L’Irish Wolfhound (Lévrier Irlandais) : un géant avec un cœur de sensible

L
  • GabaritGéant
  • Espérance de vieDe 06 à 10 ans
  • Type de poilsMi-long, lisse, dur et rude
  • Taille MâleDe 79 à 86 cm
  • Taille FemelleDe 71 à 80 cm
  • Poids Mâle54,5 kg en moyenne
  • Poids Femelle40,5 kg en moyenne
  • Couleur(s) de robeGris, bringé, blanc pur, noir, rouge, fauve

L’Irish Wolfhound est un géant qui a besoin de courir. Mais ce grand chien est aussi sensible et très affectueux avec son maître. Tony, éducateur et comportementaliste d’Esprit Dog et Marc, propriétaire d’un lévrier irlandais, nous donnent toutes les caractéristiques de cette race chargée d’histoire.

L’Irsih Wolfhound est le plus grand lévrier et c’est même une des plus grandes races de chiens du monde !

D’après Marc, c’est une race qui est exceptionnelle vu toutes les études qui ont été faites, et puis il y a une histoire sur ce chien qui est monumental. C’est un chien qui ne descend pas du loup. Tous les gens croient que les chiens descendent du loup mais là, c’est une race pure qui a été créée par la nature.

CTA formation ESPRIT DOG Chiot

Formation Esprit Dog Chiot

Vous allez être (ou êtes déjà) l'heureux propriétaire d'un Irish Wolfhound ?
Cette formation est faite pour vous !

Découvrir

Par sa grandeur, l’Irish Wolfhound ne laisse pas les gens indifférents dans la rue. C’est une des races encore peu connues du grand public. Du coup, il est souvent pris en photo pour comparer sa taille avec celle d’un être humain.

Mais outre sa taille impressionnante, cette race a une autre particularité : l’Irish Wolfhound a un cœur de sensible.

Un cœur de sensible pour une famille présente et dynamique

Plus le chien est grand, plus on pense que le chien est fort et moins sensible.

« À cause de sa taille, on pense qu’il est brut de décoffrage et qu’il a moins de sentiment. Ce n’est pas la vérité. La sensibilité n’est pas réservée qu’aux petits chiens. Les grands chiens peuvent l’être et lui, l’est réellement. » prévient Tony, éducateur et comportementaliste canin.

Du fait de sa sensibilité, c’est une race qui s’attache très fort à sa famille et à son maître, ce qui en fait un super animal de compagnie très affectueux. Il peut parfaitement vivre dans un foyer avec des enfants. Il s’adapte à beaucoup d’environnements tant qu’il est au contact de personnes qui sont :

  • stables, intelligentes,
  • et qui le respectent avec ses particularités.

Ce chien a besoin de passer du temps avec son humain. En effet, le lévrier Irlandais a une personnalité « pot de colle » car il a réellement besoin de contact avec son propriétaire. Ce n’est pas du tout un chien indépendant.

« On est sur un chien qui a besoin d’être toujours collé, qui aime bien sa caresse, sa gratouille… Il aime bien qu’on soit là. Si vous n’êtes jamais là, si vous n’êtes jamais présent, il le vivra mal. Il sera malheureux et c’est comme ça qu’il va développer des troubles du comportement » argumente Tony.

Au niveau du type d’habitation, Marc, propriétaire d’un chien de cette race, conseille d’avoir une grande propriété pour que le chien puisse s’épanouir. Sinon, dans tous les cas, il faut le sortir tous les jours et le faire courir. Il doit donc être avec des personnes dynamiques.

« Ce n’est pas un chien à rester à la maison et à ne pas s’en occuper… Je l’emmène à vélo, il me suit, on se balade en forêt. »

Avec son grand besoin d’être entouré par sa famille, le lévrier irlandais doit apprendre à rester seul.

L’Irish Wolfhound et l’importance de lui apprendre la solitude

Il a une personnalité sensible et il est tellement attaché à son maître qu’il faut lui apprendre à être seul, sinon il pourrait très mal le vivre.

Psssst...!

Profitez de 10 € de réduction sur nos formations Chiot et Family grâce au code IRISHWOLFHOUND10

Découvrir

Attention ! Cette promotion n'est disponible que jusqu'au 1er Juin

Ce n’est pas non plus un destructeur. Mais pour cela, le maître doit lui apprendre correctement à rester à la maison seul et il doit avoir passé du temps avec son chien avant de le laisser.

L’entente avec ses congénères

Le lévrier irlandais peut tout à fait s’entendre avec ses congénères.

« Il n’a aucun souci avec ça du moment que vous le socialisez correctement. » précise Tony. Pour cela, le propriétaire doit lui présenter des chiens dès qu’il est chiot.

L’Irish Wolfhound : chien instinctif

L’Irish Wolfhound a un caractère très instinctif, il est peu modifié par l’humain. Ce n’est donc pas un chien-robot qui va aimer les « assis, coucher, pas bouger » dans un terrain de travail ou même dans un club.

