Les maladies chez le chien

Sommaire

    Comme nous humains, le chien n’est pas épargné par les maladies, virus ou infections… Certains plus graves que d’autres. Nous vous proposons ici un point, non pas pour paniquer mais pour être informé et de pouvoir réagir rapidement en cas de besoin, notamment en reconnaissant symptômes.

    La toux de chenil

    La trachéobronchite infectieuse canine (TBIC), plus souvent connue sous le nom de toux du chenil, est une maladie infectieuse aiguë touchant l’appareil respiratoire du chien. D’origine virale et bactérienne, la toux de chenil est très contagieuse ! Elle se transmet aussi bien en contact direct (nez à nez) ou indirect. L’épidémie est très importante en élevage, refuge ou encore en cours canin puisque la concentration de chiens au m² est importante.

    toux du chenil

    Vous comprenez qu’aucun chien n’est à l’abri de cette infection. En effet, si jamais vous croisez un chien contagieux, un simple contact pour dire bonjour à son congénère contamine ce dernier. De la même manière, si vous allez au parc et qu’un chien malade est passé par là, vous avez une chance que votre compagnon reparte avec

    Attention également lorsque vous laissez votre chien en pension, un chien malade, transmettra l’infection à tous les autres sans exception.

    Comment se transmet la toux du chenil ?

    • Par contact direct, c’est-à-dire nez à nez avec un congénère
    • Par éternuement
    • A cause d’écoulement nasal
    • Dans certains cas, sans contact direct (par l’air)

    La toux de chenil se présente sous deux formes cliniques.

    La première, plus courante se caractérise par une toux rauque et sèche, des écoulements nasaux, des éternuements, parfois des vomissements, ainsi qu’une perte d’appétit. En générale elle se soigne en 1 à 3 semaines.

    Le second cas est plus dangereux, mais aussi plus rare : la toux de chenil se transforme alors en bronchopneumonie (atteinte des poumons).

    Les symptômes seront alors : de la fièvre, une toux grasse, accompagnés d’écoulements nasaux plus épais.

    Les jeunes chiens et les animaux vivant dans des conditions d’hygiène déplorables sont les plus touchés. Si la maladie n’est pas soignée à temps, celle-ci peut entraîner la mort de l’animal.

    Existe t-il un vaccin ?

    Tout à fait, il existe sous 2 formats : par voie nasale ou par injection.

    • le vaccin intra-nasal, (à faire une seule fois) protège votre chien sous les 4 jours
    • le vaccin sous cutané en 2 injections espacées de 15 jours.

    L’avantage du vaccin intra-nasal est qu’il prend effet plus rapidement que celui sous cutané, pratique si jamais vous êtes à quelques jours seulement des vacances…

    Un rappel est à effectuer chaque année pour que votre chien soit parfaitement protégé.

    Nous vous recommandons donc de faire vacciner votre chien si jamais il est en contact régulier avec d’autres congénères.

    Les maladies chez le chien : la conjonctivite

    Comme nous, le chien peut avoir une conjonctivite. En effet, ce problème n’est en effet pas réservé à l’homme ! Au cours de sa vie il est donc fort probable que votre chien en soit un jour victime. Celle-ci provoque généralement une irritation de la membrane qui tapisse une partie de l’intérieur des paupières et le blanc de l’œil.

    Comment le chien attrape la conjonctivite ?

    Les origines peuvent être diverses : microbe, corps étranger, allergie, petite blessure ou bien encore malformation… De plus, vous devez aussi savoir que la conjonctivite peut toucher un seul œil comme les deux. En règle générale, elle se manifeste par une rougeur et des écoulements au niveau des yeux (ou de l’œil). Mais attention, comme souvent, ces symptômes ne sont pas exclusivement réservés à la conjonctive, ils peuvent en effet également être l’expression d’une tout autre maladie. Nous précisons cela car si jamais vous remarquez ces signes chez votre animal vous ne pourrez jamais être sûr sans la confirmation du vétérinaire qu’il s’agit de cela. Toutefois, en attendant votre rendez- vous, sachez que vous pouvez dans un premier temps soulager votre chien par vous-même.

    Soigner son chienconjonctivite chien

    Bien évidemment il faudra quand même prévoir une consultation chez le vétérinaire afin de confirmer le diagnostic. Mais comme nous vous le disions en l’attendant, vous pouvez tout à fait utiliser une solution ophtalmique. Si jamais vous n’en avez pas et que vous ne pouvez pas aller en acheter vous pouvez à défaut vous servir de sérum physiologique. Faites couler quelques gouttes de l’un de ces produits dans l’œil (ou les yeux) de votre chien. Puis passez une compresse de gaz stérile en douceur afin d’enlever le surplus et les éventuelles impuretés. Attention n’utilisez surtout pas de l’eau du robinet car elle pourrait être calcaire et empirer l’inflammation. De la même manière, oubliez également le coton ou autre tissu qui pourrait laisser une particule dans l’œil de votre chien car cela aggraverait son inflammation.

