant à eux, vont pouvoir marcher une heure sans que cela ne leur pose aucun souci.

Le chiot doit avancer à son rythme. Il ne doit pas se calquer sur le vôtre, ce doit être son propre rythme. L’animal doit également pouvoir rencontrer des chiens, voir le monde extérieur, s’épanouir et s’extérioriser. Il doit aussi se fatiguer. En se fatiguant, lorsqu’il rentre à la maison, il dort. Lorsqu’il va se réveiller, il est en mesure intellectuelle d’entendre, de comprendre et d’apprendre ce que vous allez lui montrer. Vous allez le guider pour qu’il ait une éducation réussie.

Toutefois, si vous faites les choses très bien et que le chiot n’est pas en mesure de les entendre, car il y a une surcharge émotionnelle, cela ne pourra pas fonctionner. Ici, l’idée est de mettre tout le monde dans les meilleures dispositions pour arriver à s’entendre. Bien sûr, il ne faut pas épuiser votre chiot et faire des choses contre-productives pour son développement au niveau squelettique. En effet, vous devez respecter la nature de votre chiot et respecter sa race. Vous devez également écouter les recommandations de l’éleveur. De tout ça, vous devez en tirer un juste milieu. Il ne faut jamais partir dans les extrêmes. Ainsi, vous allez lui offrir la chance de pouvoir se développer comme il se doit.

Autre chose importante, un chiot doit grandir « fit ». En effet, vous devez faire attention à son poids pour éviter l’obésité. Il faut leur donner le bon grammage en termes de nourriture. Si vous nourrissez trop vos chiots, ils vont avoir une surcharge pondérale qui peut être dramatique pour le développement de leur squelette. Cela est bien plus nuisible que d’aller se promener tranquillement avec son chiot.

Enfin, il ne faut pas oublier que si un chiot de trois mois ne sort que 15 minutes, il va tout détruire en intérieur. Il va déraper sur le carrelage ou le parquet et c’est à ce moment-là qu’il risque de se blesser et que la surcharge sur le squelette est néfaste. Il y a beaucoup moins de risques lorsqu’il trotte tranquillement dehors avec vous.

Le mythe des 5 minutes par mois d’âge