« D’une part, il ne sait pas le faire et d’autre part, il n’aime pas le faire. Et un chien qui n’aime pas est un chien qui n’apprend pas très vite », explique Tony.

Le propriétaire d’un Irish Wolfhound doit respecter les instincts de son animal. « Si vous allez contre sa nature, vous allez vous heurter systématiquement à un mur. Il y aura une incompréhension entre le chien et l’humain, c’est un risque de créer des problèmes. » signale Tony.

Mais l’Irish Wolfhound est performant dans ce qui le passionne.

Les spécificités de l’Irish Wolfhound

L’Irish Wolfhound est performant et extrêmement intelligent dans les domaines qui le passionnent.

À l’origine, c’est un chasseur.

Même s’il ne chasse plus depuis longtemps, il a encore de vraies capacités et des vraies qualités de chasse qui en font un chien exceptionnel. Le lévrier Irlandais a chassé le loup en Irlande et en Angleterre.

« Les premiers qui ont expédié ce chien en Europe, ce sont les Celtes et il a chassé le loup jusqu’au 19ème siècle. Quand le loup a disparu d’Europe et que le fusil moderne est arrivé, on n’avait plus besoin de cette grande race de chien. Il est rentré dans le déclin, la race a failli disparaître. C’est un passionné, le Capitaine Graham, qui a sauvé cette race de l’extinction. »

L’Irish Wolfhound est un coureur et courir est un besoin pour lui.

C’est inscrit dans son caractère. Si ce chien ne court pas, il aura des problèmes de comportement. Il faut donc le faire courir, le dépenser physiquement et partager des activités avec lui. Si le maître assouvit le besoin de courir de son animal de compagnie, le chien sera stable et calme.

« Si vous le faites courir, si vous partagez des activités physiques avec un chien qui en demande, vous allez avoir un chien que vous allez satisfaire sur le plan physiologique. » explique Tony.

Jouer avec ce grand chien

Le propriétaire d’un grand chien comme le lévrier Irlandais doit accepter sa façon de jouer et accepter de se faire bousculer par son animal.

Un grand chien est forcément plus brusque et plus lourd. « Soit vous aimez et ça ne pose pas de souci, soit vous n’aimez pas et dans ce cas-là, ne prenez pas de grands chiens car oui ça peut être un peu brut. » prévient Tony.

Une particularité que Marc, propriétaire d’un lévrier irlandais, confirme. « Quand il se déplace, il est un peu brutal, il ne se rend pas compte. Et il faut accepter ça. Ils ne se rendent pas compte de leur force, mais ils ont besoin de jouer. »

La santé du lévrier Irlandais

Au niveau de la morphologie : « Il a des grandes pattes pour courir vite, une grande cage thoracique avec beaucoup de poumon et la grande queue pour orienter comme un gouvernail comme le guépard avec sa proie. » détaille Marc en montrant son chien Owain.

CTA formation ESPRIT DOG Family

Formation Esprit Dog Family

Votre Irish Wolfhound est adulte et vous souhaitez parfaire son éducation ou tout simplement partager plus avec lui !

Découvrir

C’est un géant et forcément, il peut avoir des problèmes à cause de sa taille.

Il y a le retournement de l’estomac.

Il faut faire attention. Si l’animal a fourni un effort physique, le maître doit impérativement attendre que le rythme cardiaque soit redevenu stable avant de lui donner à manger ou de lui permettre de boire. En effet, le retournement d’estomac peut arriver avec la nourriture mais aussi avec l’eau.

De même, une fois que le chien a bu ou mangé, il faut qu’il reste au calme.

« Et ça c’est vraiment une règle importante parce que le danger du retournement d’estomac est proportionnel à la taille. » signale Tony.

Il peut aussi avoir des problèmes de croissance, de cartilages, de ligaments, une dysplasie de la hanche ou une dysplasie des coudes (les dysplasies sont des anomalies du développement).

Les solutions pour éviter les problèmes de santé de votre Irish Wolfhound

Il faut donc bien choisir l’élevage d’origine dans lequel on va adopter l’Irish Wolfhound.

Il faut un éleveur qui fait des radios. Elles servent à savoir si la dysplasie est présente chez le père ou chez la mère. Il faut un éleveur consciencieux à ce sujet.

« Attention, il y a deux catégories d’éleveurs. Il y a ceux qui vendent sans tester leurs animaux et les élevages qui testent les chiens pour les problèmes cardiaques, le CMD (cardiomyopathie dilatée) et le Shunt (maladie souvent mortelle du foie) » explique Marc. Il faut aussi garder le chien fit, musclé sec.

« Si vous avez un chien qui fait 10, 15 ou 20 kilos de trop… Forcément ça va jouer sur ses articulations. Et là, il y a un réel risque de blessure, surtout chez ce genre de géant » tient à signaler Tony.

Attention aux anesthésies

Marc, propriétaire d’un lévrier irlandais, prévient que c’est un animal qui a une masse graisseuse très faible.

Donc, au moment des anesthésies, il faut faire attention car certains produits anesthésiants peuvent le tuer. C’est un problème qui touche de nombreux lévriers. Au niveau budget vétérinaire, il faut préciser qu’on paie au poids, donc forcément le prix est plus élevé avec ce chien.