    La galle des oreilles

    Au cours de sa vie il est possible que votre chien attrape la gale des oreilles. En effet, c’est une pathologie très contagieuse. Elle se transmet en effet par simple contact d’un animal à un autre. Le parasite responsable de la gale des oreilles est un petit acarien. Celui-ci mesure moins d’un millimètre de longueur (invisible à l’œil nu donc). Une fois sur son hôte, ce nuisible s’installe dans le conduit auditif. Là, il se nourrit du cérumen et des cellules mortes du chien.

    Maladies : la gale ne s’arrête pas aux oreilles du chien

    Si c’est les oreilles qui sont principalement touchées, il peut arriver que ces parasites colonisent aussi la peau de l’animal. Chez le chien la gale des oreilles provoque très souvent une otite en raison de la multiplication des parasites. Si votre loulou en est victime vous remarquerez aussi une production abondante de cérumen de couleur foncé granuleux ou pâteux, et dégageant une mauvaise odeur. La gale des oreilles est très gênante pour le chien. Il est donc possible qu’il se gratte énormément les oreilles et qu’il secoue beaucoup la tête s’il en est victime.

    gale oreilles chienA noter que dans certains cas il arrive même que l’animal en vienne à se faire des plaies de grattage ou un othématome (poche de sang entre la peau et le cartilage et l’oreille). Au moindre doute vous devrez emmener votre loulou chez le vétérinaire, lui seul pourra poser le bon diagnostic. Après un examen auriculaire avec un otoscope ou après avoir observé un prélèvement de cérumen au microscope il prescrira à votre loulou le traitement adapté.

    Attention à bien respecter la durée de celui-ci car les produits qui vous seront prescrits ne tuent pas les œufs. Il faudra donc attendre leur éclosion pour se débarrasser des derniers parasites. C’est toute l’importance de bien aller au bout du traitement. Si vous avez d’autres animaux, il est fort probable que votre vétérinaire vous demande de les traiter également par prévention même s’ils n’ont pas de symptômes !

    Le vitiligo, une des maladies rare du chien

    Il s’agit d’une maladie chronique de l’épiderme qui entraîne une dépigmentation de la peau caractérisée par l’apparition de tâches blanches. Chez le chien, c’est surtout la truffe, les muqueuses buccales, les lèvres, les griffes et les coussinets qui seront touchés. Il est rare mais toutefois pas impossible que l’ensemble du corps du chien soit atteint.

    Tous les chiens sont-ils concernés ?

    Le vitiligo n’est pas une maladie contagieuse, elle est dû à des mutations génétiques, elle est le plus souvent héréditaire mais il reste difficile aujourd’hui d’en connaître l’origine exacte. Certaines races sont toutefois plus sujettes à cette maladie que d’autres, c’est le cas du Doberman, du Berger Allemand, du Rottweiler ou bien encore du Terre Neuve.

    Le vitiligo est-il l’une des maladies dangereuse pour le chien ?

    Si la dépigmentation de certaines parties du corps de votre chien peut surprendre, rassurez-vous, il s’agit simplement d’un souci « esthétique ». En effet, un chien atteint de vitiligo ne souffre pas. Si votre chien développe cette maladie, vous devrez toutefois faire attention à bien le protéger contre le soleil. Le chien atteint de vitiligo ne produira en effet pas de mélanine sur les parties de son corps touchées, il sera donc très sensible aux UV. Pour éviter tout problème, en cas d’exposition prolongée au soleil, nous vous conseillons vitiligo chiendonc d’utiliser une crème solaire pour chien pour le protéger.

    Le vitiligo du chien, ça se soigne ?

    On l’a vu le vitiligo est une maladie qui ne fait pas souffrir votre chien. Chez certains, il arrive qu’elle se résorbe d’elle même mais ces cas sont assez rares, la plupart du temps un chien souffrira de cette pathologie toute sa vie. Pour le moment il n’existe pas de traitement efficace mais des études sont toujours en cours.

    Vous l’aurez compris, le vitiligo est une des maladies qui ne met pas la vie de votre chien en danger. Au contraire, ça rendra votre chien unique !

    Les maladies chez le chien