Le problème de la dysplasie chez le chien

La dysplasie est une malformation articulaire causée par un problème de développement de l’articulation au cours de la croissance du chien. C’est une maladie héréditaire, elle peut donc être détectée chez le chiot dès le plus jeune âge grâce à des tests adaptés. Il s’agit d’une anomalie génétique, les animaux qui en sont porteurs la transmettront donc à leurs chiots s’il y a reproduction. La dysplasie se traduit par une série d’affections articulaires qui entraînent des douleurs mais aussi de l’arthrose.

Les symptômes

Chez le chien, trois articulations sont majoritairement touchées par la dysplasie : la hanche, l’épaule et le coude. Les os situés à ce niveau ne s’emboîtent alors pas correctement ce qui va créer un frottement et une détérioration des cartilages.

Si votre chiot ou chien n’a jamais été testé pour la dysplasie, certains symptômes doivent vous alerter et vous pousser à consulter votre vétérinaire. Lui seul, pourra établir un bon diagnostic et soulager votre toutou s’il souffre. Voici donc les signes auxquels vous devrez prêter attention chez votre chien notamment les premiers mois de sa vie :

  • Boiterie (intermittente mais surtout prononcée le matin ou le soir)
  • Démarche anormale (chaloupée)
  • Raideur quand il se lève ou se couche
  • Intolérance à l’exercice
  • Douleurs

dysplasie chien corpsUn traitement contre la dysplasie du chien ?

La dysplasie ne se guérit malheureusement pas. Toutefois, si elle est détectée chez le chiot, une opération chirurgicale peut être envisagée. Elle consistera à couper certains os pour changer leur orientation. Attention, il s’agit d’une intervention très lourde, elle réduira les incongruences articulaires mais ne les effacera pas complètement. Si votre chien est atteint de dysplasie votre vétérinaire pourra aussi vous proposer un traitement par arthroscopie (il s’agira de glisser dans l’articulation une caméra et des pinces grâce à de petits trous percés dans la peau et la capsule synoviale.)

De manière plus générale, pour soulager votre chien, le vétérinaire pourra lui prescrire des anti-inflammatoires.

N’oubliez pas que dysplasie est synonyme d’arthrose, en vieillissant un chien atteint de dysplasie aura de l’arthrose, si vous ne pouvez pas l’empêcher, vous pouvez malgré tout tenter de retarder son apparition. D’abord, surveillez le poids de votre chien, ses articulations sont fragilisées il ne doit donc pas être en excès. Comme chez les humains, peu importe la pathologie il ne doit pas arrêter l’exercice physique. Vous le pousserez certainement moins qu’un chien qui ne souffre pas de dysplasie. Toutefois, vous devrez continuer à le faire se dépenser et l’aider à développer ses muscles.

La nage pour l’aider

Vous pouvez par exemple privilégier la nage (à la mer ou dans un centre spécifique) . Quand il est dans l’eau, le chien ne subit pas la gravité. Il ne supporte donc pas le poids de son corps et peut alors se muscler sans se fatiguer ! Enfin l’ostéopathie et la physiothérapie peuvent également l’aider à gérer la douleur et à mieux vivre.

Si une dysplasie est diagnostiquée chez votre chien il ne pourra pas être inscrit au LOF et ce peu importe sa lignée. N’oubliez pas que cette maladie est héréditaire et génère de la souffrance. Pour ces raisons, vous ne devrez pas faire se reproduire votre compagnon même si vous en rêviez en l’adoptant.