Enfin, les Irish Wolfhounds ne sont pas des chiens qui vivent longtemps. Ils atteignent l’âge de 10 ans de vie maximum.

« J’en ai eu un seul qui a vécu 10 ans, avoue Marc. Après j’en ai eu un qui a vécu 9 ans et d’autres que j’ai perdu très jeunes. »

L’alimentation

C’est un chien impressionnant physiquement donc de nombreuses personnes veulent savoir quelle quantité de nourriture il ingurgite par jour.

« Moi je vais jusqu’à 500 ou 600 grammes de croquettes par jour. Mais parfois il en laisse » dit Marc.

L’anecdote des fans de la race Irish Wolfhound

Marc est habitué des fêtes médiévales avec son chien. Car celui-ci représente cette période et a de nombreuses anecdotes historiques à partager. Et voici une anecdote pour briller en société.

« Il y avait une loi de Jacques I qui disait que dans chaque contrée d’Irlande et d’Angleterre, il devait y avoir 12 couples d’Irish Wolfhound pour protéger les troupeaux contre les attaques de loups autour des années 1 600. Mais au fur et à mesure, ils se sont aperçus qu’il y avait une recrudescence d’attaques de loups sans comprendre pourquoi. En fait, ces chiens étaient revendus à l’étranger. Oliver Cromwell a dû faire un arrêté pour interdire l’exportation de ce chien en Europe. »

Un chien qui était donc d’utilité publique !

Pourquoi l’Irish Wolfhound est si grand ?

Le Lévrier Irlandais serait un descendant des premiers lévriers de grande taille, ce qui justifie son aspect imposant.
Ses maîtres qui étaient principalement des Celtes l’utilisaient pour chasser les cervidés et le loup en Irlande jusqu’au 17ème siècle. Aujourd’hui, il ne chasse plus. Mais son allure et ses mouvements pleins d’aisance continuent de séduire bon nombre de personnes.

Le Lévrier Irlandais peut-il être un chien de compagnie ?

L’Irish Wolfhound est un grand chien au grand cœur.
Tendre, affectueuse et surtout très sensible, bien qu’énergique, cette boule de poils à quatre pattes est aussi paisible que active. C’est un excellent compagnon pour la famille. Il fait d’ailleurs partie des chiens les plus faciles à vivre en tant que chien de compagnie. Selon le standard FCI, le Lévrier Irlandais est « un agneau à la maison et un lion à la chasse ».

Comment éduquer un Irish Wolfhound ?

Le Lévrier Irlandais est un chien très intelligent, mais ce n’est pas un robot.
Il n’obéit pas toujours aux ordres ennuyeux s’il n’en a pas envie. Il faudra l’éduquer à la fois avec la fermeté et la patience. On recommande de commencer le plus tôt possible, avec le rappel, pour éviter d’avoir un chien têtu.
Le renforcement positif est la clé pour avoir un Irish Wolfhound obéissant et équilibré.

Le Lévrier irlandais peut-il vivre en appartement ?

L’Irish Wolfhound est une race de chien très grand de taille, ce qui peut poser problème si vous le laissez tout le temps dans un appartement.
Il apprécie passer du temps dans les grands espaces, une maison avec un grand jardin par exemple. Pour espérer le laisser quelques heures en appartement, il faudra lui apprendre la solitude dès son plus jeune âge et répondre à tous ses besoins.

Le Lévrier Irlandais est-il un chien agressif ?

Le Lévrier Irlandais est certes grand et très actif, mais il n’est pas agressif.
C’est un toutou doux et aimant qui apprécie la présence des humains. Il n’a pas de problème particulier avec les autres chiens et encore moins avec les étrangers.
Toutefois, il est recommandé de commencer sa socialisation dès son plus jeune âge pour s’assurer de sa stabilité.

L’Irish Wolfhound (Lévrier Irlandais) : un géant avec un cœur de sensible

Informations sur la race

  • Gabarit : Géant
  • Esperance de vie : De 06 à 10 ans
  • Type de poils : Mi-long, lisse, dur et rude
  • Couleur(s) de robe : Gris, bringé, blanc pur, noir, rouge, fauve
  • Taille Mâle : De 79 à 86 cm
  • Taille Femelle : De 71 à 80 cm
  • Poids Mâle : 54,5 kg en moyenne
  • Poids Femelle : 40,5 kg en moyenne
  • Perte de poils : La perte de poil est relativement importante chez l’Irish Wolfhound en période de mue. On recommande un brossage un jour sur deux durant cette période pour retirer le poil mort. En dehors de la mue, un brossage une fois par semaine suffit pour entretenir son poil.
  • Besoin d'exercice : Le Lévrier Irlandais est un grand sportif. Il a besoin de beaucoup d’activités pour se dépenser au quotidien. Il faudra tout de même préserver ses articulations en évitant de trop les solliciter. Pour ses besoins, il est recommandé de faire une à deux longues balades par jour.
  • Coût mensuel moyen : Environ 65€ par mois