L’importance d’être précis dans l’éducation de votre chien !

L’importance d’être précis dans l’éducation de votre chien !

Salut à tous ! Bienvenue sur Esprit Dog. Aujourd’hui, vidéo très courte, mais qui a son importance. Nous allons vous expliquer pourquoi vous devez être précis dans l’éducation de votre chien. Je vais prendre un exemple que vous connaissez tous : le rappel au pied avec friandises comme récompense.

Vous lancez donc l’ordre au pied et votre chien revient. Jusque-là, tout va bien. Sauf que, et je le constate très souvent, dès l’instant où votre chien est au pied, vous ne trouvez plus votre croquette. Vous allez paniquer, fouiller dans vos poches, dans votre sac à dos et ensuite vous récompensez le chien. Malheureusement, c’est trop tard. Le chien est content puisqu’il est récompensé, mais il ne sait plus pourquoi il est récompensé.

En effet, vous ne récompensez plus l’action de revenir, l’ordre « au pied ». Une récompense reste une récompense, mais dans certains cas, si vous perdez trop de temps, il n’y a plus la valorisation de l’action faite. Donc, on enlève le plaisir au fur et à mesure.

Être précis dans l’éducation de son chien, un fondamental !

Pour bien faire, vous devez récompenser au timing. Si vous souhaitez récompenser à la friandise, vous la prenez au préalable dans votre main et vous lui donnez dès l’instant où le chien revient. Entre la fin de l’action et la récompense, il doit se passer moins d’une seconde. Si jamais vous n’avez pas cette friandise, je préfère autant que vous lui fassiez une petite caresse en le félicitant. Je n’ai absolument rien contre la récompense à la friandise. Toutefois, il ne faut pas créer de décalage entre l’action et la récompense.

Si vous devez garder un schéma précis à l’esprit, pensez : action, phonétique, récompense. Les trois phases doivent être extrêmement rapprochées pour avoir un impact positif sur votre chien. Par exemple, lorsque vous voulez qu’il se couche, vous lui donnez l’ordre, le chien exécute cet ordre et vous le récompensez immédiatement. Tout ça, on vous l’explique plus en détail dans notre formation Esprit Dog Family.

Il est important d’être précis dans l’éducation du chien. En effet, l’autre jour, j’ai pu constater ce comportement chez un maître. Retenez bien qu’il faut récompenser dans la seconde qui suit ce que vous avez demandé à votre chien. C’est un point essentiel pour que le chien arrive à connecter l’action, la phonétique et la valorisation à travers la récompense.

Le piège à éviter quand le chien n’obéit pas

Toujours au sujet de la précision, sans parler du timing, vous lui ordonnez de ne pas bouger et là, le chien fait un pas de plus. Dans cette situation, beaucoup d’entre vous relancent un ordre de ne pas bouger et ensuite, vous partez récompenser votre chien. Malheureusement, c’est n’importe quoi.

Pourquoi ? Puisque vous lui dites de ne pas bouger et que ce dernier fait un pas de plus. Dans cette situation, le chien vous teste. En effet, il va se dire : est-ce que si je fais un pas, c’est pénalisant pour moi ? Si ça ne lui paraît pas gênant, la prochaine fois, il en fera deux. Et petit à petit, vous allez perdre l’ordre « pas bouger ».

Ce qu’il faut retenir de ce comportement, c’est que vous n’êtes pas clair dans ce que vous lui demandez. Si vous n’êtes pas clair, le chien va faire ses propres interprétations. Dans ce contexte, la fois d’après, il transgressera les règles de façon plus importante. C’est comme cela que l’on se retrouve avec des chiens qui étaient très performants à la base et qui petit à petit le deviennent beaucoup moins.

Je vous ai exposé les 2 exemples concernant l’importance de la précision dans l’éducation du chien. Malheureusement, tout le monde fait ce genre d’erreur.

Utiliser l’intonation de la voix avec votre chien

L’intonation de la voix peut faire une grande différence dans l’éducation canine. Elle apporte une grande précision au chien sur nos intentions et notre degré de sérieux. Elle laisse paraître également nos émotions, positives comme négatives :

  • joie,
  • tristesse,
  • colère,
  • etc.

Or, nos boules de poils à quatre pattes savent reconnaître ces émotions et réagir en fonction d’elles. Il vous revient donc de moduler votre voix et votre énergie pour aider votre loulou à bien vous comprendre.

Vous utiliserez par exemple une intonation joyeuse et invitante pour récompenser votre chien. Une intonation calme sera adaptée pour les ordres que vous donnez au chien et cela l’aidera à se canaliser et à se contrôler.

Supposons par exemple que vous lui donniez un ordre auquel il n’a pas envie d’obéir, dans ce cas là, vous devez absolument rester calme et ne pas crier ou vous énerver.

S’il remarque de l’hésitation ou de l’incertitude dans votre voix, votre toutou verra que vous n’êtes pas sûr et qu’il peut vous proposer de faire quelque chose d’autre, voire même vous ignorer. Il peut donc décider de ne pas obéir ou de continuer à vaquer à ses occupations. Par contre, une intonation appuyée et claire lui montrera clairement qu’il doit obéir sans discuter. Attention toutefois, une intonation appuyée ne se traduit pas par le fait de crier ou de vous énerver sur votre chien.

Utiliser la bonne gestuelle pour rester précis dans l’éducation de votre chien

La gestuelle est une « arme efficace » que vous pouvez ajouter à la phonétique pour faciliter l’apprentissage de votre chien. Une association gestuelle et phonétique lui permettra notamment de comprendre beaucoup plus clairement ce que vous lui demandez. Vous pourrez plus tard utiliser la gestuelle seule pour donner des ordres à votre loulou s’il devient sourd ou si vous n’avez pas envie de parler. Vous pouvez aussi décider d’enlever la gestuelle quand votre chien a bien compris l’ordre pour utiliser uniquement la phonétique.

Mais là encore, vous devez être bien précis pour que l’éducation de votre chien fonctionne correctement. Vous ne pouvez associer qu’un geste à une action, sinon vous risquez d’embrouiller votre chien et de ralentir son apprentissage. Par conséquent, votre chien aura du mal à vous obéir non pas parce qu’il veut vous désobéir, mais parce qu’il ne vous comprend pas.